YAZ 2018 Cyclades (Fitz)
#76
Fitz a écrit :Pourtant j'avais bien indiqué 11 en largeur dans l'indice au 111... Entre celle-ci et celle des Larmes de Nüwa, faut vraiment que je me décide un jour à arrêter les énigmes visuelles...

La serrure du bureau du chasseur dans Captive était nickel.


gynogege a écrit :J'ai choisi Antianera. Je ferai un retour plus complet...

N'hésite pas à nous signaler ce que les dialogues ont de spécifique (et le parcours, et les combats), dans la mesure où on a plutôt l'habitude de jouer en "mode bonhomme" avec le Spartiate ou l'éphèbe à la fronde imparable.

Répondre
#77
Bon alors je parle expérience Antianera, je excuse si parle pas très bien la langue...

J'arrête, c'est trop fatigant. Smile Nous jouons donc une femme immigrée, ce qui déjà constitue un bel handicap dans la Grèce patriarcale et jalouse de sa culture. Mais bon, on est une reine quand même, la reine de Scythie, et malgré quelques difficultés à maîtriser la langue héllène on jouit d'une belle réputation dans les cercles avertis.

Il s'agit de la dernière production de la licence "Grèce Antique" qui se fait de nos jours beaucoup plus rare que Marvel ou Harry Potter (ce qui pour certains explique pourquoi les Grecs sont tellement endettés, alors que pour Marvel et J. K. Rowling ça va merci...) Je me souviens encore avec émotion des aventures d'Althéos, notamment le premier tome, un de mes ldvelh préférés dans ma jeunesse, que je n'ai pas encore refait. Et, si mes souvenirs sont émoussés, je dois avouer que l'ambiance m'a là encore beaucoup séduit.
Le thème de l'aventure est politiquement incorrect, puisque nous devons aider le dieu Héphaïstos à remettre le grappin sur son épouse qui soi-disant se ferait culbuter en cachette. Evidemment, et comme nous incarnons une femme, on peut se dire "et après tout il l'a peut-être bien cherché", mais une mission de dieu grec ça ne se refuse pas (et puis il faut l'honorer, je l'ai appris à mes dépens...) surtout quand il y a une grosse récompense à la clé.
Nous voilà donc embarquée sur un navire à parcourir l'archipel des Cyclades (merci la carte !) pour localiser la volage épouse. Chaque île possède sa sépécificité et le temps est décompté par les points d'ERRANCE dont l'accumulation augure de graves emmerdes, ce qui m'a poussé à accélérer la fin de l'aventure.
Personnellement j'ai choisi de jouer sans les dés, et le système est bien foutu, tellement que je pense qu'un jour je vais le pomper (à vrai dire j'avais en tête un truc un peu similaire pour une AVH à venir). Les points d'Héroïsme nous permettent de franchir la difficulté des tests, ça tombe bien j'ai bénéficié d'un artefact qui permet (trop rarement) de recharger son héroïsme.
Le reste sous spoiler

Show ContentSpoiler:
En bref, je peux déjà dire que "Cyclades" est une très belle réussite même si j'en attends encore davantage aux prochains essais (peut-être pas tout de suite, Yaz obligent), je ne sais pas si je retenterai Antianera ou un autre personnage.
Bravo !
Répondre
#78
Merci de donner par tes péripéties une idée de ton voyage, je revisite mon aventure avec émotion et visualise bien ton aventure. Connaître tes choix majeurs aussi me plaît bien!
Répondre
#79
Suite à plusieurs tentatives infructueuses, j'avais fait une longue pause et je ne me remets à l'aventure que maintenant. C'est toujours aussi agréable !

Enfin... agréable pour moi, pas pour les héros qui ont le malheur de voir leur sort placé entre mes mains. Juste à l'instant, Antianera vient de se faire massacrer par un guerrier de pierre.


Show ContentPourquoi faire simple...:



Le cadre est vraiment très bon, mais le mélange entre les éléments historiques et mythologiques est parfois assez surprenant. Divers détails font référence à l'époque de la Grèce classique (par exemple le fait qu'Euclès a annoncé la victoire de Marathon), mais d'autres sont tirés de légendes que les Grecs de l'époque classique situaient certainement dans un passé très distant et nébuleux (le voyage des Argonautes, par exemple, est sur le point d'avoir lieu).
Répondre
#80
J’ai fait attention à la datation pour les références historiques mais pour le mythologique, c’est possible que je n’ai pas été aussi scrupuleux. Concernant les Argonautes je n’ai pas vu de référence temporelle en effet.

J’ai l’impress Que les îles de l’ouest sont plus courues. Dommage pour moi dont les préférées sont plutôt celles de l’est!
Répondre
#81
(17/01/2019, 13:18)Fitz a écrit : J’ai fait attention à la datation pour les références historiques mais pour le mythologique, c’est possible que je n’ai pas été aussi scrupuleux. Concernant les Argonautes je n’ai pas vu de référence temporelle en effet.

Il n'y a pas de chronologie précise des mythes, bien sûr, mais les héros comme Hercule, Jason, Persée et Thésée accomplissent leurs exploits avant la guerre de Troie, qui se déroule elle-même plusieurs siècles avant l'époque historique où a lieu la guerre contre les Perses.

Note que ce n'est pas terriblement important : l'un des charmes de l'aventure est après tout ce mélange entre Histoire et mythologie.

Citation :J’ai l’impress Que les îles de l’ouest sont plus courues. Dommage pour moi dont les préférées sont plutôt celles de l’est!

Je varie mes itinéraires pour éviter la répétition. Lors de ma partie suivante, Euclès est passé par Paros et Délos... où il est mort de nouveau.
Répondre
#82
Victoire ! Ça m'aura pris une bonne dizaine de tentatives, mais j'ai enfin retrouvé Aphrodite et atteint une fin heureuse.

C'est avec Euclès que j'y suis parvenu. Même si j'alternais entre les trois héros, c'est sans doute lui que j'ai utilisé le plus (Antianera venant assez près derrière et Brasidas en troisième position).

Ironiquement, c'était la première fois que je faisais passer Euclès par Délos sans récupérer la fronde (je n'avais pas obtenu l'information nécessaire, pour une fois) ni aider Léto (l'héroïsme c'est bien, mais rester en vie c'est mieux).

Mes jets de dés ont été assez inégaux. Heureusement, ils ont été plutôt bons lors du combat final !


Citation :Mais si vous avez fait preuve de perspicacité et que la chance était de votre côté, peut-être avez-vous accompli cette prouesse un peu trop rapidement à votre goût ?

Euh... non, je ne dirais pas ça. Mais je vais tout de même essayer de réussir l'aventure une fois de plus avant de faire des commentaires généraux.
Répondre
#83
Comme tu sembles approcher du terme définitif de ta quête, je te suggère mes fins préférées : 

Show ContentSpoiler:
Répondre
#84
Le voyage d'Euclès a pris fin au 650 après moult péripéties. J'ai choisi de partir par l'est de l'archipel en me dirigeant vers le nord puis j'ai fini par une sorte de boucle à l'ouest pour retourner vers l'île finale où j'étais précédemment passé sans me douter de rien.

Le choix d'Euclès m'a semblé très tentant de par ses bonus généreux aux tests qui me semblaient plus intéressants que la force brute de Brasidas par exemple. Cependant je me réserve les 2 autres personnages pour de futures relectures car je devine qu'ils donnent accès à des pans d'histoire différents, puisqu'à plusieurs reprises il nous est demandé qui on incarne. Et la fin que j'ai rencontrée semble spécifique à Euclès.

J'ai choisi de jouer les règles normales avec les dés et ça me semble bien équilibré, j'ai juste dû tricher légèrement contre Ceto (la fin des Yaz se rapprochant et m'empêchant de refaire l'aventure depuis le début, c'est la seule entorse que je me suis permis) en optant pour le combat simplifié quand j'ai vu que le combat normal me semblait statistiquement très mal engagé. En effet il me manquait un niveau d'énergie et je n'avais que 4 muses et malgré le bonus de la ritournelle ça s'annonçait plutôt mal. Je suis d'ailleurs revenu sur le combat après coup pour vérifier mes soupçons et je ne l'ai réussi à qu'à la 4e tentative en utilisant les dés.

Le système de combat simplifié semble avoir de sérieux atouts également car il permet une gestion très stratégique des points d'Héroïsme qui sont du coup bien plus précieux dans cette situation (plutôt que de donner un bonus de +1 aux dés dans le système normal, ce qui reste assez hasardeux et nous amène souvent à dépenser 1 point pour rien).

J'ai pu finir l'aventure en consommant un peu plus de 2/3 des points d'Errance, ces points qui donnent un aspect contre la montre non négligeable avec la menace grandissante qui y est rattachée. D'ailleurs je me demande ce qu'il peut arriver à la fin de cette grille !

Sans surprise les références mythologiques sont nombreuses, je n'ai plus assez de souvenirs de ce que j'en ai lu pour juger de leur cohérence mais en tout cas ça passe très bien dans le récit et servent au mieux l'histoire, ce qui est le principal. Les illustrations de Linflas y contribuent également, avec pourquoi pas de nouvelles qui viendraient s'y ajouter dans une version officielle car l'AVH le mériterait !

Le style est impeccable et les longs paragraphes ne sont jamais ennuyeux et les coquilles sont bien rares, ce qui relève de la prouesse quand on voit la taille du texte. La version Lulu est un beau pavé à ranger aux côtés de Fleurir en Hiver !

L'Epilogue nous lance de nouveaux défis que je relèverai en temps voulu, la chasse aux muses et aux objets attendra un peu ! Pour info j'ai fini avec 4 muses et 3 des objets de la liste.
Répondre
#85
L'aventure n'est pas si équilibrée que ça à mon sens si tu as réussi à la terminer en une tentative, en ayant juste triché un peu à la fin. J'espère que tu essaieras en effet les deux autres persos, j'ai tenté de mettre pas mal de différences selon le rôle interprété.

Concernant ce qui arrive quand le Temps est au maximum, j'ai bien peur que peu de lecteurs le découvrent. Je n'ai pas voulu augmenter de trop la difficulté (mon péché mignon) avec ça, mais du coup, j'ai sans doute écrit une vingtaine de sections pour du beurre car je m'étais bien amusé avec ce passage.

Merci pour ce retour, tes commentaires et pour les compliments.
Répondre
#86
Deuxième tentative effectuée avec Euclès. J'ai tenté un trajet différent (ce qui n'est pas forcément très malin vu que la première fois j'étais arrivé presque au bout). Et puis cette fois j'ai utilisé les dés. Ce qui d'ailleurs amène ma remarque principale: alors que dans ma première tentative avec Antaniera j'étais très court sur les points d'Héroïsme, ce qui m'a amené à une exploration très prudente que j'ai sans doute payé à la fin, ici j'ai vu mes points d'Héroïsme s'accumuler sans avoir à les dépenser. Alors c'est vrai que j'ai pas été malheureux aux dés, mais j'ai déjà remarqué que l'effet couperet de l'absence de de dés était délicat à gérer.
Exemple de biais: puisque je lance les dés et que je décide après si j'utilise mes points d'héroïsme, je vais mécaniquement utiliser moins de points d'héroïsme que si je décidais avant sur la base d'une estimation moyenne du lancer.  

Le reste est sous spoiler


Show ContentSpoiler:
Répondre
#87
En fait, c'est l'inverse. En mode sans dé, tu décides au vu du score à atteindre combien de points d'Héroïsme tu souhaites dépenser dans les épreuves. Idem pour les combats dont le coût pré-déterminé en points d'héroïsme indique la perte de Santé (dans les tableaux des règles simplifiées).

Avec les dés, tu dois dépenser tes points d'Héroïsme avant de lancer les dés, aussi bien dans les épreuves que dans les combats. C'est spécifié dans la partie "Héroïsme" mais je vais modifier l'explication des règles de combat pour éclaircir ce point. Donc merci, je tiens compte de toutes les remarques faites jusqu'alors pour la version papier.
Répondre
#88
ok, ça me paraît plus juste (même s'il faut un lecteur particulièrement honnête Wink )
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)