FIEF France
#16
Coucou, VIK, et merci de ton survol ! (Au-dessus d'un nid de)

Le code couleur c'était surtout pour me faciliter la tâche ^^
J'avais pas envie de raconter "à ce moment là, la famille verte fait ça, puis la famille jaune fait ça", j'ai voulu des vrais noms, c'est mieux pour l'immersion. Mais j'avais peur de m'emmêler les pinceaux entre les noms (déjà, le nombre de fois à l'enregistrement où j'ai appelé Lambert "Beaudoin" et réciproquement...), du coup, j'ai trouvé ce moyen mnémotechnique simple d'avoir la même initiale pour les couleurs et les noms des familles.
Mais du coup, j'ai pas joué les bleus et les blancs en même temps.

EDIT :
On est d'accord que, l'emblème d'un aigle pour les rouges, l'emblème d'un lion pour les jaunes, l'emblème d'un dauphin pour les bleus...
...c'est Bioman 3 : Liveman ?

Et je suis sûr que le fait que le joueur blanc ait pour emblème le cheval, c'est une référence à celui d'Henri IV.
(pour le dragon vert et le sanglier noir, par contre, j'ai pas trop d'idée...)
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#17
Je viens enfin de finir la lecture du récit. Le tout reste bien raconté avec cette narration qui évoque les chroniques féodales. Je m'y suis pris en plusieurs fois, et j'ai un peu perdu le fil, avec les différents protagonistes. Peut-être qu'en centrant le récit sur la faction victorieuse (vu que tu sembles avoir écrit le CR une fois la partie achevée), cela aurait été un peu plus simple à suivre pour moi Mrgreen . Par contre j'ai tiqué sur l'emploi du terme orléaniste qui est quand même très anachronique.

Je connais aucune version du jeu FIEF et donc les règles sont totalement transparente pour moi. Jouer les différentes factions simultanément ne doit pas être évident. J'ai eu une petite préférence pour les Bourbons au début, qui se sont développés dans leur coin et interviennent rapidement contre les autres maisons, chose que j'aurais faite probablement.
Répondre
#18
Merci à toi pour ton attention et ton commentaire ^^
C'est cool que ça t'ait plu, même si t'as pas toujours tout suivi.

Pas sûr que ma narration évoque vraiment les chroniques féodales, je n'en ai pas assez lu pour faire la comparaison ^^' Je pensais plutôt à mes livres d'histoire.

Oui, j'ai écrit le CR une fois la partie achevée. Pendant la partie elle-même, je me suis contenté d'enregistrer la partie sur appli magnétophone (en énonçant chaque action à haute voix, évidemment) et de prendre des photos. Ça a été très utile pour faire un résumé très précis.

Salla a écrit :Par contre j'ai tiqué sur l'emploi du terme orléaniste qui est quand même très anachronique.
Anachronique, certes, puisque c'est un terme du XIXème siècle (mais de toute façon, toute la partie est une uchronie complète, comme le faisait remarquer Jehan), mais pas du tout à contresens. La signification de "orléaniste" est "partisan pour qu'un prince issu de la Maison d'Orléans devienne roi de France", et c'est complètement ça.
D'ailleurs, sur la fin, j'ai fini par utiliser "les d'Orléans" pour les membres de la famille noble elle-même, "orléanais" pour les troupes levées depuis la ville d'Orléans quel que soit leur camp, et "orléanistes" pour les troupes défendant la cause de la Famille d'Orléans.

Salle a écrit :Jouer les différentes factions simultanément ne doit pas être évident.
Non, effectivement !
Mais j'ai l'habitude. Pour avoir beaucoup joué tout seul à plein de jeux (les échecs, Nord & Sud, Risk, Full Métal Planète, Horreur à Arkham, Sankt Petersburg...) parce que j'étais seul à la maison, ou quand je veux tester les règles d'un nouveau jeu à plusieurs pour les maîtriser un peu avant de recevoir des amis et leur expliquer (Les Demeures de l'Épouvante, et maintenant Fief France).
Je sais faire semblant de ne pas savoir certaines informations et jouer de la façon qu'il me paraît logique que jouerais si je n'avais pas cette information, gérer plusieurs objectifs en même temps, etc.
Mais non, ce n'est pas évident.


Salla a écrit :J'ai eu une petite préférence pour les Bourbons au début, qui se sont développés dans leur coin et interviennent rapidement contre les autres maisons, chose que j'aurais faite probablement.
Ils ont surtout eu rapidement l'habitude de voter blanc et de ne pas intervenir Big Grin
(Bon, ok, à part la fomentation de la révolte à Calais, mais au final, ça s'est plutôt retourné contre eux avec l'assassinat d'Aliénor Bourbon par Quentin de Valois.)
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#19
Cet après-midi, première partie de FIEF France contre des vraies personnes !

Avec :
Alendir dans le rôle de la famille Blanche de Calais,
Salla dans le rôle de la famille Noire de Toulouse,
Skarn dans le rôle de la famille Jaune de Rennes,
Aragorn dans le rôle de la famille Rouge de Reims,
et votre serviteur dans le rôle de la famille Bleue d'Avignon.

Et le grand vainqueur est...
...la Peste !

(Par contre, la prochaine fois, faudra limite commencer la partie à 10h du mat et manger un sandwich entre deux tours vers midi...)
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#20
J'ai effectivement fait une Outremer à l'envers dans mon lancer de dé de Peste : ma famille et celle de mon fidèle allié Alendir ont été préservé tandis que les familles de Salla, Lyzi et Skarn en sont ressorties décimées. En y rajoutant une bataille de Calais où une mauvaise interprétation des règles a conduit à l'anéantissement de l'armée toulousaino-avignonaise (alors qu'elles auraient pu se rendre), nous avons arrêté la partie à l'aube d'une victoire inévitable d'Alendir et moi-même. Il m'a seulement manqué le plaisir d'assassiner le pape que Skarn a tenté en vain d'obtenir toute la partie.
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre
#21
Techniquement, moi j'avais aucun seigneur dans la région affectée par la peste. Ma famille n'a pas vraiment été décimée par ça.
C'est surtout l'attaque suicide de Calais qui a réduit mon armée à peau de chagrin.
Mais la peste a mis fin à mon alliance avec Salla, ma chef de famille, Isabelle d'Avignon, se retrouvant subitement veuve.
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#22
(04/12/2021, 19:52)Lyzi Shadow a écrit : (Par contre, la prochaine fois, faudra limite commencer la partie à 10h du mat et manger un sandwich entre deux tours vers midi...)

N'exagérons quand même pas : On a commencé pas super tôt dans l'après-midi, y'a eu le temps d'explication des règles, et on jouait lentement parce qu'on découvrait.

Je dis pas que c'est un jeu rapide, mais on était probablement pas dans les conditions idéales pour expédier la partie avant la tombée de la nuit.

Sinon, c'était très sympa, même s'il faudra plusieurs parties pour mieux appréhender la profondeur du jeu. En première approche, on est, pour simplifier et rester sur des exemples connus par ici, quelque part entre Diplomacy (les différences phases de votes où il faut généralement convaincre un tierce parti de faire basculer l'élection de notre côté) et Mare Nostrum (les titres, la guerre pour et par l'économie), avec un thème fort.
Répondre
#23
Oui c'est agréable quand on a pas un "thème plaqué" sur une mécanique arbitraire.
Là, les éléments du gameplay évoquent très bien la période, les coups tordus entre compétiteurs pour le pouvoir, etc.
En revanche le système d'alliance paraît moins amiticide que dans Diplomacy.
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#24
Oui très bon jeu, il est un peu difficile d'appréhender tous les postes politiques, et leurs pouvoirs / règles de votes, par contre bien que cet aspect soit plus simple, je me suis fait plaisir dans les manœuvres militaires (mouvement d'attaque et de mise sous pression puis repli pour soutenir mon allié en défense après avoir menacé la forteresse de Salla, tout en lançant une attaque-surprise par les mers sur son allié Lizy qui avait dégarni son territoire pour justement attaquer mon allié, tout en défendant Calais qui a fait office de gouffre de Helm pendant la partie, mettant en échec 3 assaillants -tous les joueurs sauf mon allié)
J'ai étonnamment maintenu mon mariage avec gogorn jusqu'au bout, il faut dire qu'il n'était pas simple au moyen-âge de divorcer... Et puis c'était un mariage de raison, donc un mariage qui dure Big Grin
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#25
Citation :Mais la peste a mis fin à mon alliance avec Salla, ma chef de famille, Isabelle d'Avignon, se retrouvant subitement veuve.

D'ailleurs, qu'en est-il finalement de la transmission de titres ? Tu aurais dû récupérer le titre ou non ? Ça peut avoir son importance lors des prochaines parties, car si ce n'est pas le cas, l'ordre des seigneurs pour lesquels on tire le dé pour la peste a son importance.

Citation :J'ai étonnamment maintenu mon mariage avec gogorn jusqu'au bout, il faut dire qu'il n'était pas simple au moyen-âge de divorcer... Et puis c'était un mariage de raison, donc un mariage qui dure

Pour divorcer, il faut l'aide du pape ... ou de la peste Big Grin
Répondre
#26
La règle dit bien que :
1) quand un personnage meurt, tous ses titres de fief sont transmis aux autres membres de sa famille
2) s'il était le dernier de sa famille mais marié, tous ses titres de fief sont transmis à son conjoint
3) s'il était le dernier et non marié, ses titres de fief redeviennent disponibles.
Ils peuvent être repris gratuitement par sa famille dès que le joueur a au moins un seigneur en jeu, si un autre joueur n'a pas entre-temps récupéré le fief en prenant le contrôle de sa capitale.

Donc oui, l'ordre semble avoir une importance.
Montrer le contenu
Il faut que je cherche une FAQ.
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#27
Nouvelle partie de FIEF France !
Très laborieuse (nombreuses erreurs de règles et retours en arrière) et longue (beaucoup d'hésitations, autant au moment des achats que des mouvements de troupes)
Cette fois avec : Alendir dans le rôle de la famille verte, Jehan dans le rôle de la famille blanche, Aragorn dans le role de la famille rose, votre serviteur dans le rôle de la famille bleue et Skarn dans le rôle de la famille noire. (Dans l'ordre du tour au premier tour).

Alendir s'installe à Lisieux en Normandie, Jehan s'installe à Calais dans les Flandres, Aragorn s'installe à Reims en Bourgogne, je m'installe à Avignon dans le Languedoc et Skarn à Toulouse en Aquitaine.

Premier tour : pacifique, tout le monde achète 2 moulins dans sa ville, ne recrute aucune troupe, et s'étend autour de chez lui avec ses troupes de départ.
Petit désavantage pour Skarn, le seul à ne pas réussir à recruter un deuxième seigneur, qui peut donc s'étendre un peu moins vite.

Deuxième tour : annonce des premiers mariages. Alendir et Jehan marient deux de leur seigneur, créant une alliance. De notre côté, Aragorn et moi formons notre propre alliance, en mariant Blanche d'Avignon à un de ses seigneurs hommes.
Et là... mon époux meurt de la peste !!!
Donc l'alliance n'aura même pas duré un tour !
C'était vraiment le signe de Dieu...

Tours suivants :
Pendant que, bien tranquille dans mon coin, j'arrive à prendre le contrôle de toutes les villes du Languedoc et du Dauphiné, Skarn arrive à saisir toutes les villes d'Aquitaine et à empiéter sur le Poitou, pendant que l'alliance Alendir-Jehan saisit la Normandie, les Flandres et Paris, et empiète sur la Bretagne.
Cependant, ils décident pour l'instant de ne pas dépenser les ressources pour constituter un fief, et se contentent de recruter de nombreuses troupes pour finir de saisir la Bretagne et se défendre contre les possibles invasions.
Voyant l'avancée de Skarn, Aragorn décide finalement de former une alliance avec lui, mariant une des femmes de sa famille à un seigneur de Toulouse. En titre de compensation, pour que je ne me sente pas trop floué, Aragorn m'offre tout de même un pacte de non-agression.

Toujours tranquille dans mon coin, au sud-est de la France, je fonde le fief du Languedoc à Avignon, grâce à mon chateau de départ. Au tour suivant, je construis également un château à Clermont, dans l'espoir de fonder également le fief du Dauphiné... mais ça n'aura jamais lieu.
Skarn, lui, établit le fief d'Aquitaine avec Toulouse comme capitale, utilisant également son château de départ.

Les premiers évêques sont élus, souvent sans opposition dans leur région. Un nouveau seigneur de Skarn, le jeune Quentin, apparaît tout juste pour être élu évêque de Toulouse, mes deux seigneurs masculins deviennent respectivement évêque d'Avignon (sans aucune opposition, j'ai la majorité absolue des voix à moi tout seul), et évêque de Reims (avec l'appui des voix d'Aragorn). C'est donc Thierry d'Avignon qui est évêque de Reims, même s'il n'y a jamais foutu les pieds, et est même littéralement à l'autre bout de la France, à Montpellier.
De leur côté, Aragorn et Jehan se retrouvent également facilement avec les évêques de Lisieux et de Calais.

Aragorn met une grosse pression militaire dans le nord-est quand Guenièvre, une de ses femmes seigneurs, devient Guenièvre d'Arc.
Sauf qu'au final, Jehan menace de l'assassiner, donc elle ne sert pas à grand chose.

L'alliance Alendir-Jehan est, en plus, bourrée de thunes. Ils ont plein de moulins à eux deux, et l'un de leurs évêchés a bénéficié d'un combo "Bonne Récolte" + "Beau Temps" lors de deux tours différents.

Pour essayer de pallier à ma pauvreté, j'utilise mon pouvoir d'évêque de Reims pour prélever la dîme sur mon chef-lieu d'évéché, et ainsi "voler" une partie des revenus d'Aragorn.
L'alliance Aragorn-Skarn prend ce geste pour une rupture de notre pacte d'agression (pourtant, il ne s'agissait que de détourner 4 écus, pas d'envahir une ville), et en représailles, fomente une révolte paysanne dans ma bonne ville de Clermont.
Je dépêche Thierry, évêque de Reims, pour essayer de calmer les révoltés, mais malheureusement, il est tué par lapidation !
Les révoltés, que plus rien n'arrêtent, exterminent la garnison de Clermont, exécutent Blanche d'Avignon qui se trouvait sur place, et détruisent le château. Il ne reste plus rien !

Skarn, de son côté, est victime d'une seconde peste, qui ne lui tue aucun seigneur et une seule de ses unités. Cependant, il tente de lever un impôt seigneuriale, la taille, sur Toulouse, alors même que celle-ci est victime de la peste. C'est trop pour les paysans, qui, avec une assistance de la famille d'Alendir, massacrent les forces en garnison, sans toutefois parvenir à détruire la capitale d'Aquitaine.

Un de mes seigneurs, qui était en mer, hérite du titre de comte du Languedoc suite à la mort de sa sœur Guenièvre, puis débarque à Nantes avec une petite armée. Nantes n'est défendue que par une garnison d'une seule unité de sergents de ville. Elle devrait donc être facile à conquérir - mais c'est sans compter que Jehan a amassé des troupes à Tours, juste à côté, et peut donc ramener facilement du renfort.
Une bataille a lieu, et dès la première manche, mes troupes sont exterminées et mon seigneur capturé.

Je crois que Skarn a aussi tenté de lancer une attaque sur Tours, mais sa chef de guerre a été enlevée avant la bataille par des agents de Jehan, ce qui a coupé court à la bataille, les troupes noires toulousaines n'ayant plus personne pour les commander.

Une grosse armée de troupes vertes d'Alendir prend également la mer, et finit par débarquer à Montpellier, qu'ils capturent sans trop de difficulté, puisque j'y ai laissé une seule unité de sergents en défense. Ma capitale, Avignon, est donc menacée d'être attaquée au tour suivant.

Alendir et Aragorn, à eux deux, récupèrent pratiquement tous les cardinaux, et font élire comme pape l'un des évêques de Jehan.
L'élection du roi de France a également lieu, et pour éviter que l'alliance Alendir-Jehan ait le roi en plus du pape (pas immédiatement possible, parce qu'ils n'avaient pas de candidats éligibles, mais ils auraient pu à un tour suivant), je donne mes voix au candidat de Skarn, qui devient donc roi.
Alendir et Jehan construisent également 2 fiefs parmi les trois qu'ils contrôlent (le comté de Normandie, le comté des Flandres et Paris et la baronnie de Bretagne), mais je ne sais plus lesquels.
Résultats des courses : avec 2 fiefs et le pape, l'alliance Alendir-Jehan a 3 points de Victoire. (Techniquement, d'ailleurs, Jehan ayant 2 fiefs et le pape, il pourrait gagner tout seul s'il rompait l'alliance, par exemple en assassinant l'un des deux époux). L'alliance Skarn-Aragorn, avec 3 fiefs (Aquitaine et Poitou de Skarn, Bourgogne d'Aragorn), et le roi, ont 4 points de Victoire. Moi, je suis dans les choux, avec seulement le titre de comte du Languedoc, soit 1 seul point de Victoire.
En fin de tour, l'alliance Skarn-Aragorn devrait automatiquement gagner. Ce qui oblige l'alliance Skarn-Aragorn à assassiner le roi pour empêcher cette victoire, mais s'ils utilisent leur assassinat contre le roi, ils ne peuvent plus menacer Guenièvre d'Arc avec, et Aragorn pourra donc enfin tenter d'attaquer Calais.
L'armée de Montpellier pourrait également me capturer Avignon, me volant le titre de comte, et le point de Victoire qui va avec. Ça ferait 4 PV pour les deux camps, mais le camp qui a le roi a la primauté pour gagner sur le camp qui a le pape... Donc il faudra tuer le roi de toute façon.

Pour dissuader une attaque contre Avignon, Aragorn me prête un peu d'argent pour que je renforce mes défenses. J'ai déjà moi-même recruter pas mal de chevaliers, mais sa contribution me permet également d'ajouter deux unités d'archers.
Sauf que finalement, l'armée de Montpellier n'attaquera jamais Avignon !

Une coalition d'armées d'Alendir et de Jehan livre bataille contre une armée de Skarn.
Les pertes pour Skarn sont telles que le roi préfèrent se rendre, pour pouvoir être capturé plutôt que de risquer d'être tué en combat.
L'alliance Alendir-Jehan, capturant Tours qui est la capitale du Poitou, se retrouve donc avec un fief de plus, soit un total de trois fiefs, plus le pape, donc 4 points de Victoire, suffisant pour gagner à la fin du tour.
Aragorn, avec Guenièvre d'Arc tente une chevauchée pour atteindre Calais, capitale du comté des Flandres et de Paris. L'armée de chevaliers passe en trombes dans Lièges, extermine la garnison, et arrive aux portes de Calais.
Aragorn attaque la capitale, histoire de voler à son tour un point de victoire, mais ses chevaliers subissent trop de pertes pour lui assurer de bonnes chances de victoire malgré les fortifications de la ville, alors il préfère mettre un terme à son attaque. Ses troupes restent donc aux portes de la ville, et comme l'alliance Alendir-Aragorn a déjà mené tous ses combats, il ne risque pas une contre-attaque derrière.

Au final, le pape (de la famille de Jehan) commandite l'assassinat du roi (de la famille de Skarn). L'alliance Skarn-Aragorn ne se retrouve donc plus qu'avec 3 PV, tandis qu'avec ses 3 fiefs et le pape, l'alliance Alendir-Jehan l'emporte avec 4 PV.
Il existe une carte Justice, qu'Aragorn a en main, et qui permet d'exécuter aussitôt le commanditaire d'un assassinat - mais le pape lui-même est immunisé à cette carte. Aragorn ne peut donc annuler le PV du pape, alors que l'assassinat a annulé le PV du roi.

Victoire en alliance d'Alendir et Jehan, et défaite de tous les autres.

À noter qu'avant que la révolte de Clermont ne me tue deux seigneurs (l'évêque de Reims lapidé en essayant de calmer la foule et la comtesse tuée lors de la destruction du château), j'étais aussi pas trop mal placé pour gagner malgré le fait d'être le seul sans alliance :
avec 2 évêques, j'étais bien placé pour avoir deux cardinaux et élire l'un d'eux pape, et j'avais déjà le fief du Languedoc tout en étant à deux doigts d'avoir le fief du Dauphiné. Le pape et 2 fiefs, ça suffisait pour avoir 3 points de Victoire et gagner en solitaire...
(À condition de défendre Clermont et Avignon pendant au moins un tour...)
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#28
Écoute, Dieu était contre toi.

D'abord, paf', ton héritier, qui vient de faire un beau mariage, succombe à la peste ferrugineuse, cette forme rare de peste où la victime décède de symptômes ressemblant furieusement à ceux provoqués par une lame en acier planté en plein cœur.

Et là dessus, la Guenièvre se met à entendre des voix lui demandant d'aller reprendre Calais des mains des jehanniens, et aussi de persuader sa cousine de se remarier avec François au Beau Chapeau plutôt qu'avec un quelconque cousin du défunt.

Que cet enchaînement d'événements ait fortement arrangé les affaires des ducs du Languedoc – une étrange fratrie où, à chaque fois que l'un décède, un nouveau frère ,au visage intégralement caché par un heaume et dont personne n'avait entendu parler jusqu'ici, surgit soudain des profondeurs du donjon pour reprendre le titre – n'est qu'une malheureuse coïncidence.

Et pour ce qui est de la révolte, franchement, c'est quand même un peu la faute du roi précédent, et de son édit absurde limitant le nombre de moulins dans le royaume à 15 et pas un de plus. Tu m'étonnes que ça soit la famine toutes les deux semaines.

La petite surprise finale, ça a quand même été que l'étrange personnage arborant manteau à grand capuchon et tatouage de serpent au poignet qui a suivi Guenièvre d'Arc pendant des mois en jonglant avec un poignard se soit juste révélé un innocent artiste de cirque.

Alors que pendant ce temps, dans le Languedoc : Tu quoque mi fratris !
Répondre
#29
Pour les hommes masqués, tu parles de ta propre famille ?
La fratrie des ducs d'Aquitaine, alors.
Le Languedoc c'était chez moi ^^
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#30
Le masque, ça impressionne, mais avec les tous petits trous pour les yeux, ça devient difficile de différencier l'ouest de l'est sur une carte.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)