[20] L'Epée du Samouraï
#1
L'ayant fait quand j'étais plus jeune, j'ai acquis de nouveau ce livre il y a peu longtemps et je décide de le refaire. L'épée du Samouraï ? Ne serait-ce pas un univers asiatique ? Je ne suis pas surpris alors de voir Jamie Thomson et Mark Smith à l'oeuvre pour cet opus. Je commence à lire.

Ha chic ! Une caractéristique supplémentaire : l'Honneur. Et oui, ça fait bien écho au bushido (la voix du samouraï). Des techniques supplémentaires ? tir à l'arc, acrobaties, techniques de combat... nous sommes bien servi. Une seule technique à apprendre, et en route !

Je suis donc parti vaillament sur les routes sinueuses à la recherche de Mort-Joyeuse, connue également sous le nom de Dai-Katana. Je trouve le style tout-à-fait plaisant, l'histoire n'est pas peuplée d'étranges créatures elfiques ou naines, mais bel et bien d'éléments tirés d'une mythologie asiatique poussée. Enfin, je n'en suis pas sûr, mais je suis bien plongé dans l'univers. Un excellent point donc pour la narration, l'univers, la sensation des monstres.

L'honneur y est tout aussi important. Aussi je remarque qu'il y a peu de caractéristiques "fatales", le fait d'avoir peu d'honneur à un moment ne fait que rendre un combat plus ardu, mais le jeu reste jouable. Et si l'on fait tout pour faire résonner le respect de son seigneur, le jeu ne devient que plus facile.

En fait, j'ai dû choisir une voie facile (je n'ai pas fait les combats, mais me connaissant, je fais toujours magiquement un 5 ou un 6 en habileté, génial, non ?) parce que je me retrouve à effectuer des combats pas trop durs et à récupérer un grand nombre d'objets.

Ces objets me servent d'ailleurs pour aller chercher des alliés juste avant l'arène hors du temps, pour le grand tournoi de l'espace. Là j'avoue, j'ai été extrêmement dessus par la dimension surréaliste, les portes qui amènent à des lieux étranges comme autant de vortex de Sliders (pour ceux qui connaissent la série). Egalement, il n'y a pas d'indices pour vaincre les trois monstres dans l'ordre. Aussi un allié qui paraît surpuissant (le tatsu, le Ki-Rin) se fera bouffer cru par un pauvre batracien. Enfin bon, en supposant que l'on réussisse cette épreuve, nous voici à affronter le grand-méchant. Là encore, c'est les choix stratégiques qui peuvent faciliter la vie au lecteur, car s'il s'empare rapidement de Mort-Joyeuse pour l'aider en son dessein, il n'aura que peu de difficultés pour surmonter cette épreuve.

Ce n'est peut-être que moi, mais j'ai l'impression de n'avoir pas fait grand-chose dans ce bouquin : un village envahi de samouraï, la récupération d'un allié, le siège d'une mini-forteresse, la fuite, la rencontre avec un tatsu, la rencontre avec des squelettes, le tournoi de l'espace et la rencontre finale... ça fait un peu léger par contre, on aurait bien aimé un peu plus d'actions.

Une fois qu'on le connaît à peu près, le livre n'est pas compliqué, surtout si on reste dans l'optique de récupérer au plus vite l'épée magique et de conserver son honneur.

Intérêt : 75 %
Difficulté : 50%
Il ne faut pas attendre d'être heureux pour sourire... il faut sourire pour être heureux.
Répondre
#2
Je peux prendre pour mon site ?
Répondre
#3
Je dois dire que j'ai assez aimé l'arène (pour une fois qu'on peut déléguer des combats !). Le choix des créatures à envoyer contre l'ennemi n'est pas si illogique que ça (par exemple, il n'est pas difficile de deviner que le serpent géant aura toutes ses chances contre le crapaud géant).

Un passage où, en revanche, on doit se fier à la chance, c'est le jardin aux statues.

L'Epée du Samouraï n'est pas un mauvais livre, mais il ne m'a pas ravi plus que ça (et pourtant, j'aime bien les livres qui se déroulent dans des cadres non inspirés de la culture occidentale). Le fait que le livre tout entier soit divisé en deux chemins n'est pas une idée géniale, puisque ces deux chemins ne se recoupent jamais avant la fin.
Répondre
#4
Balthus a écrit :Je peux prendre pour mon site ?

Bien sûr !

Sinon pour le coup du serpent c'est possible, mais je crois ne pas avoir eu le serpent dans mon équipe, c'est le seul qui me manquait ! En prenant le chemin que j'ai dit, j'ai pu obtenir :
- Assez d'honneur pour avoir le Ki-Rin
- Répondu aux énigmes et avoir l'amulette du Tatsu
- Avoir le cor pour dompter le Tigre
- Avoir l'éventail pour demander aux Chevaliers de m'accompagner
- Au même endroit avoir le casque de Confusion pour avoir Eleanore l'Enchanteresse

Et j'en passe, mais je n'avais pas le serpent, enfin je dois être nul en biologie et zoologie mais je n'irai pas pensé. Mais par exemple on pouvait pas deviner lequel de ces trois monstre Eleanore allait faire une seule bouchée.

Quant à l'autre chemin, je ne l'ai pas fait, mais bon vu que je n'ai pas eu de grosses difficultés à le faire avec le premier...
Il ne faut pas attendre d'être heureux pour sourire... il faut sourire pour être heureux.
Répondre
#5
Glutinus a écrit :Ha chic ! Une caractéristique supplémentaire : l'Honneur. Et oui, ça fait bien écho au bushido (la voix du samouraï).

Le Bushido est la voix du guerrier ( le terme correct pour le guerrier est bushi) et non du samouraï. L'erreur commise par nous autres occidentaux est de penser samouraï=guerrier en armure japonaise. Samouraï est un rang de noblesse. Un samouraï peut aussi bien être scribouillard, prêtre, noble sans pour autant porter obligatoirement l'arme. Il existe différents rangs allant du Shogun au Ronin, en passant par le zi-samuraï et le daimyo.
[Image: style7,WhiteRaven.png]
Répondre
#6
WhiteRaven a écrit :
Glutinus a écrit :Ha chic ! Une caractéristique supplémentaire : l'Honneur. Et oui, ça fait bien écho au bushido (la voix du samouraï).

Le Bushido est la voix du guerrier ( le terme correct pour le guerrier est bushi) et non du samouraï. L'erreur commise par nous autres occidentaux est de penser samouraï=guerrier en armure japonaise. Samouraï est un rang de noblesse. Un samouraï peut aussi bien être scribouillard, prêtre, noble sans pour autant porter obligatoirement l'arme. Il existe différents rangs allant du Shogun au Ronin, en passant par le zi-samuraï et le daimyo.

Merci pour ces informations ! Quoiqu'il en soit, ça change rien au fait qu'il faut tout faire pour respecter l'honneur du Shogun, alors il y a vraiment des indices très pointilleux qui préviennent une perte de points d'honneur !!!
Il ne faut pas attendre d'être heureux pour sourire... il faut sourire pour être heureux.
Répondre
#7
Je viens de terminer "L'Epee du Samourai", un livre que je cherchais depuis des annees.

Je ne partais pas forcement tres optimiste - je suis assez peu fan de tout ce qui est samourai, katana, etc - mais je dois admettre que j'ai ete tres agreablement surpris!
Le choix des disciplines deja, est tres plaisant et nous change un peu des sempiternels H/E/C. J'ai choisi Tir a l'Arc en ce qui me concerne et je pense avoir fait un bon choix.
Les points d'honneurs rendent le tout un peu plus difficile (je me suis bien fait later au dernier test d'honneur!) et restituent une ambiance plus chevaleresque et fidele au cote samourai.
L'histoire en general est plutot bien ficelee et semble offrir plusieurs chemins possibles (c'est ce qui m'a semble, ou alors j'ai eu beaucoup de chance de le finir du premier coup!)
Bien qu'elle fut breve, j'ai apprecie le fait d'avoir un peu de compagnie en la personne de Moichi, et toutes les quetes paralleles brisent un peu la monotonie. Le combat dans l'arene est tres sympa avec la possibilite d'envoyer des creatures (Pokemons?) se battre.

Seul point negatif: Du coup peut etre un peu facile non? J'ai echoue a plusieurs epreuves (les enigmes du dragon par exemple) et j'ai bien cru que mes echecs allaient marque la fin de mon aventure... Eh bien non meme pas!
Répondre
#8
Ce que je trouve un peu dommage c'est que si on ne possède pas le bon allié pour combattre la première créature, alors on est forcément perdant. Je trouve qu'on devrait avoir la possibilité de combattre soi-même, et ensuite d'envoyer (si on les a) les bons alliés pour les deux créatures suivantes.

Après c'est vrai que ce DF n'est pas très difficile.
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#9
Ah oui? J'ai du avoir de la chance alors! Eek !
Répondre
#10
Tsss... Avant de poster une critique, on consulte l'index, pour vérifier si il n'y a pas déjà un sujet
Répondre
#11
Bah ce n'est pas bien dramatique, un petit tour de passe-passe et les deux sujets devraient pouvoir fusionner...
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#12
Discussions fusionnées, merci d'avoir signalé le doublon Ourgh. J'en profite pour mettre un peu à jour l'index des critiques, il en a effectivement besoin.
Répondre
#13
(15/08/2009, 08:09)Ourgh a écrit : Tsss... Avant de poster une critique, on consulte l'index, pour vérifier si il n'y a pas déjà un sujet


J'ai pourtant utilise la fonction recherche qui ne m'a rien donne... essaye de taper "samourai" ou "epee" tu verras Wink
Répondre
#14
En effet, le moteur de recherche à l'air d'être dans les choux...
Répondre
#15
1) Je n'ai pas parlé de la fonction recherche, mais de l'index, infiniment supérieur.

2) Avec "epee", la recherche retourne des résultats. C'est avec "épée" ou "epée" (c'est à dire quand on utilise des accents; d'où l'intérêt d'utiliser l'index) que ça ne marche pas. Avec "samourai", ça marche aussi, contrairement à "samouraï" (les trémas non plus il aime pas).
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)