[YAZ 2020] Le château de la Reine Maléfique
#1
Le château de la Reine Maléfique de Jean-François Delorme, 460 paragraphes http://litteraction.fr/livre-jeu/le-chateau-de-la-reine-malefique

Citation :Un jeune aventurier doit se rendre au château afin de libérer le Roi qui est sous l’emprise de la maléfique Reine. Pour détruire les pouvoirs de la Reine, VOUS devez combattre et éliminer les monstres de chaque étage du Royaume et éliminer la Reine par la suite. Serez-vous être à la hauteur de cette aventure remplie de pièges et de créatures de toutes sortes.
Répondre
#2
Les règles DF n'ont pas une grande popularité sur le forum, notamment à cause du déséquilibre énorme qu'engendre le calcul de l'Habileté.

Saisi d'un accès d'honnêteté (auquel j'aurais eu la sagesse de résister lorsque j'étais enfant), j'ai malgré cela décidé de jouer en respectant scrupuleusement les règles. La vertu recevant toujours la récompense qu'elle mérite, c'est avec un superbe 7 en Habileté que je suis parti à l'aventure.

Le détail de mon périple a été le suivant :

- Paragraphe 1 : je suis dans une clairière et je dois choisir au pif entre aller à l'est, à l'ouest ou tout droit. Dans le doute, allons tout droit.

- Paragraphe 386 : j'atteins des montagnes et je dois tenter ma Chance. Je réussis.

- Paragraphe 16 : je tombe nez à nez avec un gorille teigneux. Il a 12 en Habileté et ma propre Habileté souffre d'une pénalité de -1, ce qui nous donne une coquette différence de -6 en ma défaveur. Je vous laisse deviner comment s'est passé le combat.
Répondre
#3
Est-ce que je suis le seul chez qui la mise en page est toute cassée, avec un mélange aléatoire de A4 et de A5 ?
Répondre
#4
Le format, je ne sais pas, mais il semble y avoir une grande marge en bas de chaque page, comme si de la place était réservée pour les images... Problème de pied de page, peut-être ?
Your life and your mission end here.
Répondre
#5
Il y a pas mal de foirés dans le document en effet. Mais en zoomant c'est à eu près lisible..
Répondre
#6
Même impression générale que pour La Garghomme, à savoir un texte qui sent bon les premières expérimentations littéraires.

Cependant, là où l'histoire de La Garghomme se suivait à peu près en dépit de nombreuses maladresses, là il manque clairement des bouts. L'introduction, les quatre premières phrases du 1, c'est littéralement ça :

Citation :Vous vivez paisiblement dans votre ville natale qui se nomme n. Un jour, vous rencontrez votre patron qui vous propose une dangereuse mission: Vous devez atteindre le château Pérignoble le plus rapidement possible. La Reine a enfermé le Roi en prison et c’est VOUS qui avez été choisi parmi le peuple pour aller le délivrer.

Que... Quoi ? Quelle ville ? Quel patron ? Pourquoi le peuple en a quelque chose à carrer des disputes du couple royal ? Comment exactement il VOUS a désigné pour régler le problème ? Genre, y'a eu un référendum ?
Répondre
#7
Alors, il est possible que je me sois gouré mais apparemment j'ai pris un raccourci qui m'a permis de défier la Reine en moins de 10 paragraphes sans rencontrer aucun monstre...
Répondre
#8
Le "n" pour désigner la ville donne à penser qu'on a affaire à un brouillon qui s'est retrouvé en concours par erreur.
Your life and your mission end here.
Répondre
#9
L'auteur ne sait peut-être pas que son aventure participe à un concours, en effet. Maintenant, s'il l'a publiée sur Littéraction je suppose que c'est parce qu'il attend des retours. On est d'accord que comme la Garghomme ça ressemble plutôt à un premier jet détaillé. Un brouillon me paraît un peu sévère, surtout si c'est le premier essai de l'auteur. C'est vrai que quand on a écrit 400 paragraphes, la première sensation c'est la fierté et on n'a pas forcément le courage ni l'envie de se relire. C'est un réflexe qu'on acquiert quand on voit les retours qui se focalisent justement sur l'aspect brouillon.
Bon, honnêtement l'essai que j'ai fait ne me permet pas de dire grand chose de constructif sur l'aventure en elle-même.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)