Par-delà la Vallée de l'Ultime Répit
#16
Paragraphe 32 : «Alth-Nodel Gra Kthulhut !» dit un esprit au héros ^^ Kthulhut est une déformation de Cthulhu inventée par C.A. Smith (le troisième du cercle lovecraftien). Voir Ubbo-Sathla dans "Légendes du Mythe de Cthulhu".
Répondre
#17
Une AVH assez étonnante, principalement au niveau de l'écriture. Si vous êtes fan de Clark Ashton Smith, vous allez vous régaler ! Et c'est mon cas.
On trouve ici en effet de fabuleuses descriptions, assez chargées, avec des mots anciens, voir archaïques, qui donnent au final un côté poétique, onirique et fantastique à l'ensemble. Le passage du début, sur la rivière entre les falaises incendiées de soleil, est remarquable, le paysage semblant se dissoudre, se diluer dans un monde de feu, de rouge et de pierre, comme dans un incendie. Il y a des moments de pur fantastique, où le monde dans lequel on évolue prend une dimension onirique somptueuse et nous transporte. J'ai vraiment bien aimé cet aspect qui m'a rapellé les plus belles pages de Sadastor ou Ubbo-Sathla.
Je suis même mort une fois de façon trés poétique, endormi dans un vallon bucolique et enchanteur, comme dans un rêve...
Attention toutefois : par moments, la syntaxe m'a paru bizarre ou mal tournée, nuisant à la compréhension de la phrase.
Sinon, de manière générale :
- Au niveau des règles, la différence entre Habileté et Vitesse ne m'apparait pas évidente.
- La prise de repas est une bonne chose. Par contre, comme d'habitude, je pars en guerre contre ce foutu sac à dos, qui ne me paraît pas crédible dans une aventure Heroic Fantasy (j'ai l'impression de voir un campeur ou un routard...). Une besace ou sacoche en bandoulière me paraît plus plausible.
- Un peu déçu par la sèche description du passage dans les rapides ou le tourbillon. Une description plus poussée de la lutte contre les éléments déchaînés aurait été bienvenue. Dans "L'île des dieux sauvages", j'ai inclus un passage dans des rapides également et j'ai été attentif à l'immersion (c'est le cas de le dire !) à ce moment. Là, on a l'impression de passer sans problèmes et sans être mouillé...
- A l'inverse, le paragraphe 38 est vraiment trop long ! Je pense qu'il aurait fallu le "casser" en deux paragraphes, voir plus, car tout à coup, on a l'impression de lire un roman.
- Ma dernière critique est le manque de choix, assez flagrant, qui donne au lecteur l'impression d'être "dirigé" au lieu de décider de son chemin. Peut-être faudrait-il plus d'options, de choix, pour donner au lecteur le sentiment de vraiment choisir, de vraiment décider ? Plus de péripéties également, afin de donner plus de rythme à des passages parfois trop tranquilles.
Au final, l'univers en place et la qualité d'écriture sont indiscutables. On est là dans un style bien particulier, que j'aime beaucoup à titre personnel, fantastique, poétique et chimérique, propice au rêve et au dépaysement. C'est la grande force de cet AVH, indiscutablement. Bravo !
Anywhere out of the world
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org/
Répondre
#18
Un feedback de VS ! Cool !

Voyageur Solitaire a écrit :Une AVH assez étonnante, principalement au niveau de l'écriture. Si vous êtes fan de Clark Ashton Smith, vous allez vous régaler ! Et c'est mon cas.

Moi aussi suis fan de C.A.Smith Wink Mais là - à mon avis - il faut plutôt chercher du côté de Lord Dunsany, une (très grande) influence de Smith, Lovecraft, Tolkien, etc...

Citation :On trouve ici en effet de fabuleuses descriptions, assez chargées, avec des mots anciens, voir archaïques, qui donnent au final un côté poétique, onirique et fantastique à l'ensemble. Le passage du début, sur la rivière entre les falaises incendiées de soleil, est remarquable, le paysage semblant se dissoudre, se diluer dans un monde de feu, de rouge et de pierre, comme dans un incendie.

Oui, je me suis vraiment fait plaisir avec celui-ci. C'est vraiment bon de faire dans ce genre-là !

Citation :Il y a des moments de pur fantastique, où le monde dans lequel on évolue prend une dimension onirique somptueuse et nous transporte. J'ai vraiment bien aimé cet aspect qui m'a rapellé les plus belles pages de Sadastor ou Ubbo-Sathla.

Embarassed Je rougis ! Oncques n'aurais-je pensé recevoir tel compliment ! Merci !

Citation :Je suis même mort une fois de façon trés poétique, endormi dans un vallon bucolique et enchanteur, comme dans un rêve...

Tu as bien capté le truc, alors ^^ le lotus noir était une référence à Howard, pour le coup.

Citation :Attention toutefois : par moments, la syntaxe m'a paru bizarre ou mal tournée, nuisant à la compréhension de la phrase.

Ca ressort pas mal, cela... Remettre les phrases à l'endroit pour la V2, donc ?

Citation :- Au niveau des règles, la différence entre Habileté et Vitesse ne m'apparait pas évidente.

Ah ? Je vais voir cela. Mais ça apparaît surtout dans l'aventure, en fait.

Citation :Par contre, comme d'habitude, je pars en guerre contre ce foutu sac à dos, qui ne me paraît pas crédible dans une aventure Heroic Fantasy (j'ai l'impression de voir un campeur ou un routard...). Une besace ou sacoche en bandoulière me paraît plus plausible.

A moi aussi, en vérité. Mais j'ai l'impression qu'il y a moins de place dans une besace que dans un sac à dos. Non ?

Citation :- Un peu déçu par la sèche description du passage dans les rapides ou le tourbillon. Une description plus poussée de la lutte contre les éléments déchaînés aurait été bienvenue. Dans "L'île des dieux sauvages", j'ai inclus un passage dans des rapides également et j'ai été attentif à l'immersion (c'est le cas de le dire !) à ce moment. Là, on a l'impression de passer sans problèmes et sans être mouillé...

J'en ai d'ailleurs pris conscience en lisant ton AVH (ça me rappelle qu'il me faut la feedbacker Rolling Eyes )

Citation :- A l'inverse, le paragraphe 38 est vraiment trop long ! Je pense qu'il aurait fallu le "casser" en deux paragraphes, voir plus, car tout à coup, on a l'impression de lire un roman.

C'est vrai qu'il fait plus de 2000 mots... Après, je n'aime pas trop l'idée de le casser ; je trouve qu'il s'y prête assez mal, comme les monologues de ce genre. (Ca me fait toujours bizarre avec Seccora dans LS 11)

Citation :- Ma dernière critique est le manque de choix, assez flagrant, qui donne au lecteur l'impression d'être "dirigé" au lieu de décider de son chemin. Peut-être faudrait-il plus d'options, de choix, pour donner au lecteur le sentiment de vraiment choisir, de vraiment décider ? Plus de péripéties également, afin de donner plus de rythme à des passages parfois trop tranquilles.

Oui, elle est assez linéaire. J'avais pensé l'expliquer par le paragraphe 38, justement :
Les
Hommes sont les jouets des Dieux. Vous devez obéir à des forces qui
vous dominent


Dit l'Inconnu, jansénistement. Le destin du héros est écrit. C'est un peu cappilotracté, je sais ! Enfin, rassure-toi, je suis en train d'écrire un AVH moins linéaire et je viens de faire le graphe d'une autre qui le sera assez peu aussi, je pense.

Citation :Au final, l'univers en place et la qualité d'écriture sont indiscutables. On est là dans un style bien particulier, que j'aime beaucoup à titre personnel, fantastique, poétique et chimérique, propice au rêve et au dépaysement. C'est la grande force de cet AVH, indiscutablement. Bravo !

Merci ! Déduis-je à tort que cette AVH t'a plu ?

Citation :PS : J'aime vachement le titre également...

Ah ! Enfin quelqu'un qui me le dit ^^ As-tu remarqué ? Il annonce le style de l'AVH : verbeux et à rallonge ^^

Merci d'avoir lu - et feedbacké mon navéhache !
Répondre
#19
(09/04/2012, 10:27)oorgan a écrit : Paragraphe 32 : «Alth-Nodel Gra Kthulhut !» dit un esprit au héros ^^ Kthulhut est une déformation de Cthulhu inventée par C.A. Smith (le troisième du cercle lovecraftien). Voir Ubbo-Sathla dans "Légendes du Mythe de Cthulhu".

Ah si, je l'avais vu finalement ton clin d'oeil!
Répondre
#20
Ah, tu vois ! D'ailleurs, être loin de tout connaître Lovecraft et son oeuvre ne t'a point empêché d'écrire une AVH à sa gloire, à ce que j'ai entendu dire... (faudrait que je la lise... )

A propos du champs de "simili-lotus noir", il s'agit d'un clin d'oeil à Howard (un autre du cercle Lovecraftien, comme tu le sais sûrement) et non à Sorcellerie Wink
<et l'aventure ne dépend pas d'un choix directionnel : tu pouvais prendre la direction opposée à celle de la flèche que tu fusse quand même parvenu à la cabane de l'Inconnu ! Il s'agit juste d'un conseil de celui-ci ; c'est effectivement le chemin le moins dangereux...

Hello, boys...
Suite à la remarque de Tholdur, je poste ici en pièce jointe une ébauche de Feuille d'Aventure... J'attends vos avis !


Pièces jointes
.doc   FA.doc (Taille : 28 Ko / Téléchargements : 5)
Répondre
#21
Je trouve que cette FA est de facture vraiment très sobre mais, et c'est le plus important, bien fonctionnelle (surtout la case "§ en cours": c'est bien vu pour "sauvegarder", même si l'aventure est brève).

Pour moi il manque essentiellement deux choses:
-un bon titre à cette FA
et
-une case "notes" (ou "indices","découvertes", etc.)
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#22
Bon, c'est noté ! Wink Merci de ton avis !
Répondre
#23
Histoire: Première partie d'une aventure plus ambitieuse, PVUR se déroule dans le monde d'Orhinitya (ça me fait penser à Ornithorynque ou à Rhinopharyngite, allez savoir pourquoi...). Faisant partie des ultimes survivants d'un peuple décimé par les Grandes Guerres, trois valeureux guerriers sont chargés de trouver la nouvelle Terre Promise: VOUS faites partie de ces trois-là. J'emploie le terme à dessein parce que cela me fait vraiment penser à un épisode biblique.

Règles: Originales; 35 points à répartir entre Vitesse, Habileté et Endurance. A noter deux petites erreurs au III/ Repas, remplacer deux points de Vigueur par deux points d'Endurance et au V/ Mort, remplacer Vigueur par Endurance.

Jouabilité: J'ai réparti mes 35 points de la manière suivante: VITESSE 9; HABILETE 9; ENDURANCE: 17. Bien m'en a pris!
Show ContentSpoiler:

Illustrations: Non (curieux, car Oiseau en signale une...)

Difficultés:
L'ensemble est assez linéaire, sans doute logiquement vu le faible nombre de paragraphes; l'AVH est divisée en deux parties, la première sur la rivière, la seconde en forêt.
Show ContentSpoiler:
Je pense que tout dépend de la manière dont on répartit les points à la base. Ceci étant, je pense que peu de personnes s'adjugeront 3 en Vitesse et 3 en Habileté!

Ambiance: La monotonie du passage de la rivière est bien rendu, avec cette sensation qu'on est écrasé par une nature hostile; hostilité que l'on ressent bien également dans la 2ème partie... On comprend mieux pourquoi on doit trouver la Terre Promise!

Style: C'est du Oorgan! Attendez-vous à ces petits tics langagiers chers à notre jeune auteur, à quelques tournures de conjugaison un peu... "old school". On aime ou on n'aime pas, en tout cas l'écriture est soignée et l'orthographe s'est sensiblement améliorée depuis les débuts. Preuve que l'auteur prend de la bouteille!

Personnages:
Show ContentSpoiler:

Faits marquants:
Show ContentSpoiler:

Bilan: On prend plaisir à parcourir ces terres hostiles. On sent aussi que ce n'est qu'une première partie, une espèce de mise en bouche où l'auteur pose les fondations et où l'action est un peu délaissée au profit de la contemplation: d'où sans doute un manque de nervosité. On mesure les progrès depuis tes premiers écrits et on attend avec impatience la suite!
Répondre
#24
vador59 a écrit :Histoire: Première partie d'une aventure plus ambitieuse, PVUR se déroule dans le monde d'Orhinitya (ça me fait penser à Ornithorynque ou à Rhinopharyngite, allez savoir pourquoi...). Faisant partie des ultimes survivants d'un peuple décimé par les Grandes Guerres, trois valeureux guerriers sont chargés de trouver la nouvelle Terre Promise: VOUS faites partie de ces trois-là. J'emploie le terme à dessein parce que cela me fait vraiment penser à un épisode biblique.

(Effectivement, on se demande pourquoi LOL Orhinitya vient d'onirique)

Je ne l'avais jamais envisagé sous cet angle-là, mais effectivement, ça y fait penser - d'autant plus qu'il y aura un espèce de "syncrétisme", les héros de cette quête devenant des Dieux. La chose en tout cas est moult curieuse.

Citation :Règles: Originales; 35 points à répartir entre Vitesse, Habileté et Endurance. A noter deux petites erreurs au III/ Repas, remplacer deux points de Vigueur par deux points d'Endurance et au V/ Mort, remplacer Vigueur par Endurance.

Oups Surprisops:

Citation :Jouabilité: J'ai réparti mes 35 points de la manière suivante: VITESSE 9; HABILETE 9; ENDURANCE: 17. Bien m'en a pris!
Show ContentSpoiler:

D'un autre côté, je ne vois pas comment il serait spécialement "fort" - n'étant qu'un
Show ContentSpoiler:
. Ce qui explique sa rapidité.

Citation :Illustrations: Non (curieux, car Oiseau en signale une...)

Voulait peut-être Oiseau parler de la "couverture" ?

Citation :Difficultés: L'ensemble est assez linéaire, sans doute logiquement vu le faible nombre de paragraphes; l'AVH est divisée en deux parties, la première sur la rivière, la seconde en forêt.
Show ContentSpoiler:
Je pense que tout dépend de la manière dont on répartit les points à la base. Ceci étant, je pense que peu de personnes s'adjugeront 3 en Vitesse et 3 en Habileté!

J'espère bien aussi !


Citation :Ambiance: La monotonie du passage de la rivière est bien rendu, avec cette sensation qu'on est écrasé par une nature hostile; hostilité que l'on ressent bien également dans la 2ème partie... On comprend mieux pourquoi on doit trouver la Terre Promise!

Hé hé.... Merci !

Citation :Style: C'est du Oorgan! Attendez-vous à ces petits tics langagiers chers à notre jeune auteur, à quelques tournures de conjugaison un peu... "old school". On aime ou on n'aime pas, en tout cas l'écriture est soignée et l'orthographe s'est sensiblement améliorée depuis les débuts. Preuve que l'auteur prend de la bouteille!

Merci aussi ! Je te rassure, je suis un peu calmé dans les montagnes de Sifflemort.
Mais le langage "médiéval" se prête bien à cette AVH plus ou moins "historique". (Enfin, je trouve.)

Citation :
Personnages:
Show ContentSpoiler:

Merci encore !
Show ContentSpoiler:

Citation :Faits marquants:
Show ContentSpoiler:

Show ContentSpoiler:

Bilan:On prend plaisir à parcourir ces terres hostiles. On sent aussi que ce n'est qu'une première partie, une espèce de mise en bouche où l'auteur pose les fondations et où l'action est un peu délaissée au profit de la contemplation: d'où sans doute un manque de nervosité. On mesure les progrès depuis tes premiers écrits et on attend avec impatience la suite![/quote]

Content que cela t'ait plu, alors Wink Et merci pour tout ces compliments, et surtout pour ce feedback !
Répondre
#25
Cher oorgan, je suis en pleine lecture des avh's pour le yaz, est-ce que celle-ci est de retour dans la liste du concours ou pas (cf Littéraction où elle est retirée)?.
La lire, je la lirais tout de même mais c'est uniquement pour savoir si je la met dans les priorités ou pas (je risque de ne pas trop avoir de temps janvier-février pour lire les avh's, donc chose peu courante je prends de l'avance !) Wink

Tiens moi au curry, s'il te plaît !
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)