Night City 2020
#31
Oui, mais le coté livre ne se résume pas qu'au style. C'est sûrement l'intrigue le plus important : dans la créativité et la solidité. Un livre au français impeccable mais à l'histoire chiante, c'est toujours moins bien que le contraire.
Et je pense que l'intrigue passe avant le jeu. Prenons le sepulcre des ombres, il est injouable mais c'est tellement imaginatif et solide que je ne pense pas qu'on puisse dire que ce soit une daube. Cela dit, je ne trouve pas d'exemples de LDVELH bon en jeu et mauvais en intrigue. Les deux sont liés et l'un ne va jamais sans l'autre.
Night City est bon sur ces deux points, le problème c'est que l'intrigue pêche par un manque d'ambition.
Il a des chances d'être dans mon top 3, mais pas en 1ère position à cause de cela. Et ce n'est pas un question d'objectifs, c'est, je dirais, une question de conte, de spactacle, il n'y a pas assez de merveilleux dans cette oeuvre pour moi, il est vrai que je suis resté un grand enfant et dans le fond, je n'aime que ça. Mais ce n'est qu'une histoire de goût.
Répondre
#32
Sukumvit a écrit :Oui, mais le coté livre ne se résume pas qu'au style. C'est sûrement l'intrigue le plus important : dans la créativité et la solidité. Un livre au français impeccable mais à l'histoire chiante, c'est toujours moins bien que le contraire.

Certes, mais une intrigue géniale avec des paragraphes de deux lignes, c'est pas le top non plus. ^^

Quant à l'ampleur du scenario, j'aime, comme Dudur et Outremer, le côté limité des missions de Night City, qui change agréablement du "sauver le monde en tuant le sorcier X" habituel.


Répondre
#33
Sukumvit a écrit :Cela dit, je ne trouve pas d'exemples de LDVELH bon en jeu et mauvais en intrigue.


On va peut être, ne pas être d'accord avec moi, mais je trouve que la série sorcellerie rentre dans ce critère. C'est plus son système de jeu qui fait l'intêret de cette serie plutot que son scenario assez simple. Pas sur que sorcellerie eu rencontré autant de succes si il n'y avait pas eu le systeme de magie ainsi que certains objets et rencontres qui servent que dans les livres suivants.
Répondre
#34
En y réfléchissant bien, Balthus, je crois que je suis d'accord avec toi. Et j'en suis le plus étonné. C'est vrai que bien des points de l'intrigue générale de Sorcellerie, et surtout des 3 premiers tomes laissent à désirer, mais que le système de jeu et le challenge proposé me l'ont fait occulter.

Oiseau a écrit :Une aventure mal écrite, mais parfaitement équilibrée et juste, sera d'un cran supérieure, dans mon classement personnel, à une aventure écrite dans un français impeccable, mais injouable, déséquilibrée et/ou arbitrairement difficile.
Nils Jacket Contre l'Agent X n'est pas injouable ou déséquilibrée vu qu'il n'y a pas de dés. Et si elle est difficile, ce n'est pas arbitrairement car tout repose sur la sagacité du lecteur, avec des indices partout. Il y a plusieurs chemins pour terminer, et si certains demandent un indice dur à trouver, il en existe au moins un où ce n'est pas le cas.
Peux-tu me dire ce qui t'amène à dire ça, Oiseau ?
(sur le topic Nils Jacket plutôt que sur celui-ci Wink )
Répondre
#35
J’ai mis un certain temps à me lancer dans cette AVH car je n’aime pas beaucoup les ouvrages qui se projettent dans le futur (que ce soient des LDVELH ou des romans). D’ailleurs si un psy lit ce message et a une explication quant à cette frilosité de ma part, qu’il n’hésite pas à m’éclairer. Sinon pour en revenir à Night City 2020, j’en sors tout juste et je me vois dans l’obligation de ravaler mes préjugés et de m’incliner face à la virtuosité d’Alana, qui réussit l’exploit de me réconcilier avec le genre.

1). LA FORME :

Il y a pas mal de fautes mais elles ne sont pas gênantes car elles ne « freinent pas » la lecture. Je m’explique : parfois on tombe sur des AVH qui comportent des structures mal tournées dont la sonorité est bloquante (il faut interrompre la lecture pour « décoder »). Ici les fautes sont toutes des fautes d’accord, d’orthographe ou de conjugaison, rien qui ne vienne « casser le rythme ». Bon je ne sais pas si c’est clair comme explication mais en gros ça veut dire que la musique est bonne.

Côté style c’est bluffant, le vocabulaire employé colle parfaitement avec le cadre, on s’y croirait. L’intro donne carrément envie de se plonger dans cet univers.

Un mot sur les règles, qui sont claires et structurées, ce qui est appréciable compte tenu de leur niveau de complexité. Mention spéciale à la feuille d’aventure, que je trouve particulièrement fonctionnelle et « bien pensée ».

Un mot aussi sur les illustrations, je trouve qu’elles contribuent à nous plonger dans l’atmosphère de Night City, sans être trop présentes non plus, bref elles sont nickel. En plus leur style réaliste et détaillé colle bien avec l’ambiance, je m’égare un peu mais je dirais que l’abondance d’éléments électroniques dans les représentations de Back Zero et du chirurgien glauque est une image de la ville Night City qui grouille de monde et fait penser à une fourmilière. Si le psy du début lit toujours ce feedback, je suis joignable jour et nuit.

Je termine par un très léger bémol, déjà signalé je crois, j’ai vu 2 smileys glissés dans le texte, je pense qu’ils auraient plus leur place dans une AVH moins sérieuse.

2). LE FOND :

J’ai beaucoup aimé l’histoire développée par Alana (ou plutôt les histoires). Les évènements s’enchainent logiquement. On jouit d’une liberté appréciable. Quand on perd on se relance avec plaisir dans l’aventure, sans ennui en raison de la variété des missions. Malgré cette variété, j’ai trouvé que l’aventure avait une longueur tout à fait correcte. J’ai bien aimé la fin, qui laisse vagabonder notre imaginaire et peut laisser place à une suite (ou pas). Comme Meneldur et Outremer, j’ai apprécié le caractère « humain » de la quête, même si je pense qu’une histoire peut tout à fait mettre en scène un héros hors du commun tout en paraissant réaliste.

3). LE JEU :

J’ai aimé jouer cette AVH et ceci pour plusieurs raisons. D’abord, je trouve les combats bien gérés en terme de difficulté. Idem pour les objets à glaner puis à utiliser, chaque lecture apporte son lot de nouveautés. Ensuite et surtout, j’ai beaucoup aimé les règles du jeu. Ce n’est pas seulement pour les règles de tir, que je trouve excellentes, ou pour la possibilité de se greffer des implants, que je trouve originale, c’est surtout parce qu’on peut se créer toute une panoplie de personnages. Cette variété est vraiment appréciable, même si les règles s’en trouvent légèrement plus « gonflées » que la moyenne des AVH. Là-dessus je rejoins Sukumvit : c’est suffisamment dense pour être intéressant mais sans tomber dans la lourdeur.

Concernant mon expérience ludique, je suis mort 3 fois (dont 2 PFA) et n’ai pas terminé le jeu avec le score maximal (j’atteins 23 points en fin de mission Satori). La difficulté me parait parfaitement dosée.

4). CONCLUSION :

Cette AVH m’a beaucoup plu. D’une part l’ambiance est saisissante et on s’y croirait. D’autre part la variété des chemins et des missions, associée à une diversité de styles de jeu, assurent une durée de vie appréciable à l’ouvrage. Bref je suis conquis.

5). LES FAUTES QUE J’AI RELEVÉES (DANS LES RÈGLES) :

P3 : « chaque quartier a ses propres lois (…). Bien sûr, »
« * (…) se sont avérées exactes »
P5 : « Mon niveau de réussite sera donc égal à 7/3 (les chiffres après la virgule ne comptent pas) »
P6 : « Comment en effet se sentir concerné par ces tracas "d’un autre âge"… »
« si à un moment ou à un autre (…) bien sûr plus réussir »
« dans ce monde où il est souvent préférable »
P7 : « (son habileté plus 2 dés) »
« Si votre force d’attaque est supérieure »
« chacun a réussi »
« seront plus importants »
« perde tous ses points »
« celui qui a le plus gros score »
« Si vous obtenez 6 sur le dé, relancez-le et faites le total ! »
« Que la balle ait ou non atteint »
« diminuez son habileté de 2 points, »
P8 : « vous avez réussi et vous pourrez alors multiplier par deux les dommages subis »
« si vous ne parvenez pas à faire 4, 5 ou 6 »
P9 : « Le tir est donc réussi »
« Ne vous précipitez pas en combat au corps à corps (…) vous avez choisi de mettre tous vos points »
Page 6 il était dit qu’on démarrait avec un chargeur de 8 balles, page 9 on en a 2.
P10 : « vous exercez un métier dangereux. »
« Faites donc le total »
« ceux qui vous entourent. »
« inférieur à 6… »
P11 : « En terme de jeu, votre habileté »
P12 : « La peau garde son aspect naturel, »
« les armes à feu »
« Il suffit de vous regarder »
« tout à fait à ce qu’offriraient des vêtements »

6). UNE ÉNIGME POUR LES COLLECTIONNEURS :

C’est limite hors-sujet mais je me souviens d’un LDVELH lu dans mon enfance et qui se déroulait dans le futur. Le seul élément dont je me souvienne est que le héros se nourrissait de « nourricubes ». Quelqu’un connait-il le titre de ce livre ?
Répondre
#36
Thierry Dicule a écrit :6). UNE ÉNIGME POUR LES COLLECTIONNEURS :

C’est limite hors-sujet mais je me souviens d’un LDVELH lu dans mon enfance et qui se déroulait dans le futur. Le seul élément dont je me souvienne est que le héros se nourrissait de « nourricubes ». Quelqu’un connait-il le titre de ce livre ?
Le chasseur des étoiles, par Luke Sharp
Répondre
#37
Un immense merci pour ce retour complet et détaillé !

Cela fait plusieurs semaines que je veux livrer une version 1.1 avec des corrections orthographiques, et une nouvelle version du dessin de la salle d'opération. J'avoue avoir eu un peu la flemme jusqu'à présent, mais tes nouvelles remarques orthographiques vont me donner le courage de m'y mettre sérieusement.

A ce sujet, je tiens à préciser que j'ai parfaitement conscience de mes grosses lacunes en la matière...
Je me souviens du collège ou mes notes en dictée n'ont jamais dépassés -10 (oui, moins 10). car notre prof partait de 20 et soustrayait un certain nombre de point en fonction de la gravité de chaque faute... En moyenne, je finissais systématiquement bon dernier de la classe avec environ -40. (J'imagine la tête qu'il ferait aujourd'hui si il savait que je me suis lancé dans l'écriture d'un livre !)

Bref j'ai fait de très gros effort, et heureusement on m'a aussi beaucoup aidé... Je suis très content de savoir que même si il en reste encore beaucoup (je m'en doutais....) cela reste globalement lisible et ne perturbe trop la lecture. Je vous promet d'essayer de faire encore mieux pour le prochain Smile

Concernant les 2 smileys, je vais les traquer et les supprimer... Je ne pense pas avoir voulu les mettre, mais ça à du être un "réflex" de ma part (j'utilise souvant des smiley en écrivant des mails...)

Encore merci pour avoir pris le temps de lire, et de "feedbacker" (je sais, pas très français...)

PS : Je suis aussi très content que tu ai apprécié les règles et la feuille de personnage. Il me semble avoir passé plus de temps à concevoir les règles et cette fiche qu'a réfléchir à la trame de l'histoire elle même...
Répondre
#38
Citation :Le chasseur des étoiles, par Luke Sharp

Ouais c'est ça, merci Ourgh!

Citation :Il me semble avoir passé plus de temps à concevoir les règles et cette fiche qu'a réfléchir à la trame de l'histoire elle même...

Pour moi une AVH est avant tout un jeu (*), élément qui est particulièrement jouissif ici. Pour cette raison Night City 2020 fait partie de mes AVH préférées de 2007. Je dois me pencher sur "Labyrinthe" et "Nils Jacket" avant de voter mais pour l'instant il y a du Night City dans mon Top 3.

(*) Tu pourras d'ailleurs le constater quand mon tour viendra de partager mon travail. J'ai même peur d'avoir poussé trop loin l'aspect ludique au détriment de la simplicité. J'espère qu'il y aura des amateurs de règles détaillées et que ces derniers ne trouveront pas le jeu trop lourd... On verra ça bientôt!
Répondre
#39
NightCity 2020... m'a donné envie de réinstaller Blade Runner sur mon PC Tongue (oui je sais, ce n'est pas à proprement parler du Cyberpunk mais bon...)

Après avoir acheté Neuromancien de Gibson, j'ai enchaîné sur le recueil de nouvelles de chez J'ai lu (portant l'un des titres, à savoir "gravé sur Chrome"), ainsi que des bouquins de Neal Stephenson. Mais bon je me suis rappelé que je n'avais rien compris au style éliptique de Gibson. Que l'on me croit ou non, c'est un véritable supplice que de le lire, bien que l'univers instauré par les grands papes du Cyberpunk est vraiment "à part" et sacrément ficelé.

S'inspirant du fond de Gibson, mais pas de sa forme, NightCity m'a fait plongé dans un univers sombre. Rien que dans les règles, on se pourlèche les babines devant tant de pouvoir. 24 points d'humanité ? Ils descendent vite. Sans compter que les double six ont fait légion durant mes deux lectures !

A ma première partie, j'ai tenté un "sniper", tout
dans l'oeil, rien dans les bras. Horreur ! Les adversaires ont des protections ! A faire un dégât, je ne vais pas bien loin.
A ma deuxième partie, je me dis alors que je vais tenter le wolfen. Je reprends cependant le sniper et prend un autre chemin. Mon personnage est tout à fait équilibré pour la quête que je prends SPOIL : Jeanne.

Bref, pour revenir, le choix est dur et les règles demeurent simple, le jeu demeure également très agréable de manière globale. Manque du soin, mais bon... on est dans un univers sombre ou la mort rôde ! L'argent disparaît très très vite, mais le moyen d'en regagner finit l'aventure. Dommage... sinon, les affaires semblent très liées, c'est presque dommage finalement, car on peut plus ou moins facilement rater les occasions. Je noterai aussi un point (j'ai continué la lecture après l'avoir terminé : J'ai délivré Jeanne. Par curiosité, j'ai repris ma lecture devant la pièce où elle se trouvait et monté les escaliers. Ouvert une porte et tombé sur les filles dont la Japonaise. On me demande : suis-je dans la quête de Jeanne ? Oui ? T'as perdu ! c'est un peu dommage de terminer comme ça alors qu'en trois minutes on a le temps de revenir et la récupérer...)

Le style demeure donc agréable, l'aventure vraiment sympathique quoiqu'on a pas l'impression de tant voyager que ça, au vu des indices découverts. Pourtant, le nombre de paragraphe est conséquent... Finalement, le point positif que j'avais attribué pour Skarn (peu de visite = plus d'action) ne fonctionne pas de mise avec NightCity.

Mais bon pour résumer, une aventure plus que très agréable, très bonne, et très fraîche puisqu'elle ne se déroule pas en milieu contemporain ni fantasy, mais bel et bien dans le futur.
Il ne faut pas attendre d'être heureux pour sourire... il faut sourire pour être heureux.
Répondre
#40
Merci !

Pour le point "illogique" que tu soulève, tu as tout a fait raison, et j'en avais parfaitement conscience au moment de l'écrire. Je dirai pour ma défense que j'ai écrit ce paragraphe sur la fin, a un moment ou je commençai vraiment à avoir hate de terminer et qu'il ne me restait plus trop de paragraphe disponible... Surtout, je n'ai pas vraiment trouvé comment gérer élégamment la situation. Note bien que si tu n'avais pas "triché", tu n'aurai pas forcement repéré ce PFA un peu tordu donc... ou pas d'ailleurs. Car Dans l'absolu, qui te dit que l'opération prend le même temps lors de chaque tentatives ? Si tu te "trompe de chemin", ils ont étés plus rapide cette fois ci et pis c'est tout Tongue
Répondre
#41
Alors pour tous les "fans" de NC2020, j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle...
La bonne : l'aventure est maintenant disponible sur lulu, ici : http://www.lulu.com/content/4778510
Je l'ai commandé et recu, pas de soucis, tout est a sa place et la qualité est la.
La mauvaise, vous l'avez vu... c'est le prix !!!
Il y a encore quelques mois il était BEAUCOUP moins cher, mais lulu à changé ses tarifs...
Je vous assure que je ne prend pas un seul centime sur ce bouquin, mais 13 euros quand même... ouille.

oiseau : La version qui est sur ton site n'est du coup plus à jour. (de nombreuses corrections orthographiques ont étés faites,
certaines illustrations retouchées etc). Je vais tacher dans les prochains jours de refaire une version A4 téléchargeable.
Il faudrai aussi extraire la feuille de perso de la version A4 actuelle et la mettre en téléchargement séparée...

On peut dire que cela constitue l'achèvement de pas mal de boulot... Je remercie tout ceux qui ont pris le temps de lire cette AVH et de "feedbacker", MERCI !
Répondre
#42
Au sujet de Lulu et de ses tarifs, Lyess Scarandeti m'a suggéré d'utiliser le site TheBookEdition.com. Apparemment c'est un équivalent de Lulu situé en France (malgré le nom anglophone). À vue d'œil, cela fonctionne de manière semblable. Peut-être que tu pourrais y mettre Night City également afin que les acheteurs français économisent au moins les frais de port transcontinentaux. Pour ma part, commander chez Lulu sera évidemment préférable. ^_^

Envoie-moi ta nouvelle version dès qu'elle sera prête, et je remplacerai l'autre.

Oh, et tu pourrais vouloir ajouter ton livre à la "Boutique d'AVH" sur Lulu : http://www.lulu.com/groups/advelh
Répondre
#43
L'accroche de cette AVh m'avait bien plu au moment de sa sortie, mais je n'avais jamais trouvé le temps de la lire dans les moments où j'étais dans ce feeling.

Après Easy Rider l'autre soir sur Arte, j'ai eu envie de me lancer dans Night City 2020. Pourquoi ? Aucune idée. Aux psychanalystes que vous êtes de me le dire. Mrgreen

J'ai beaucoup aimé les règles et notamment les différentes possibilités de s'améliorer en échange de son humanité. Le Easy Rider que j'étais à ce moment-là avait envie de rester 100% humain et j'ai été ravi que cette possibilité m'ait servi plusieurs fois dans l'aventure. Je ne sais pas si cela avait une réelle incidence sur le déroulement, mais c'était sympa.
Par la suite, j'ai testé quelques équipements et c'est très bien fait aussi.

Ma 1ère lecture fut très agréable. J'ai délivré Satori au cours d'une aventure un peu trop courte mais plutôt sympathique, qui distille une ambiance plutôt réussi. "Night City" est un bon titre car la ville est un personnage important, en fait.
La fin fait un peu trop "ce que vous venez de lire était une intro, les choses sérieuses vont commencer mais il n'y a pas de tome suivant".

J'avais le temps pour une 2ème lecture, du coup. Et là, j'ai été très déçu car je suis immédiatement arrivé au lieu final, le même que dans ma 1ère lecture, alors que j'vaais eu l'impression que c'était un endroit secret difficilement trouvable... Si j'avais su, j'aurais dû regarder dans le panier tout de suite...
La fin prévue est en fait un PFA quoiqu'il arrive, ce qui n'est pas très cool non plus.

Je pense que, plutôt qu'écrire une suite, il serait pas mal de réécrire et d'étoffer ce tome-là. Il y a un excellent potentiel. Le but final serait alors de prouver son innocence en faisant accuser les vrais coupables.
Répondre
#44
Whaou ! Je pensai pas que j'aurai de nouveaux lecteurs !

Bon je vais peut etre spoiler un peu, mais je pense pas qu'il reste beaucoup de lecteurs potentiels donc...

Déjà, tu dois savoir que la version téléchargeable sur le site de oiseau n'est pas la dernière. Tout à été remis en forme
(beaucoup de corrections orthographiques etc) pour pouvoir être imprimé dans un format livre. Problème, je n'ai jamais
eu le courage de remettre toutes ces corrections dans le format A4.
Citation :La fin fait un peu trop "ce que vous venez de lire était une intro, les choses sérieuses vont commencer mais il n'y a pas de tome suivant.
La oui, je peux tout à fait comprendre ça. Peut être que j'aurai du ne faire qu'une seule aventure au lieu d'avoir essayé d'en faire deux. Du coup, les deux sont très (trop ?) courtes, et je comprend parfaitement ton impression. Impression renforcé par le fait effectivement, tout ce qui est dit dans l'intro ne sert plus dans la suite, et qu'on avance pas dans la découverte de ce qui s'est passé le jour de l'explosion.
Citation :Si j'avais su...
Le coup de la corbeille, il ne faut pas le voir comme une aventure, mais comme une PFA à retardement. Car si tu choisi effectivement d'aller tuer le "vilain" de l'histoire, ca ne peut que mal se finir (enfin... dans mon souvenir hein... parce que ca fait des années que j'ai ecrit ça !)
En revanche, si tu es employé pour aller délivrer Satori ou pour retrouver XXXX (je me souviens même plus de son nom !), alors ton personnage peut très bien s'en tirer. Merveilleusement bien dans le cas de Satori, et "normalement bien" dans le cas de l'autre. Bref, il y a deux "vraies" aventures dans ce livre, et pour le moment, tu n'en a fait qu'une Smile

Cela dit, les deux se recoupent beaucoup, et tu te retrouvera vite dans ce lieu si secret que tu connais maintenant déjà très bien Wink

Concernant la suite, j'y pense depuis un moment... J'ai même quelques idées... Mais en fait je ne compte pas l'écrire avant très longtemps. Pourquoi ? (attention, scoop....) Parce que.... parce que j'ai commencé la rédaction d'un autre LDVH qui n'a strictement rien à voir. Les régles sont à peu près écrites, de même que les deux premiers paragraphes. Bref, le projet vient juste de démarrer (même si il me trotte dans la tête depuis au moins aussi longtemps que night city).

Voila... Merci pour le temps que tu as passé sur ce bouquin, et tant mieux si ta première lecture t'a fait passé un bon moment dans l'ensemble Smile

PS : J'avoue ne pas avoir lu les tiens... Le manque de temps et la taille phénoménal de tes ouvrages avait du me décourager à l'époque. Peut être qu'un jour...
Répondre
#45
Juste un petit message rapide pour signaler que je me suis enfin décidé à diffuser le lien "lulu" de ce bouquin.
Cette aventure avait fait l'objet d'une relecture pour correction des fautes, et d'un changement de format A4 vers A5 si mes souvenirs sont bons, mais je n'avais jamais diffusé le lien lulu (usage unique entre potes quoi...)
C'est maintenant chose faite sur Littéraction.fr (vraiment TRES bien fait comme site) et je le donne aussi ici au cas ou :

http://www.lulu.com/content/livre-%c3%a0...20/4778510

Le prix indiqué est la somme prise par lulu. Je ne fait strictement aucun bénéfice dessus.
Bien entendu, le texte reste téléchargeable (ancienne version en A4) sur xhoromag et Littéraction.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)