L'Ile des Dieux Sauvages
#31
(14/07/2012, 11:14)Voyageur Solitaire a écrit : Encore pire : le héros s'est marié et c'est sa femme qui a tout jeté :
- Chéri, j'ai mis de l'ordre dans la chambre, j'en avais assez de tout ce fourbi que tu ramènes de tes aventures... Les grimoires magiques, les potions, je veux bien, mais ton vieux couteau tout rouillé, franchement... Même le rémouleur en voulait pas... Je veux plus voir ce genre de saleté dans notre chambre. Chéri, tu m'écoutes ?

J'y ai pensé aussi, mais j'ai préféré partir sur l'option du serviteur plutôt que celle de l'épouse!
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#32
(14/07/2012, 11:14)Voyageur Solitaire a écrit : Encore pire : le héros s'est marié et c'est sa femme qui a tout jeté :
- Chéri, j'ai mis de l'ordre dans la chambre, j'en avais assez de tout ce fourbi que tu ramènes de tes aventures... Les grimoires magiques, les potions, je veux bien, mais ton vieux couteau tout rouillé, franchement... Même le rémouleur en voulait pas... Je veux plus voir ce genre de saleté dans notre chambre. Chéri, tu m'écoutes ?

On croirait du vécu!

"Chérie, j'ai mis de l'ordre dans la chambre. Tous ces vieux livres-jeux écornés dans les cartons que tu n'avais pas ouverts, je les ais moi-même conduits à la déchetterie. Ce sera ça de moins pour le déménagement, n'est-ce pas chéri?"
Répondre
#33
Est-ce normal que l'aventure soit retirée du yaz 2012 sur Littéraction ? VS aurait-il renoncé à faire participer son avh ? J'ai peut être manqué un épisode !...
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#34
Il me semble que VS ne l'a pas encore mise sur le nouveau site...
Répondre
#35
Ah beh oui tout simplement Redface
J'y ai même pas pensé... quand je le dis que je suis fatigué en ce moment, merci Oorgan Wink
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#36
Comme promis je me suis plongé dans cette avh je me suis arrêté au 271 après avoir libéré quelques prisonniers menés par Alba.

Ambiance sympa, très exotique, mais nettement moins noire et mois glauque que l'Île du Roi-Lézard et je trouve ça un peu dommage... Mais les descriptions sont tellement belles que je me régale de les lire. Je confirme: je suis vraiment fan de la plume de VS.

Sinon quelques passages sympas comme le gorille gardien du sancturaire et la course-poursuite avec le Varan.

Sancha est sympa, mais ça fait un peu redondance avec la fille dont le comportement et le physique est un peu le même que dans Retour à Griseguilde. Mais bon, je ne vais pas me plaindre c'est toujours bien d'être accompagné d'une charmante gentedamoiselle.

Par contre, je déplore un peu le fait qu'on retrouve un peu trop vite le campemement des amis de Sancha. J'aurais préféré d'abord plutôt déambuler dans la jungle et ses alentours, fouiller un peu les lieux, etc. De plus, je ne suis pas du tout fan du système de combat.

L'histoire, quant à elle est bien trouvée avec cette histoire de mercenaire.

Je reprendrai la suite soit aujourd'hui soit dans la semaine.
Adieu vieux frère, ton nom sera à jamais gravé dans mon coeur. Repose en paix.
~ Force et Honneur.. ~
Répondre
#37
Rafraichissant est le mot qui convient le mieux à cette avh. Il y a bien sûr d'autres mots pour décrire cette aventure, mais rafraichissant est celui qui sied le mieux.

Nantie de descriptions merveilleuses, VS nous livre une très bonne aventure qui en ravira plus d'un.

Le coup de crayon de VS est toujours aussi bon; comme je l'ai déjà souvent répété, c'est l'auteur qui me donne le plus de sensation lorsque je le lis, surtout au niveau des descriptions. Celles-ci sont juste sublimes, jamais une jungle n'aura été aussi bien retranscrite. Par contre, c'est à double-tranchants, car du coup, nous n'avons pas l'impression d'évoluer sur la même île que celle du Roi-Lézard avec ses marais, ses dangers à chaque sentier et ses bêtes monstrueuses. Honnêtement, si l'histoire se passait sur une autre île, on ne verrait pas la différence.

L'île du Roi-Lézard version VS est plutôt du style source d'eau chaude, flore colorée, paysage grandiose (ce n'est pas du tout négatif, c'est juste très différent du bouquin d'origine). Mais Voyageur Solitaire est déjà au courant de tout ça, je ne vais donc pas m'étendre là-dessus.

J'ai parlé des bêtes monstrueuses. Hormis un Varan est une ou deux autres créatures, ça manque un peu de faune dans cette jungle, qui était quand même l'un des points forts du livre de Livingstone. Mais VS nous propose à la place une histoire mâture ainsi que des personnages secondaires plus fouillés, plus recherchés. J'ai bien aimé le personnage de Suleïman, mais surtout celui d'Antocidas. J'ai toujours eu une préférence pour les persos dits "second-couteau", de lieutenant, de bras droit, etc. Concernant Sadastor, c'est un bon méchant plutôt classe mais qui aurait pu être encore plus charismatique s'il avait pu être plus présent dans le récit.

Évidemment, une bonne histoire ne serait pas complète sans moment équipe ou intéressant, je peux donc citer en vrac la rencontre avec le Varan, plutôt tendue, le sauvetage au bord de la rivière de quelques esclaves ainsi que le combat final, sans oublier la rencontre avec le Gorille gardant la tombe du sorcier du premier bouquin qui reste mon passage préféré. Par rapport à son avh précédente, Retour à Griseguilde, VS a fait des efforts au niveau des moments forts, même s'il pourrait en faire encore plus. Mais je ne me fais pas de soucis au vu de l'avh qu'il est en train d'écrire.

Après cet avis plutôt positif, je vais terminer cette critique sur le gros point noir de l'avh: son système de combat. Je ne le cache pas: je n'aime pas les règles de combat inspirées de la série la Voie du Tigre. Je les ai quand même appliquées pour les combats, déjà car il y en a pas énormément mais aussi - et surtout - car je m'oblige à jouer toutes les règles afin de faire une critique plus constructive.

Petit conseil, VS, tu as déjà un style écrit et une façon de concevoir les avh's bien à toi, je trouve que tu devrais également créer tes propres règles de combat, comme je l'ai fait pour ma série Aliens. Aux yeux des lecteurs, ça passe nettement mieux et je ne pense pas qu'on va me contredire à ce sujet.

En résumé, tu nous a offert une très bon avh avec toujours les mêmes qualités et les mêmes "défauts", même si ces derniers se font plus rare que dans ta précédente œuvre. A mon avis, ta prochaine avh inspirée de Skyrim sera juste une bombe atomique et je ne te cache pas que j'ai hâte de la lire.

Encore un gros bravo et encore merci pour le plaisir que j'ai eu en te lisant Wink
Adieu vieux frère, ton nom sera à jamais gravé dans mon coeur. Repose en paix.
~ Force et Honneur.. ~
Répondre
#38
Je viens de terminer ma deuxième tentative. La première s'était plutôt mal engagée puisque j'avais réussi à tirer les scores minimaux à la fois en Adresse et en Charisme. Je suis mort noyé sans avoir pu aller bien loin.

La chance était nettement plus en ma faveur lors de ma seconde tentative et j'ai bien progressé. Je suis mort d'une façon qui m'est apparue assez injuste : au 115, si on ne possède pas de pépite, on est obligé de voler l'une de celles qui se trouvent là. Un aventurier confirmé comme nous le sommes devrait tout de même réaliser que cela va presque certainement nous attirer de gros ennuis !


Les îles ensoleillées sont l'un de mes cadres favoris et j'ai beaucoup aimé les descriptions extensives de celle-ci. Les phrases consacrées à détailler la faune, la flore et la topographie de l'île donnent une atmosphère que j'ai trouvée très agréable.

Le système de combat genre VdT me paraît très convenable (il rend en tout cas les affrontements plus distrayants qu'ils ne l'auraient été avec un système à la DF). Nos choix tactiques pourraient peut-être avoir un peu plus souvent un impact sur les dommages que nous infligeons : par exemple, un coup réussi à la gorge infligerait des dommages en plus tandis qu'un coup réussi aux jambes pénaliserait un peu la prochaine attaque de l'adversaire.

Il y a une proportion correcte de choix à effectuer et le joueur dispose généralement d'informations l'aidant à faire son choix, ce qui est bien sûr positif.

Ca fait bien longtemps que j'ai joué à "L'Ile du Roi Lézard" et je ne me souviens à vrai dire plus de grand-chose, mais ça ne me donne pas l'impression d'être un handicap sérieux.

AJOUT : Je n'ai pas terriblement accroché à la dernière partie de l'aventure (dans la forteresse), que j'ai trouvé trop lapidaire. Ayant ensuite parcouru rapidement l'ensemble de l'AVH, j'ai cependant réalisé qu'elle pouvait être bien plus longue, selon la manière dont tournaient les choses.

A ce sujet, est-ce qu'il n'y a pas une erreur au 124 ? D'après mes calculs, j'avais à ce moment-là 100 hommes avec moi (les 50 du départ, les 30 indigènes et les 20 ex-prisonniers).

On n'est presque jamais seul au cours de l'aventure, ce qui est intéressant. Mais je n'ai pas trouvé les personnages tout à fait aussi marquants que le cadre. Ils ne sont pas mauvais du tout, mais il leur manque souvent un petit quelque chose. J'ai apprécié que les habitants du campement (ceux qui nous accompagnent comme les autres) ne soient pas des automates obéissant servilement au héros, mais cela n'empêche pas qu'ils sont dans l'ensemble beaucoup trop peu détaillés. Antocidas, Suleïman et Sancha ont des personnalités un peu trop limitées. Les méchants sont un peu trop génériques (à l'exception de ceux qui portent un nom) et pourraient à mon avis être un peu plus présents.

La non-linéarité est convenable, mais j'ai trouvé qu'il y avait parfois beaucoup de paragraphes se terminant sur un unique renvoi. Il y a des paragraphes qu'il serait sans doute possible de fusionner pour diminuer un peu la chose.

En ce qui concerne la fin :

je ne conteste pas le caractère traditionnel d'une grosse explosion pour accompagner la défaite des méchants, mais celle-ci donne le sentiment que nous n'avons pas accompli grand-chose d'utile au cours de cette aventure (et même qu'il y aurait peut-être eu moins d'innocents tués si nous ne nous en étions pas mêlé).
Répondre
#39
Je répond ici aux feedbacks de Jin et Outremer :

Merci JIN pour ton feedback. Feedback qui m'a agréablement surpris car, je te l'avais dit par MP, je pensais que cette AVH ne te plairait guère.
Bon, c'est récurrent dans tous les feedbacks : île sublime, mais qui tient plus du Club Med que d'un endroit redoutable qui fout les jetons. Il faudra donc que je voie ça dans une prochaine version.
Le bestiaire reste faible, c'était déjà un point faible de "Retour à Griseguilde". Je fais un gros effort là-dessus pour "Jusqu'au bord des cieux".
Nous avons en commun une prédilection pour les PNJ "marquants". J'ai toujours détesté ces PNJ fadasses et sans personnalité que l'on retrouve trop souvent dans beaucoup de LDVH. J'apporte donc un soin particulier à leur caractère, leur personnalité. J'ai fais un effort sur Sadastor, après le fade Klaneth de "Retour à Griseguilde". Pas encore suffisant semble-t-il... Bon à savoir pour Narmahal, le méchant de ma prochaine avh.
Pour les règles de combat, je voulais faire un truc original et je m'attendais à des réactions négatives ou mitigées. Mais beaucoup les ont trouvées interessantes, quoique pas assez exploitées. Ta réaction ne me surprend donc pas.
Créer mes propres règles me tente, mais j'hésite : "Jusqu'au bord des cieux" est presque achevée avec ses propres règles, je me vois mal tout chambouler maintenant. Mais bon, à voir...
Merci pour ta lecture et ton feedback !

Merci également à toi OUTREMER pour ta lecture et ton retour. Bon, c'est vrai, le coup de la pépite est un peu "téléguidé"... Il y a bien une erreur au 124 avec le nombre d'hommes, je vais réparer celà dans une nouvelle version, mea culpa. Je pensais avoir détaillé suffisament les PNJ, mais pas assez semble-t-il, bon à savoir pour la prochaine.
Pour une certaine fin avec l'éruption du volcan, elle peut effectivement avoir un côté frustrant : on est quasiment le seul survivant et on ramène pas grand chose... Je l'ai voulu ainsi par souci de réalisme, pour rompre un peu avec ces happy end où le héros repart toujours triomphant avec des trésors plein les bras sous les applaudissements. Là, il réussit juste à sauver sa vie et c'est tout. Je le reconnais, une telle fin peut paraître néanmoins frustrante au lecteur, mais dans mon esprit, ça fait partie des "possibles", histoire de montrer qu'on gagne pas toujours sur toute la ligne. Mais ce n'est qu'une parmi les nombreuses et différentes fins que propose l'aventure.
Pour les combats, je suis agréablement surpris par les avis des lecteurs, en général moins négatifs que ce à quoi je m'attendais. Il ressort de vos feedbacks que le système est original, mais pourraît être amélioré. Défaut majeur : ce système bouffe beaucoup de paragraphes.
Encore merci d'avoir bien voulu lire et critiquer cette avh !

Anywhere out of the world
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org/
Répondre
#40
(13/10/2012, 09:32)Voyageur Solitaire a écrit : Je pensais avoir détaillé suffisament les PNJ, mais pas assez semble-t-il, bon à savoir pour la prochaine.

Le manque de détails m'a surtout posé problème pour les habitants du campement. Considérant que le but de l'aventure est de porter secours à leur communauté, j'ai trouvé qu'ils auraient pu avoir un peu plus de consistance. Idem pour les prisonniers que l'on libère à la forteresse.

Les méchants détaillés ont de la carrure et j'ai notamment trouvé très bien la scène où le lieutenant du chef nous attaque pendant notre trajet en pirogue vers le début (c'est d'ailleurs ce fils de gnou qui a mis un terme à ma première tentative). Mais j'ai trouvé qu'on ressentait trop peu leur présence pendant le coeur de l'aventure.

Répondre
#41
Ah, merci, ton commentaire me fait plaisir : je suis assez fier de cette scène avec le combat dans l'eau et la lutte pour ne pas s'écraser sur le rocher, mais personne n'en avait encore parlé.
Par contre, la scène où l'on tente de sauver les trois types enterrés sur la plage semble avoir marqué les esprits...
Anywhere out of the world
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org/
Répondre
#42
Je viens de finir de lire L'Ile des Dieux Sauvages, en un trait, et je voulais remercier Voyageur Solitaire pour le bon moment d'évasion qu'il m'a offert.
Le style d'écriture est très efficace : c'est percutant, les descriptions sont fabuleuses, les personnages rencontrés sont travaillés. Ici et là, on trouve des formulations bien senties, à en devenir jaloux tellement ça sonne bien.

Sur l'histoire en elle-même, rien à redire. Je ne suis pas du genre à chipoter. Soit on aime, soit on n'aime pas. Et moi j'ai aimé. Les décors sont superbes, ils tranchent avec le danger. J'apprécie que tu sois sorti des standards. Pourquoi faudrait-il forcément un décor dévasté pour raconter une histoire guerrière ?
Ce que j'ai surtout aimé, c'est l'ouverture scénaristique. On le sent tout au long de l'aventure, il existe plusieurs scénarios. J'ai vraiment adoré cette sensation de non-linéarité.

Mention spéciale pour le dévoreur. En lisant ce passage, je chantais tes louanges tellement c'était bien trouvé.

Pourquoi s'embêter à pointer des défauts à une histoire qu'on a aimé ?
Merci pour tout. J'ai hâte de lire ton prochain roman interactif.
Ainsi passe la gloire du monde
Répondre
#43
Parce que les défauts sont faits pour être améliorés.

Mais sinon, je suis d'accord avec toi; cette avh m'avait également enchanté.
Adieu vieux frère, ton nom sera à jamais gravé dans mon coeur. Repose en paix.
~ Force et Honneur.. ~
Répondre
#44
Eh bien merci pour cet enthousiasme ! Je suis content que cette avh t'ai plû. J'en garde un souvenir particulier : alors que pour "Retour à Griseguilde", ça a été difficile, j'ai écris "L'île des dieux sauvages" assez facilement, les paragraphes s'enchaînaient sans effort... Je voulais une atmosphère païenne, sauvage et flamboyante, colorée et tropicale, j'ai créé un Sadastor très "précolombien" avec ses parures barbares, ses sandales et sa coiffe de plumes... Pour la non-linéarité et les nombreux choix proposés, c'est un peu ma "marque de fabrique" si j'ose dire, j'aime donner une sensation de liberté au lecteur.

Jin a raison, les défauts sont là pour être corrigés et permettre d'avancer, il faut les signaler.

Pour la prochaine, ma trilogie "Les fils du soleil" avance bien : "De sable et de roc" est presque achevée et "Celui qui hantait les ruines" progresse également.

Merci pour ton retour !
Anywhere out of the world
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org/
Répondre
#45
Je viens de finir ton AVH au bout du 4ème essai. Une difficulté suffisante pour représenter un réel défi, d'autant plus qu'il y a encore beaucoup de choses à découvrir. J'y retourne suite à ce feed que j'espère utile.
Premièrement, c'est vraiment dommage que le texte ne soit pas justifié et converti en PDF, mais Tholdur l'a déjà dit. Le fait qu'il n'y est pas de liens entre les § m'a rendu de mauvaise humeur.

Les règles inspirées de la Voie du Tigre et simplifiées sont très sympas, mais quelques points sont encore obscurs :
- Durant un combat, que se passe t-il quand le résultat des dés est égal à Parade de l'adversaire ?
- Avons-nous le droit d'excéder les points de départ avec les caractéristiques ?
(de vieilles habitudes de Défis Fantastique Wink )

Chose que tout le monde à pointé du doigt, et je le répète, les descriptions et la narration sont excellentes. On plonge rapidement dans l'ambiance qui est d'ailleurs peu oppressante. Je pense que ton AVH est d'ailleurs extrêmement proche d'un bon, voir très bon Défis fantastique.

Un point commun avec quelques LDVELH plaisants non-linéaire. Il y a beaucoup de péripéties, que l'on explore au fils des tentatives. Mais dans chacun de ces passages, on retrouve parfois ce schéma qui se remarque tout de suite et qui est là uniquement pour créer des choix :

1 : si vous souhaitez observer le paysage, rendez-vous au 2. Si vous préférez reprendre votre route, rendez-vous au 3.
2 : le paysage est beau, rendez-vous au 3.
3 : vous vous baladez.

A cause de cela, certains personnages avaient l'air classiques. Même si le héros est toujours entouré par des personnes ce qui rend l'aventure intéressante. Nos hommes sont près à nous abandonner au moindre appât ou mécontentement, c'est une idée géniale d'autant plus que je n'ai jamais vu ça. Cela n'arriverait jamais à LS dans le "Gouffre Maudit". Wink

En gros : Un très bonne suite à l'Ile du Roi-Lézard. Pari réussi.
Au plaisir de te relire...

PS : Quelque chose qui m'a fait marrer. Le 46 et le 120 sont en tout points pareils, mais avec un autre interlocuteur. Ca sentait le "je fais un copier-coller, et c'est réglé".

Ah, au fait : Cette AVH est-elle candidate au Yaz 2013 ? Peut-être que cela a déjà été demandé, mais j'ai eu la flemme de lire tous les nombreux feed-back.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)