Samuraï tome I : les trois villages
#43
Je précise que j’ai d’abord fait et réussi l’AVH en une fois ( 8 points d’Honneur yay ! yay ! ), ensuite je l’ai refaite en prenant certains chemins que je n’avais pas pris la première fois ( 9 points d’Honneur, pff facile ). Je n’ai donc pas tout vu mais quand même.

Les Trois Villages est à la fois une AVH et le premier épisode d’une série: il doit donc être envisagé de ces deux points de vue ensemble.

Je suis entièrement d’accord avec tholdur: reconfigurer notre perso d’un volume à l’autre n’a pas la moindre justification logique et casserait complètement l’identification et le sentiment de progresser; si on veut pouvoir s’identifier à lui, il faut qu’il apprenne et se développe à partir de nos choix initiaux.
Sinon, l’AVH remplit correctement sa tâche d’introduction au monde et aux méchants avec une bonne scène finale. Cette introduction en est aussi une pour le héros qui découvre le monde en-dehors du temple; mon seul reproche serait que les capacités ne sont pas assez utilisées ( 1 test d’agilité + 1 de MC en-dehors des combats sur le premier chemin que j’avais pris ) et qu’on n’a pas vraiment le sentiment de courir de risques ( j’y reviens ), mais c’est peut-être dû à sa nature d’introduction.
On se retrouve donc à la fin plus riche d’expérience ainsi que de matériel qui sera utilisable dans le tome suivant.

Le héros a une personnalité distincte, déterminé et droit dans ses certitudes, j’ignore si les tomes suivants se chargeront de les ébranler, en tout cas cela améliore l’histoire.

Le thême se recommande par son classicisme: il y a une lutte immémoriale entre le Bien et le Mal et nous combattons les méchants qui commettent des méchancetés.
En tant que samouraï lié au temple de Tsuba nous sommes bien armé pour ce faire; visionnez un paladin extrême-oriental maîtrisant diverses techniques et surtout combattant invincible alors même qu’il n’est qu’un petit scarabée de l’avant-dernier rang.

il n’est que de regarder la table des combats, en effet, pour se rendre compte que Keijiro surclasse tous les adversaires prévus

Classe 1: 1/36 Décapitation, 2/36 Blessure grave, moy 104/36 dmg
Keijirô : 1/36 Décapitation, 2/36 BG, moy 103/36 dmg

Classe 2 : 1/36 Blessure grave, moy 101/36 dmg
Keijirô : 1/36 Décapitation, 2/36 BG, moy 117/36 dmg

Classe 3 : 1/36 BG, 86/36 dmg
Keijirô : 1/36 D, 5/36 BG, 117/36 dmg

Classe 4 : 1/36 BG, 71/36 dmg
Keijirô : 1/36 D, 5/36 BG, 150/36 dmg

Ce sont là les résultats bruts, SANS tenir compte des boni du type d’arme ni des points de MC dépensés.
Les points de MC donnent à notre héros une assurance contre la mort et les blessures graves, de sorte que les possibilités qu’il a de faire disparaître les séquelles d’une d’entre elles risquent de ne pas servir à grand-chose.
Vu que ces points de MC se renouvellent à chaque combat, le perso n’a aucun adversaire à sa taille et avec la méditation d’après-combat pour récupérer* il peut en dessouder des douzaines à la file. Quand on sait qu’on est une bête de combat invincible, le suspense manque; j’ai commencé à 40 points de vie et malgré des jets souvent pitoyables jamais il ne sont tombés en-dessous de 23. Franchement, j’espère que la suite aura des adversaires un peu sérieux.
Ou alors, il faudrait au moins que Keijiro soit conscient de la facilité avec laquelle il liquide les ennemis; soit qu’il s’en étonne soit qu’il ait une attitude plus détachée, genre Yasaka dans La loi du sabre.

Je pense que, dans la mesure où on peut interpréter ces points de MC comme des ressources intérieures que notre entraînement permet de mobiliser ( je ne sais pas si c’est comme ça que tu les vois ), mieux vaudrait ( quitte peut-être à en donner plus ) les donner pour une journée à la fois.
Et je pense aussi qu’il faudrait brider la méditation, 3 ce serait déjà beau. Ou alors l’interdire spécifiquement après certains combats parce qu’on n’a pas le temps: en l’état, on peut, il me semble, méditer après chaque combat remporté.

Je n’ai pas compris si un 7 débouchait obligatoirement sur un combat de ki ou si une MC permettait de l’éviter, d’une part; et si une MC permettait de monter le jet à 7, d’autre part.

Le choix de combattre à l’arme courte ou longue est une belle idée, simple et efficace ( même si ça facilite nettement la tâche du perso… ), je trouve cependant que le combat à mains nues ne devrait accorder aucun bonus ( je l’ai joué comme ça ), c’est déjà beau qu’il soit comparable au combat armé.
Aussi les ennemis en armure pourraient subir 1 point de dommages de moins en combat…
Show ContentSpoiler:

*à ce sujet, je remarque qu’on peut ainsi récupérer plus qu’on avait au début du combat, par exemple le combat du 93 après celui du 45 sert de potion de guérison…

Peut-on récupérer les flèches, couteaux et shuriken tirés ? La logique le voudrait ( au moins les shuriken et couteaux ) mais il semble que ça irait contre la logique du jeu…

Puisque les techniques Heihashi sont obscures et ténébreuses, les utiliser ne devrait-il pas coûter de l’Honneur ? Ou les connaître ?


L’AVH est globalement efficace ( même si je la trouve inférieure à 1930 ) mais il y a, outre ce que je viens de pointer, tout un tas de petits détails irritants qui témoignent d’un net manque de relecture, enfin je dois dire que j’ai été déçu par ce manque de finition.

- Il faudrait reporter dans le résumé des règles les modifications selon l’arme utilisée.

- C’est un simple détail, mais la formulation est un peu étrange: je vois mal en quoi notre rang nous octroie le droit porter 4 objets

- ‘Heihachi’ aurait fait plus japonais

- Je dois dire que l’historique me convainc difficilement et mériterait à mon sens d’être réécrit: on nous dit que les premiers méchants veulent posséder des terres, des hommes et des animaux, et trois phrases après ils font d’une région un repaire de voleurs, d’assassins et de barbares ? Qui va cultiver pour ces barbares et ces assassins ? Tel que c’est décrit, il paraîtrait plus logique que chaque seigneur de l’ombre s’asservisse les péquenauds pacifistes d’une région à l’aide de sa troupe et donc qu’ils s’emparent de tout l’archipel, devenant ainsi la noblesse, et les assassins barbares voleurs leurs samouraïs…
Et si c’état si important pour Kankoji d’empêcher la renaissance de cet art martial, il n’avait qu’à envoyer des combattants vraiment dangereux au lieu d’une bande de nuls qui se font étriper par des villageois inexpérimentés; à tout le moins un général d'ombre pour servir de boss de fin.

- Je ne crois pas que les parchemins aient été en usage en Extrême-Orient, je dirais que c’est une feuille de papier ou de soie

- mieux vaudrait écrire “+1 point de dommages” que l’abréviation. Si tu vois ce que je veux dire Mrgreen


§ 1 “Ce soir tu mangeras Kitoshi et dans la nuit Ikki te conduira”, je pense que la phrase mérite sérieusement d’être réécrite, ça donne l’impression qu’on va se livrer au cannibalisme… c’est la façon de parler d’Ikki, pas celle de O-sensei Murata: quand c’est lui qui parle il faudrait écrire ‘manger le Kitoshi’ ( voire sans majuscule ).

§ 30 “Vous fixez votre attention sur l'une des torches encore allumée et vous voyez un objet rapide passer devant le foyer, celui est coupé net et les tissus enflammés vont s'éteindre au sol”: à l’évidence il faut écrire ‘la torche’ plutôt que “celui”

§ 35 “ Mais le résultat est lourd de pertes.” Non.

§ 45, si le malus fait passer notre jet de 10 à 9, peut-on utiliser 1MC pour le remonter ?

§ 112 le texte porte, “ vous pourrez augmenter votre total de Ki de cinq points.” , de même pour le §24. Je présume au vu de la discussion ici qu’on en regagne au lieu d'en gagner, mais alors il faut le dire explicitement: ‘vous récupérez X points de ki si vous en avez perdu’ ou quelque chose de ce genre.

§ 124: Elle au lieu de il, et ‘de la position défavorable du tikki’

§ 141, ‘sinon’ plutôt que “le cas échéant”, puisque justement le cas n’échoit pas.

§ 173 je ne vois pas pourquoi on ne peut pas acheter les marchandises locales alors qu’on le peut au §71, on est venu là pour ça après tout…

§ 186 ( et §215 si on va chez Yoki ) alors que dans la description des techniques Heihashi on nous dit qu’il nous faudra nous procurer un tanto, voilà qu’il nous est gracieusement offert, en outre étant donné que c’est explicitement une arme d’assassin graver “honneur” dessus n’est peut-être pas des plus appropriés. On s’attendait à un wakizashi [ si tu avais gardé le suicide par éventration “honneur” dessus aurait été particulièrement approprié, mais bon ]. Je me demande en fait s’il n’y a pas eu un remplacer partout malencontreux remplaçant wakizashi par tanto dans le texte parce qu’on nous submerge sous les tanto sans jamais trouver un seul wakizashi…

§192 l’échoppe est excellente, vraiment très bien trouvée, cependant il y a un point peu clair: pour le bocal de fourmis, le texte porte “tu pourras ajouter 1 au score obtenu pour le TCP”, est-ce que cela signifie que nous ajoutons 1 de toute façon ou que nous ajoutons 1 si nous le désirons ? Si notre KI est épuisé, il est avantageux de rester à 6 plutôt que de monter à 7… Aussi, est-il compatible avec la boule de fumée ?

§ 203 “ Vous êtes de nouveau seul mais un compagnon partage votre voyage”; au risque d’être lourd si un compagnon partage notre voyage, nous ne sommes plus seul…

§ 222 chaque flèche inflige 2 misérables points de dégâts à un ennemi ?? pas motivant… Quant aux couteaux de lancer, on ne nous dit pas combien de dommages ils font, ils sont donc inutilisables.



Je pense donc que cette AVH doit être révisée.
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Samuraï tome I : les trois villages - par ashimbabbar - 12/11/2012, 23:27



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)