Vos derniers films au cinéma
Je trouve que la fin d'insaisissable est au contraire très cohérente.
C'est un gigantesque tour de magie, l'ensemble est donc une mécanique aux rouages bien huilés et d'une logique imparable, avec la meilleure manière possible de lutter contre les imprévus qui sont toujours possibles. C'est un peu comme un numéro de trapéziste avec filet en somme, même si on sait que le filet ne servira pas ...sauf imprévu.
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
- J'ai aussi bien aimé Insaisissables. La fin ne me parait pas si incohérente que ça. Ce que j'ai vraiment apprécié c'est que l'aspect univers de la prestidigitation est au cœur du film, et non un décorum pour une banale enquête policière. C'est un film sur la magie habillé en film policier et non l'inverse.
- Pacific Rim, bien mais pas parfait. Le scénario niveau série b, c'était pas obligé. Et j'ai trouvé que les combats allaient decrescendo (d'ailleurs en y réfléchissant, j'ai l'impression qu'ils se passaient toujours la nuit.)
- Man of Steel : non désolé, déjà que Superman j'aime pas trop, mais là, les références christiques à tout bout de champs, bof. J'avais lu sur une forum anglophone quelqu'un dire que Superman était un protecteur, et pas un sauveur, ba je suis assez d'accord. Ceci dit, la première partie du film relatant les aventures kryptonnienne de Jor El, le père génétique de Clark sont pas mal, et le combat final plutôt bien fait (sauf la conclusion).
- Wolverine : je me souvenais trop vaguement de l'arc "aventures nippones de Serval" du comics qui a inspiré ce film pour savoir à quel point il y colle. Je ne l'ai pas trouvé exceptionnel, plutôt fade même (le film pas le comics). Et franchement, les rêves avec Jean ...
Répondre
Dans Insaisissables, quand on sait qui a engagé les autres magiciens et qu'on repense à tout ce qui a eu lieu avant, il y a des scènes où les actions de ce personnage ne riment à rien. Et comment pouvait-il être sûr, déjà, d'être mis sur cette affaire ? (GROS SPOILER)

En matière de films de magie, Le Prestige, lui, réussit parfaitement à amener les rebondissements de la fin, en étant un gigantesque tour de magie en lui-même.

Mais bon, hormis la fin, Insaisissables fonctionne très bien.
Répondre
Ce personnage ne pouvait pas en être sûr! Et cela ne pose pas de problème. Il n'y aurait juste pas eu de "filet". La réalité aurait été différente et on aurait eu une fin sans aucun doute moins intéressante.

Pour les scènes qui ne riment à rien, dans la magie non seulement il faut donner le change mais tout doit se dérouler sans accrocs. Il faut maximiser les chances de tout contrôler tout en évitant le plus possible les imprévus. Là c'est la chance doublée d'une préparation en amont colossale - encore plus que le coup de la bouteille dans l'arbre - qui permet une superbe gestion des imprévus! Par contre si on avait eu autre chose que de la magie à la base j'aurai effectivement crié au scandale et trouvé que plein de choses ne riment à rien. Là je trouve que c'est parfait.

Même Keyser Söze peut aller se rhabiller^^
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
Spoiler sur Insaisissables :
Show ContentSpoiler:
Répondre
Insaisissable : bien aimé
Wolverine : bien aimé (surtout le petit bonus a la fin après le générique)
Lone Ranger : bien aimé car bien rit.


(oui je suis bon public)
Répondre
Quelqu'un est-il allé voir le film Michael Kohlhass ?
Répondre
J'ai vu le film Michael Kolhass en DVD et je me suis endormi devant... Hormis les beaux paysages des Cévennes, je n'ai rien aimé...


Je suis allé voir Spectre, le dernier James Bond.
Assez déçu par Skyfall (surtout à cause d'un scénario qui ne tenait pas debout), j'espérais un retour à la qualité de Casino Royale. Je reste un peu sur ma faim, là encore à cause d'un scénario un peu bâclé (avec plein de trucs qui sortent d'un chapeau sans raison, notamment l'amitié d'enfance de James Bond...¬_¬), mais le résultat global est tout de même réussi.
Si vous aviez aimé la réalisation de Skyfall, là vous allez vous en prendre plein les mirettes. J'ai été bluffé. La scène d'intro en une seule prise qui dure de longues minutes est époustouflante, et l'esthétique générale est un régal. Léa Seydoux assure carrément. Hélas moins Christoph Waltz qui fait des fois plus le clown que le méchant.
J'aime beaucoup aussi la modernisation de la relation Bond/Moneypenny. Je suis adversaire des changements quand c'est pour faire du pourri, mais là c'est brillamment réussi, bravo.
La voix du chanteur du générique divisera certainement. Je ne sais pas encore trop quoi en penser.
L'aspect espionnage est beaucoup au cœur de ce volet, ce qui m'a ravi. Ce qui n'empêche pas les scènes d'action.


Hier soir, j'ai enfin pu découvrir sur TF1 Serval : le Combat de l'Immortel. Là où la fabuleuse BD Spider-Man ne donne que de très mauvais films, la moyenne BD X-Men continue de donner d'excellents moments de cinéma.
J'ai adoré, le script est bon, c'est bien joué, les effets spéciaux en quantité optimale (juste ce qu'il faut).
Je ne me rappelle plus trop la BD de Miller (le 1er "Récit Complet Marvel" paru en France) mais j'ai vu que ça avait été modernisé (notamment la Mariko du film qui est merveilleuse).
Répondre
Je viens de faire une sortie ciné avec mes amis et je déconseille le film "Le dernier chasseur de sorcière". A mes yeux, aucun intérêt, l'histoire est basique, ne nous fait pas réfléchir, il y a juste un peu d'action et de magie qui peuvent attirer (d'autant plus que les effets spéciaux sont mal fait : un acteur dit : "C'est de la magie noire" en montrant un réglisse ????).

Sinon, (bon, je pense pas que ce soit votre genre mais je propose toujours), je viens de voir le film "Nous trois ou rien", un film que je vous conseille avec empressement, car c'est une franche réussite !
L'histoire est vraie, le réalisateur-auteur-acteur est le fils du personnage principal. Le film parle de la révolution iranienne (chapitre que je fais en histoire des arts Smile) et de révolutionnaires. Son père est l'un d'entre eux, emprisonné dix ans. Le film est très bien réalisé, la réalité est choquante mais peut être vue facilement par des enfants. Le film est familial, plein de sous-entendus, et la fin est tout juste superbe ! De plus, pleins de traits d'humour font mouche, le film est très drôle !
A voir !
Ecrivain en herbe (rassurez-vous, ce n'est pas de la mauvaise herbe Wink)
Répondre
J'ai vu hier le Mad Max 4 (puisqu'il s'agit d'une suite) avec Tom Hardy et Charlize Theron.
J'ai été assez déçu.
C'est le moins bon volet des quatre. Avec un script peu emballant, trop d'effets spéciaux qui tuent un peu trop les cascades (même si le visuel général est parfois aussi réussi que les anciens), et surtout un Tom Hardy peu charismatique. Mel Gibson n'a pas encore de successeur.
Répondre
Je re-quote le message ici, puisque dans le sujet des compte-rendus de jeux, c'était hors-sujet.
(Il s'agit ici de parler de cinéma)
Sukumvit a écrit :Il se trouve que je me suis fait l'intégrale des Carpenter récemment parce qu'on m'en avait beaucoup parlé, et c'est vraiment le cinéaste le plus surestimé de tous les temps (Halloween et The thing et prince des ténèbres se défendent cependant)
Je ne sais pas s'il est vraiment surestimé.
Il est jugé, à juste titre, comme réalisateur de séries B et de nanards.
Seul The Thing, à ma connaissance, est reconnu comme un chef-d'œuvre (ou au moins, un film culte qui est culte sans être mauvais), qui a inspiré beaucoup d'autres films d'horreur - et même un des meilleurs épisodes de X-Files.

La série des Halloween a un des vilains les plus connus parmi les slashers de l'époque, comme les séries Vendredi 13 et Freddy, d'accord, mais je sais même si c'est considéré comme un "bon" film.

Sukumvit a écrit :Après, pour le côté circulaire, c'est systématique dans ses films. La fin est souvent un retour au point de départ et ce que font les protagonistes dans le film n'a toujours aucune incidence sur rien. Et ses héros sont souvent volontairement très cons (James Wood dans Vampires ou Kurt dans Jack Burton).
Intéressant comme analyse.

Sukumvit a écrit :Mais tu peux voir les autres : chacun de ses films effectivement ressemble très fortement à un scénario de jeu de société, de jeu vidéo, voire même pour certains à des livres dont vous êtes le héros, qui serait d'ailleurs très jouissifs (New York 97, Invasion Los angeles).

J'ai vu Vampires ado avec mes potes de collège/lycée. C'était bien pour se marrer entre potes sous les volutes de MJ, mais à part la violence jouissive, ça ne m'a pas laissé un sourire impérissable. (Et puis la fille à moitié à poil mordue qui n'a pas une réplique de tout le film... Ça a eu le don de m'énerver... Ou bien est-ce que je confonds avec un autre film de vampires de série Z ?)
En même temps, je l'ai vu à une époque où j'étais sois dans Dracula à la Gothic Horror, soit dans Vampire : La Mascarade, alors forcément, j'ai peut-être été dur...

J'ai trouvé d'ailleurs que Vampires et Ghost of Mars avaient pas mal de points communs. L'équipe de bras cassés hyper violents qui se croient drôles avec leurs vannes lourdingues, le gore gratuit, l'obsession du sexe (enfin ça c'est vrai pour pratiquement tous les films d'horreur américains), les méchants en masse muets et interchangeables qui ont l'air de s'inspirer des fans de hard-rock pour leur look, et une impression globale de futilité...
Je l'ai dit à VIK pendant le film, d'ailleurs.
Tu as l'air de dire que, finalement, c'est un peu comme ça dans TOUS les films de Carpenter ?

J'ai aussi vu les deux Escape From... (New York 1997, Los Angeles 2013). Un de mes potes d'enfance était fan du personnage de Snake Plissken, son côté cynique et ses exploits au Blood Sport. (Evidemment, le même pote est devenu fan de l'autre Snake dès que Metal Gear Solid est sorti).
Je ne les ai vus que récemment alors que j'en avais entendu parlé depuis très longtemps. Ils ont sacrément vieilli... On est dans une espèce de genre "Dark Future" bâtard, qui n'est pas tout à fait de la SF, et pas encore du Cyberpunk ou du Post-apoc...
Malgré les effets spéciaux par ordinateur de sucette de l'époque, j'aime bien l'aspect crade et oppressant du film.
C'est dommage que les deux films soient exactement le même. Quand j'étais petit, j'aimais bien le formulaïque (James Bond, par exemple), donc ça m'aurait sans doute moins gêné, mais là...

Honnêtement, j'ai pas super envie de voir l'intégrale de Carpenter. Mais il faudra quand même que je vois The Thing en tant qu'adulte. J'ai dû voir des bouts de la fin en tant que pré-ado, et guère plus.
On en entend trop souvent parler dès qu'on parle d'horreur (TV ou ciné) pour que je ne connaisse pas.
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
La patte de Carpenter ce sont ses musiques. Elles sont un vrai plus pour l'immersion dans ses films.
On connait tous celle de Halloween, lancinante, dérangeante, angoissante, et même presque énervante. On a envie qu'elle cesse, comme un cauchemar, comme Jamie Lee Curtis voudrait que cesse l'enfer qu'elle est en train de vivre à cause du tueur masqué. Mais non! On ne peut pas s'en débarrasser, tout comme elle ne parvient pas à échapper à la traque insensée que mène le tueur.
Sans la musique franchement rien ne serait pareil, je pense qu'on trouverait qu'il y a des longueurs... alors que avec, c'est magistral.
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
J'avais vu quelque part que Carpenter était très déçu de sa compo pour l'intro du premier Escape From... alors que le grand public a adoré. Perso, il m'arrive d'écouter la B.O du film quand je travaille, elle est simple et met bien dans l'ambiance.

Le dernier film que j'ai vu au ciné est... Star Wars 7 : le réveil de la force. Et bien la force aurait mieux fait de se recoucher. 

En résumé, c'est une repompe du premier film Star Wars, le même scenario pour ainsi dire. Mis à part l'acteur qui joue Skywalker (Mark Hamill), on sent bien que Harisson Ford et Carrie Fisher ont été ajouté vite fait à l'arrache, on se demande vraiment ce que Leia fiche dans le coin, et Han Solo tire à moitié la tronche, lorsque ce n'est pas pour surjouer certaines scènes (allez vas-y, mets-y du tien Harisson !! pense à ton chèque !).

Sur le papier j'aime beaucoup le personnage de Kylo Ren (Adam Driver) qui apporte des thématiques nouvelles à la saga. Malheureusement, je trouve la direction des acteurs maladroite, et Kylo passe pour un clown à chacun de ses passages... (alors qu'avec un meilleur traitement il serait beaucoup plus dramatique et crédible... bref...)

Sinon je n'ai trouvé aucune scène vraiment forte, peut-être une scène en vaisseau et encore. Je trouve la plupart des scènes clé du film trop mal faites, les moments supposés "dramatiques" font rire, les moments touchants font rire aussi (le genre de rire qu'on fait quand on se demande si ce qu'on voit est vraiment aussi mal dirigé). Derniers détails à la volée : trop de gros plans ; montage adapté à une série TV et non un film d'envergure ; J.J Abrahams a tout de même respecté la continuité de la technologie ; (note pour le réal --> la Force ce n'est PAS un truc qu'on obtient lorsqu'on y croit, bordel) ; BB8 joue bien son rôle de remplaçant de R2D2 ; encore un peu trop d'images de synthèses ; dommage d'ailleurs que le grand vilain du film soit lui-aussi en images de synthèses.
~ Par la barbe de mes aïeux !! ~
~ La Dèche: incarnez un sdf dans cette mini-aventure ~
Répondre
J'ai vu Man of Steel dimanche.
Le début est absolument terrible, très bien travaillé, jamais Krypton n'a eu autant de gueule !
La suite s'éloigne un peu trop de Superman pour marcher. Ce n'est pas un super-héros sombre. Il porte un collant bleu, bordel !
Après, visuellement, c'est réussi.

Dans la foulée, j'ai vu Star Trek into Darkness lundi.
Je connais mal la série, donc difficile de dire si elle est respectée. Le capitaine Kirk est joué par un acteur trop jeune pour le rôle. Mais mention spéciale à celui qui joue Spock.
Le film m'a bien plu. Bonne histoire et bon visuel.
Répondre
Techniquement, James Kirk a été le plus jeune officier de Starfleet a être promu capitaine... Donc qu'il soit joué par un acteur jeune dans le reboot Star Trek quand ils sont encore tous à l'académie paraissait cohérent.

Chris Pine a l'âge du rôle en fait : il avait 33 ans en 2013 quand Star Trek into Darkness est sorti. Or, dans la série d'origine, Kirk n'a que 30 ans quand il est promu capitaine, et entre 31 et 33 ans pendant les trois premières années de ses 5 ans de mission à bord de l'Enterprise (c'est à dire les trois saisons de la série d'origine).

C'est juste que la génération actuelle fait plus jeune que les générations précédentes. (Ça permet notamment à plein d'acteurs adultes de jouer des lycéens dans les séries américaines...)
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)