Samuraï tome I : les trois villages
Bon tout d'abord merci pour ce retour !
Je vais essayer de répondre à tes questions, d'éclaircir tes doutes...

Pourquoi autant de techniques possibles à choisir dès le départ , Car je voulais que chaque lecteur puisse se forger son Keijiro personnalisé. Bien sûr tu n'utilises pas toutes les techniques dans ce premeir tome, mais je vais essayer d'inclure au moins une fois chaque technique par tome, à plus ou moins grande importance selon le tome, de là dépendra le choix intial de chaque lecteur. aura-t-il choisi le bon enseignement au sein du temple ?!...

Pour le Ki et les nombres opposés, c'est histoire de faire un parallèle avec le Yin et le Yang. Chaque objet, chiffre, lettre à son opposé et de là résulte un équilibre. Aussi simple que ça !

Tu maîtrises les deux première techniques du Ki, c'est énoncé dans les règles (sous la hiérarchie au sein de Tsuba) :
Citation :Votre grade actuel de Fine Lame vous permet :
- de porter une arme longue et une arme courte,
- de transporter quatre objets sans être gêné en combat,
- de maîtriser trois techniques secrètes,
- les deux premières techniques du Ki.
Au fur et à mesure que vous progresserez dans l'ordre des samouraïs de nombreux autres privilèges vous seront autorisés.

Pour les variations, c'est un peu normal, je n'aime pas vraiment les truc trop formatés et j'ai aussi horreur de me prendre le chou lors de l'écriture quant aux détails des objets (à part ceux importants, obligatoires ou non modifiables). De ce fait une flèche peut être légère avec embout harpon et ôter 4 Pv comme elle peut être lisse, fine et n'ôter que 3 Pv. Idem pour le cochon, 150gr de cochon seché n'apporte pas la même énergie que 500gr... Je n'aime pas tout évoquer au lecteur, un peu à lui d'imaginer ce à quoi il a à faire. J'aime bien stimuler la pensée du joueur...


Pour les tournures j'ai sûrement écrit des trucs pas vraiment bien formulés (et je le ais d'ailleurs corrigés au fur et à mesure) mais pour les exemples que tu cites :
Le samouraï s'adresse au moine comme cela car il se considère tout de même un rang au dessus d'eux dans le combat contre le mal. Et puis Keijiro n'a pas encore atteint l'âge de sagesse, il n'a que 24 ans et il est donc fougueux, peureux par moments et impulsif (le coup de l'embuscade est un exemple de sa volonté de se battre...).

Le § 96 : Tu ne la connais pas, c'est juste Mokuke qui te dit qu'elle est délicieuse. Par mon écriture (mon point de vue) j'exprime la paroles de Mokuke. je ne vois pas où le détail peut gêner ? Wink

Pour l'embuscade j'aurais pu effectivement proposer le choix de ne pas combattre mais au moins tu pouvais faire un mauvais choix en t'alliant aux obscurs... Et je voulais que les lecteurs prennent un peu cher dans leurs face ! histoire de créer le trouble dans leur esprit :
"Mais alors les obscurs sont cachés parmi nous ? Pas moyen de savoir si je fais le bien ou le mal tant que je n'ai pas montré moi-même mon vrai visage ?" La dimension est un poil plus compliquée qu'elle n'y paraît, enfin ceci étant dit sans prétention de ma part.

Pour le combat final, ce sont 17 créatures qui attaquent. QUE dix-sept ! Une petite bataille histoire de se mettre en bouche pour les tomes à venir, lorsque je parle de guerre lente et diffuse, c'est exactement cela : les obscurs attaquent par petis groupes isolés, on n'est loin des batailles épiques du Gouffre de Helm dans le SDA par exemple. Plus tard... vers la fin de la saga peut être Wink...

en tout cas merci pour ton retour, heureux que tu aies apprécié et j'epsère m'améliorer pour les tomes à venir, grâce à tous les commentaires que j'ai eus. Merci à vous Smile
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Samuraï tome I : les trois villages - par sunkmanitu - 10/01/2013, 20:27



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 4 visiteur(s)