Mission Maudite
#1
Une nouvelle aventure est disponible sur Xho. Elle a pour titre Mission Maudite. Elle m'a été envoyée par un dénommé Lyess Scarandeti (apparemment pas (encore) membre du forum) sans avis préalable. J'aime ça quand ça arrive. ^_^

À première vue, elle s'apparente aux trois aventures de la série In the Hell of Vietnam : pas de combats, gestion d'une feuille d'aventure simple, avec en bonus, le choix d'une discipline/compétence parmi six. On doit traquer et assassiner un général en Corée du Nord.

Mission Maudite
http://homepage.mac.com/siyanlis/Xhoromag/Av49.htm
130e AVH sur le site Xho / 9e AVH de l'année 2008
Répondre
#2
Une AVH d'investigation où l'on passe très peu de temps à se battre et qui tient plus de l'enquête policière.
Le scénario est plutôt excitant : jouer un assassin professionnel (mais avec la déontologie DGSE plus que celle d'un vulgaire chasseur de primes) qui doit se rendre en Corée du Nord afin d'y tuer un certain général. Ecrire un récit se déroulant en Corée du Nord, LE pays dont on ne sait pratiquement rien, était un pari plutôt osé mais la vision qui en est proposée est finalement réaliste.
L'ambiance est très vite posée avec le patriotisme exacerbé des Coréens, la liberté individuelle inexistante, le conformisme matériel et idéologique du soviétisme et surtout, l'arsenal de surveillance à l'extrême, style "Big Brother", qui a de quoi faire froid dans le dos. C'est très efficace et on sent tout de suite que l'on va devoir faire gaffe à ce que l'on dit ou fait, la moindre parole de travers pouvant nous envoyer au commissariat... ou bien pire.
Les paragraphes sont longs, l'auteur prend le temps de nous décrire le décor et de nous présenter un panel varié de personnages. Dommage cependant que certains passages semblent écrits un peu à la hâte car parsemés de nombreuses répétitions.
L'aventure a un ton très réaliste. C'est original pour une AVH, ça permet de rentrer facilement dans la peau du héros et oblige à prendre ses responsabilités devant les choix proposés. Les "fonceurs" ou les lecteurs peu attentifs risquent vite de connaître une fin prématurée. A la limite, j'ai trouvé que l'aventure manquait parfois d'action et de rythme. Bien que l'on joue une sorte d'agent secret, on est bien loin des scènes d'un James Bond, plus dans un roman policier à la limite. Personnellement, j'aurai bien aimé plus de séquences à la "Splinter Cell" par exemple, le scénario me semblait adapté.
Il reste que l'enquête propose un véritable challenge, qui risque de passionner les amateurs du genre tels que JFM ou Meneldur. C'est un OTP très difficile. Bien que l'on ne risque pas de mourir en combat (vu qu'il n'y en a pas au sens LDVELH du terme) et que les points de vie tombent rarement à 0, les PFA sont incroyablement nombreux. La moindre erreur est vite fatale, tout comme le moindre mot de travers ou le moindre geste déplacé. On rencontre une foule de codes style "ajoutez 200 au paragraphe" et certains sont difficiles d'accès car il faut accomplir des choix qui ne semblent pas toujours évidents. De plus, la discipline choisie au départ sera déterminante selon l'itinéraire emprunté. La liberté d'action est très grande, on croit avoir plusieurs manières d'atteindre son objectif, mais les fausses pistes sont très nombreuses. A titre personnel, je n'ai pas pu gagner l'AVH. J'ai néanmoins réussi à tuer ma cible après avoir connu au moins une vingtaine de PFA différents, ce qui à mes yeux était déjà pas mal, mais il faut apparemment un code précis pour s'enfuir en vie. Une lecture du paragraphe final m'a montré que j'étais passé à côté de pas mal de choses alors que je pensais avoir épluché l'AVH.
Globalement, je trouve cette dernière réussie. Par sa longueur, son ambition, son ton original, sa construction complexe et le fait que ce soit une des rarissimes AVH modernes et non fantastiques, elle a de quoi marquer les esprits. De mon point de vue, elle aurait gagné à être plus facile à résoudre, moins tortueuse, mais je pense qu'elle comblera d'autres types de lecteurs.
Répondre
#3
Gné ?
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre
#4
Mince alors, Fitz a révelé au plus grand nombre ta passion secrète pour les OTP ! LOL

Et n'oublie pas de mentionner dans ton profil que Deathmoor est ton DF préféré !


Répondre
#5
Bon, au vu de cette critique, elle va passer en dernier rang de mes priorités. Déjà que les AVH de type "monde réel" sans éléments fantastiques ne me passionnent guère, il n'y a rien que je déteste le plus, dans une AVH, que la mentalité "Ha ha ha, voyez comme je peux rendre mon aventure infinissable". Au moins les AVH vietnamiennes de Niki sont relativement gagnables ; ce n'est que pour la "fin idéale" qu'il faut les codes secrets.

Puisque le commentaire qui figurait ici pouvait être perçu comme une attaque personnelle, j'ai édité le message pour le supprimer.
Répondre
#6
Meneldur a écrit :Gné ?

Ben oui, je croyais que t'aimais beaucoup les OTP "intelligents" (et non livingstoniens) ??
Je peux éditer si tu veux Smile
Répondre
#7
J'ai tenté cette aventure, sans la réussir (en fait je suis pas allé super loin). Je dirais juste que le point qui m'a le plus dérangé pour l'instant c'est la difficulté de l'immersion. En effet on nous apprend que le lecteur que l'ont incarne est un espion des plus entrainé et des plus sérieux, mais une fois au coeur de l'action, on est un peu désemparé.

Le premier point auquel on est confronté, c'est d'échapper à la vigilance de nos 'guide touristique', mais voilà, comment ferait un vrai espion dans cette situation ? Personnellement je n'en ai aucune idée, d'autant plus que tout comme les aventures vietnamiennes de Niki prennent le contrepied de Rambo, Mission maudite prend celui de James Bond, donc impossible de s'inspirer de ce qu'on aurait pu voir au cinéma (et dans l'absolue c'est plutôt bien).

Donc dans un premier temps j'ai choisi de faire mon touriste, c'est a dire ne pas sortir des rails et observer le plus de chose afin de trouver l'occasion, mais voilà qu'on me force la main ! Et d'une manière fort peu convaincante : notre héros tombe de sommeil en plein milieu de la ville tel un vagabond et oublie d'aller pointé auprès de ses guides : vive l'espion LOL .

Bon après la phase enquête en elle même prend un cours intéressant, pas mal de chose à faire, j'ai pas trop vu d'occasion d'utiliser des compétences ou des objets, mais cela peut arriver un peu plus tard dans l'histoire. Par contre certain élément clef de la situation en Corée du Nord nous sont révélés qu'au dernier moment c'est a dire au PFA !

Tout ça pour dire que le coté difficulté élevé est bien présent, et que généralement seul une intrigue complexe et originale (comme celle de Labyrinthe) me permet de surmonter cet aspect, et là a moins d'être fan d'espionnage, ce qui n'est pas mon cas, ce n'est pas évident. Néanmoins je retenterais l'aevnture prochainement, mais un élément d'intrigue plus poussé (mystère à resoudre par exemple) aurait été un plus indéniable.
Répondre
#8
J'ai vu que le livre était finalement disponible sur Lulu : http://www.lulu.com/content/2966344
Répondre
#9
Sur demande de l'auteur, cette aventure n'est plus disponible en téléchargement sur Xhoromag. Apparemment, une maison d'édition a démontré de l'intérêt, mais seulement à condition que les versions en ligne soient supprimées.

J'ai gardé la page descriptive de l'aventure, en supprimant uniquement le lien pour le document Word. Si l'aventure est finalement publiée, je mettrai un lien vers le point de vente en ligne.
Répondre
#10
Bien que l'aventure ne soit plus en ligne, je poste ci-dessous le détail de mes essais. Attention c’est tout plein de spoilers.

Règles et intro : l’ambiance est particulière mais prenante, l’AVH s’annonce bien.

Premier essai. Je prends la discipline « Recherche » et en avant. Je questionne mes 2 guides, puis les sème via les toilettes d’un restaurant pour rejoindre la rue Kim-Hari (depuis laquelle un enfant m’a fait signe pendant la visite). Là, j’apprends où se trouverait ma cible (à Hakio), c’est donc tout content que j’essaye de m’y rendre… jusqu’au PFA 365 où l’on m’impose de passer par la gare pour gentiment m’y faire prendre.

Je recommence. Cette fois je décide de faire des choix farfelus. Je questionne mes 2 guides ouvertement et me retrouve emprisonné dans un camp de travaux forcés. J’arrive à m’en sortir car j’ai encore choisi la discipline « Recherche ». Après avoir dépouillé un passant, je fais un peu de shopping, apprends où se trouverait ma cible (à Songnim), j’essaye de m’y rendre. N’ayant plus une thune, j’y vais à pieds, me fais prendre en stop, aboutis chez le comte dont je ne sortirai pas, faute d’avoir la bonne discipline (PFA 406)…

Les choix étant variés, le texte étant bon, je recommence avec plaisir. Cette fois je choisis la discipline « Art martial ». J’interroge subtilement mes 2 guides puis décide de passer la nuit à l’hôtel. Le lendemain, ils m’emmènent au restaurant mais je ne fuis pas de suite. D’abord, on va dans un édifice religieux. Plus tard, en visitant un musée, je leur fausse compagnie. Je croise un occidental, qui me donne ses coordonnées. Je fais du shopping, apprends où se trouverait ma cible (à Songnim), j’essaye de m’y rendre. Un peu sceptique, j’essaye tout de même de prendre le train, mis en confiance par le §388… pour tomber sur le PFA 416…

Nouvel essai, encore avec « Art martial ». Je laisse tomber la causette avec les 2 guides et commence la visite touristique immédiatement. Après le restaurant, l’édifice religieux et le musée, je leur fausse compagnie. Je croise un occidental, qui me donne ses coordonnées, je fais du shopping, apprends où se trouverait ma cible (à Songnim), j’essaye de m’y rendre, à pieds cette fois-ci. Je ne fais pas de stop, merci bien. Bien mal m’en prends : je croise une fourgonnette de police au PFA 356.

Je ne suis pas loin de devenir fou mais je recommence, de nouveau avec « Art martial ». Je commence la visite touristique immédiatement. Après le restaurant, l’édifice religieux, le musée, je quitte les 2 guides. Je croise un occidental, qui me donne ses coordonnées, fais du shopping, apprends où se trouverait ma cible (à Songnim), essaye de m’y rendre à pieds. Je fais du stop, bien décidé à faire sa fête au comte. Une fois capturé, je fais usage de mon art martial, parviens à l’étage, enfonce la porte de la chambre du comte, me précipite sur la commode tout en le maintenant immobile… puis meurs au PFA 459.

Pas de panique, je repars. « Art martial »-visite-fuite des 2 guides-occidental-shopping-stop-capture-retournement de situation avec le comte en otage (tout nu le gars, rien à secouer, et oui tous ces PFA commencent à être usants pour les nerfs). Je sors de la baraque avec mon bouclier humain de comte, une mitraillette et 1 point d’endurance. En voiture Mr le comte, bon sang ça va swinguer. Fou de rage, j’annonce clairement mon intention de dézinguer Hoeman-Siun, ce qui me conduit au PFA 478… zut.

Allez soyons zen, je recommence. Je prends la compétence « self-control », histoire de partir sur des bases saines. En avant : visite-bye bye les guides-occidental-shopping-stop-capture. Usant de ma nouvelle discipline, je passe pour mort (je n’en suis pas loin toutefois, puisque j’ai 1 point d’endurance). J’aboutis dans le local à poubelles. Je me dis que les gardes doivent grouiller dans le coin et qu’il faut aller au 1° étage si je veux avoir une chance. Toutefois, je sais qu’il me faudra alors enfoncer une porte et perdre 3 points d’endurance pour obtenir mon passe de sortie, alias Mr le comte (c’est d’ailleurs un détail caractéristique d’un OTP : il faut absolument l’avoir lu plusieurs fois pour connaître des informations importantes, ce qui va contre toute logique de réalisme). Bref, je ne vais pas au premier à cause de mon endurance, je tente le salon : pas de chance, des gardes se lancent à mes trousses… Je fuis et aboutis irrémédiablement à l’étage, ouvre la première porte (la seconde étant mortelle dans ma situation). Nouveau PFA, grrr…

Espérant être proche du but, je repars vaillamment : « Art martial »-visite-ciao les guides-occidental-shopping-stop-capture-retournement de situation avec le comte en otage (cette fois je le laisse se vêtir). En voiture Mr le comte, ça va être votre fête. Subtil, je lance à mon hôte que je veux travailler pour Hoeman-Siun, puis garde le silence à sa deuxième question. Zut, PFA.

Je recommence. Tout pareil jusqu’à la discussion dans la voiture. Je tente la dernière combinaison de répliques et meurs.

Avant de retenter ma chance, je triche un peu et parcours toutes les options possibles lorsqu’on est pris en stop pour aboutir chez le comte. Je réalise alors qu’il s’agit de ce qui semble être un très grand réseau de PFA dont on ne peut pas sortir vivant. C’est plutôt vicieux et frustrant…

Je repars en mission, cherchant une nouvelle voie. Visite guidée-prosternation au temple- offrande. Agacé, je triche en augmentant mon don jusqu’au maximum possible. Visiblement j’ai bien fait, même si je me dis que cette succession de choix n’est pas très instinctive. Au sortir de la bibliothèque, où j’ai dégoté l’adresse de Kim Jafa, je décide de rejoindre un groupe de badauds. Je me trouve au milieu d’un mariage, la police intervient, je m’enfuis. Je rejoins Kim Jafa et aboutis à un PFA.

Hum, je frôle l’overdose. M’enfin c’est reparti. Au départ je fais la balade en voiture, me permettant de voir le gamin de la rue Kim-Hari. Ensuite, tout pareil que l’essai précédent jusqu’à la bibliothèque, où je passe par l’étage, avant de suivre une fille, que je laisse filer quand elle m’annonce ses tarifs. Là-dessus, je file à la recherche de la rue Kim-Hari (je dispose d’un plan remis par les guides mais il m’est impossible de l’utiliser, bizarre !). Étrangement, arrivé au §20, il ne m’est pas proposé de me rendre au 45 rue Kim-Hari… Tant pis, je vais au ministère des affaires. Là, je n’ai pas assez d’argent pour obtenir des infos mais un coup d’œil tricheur m’indique que de toute façon ça n’aurait servi à rien. Finalement j’ai épuisé toutes mes adresses disponibles et c’est un PFA qui m’attend.

Je m’acharne. Je prends « Art martial », fais un tour en voiture et décide de m’enfuir au plus tôt, puisqu’apparemment c’est le seul moyen de tomber sur la rue Kim-Hari, contre toute logique. Je sors naturellement de l’hôtel sans les guides, me balade sur ladite rue jusqu’au numéro qui m’intéresse. Là, j’apprends où se trouverait ma cible, sans avoir à déjouer la mission annexe, mais ne m’y rends pas : je compte bien descendre dans les égouts. Je trouve la bouche d’égout ouverte, y saute, cherche en vain une brique suspecte (dont l’existence m’avait été révélée dans une autre vie), ressors, me bats contre des loubards, trouve refuge chez quelqu’un qui m’offre un thé, me retrouve au §20. Je vais sur l’avenue du Prestige, me retrouve le bec dans l’eau par manque de mot de passe. Ensuite, en raison des adresses collectées, j’arrive à un PFA bien connu.

Je vous épargne la suite, après 6 nouveaux essais « à la loyale », je suis toujours à l’ouest.

J’en viens alors à tricher copieusement, j’épluche l’AVH de long en large, ce qui m’amène à la question suivante : ce livre est-il faisable ? Maintenant je pense connaître la seule voie possible mais il me manque un élément pour survivre, c’est le mot de passe menant au §421, vital pour terminer avec 5 étoiles. Quelqu’un peut-il m’indiquer où dénicher ce code ? Est-ce une autre voie qu’il faut emprunter ? Y a t-il vraiment une solution ?

BILAN LUDIQUE : 18 morts (dont 17 PFA) et 4 tricheries (me permettant d’éviter une multitude de PFA supplémentaires) pour finalement abandonner l’AVH. Je pense d'ailleurs que l'AVH est insoluble (avec 5 étoiles).

CONCLUSION : une AVH qui procure un peu les mêmes sensations que la lecture de ce compte-rendu. En ce qui me concerne : un profond agacement mâtiné de lassitude. En fait la difficulté suffocante du jeu, chez moi en tout cas, éclipse toutes les nombreuses qualités de style comme de scénario.

COMPLÉMENT : LES FAUTES ET BUGS QUE J’AI RELEVÉS
p2 : « Bien que tout ASEP possède »
« self-control »
« contrôlée par l’esprit, »
p4 : « dont ils nient »
« des sommes colossales qu’il a proposées »
§1 : « la conversation s’était engagée »
§47 : « dans lequel pourraient se trouver des adresses »
§57 : « Vos deux guides ne dérogent pas à la règle »
« Vos yeux, trop accoutumés »
« S’il est dans vos intentions »
§103 : « vous courez »
§121 : « la pièce est envahie »
§156 : « passés les 80 wons d’achats »
§181 : « en courant »
« vous courez »
§184 : « bien que vous n’en montriez »
« vous laissent profondément sceptique. »
« comme tentent de le faire certains visiteurs »
« Seule consigne : »
§196 : « Vos yeux s’engourdissent quelque peu, »
§290 : « les deux hommes vous poussent à terre »
§315 : « vous mourez »
§330 : « une sombre impasse totalement désertée »
§334 : « et qu’il n’en sort jamais. »
§378 : ce n’est pas logique de ne pas utiliser le plan remis par les guides (suite à l’offrande et à la rencontre de Tsepoom).
§388 : « se trouvent les hommes d’armes »
§410 : « ne pas aspirer trop d’eau. »
Il est dit qu’on a une montre, alors qu’on nous l’a confisquée lors de notre capture.
« indéplaçable » n’existe pas => « inamovible »
§416 : « mentionne que vous avez été arrêté »
§431 : « 150000 wons »
§436 : « une chose est sûre »
§444 : « qui y travaillent sans relâche, »
§459 : « s’il se fait menacer »
§460 : « vous courez »
§472 : le coup du finish dans la voiture du comte me laisse perplexe : je trouve insensé de la part du « grand méchant » d’être là, il est idiot ou quoi ?
§555 : « et fouillé de la tête aux pieds. »
§556 : « alors que vous courez »
§558 : pourquoi la rue Kim-Hari n’est-elle pas proposée ?
Répondre
#11
Désolé mais moi non plus n'ai pas trouvé le moyen de m'enfuir après avoir accompli ma mission. Même en trichant...
Répondre
#12
C'est un oiseau ?

Non !

C'est un avion ?

Non !

Bon, c'est un Gargantis alors ?

Non !

C'est SUPER-JFM ! Il résout les OTP avec les yeux bandés, il finit les aventures que personne de sain d'esprit ne pourrait finir ! Super-JFM à la rescousse !
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre
#13
J'ai terminé Mission Maudite, j'ai tué le général et me suis enfui du pays: mention 5 étoiles !! Cool

(je dois avouer que j'ai tout de même sué sang et eau pour y arriver)

EDIT: De plus à ce que j'ai cru voir, on ne peut terminer qu'avec une compétence bien précise, toutes les autres vous conduisent à l'échec. C'est un sacré OTP !
Répondre
#14
CEBA peux-tu préciser stp? Comment t'en sors-tu une fois au volant de la voiture, à la fin? Autrement dit, tu as dû dénicher un mot de passe te conduisant préalablement au §421, pour ensuite utiliser l'information obtenue dans ledit paragraphe à l'approche de la frontière... Où trouves-tu ce code?
Répondre
#15
Je vais rédiger une solution complète bientôt, laissez moi un peu de temps (peut être ce soir).
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)