L'Épée de Légende S1E03 (Le Port des Assassins)
#1
Et voilà, c'est reparti.

Plus de deux années se sont écoulées depuis votre dernière aventure dans le royaume de Wyrd. Tous les joueurs blessés à l'issue du livre Le Maître des Rêves ont repris des forces et leur total d'ENDURANCE a retrouvé son niveau de départ. De la même manière, ceux qui avaient perdu leur armure ou leurs armes, s'en sont procuré de nouvelles au cours de ces dernières années. Vous possédez maintenant deux objets spéciaux : le pommeau et le fourreau de l'Épée de Vie, plus connue sous le nom d'Épée de Légende. Les aventuriers d'un même groupe peuvent se transmettre ces objets.
La possession de ces objets constitue votre unique protection contre les cinq archimages. Ces derniers vont tout mettre en oeuvre pour vous empêcher de trouver le fragment manquant de l'Épée : la lame. Car l'Épée de Légende, une fois reconstituée, sera seule capable de s'opposer aux pouvoirs des archimages. Pendant deux longues années, vous avez parcouru les terres du milieu, à la recherche de cette lame et appris finalement, par la bouche d'une vieille femme, que le fragment man¬quant se trouvait quelque part dans les Principautés de la Croisade, par-delà la mer Coradienne. Vos investigations vous ont conduit vers la cité de Crescentium, principal bastion à l'extrême sud des territoires de la Croisade...
Crescentium fut la première ville à tomber sous le contrôle des armées de la Croisade. Ce port fortifié est un bastion stratégique gardant l'entrée du Golfe de Marazid. C'est depuis cette place forte que les armées partirent à l'assaut des forces réunies du Tahashim et elle demeure la plus grande ville des Territoires de la Croisade. Votre navire accoste en fin d'après-midi aux quais de Crescentium, la ville blanche. Les minarets scintillent sous les rayons chauds du jour finissant. A peine débarqués, vous marquez un instant d'arrêt au parfum lourd de l'air chargé d'effluves exotiques où se mêlent les épices et le kif. Aussitôt, une horde de mendiants vous entoure, mais vous repoussez ces mains implorantes pour vous fondre dans la foule. Vous gagnez le bureau des Enregistrements et vous signez le registre de débarquement. Vous devez maintenant trouver un logement pour la nuit. Chaque joueur possède ses propres adresses et contacts dans la cité.

Lequel d'entre vous veut faire une proposition ?

Répondre
#2
Le choix qui lance ce troisième livre est pour le moins original. Il est bien sûr nettement plus intéressant lorsqu'on joue une équipe de 3 ou 4.

A noter que la traduction a édulcoré le caractère politiquement incorrect que manifestent vos personnages en débarquant de leur bâteau : ils considèrent explicitement les mendiants comme des parasites.

On ne le croirait pas parce qu'elle est déjà plus prolixe que la plupart des LDVH, mais la VF abrège un peu le texte d'origine. Ca porte sur des choses non-essentielles, liées notamment à l'atmosphère. La tendance des Tahashim à se lancer dans des histoires fantastiques à tout propos (un hommage clair aux 1001 Nuits) est par exemple un peu atténuée et, avec elle, le gag récurrent que vos personnages cherchent à abréger ces histoires parce qu'ils n'ont pas 107 ans devant eux.
Répondre
#3
C'est la lecture collective de l'Epée de légende?
Répondre
#4
(20/07/2011, 18:14)oorgan a écrit : C'est la lecture collective de l'Epée de légende?

Oui. Wink



Bon je veux bien faire une proposition, en tant que voleur, je dois avoir un carnet d'adresse intéressant. Et par ailleurs, je suggère que Sire Flongand conserve le pommeau et le fourreau de l'épée de Légende. (histoire de renforcer sa propre légende)
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre
#5
Merci Sænad pour votre proposition concernant les deux morceaux de l'Épée en notre possession; il va de soi que je la seconde.

Deux années de quête… deux années depuis que nous avons été investis d'une mission sur laquelle repose le sort du monde…
Ces deux années nous ont-elles changés ? Sommes-nous d'autres hommes que ceux que nous étions ? Pour moi, je pense que la conscience de cette immense responsabilité, la nécessité de nous en montrer digne, l'effort continu de ces deux années, ont ajouté de la gravité à mon caractère…
( alors tâchez de ne pas me faire honte; vous êtes les compagnons du légendaire Sire Flongand quand même Mrgreen )

En ce qui concerne notre choix d'adresses, je crois que les miennes ne valent pas grand-chose: ce sont logiquement celles d'autres chevaliers, et que viennent faire des chevaliers ici, à part combattre les infidèles ? C'est un sport très sain mais on n'est pas venus pour ça; et à supposer qu'ils aient entendu parler de la lame de l'Épée ils doivent la chercher pour leur propre compte.
Quelles adresses alors ? C'est vrai que les voleurs que connaît Sænad doivent savoir pas mal de choses, mais ne risquons-nous pas qu'ils nous trahissent, ou tout simplement qu'ils veuillent vendre ce qu'ils savent trop cher pour nous ?
Les connaissances de Fimmex ou d'Aubin en savent peut-être plus long sur le sujet précis qui nous intéresse ?

Au fait, cette mystérieuse vieille femme qui nous a expédiés ici, c'est juste moi ou vous trouvez aussi qu'elle ressemblait à la vieille cartomancienne qui nous a refilé ce pot d'onguent ?
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#6
(20/07/2011, 19:13)ashimbabbar a écrit : Ces deux années nous ont-elles changés ? Sommes-nous d'autres hommes que ceux que nous étions ?

Vous n'avez pas été fichus de gagner un seul petit niveau, en tout cas. :p

Citation :et que viennent faire des chevaliers ici, à part combattre les infidèles ?

En effet, les chevaliers qu'on trouve dans le coin sont l'équivalent des Templiers.

Répondre
#7
J’aimerais bien voir à quoi ressemblent mes connaissances.

J’imagine qu’un chevalier à des amis chevaliers, un magicien des amis magiciens, et un voleur des amis voleurs. Mais un prêtre ? Dans un pays à très forte connotation moyen-orientale ?

À moins que le terme prêtre ne soit, comme cela avait été suggéré au tout début, un choix très libre de la VF. Auquel cas, rencontrer les connaissances d’Aubin pourrait me donner un indice au sujet du genre de personnage que je joue…
Répondre
#8
En VO c'est Sage.
Par ailleurs, ta combinaison de pouvoirs PSI et capacités à l'arc et au bâton évoquent plus l'Extrême-Orient qu'autre chose; pas vraiment le type prêtre chrétien. Quant à l'érudition et à l'exorcisme, ils appartiennent autant à l'Orient qu'à l'Occident…
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#9
(20/07/2011, 23:28)Jehan a écrit : J’aimerais bien voir à quoi ressemblent mes connaissances.

J’imagine qu’un chevalier à des amis chevaliers, un magicien des amis magiciens, et un voleur des amis voleurs. Mais un prêtre ?

Un ami prêtre. Smile

Le cadre est moyen-oriental, mais des éléments occidentaux s'y retrouvent logiquement, puisqu'il s'agit de terres conquises lors des croisades.

Par ailleurs, il est vrai que le "prêtre" est surtout un mystique, qui n'est pas moins à sa place en Orient qu'en Occident.


Sentez-vous libres de proposer vos contacts ; l'équipe n'est pas forcée de les accepter ensuite.
Répondre
#10
Remarque, Frère Tuck était bon au bâton et à l'arc lui aussi... je ne crois pas me souvenir qu'il ait eu de pouvoirs PSI, mais ça fait si longtemps...
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#11
Je veux bien proposer mes connaissances même si je suis ouvert aux autres, en particulier à celles de Saenad qui s'est proposé le premier.
Répondre
#12
De toute manière, chacun n'a qu'à proposer les siennes puisqu'on n'est pas forcés de les accepter ensuite.
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre
#13
(20/07/2011, 18:46)Aragorn a écrit : en tant que voleur, je dois avoir un carnet d'adresse intéressant.
Tu connais 40 mecs qui s'appellent tous Ali baba ? Big Grin

Si si. "Le Voleur et les quarante Ali-baba", c'est drôle. Riez.

ashim a écrit :En VO c'est Sage.
Par ailleurs, ta combinaison de pouvoirs PSI et capacités à l'arc et au bâton évoquent plus l'Extrême-Orient qu'autre chose; pas vraiment le type prêtre chrétien.

En même temps, le classique prêtre D&Déen n'a jamais eu tellement de rapport avec le prêtre chrétien non plus. Il était plus en rapport avec les moines-soldats des ordres religieux militaires. Sinon, il ne serait pas presque aussi bon au combat que le guerrier et le paladin, dans toutes les versions...
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#14
J'ai une migraine insupportable qui m'empêche plus ou moins de lire, mais j'ai compris que vous vouliez voir le propositions de tout le monde.

Fimmex :
vous savez que Psyché la Sorcière habite une villa aux limites de la cité. Vous ne la connaissez pas personnellement, mais vous possédez de nombreux amis communs. Peut-être vous hébergera-t-elle pour la nuit... L'hospitalité est de règle entre magiciens, mais tous n'observent pas cette coutume.

Aubin :
Emeritus de Quadrille était votre aco¬lyte au monastère de l'Illumination. Après avoir reçu les sacrements, il partit en pèlerinage vers la ville sainte d'Ibrahim. Vous avez entendu dire qu'il s'est installé depuis à Crescentium où il exerce ses talents de guérisseur. Sans nul doute, il vous ouvrira sa porte ; pendant vos années d'études, vous étiez les meilleurs amis du monde.

Flongand :
Dès que la nécessité de ce voyage est apparue clairement, vous avez pris la précaution de contacter l'Ordre des Chevaliers de la Chapelle. Fort d'une lettre d'introduction pour le commandant en chef de la garnison, vous êtes assuré que ces fiers chevaliers vous accueilleront avec les honneurs.

Saenad :
Vous connaissez deux personnes à Crescentium : Jablo, dit le Surin, est un bandit de grand chemin qui est venu se retirer dans cette par¬tie du monde. Aux dernières nouvelles, il habiterait près du quartier des orfèvres. Vous avez rencontré le second voici quelques années dans le comté de Balmersheim, Langresin embarquait sur un navire croisé et projetait de s'installer comme marchand d'épices.

Vous devez donc choisir l'une de ces cinq propositions.
Répondre
#15
Comme je l'ai dit, les chevaliers risqueraient d'être plus sur notre chemin qu'autre chose. Enfin si on y va, il faudra ne pas souffler mot de l'Épée.
Une sorcière dont on ne sait pas si elle va aimablement nous accueillir ou nous piéger ? Je préférerais encore avoir la certitude qu'elle nous serait hostile, au moins la situation serait claire. Mauvais coup.
Quand aux contacts de Sænad, je ne peux pas dire que je leur fasse énormément confiance à eux non plus.
Éméritus m'a l'air d'être le meilleur choix.

Bon rétablissement à toi Sukumvit !
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)