[14] Le Temple de la Terreur
#16
Un argument pour le ( ou la, ne soyons pas sexiste ) téméraire qui se hasardera à défendre ce tas de bouse… la couv' est une des meilleures de tous les DF !
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#17
LE TEMPLE DE LA TERREUR...
Une fois passé l'effet nostalgie, soyons lucides :
- La couverture de CHRISTOS ACHILLEOS est en effet une tuerie.
- Le bestiaire est varié et original.
- Certaines trouvailles valent le détour, comme le messager fatal, excellent. Ou le concours artistique, avec peine de mort pour les perdants.
Par contre, après...
Déjà, la première partie dans le désert est mieux réussie que la deuxième dans VATOS, la cité perdue.
Le scénario est peu crédible : comment retrouver des statuettes dans une cité entière ! C'est vraiment au pif ! Quelques explications sur LEESHA seraient bienvenues : qu'est-ce qu'elle fout là, c'est quoi ce culte dont elle est prêtresse... Et puis, surtout, le coup du nain, vers la fin, qui nous rejoint avec le fameux marteau... Alors là... Il s'est tapé tout le voyage, toute la cité, pour arriver quasiment au bout. Costaud, le nain ! C'est lui ou nous le héros ? Franchement, le personnage le plus mal amené de bien des DF !
Anywhere out of the world
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org/
Répondre
#18
C'est vrai que la couverture est terrible, mais c'est un peu près tout ce qu'il y a à retenir de ce livre. Non, ce n'est pas vrai, je suis de mauvaise foi. Le début, c'est-à-dire la traversée du désert, est plutôt pas mal. En tout cas, l'ambiance désertique et bien décrite.
Mais dès qu'on pénètre dans la cité, le livre s'essoufle. On passe son temps à arpenter des couloirs à la recherche de statuettes qu'on découvre au petit bonheur la chance. Sans compter les quelques rencontres absurdes que l'on fait (le nain de la fin, le peintre, etc). Bref, dans cette partie, hormis le Messager Fatal (voire le combat de fin) il n'y a pas grand chose à retenir.
Adieu vieux frère, ton nom sera à jamais gravé dans mon coeur. Repose en paix.
~ Force et Honneur.. ~
Répondre
#19
Votre œil critique à tous est celui d'un joueur expérimenté de plusieurs années!!
Avez-vous vraiment ressentit de la déception en le faisant jeune comme moi vers 12 ans, actuellement je suis d'accord avec tout vos avis, mais à l'époque c'était un vrai délice de se balader dans le desert et dans Vatos!! =s
Tout ce qui est or ne brille pas...
Répondre
#20
Le problème c'est que j'ai lu ce livre très tardivement, je devais avoir déjà plus de la vingtaine lorsque j'y ai joué pour la première fois. Du coup, j'étais un peu plus exigeant avec ce que je lisais, ce qui fait que ses gros défauts m'ont tout de suite sauté aux yeux. Mais bon, ça ne m'empêcherai pas d'y rejouer encore une fois ou deux.
Adieu vieux frère, ton nom sera à jamais gravé dans mon coeur. Repose en paix.
~ Force et Honneur.. ~
Répondre
#21
(26/05/2010, 20:52)Raptor a écrit : Votre œil critique à tous est celui d'un joueur expérimenté de plusieurs années!!
Avez-vous vraiment ressentit de la déception en le faisant jeune comme moi vers 12 ans, actuellement je suis d'accord avec tout vos avis, mais à l'époque c'était un vrai délice de se balader dans le desert et dans Vatos!! =s

Ben moi je l'avais fait vers 13 ans ( 14 ? ), je m'étais tapé une crise de rage après mon 6° échec tellement il était mal foutu, arbitraire… enfin je ne vais pas reprendre ce qu'on a déjà dit.
Je me le suis racheté l'année dernière pour voir et parce qu'il était à 1€. Je pense toujours pareil, même si je ne le déchirerais plus en le piétinant.
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#22
J'avais eu de la chance et je l'avais fini en deux fois celui-là. Trouver où se trouvent les cinq statuettes sans tomber sur les lettres FATAL, c'était relativement stressant ça. J'aimais bien l'ambiance mais même à l'époque je regrettais les incohérences du contenu des donjons.
Répondre
#23
Bon, alors je remets ici la substantifique moëlle de ce que j'avais écrit sur l'autre site.
Puisque nous sommes après tout sur le site qui publie les AVH, je suggère une réécriture de cette bouse de fond en comble.
Voilà mes suggestions

- Que nous ayons ce marteau dès le début. Non, fais-en quand même un minimum Yaztromo sinon ça va vraiment se voir.

- Que nous ayions de l'équipement au départ, genre couverture, gourde etc, et une potion ( ou plus si affinité ) ou que nous puissions nous en procurer en route.

- Que la voie terrestre et la voie maritime offrent des dangers équivalents et des possibilités égales de succès… je sais pas, moi, qu'il y ait un deuxième télescope de planqué quelque part ?
Spécifiquement, arranger le combat entre l'aigle et le ptérodactyle. Je suggère une modif' simple et de bon goût: un assaut le saurien volant combat notre fière monture, un assaut il nous combat nous. Ou bien il nous combat tous les deux ensemble, même s'il concentre ses assauts sur l'aigle ?

- Et réarranger toute cette histoire des ruines. Je serais d'avis d'en faire une gigantesque partie de cache-cache où et nous et Mal-bordé ( oui je sais, c'est faible, je sais ) cherchons les dragons, avec des possibilités de se tomber dessus… ou sur des monstres que le sorcier a neutralisés. Il n'y a pas que ceux qu'il contrôle dans cette forteresse, il y a ceux qui attaquent tout le monde à vue.
Je verrais, en utilisant un système de temps: si Temps de 1 à 5 on rencontre Malbordus au § xyz, de 20 à 30 il a trouvé le dragon de polystyrène et tel ou tel monstre est neutralisé, lui on peut lui tomber dessus au paragraphe zzz… etc.

Évidemment, dans ces conditions, la recherche de ces bêtes dragons perd de son intérêt au profit de la traque du grand méchant. Je suggère donc que dans le combat final on ait un bonus / malus en Habileté selon le nombre de dragons détenus… 2 par dragon mettons.
Quant à Leesha, Malbordus pourrait lui confier ses dragons puisque vu qu'elle est invulnérable nous ne risquons pas de les lui reprendre. Qu'il croit. Le sot.
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#24
Tes suggestions sont très intéressantes !
Fatal serait alors un sniper qui protège les arrières de Malbordus.
Répondre
#25
Bien vu. Dès qu'il nous sent arriver, il le lance sur nous ( les sorciers sentent ces sortes de choses… )

Il faudrait qu'on arrive autant dire sur ses talons pour expliquer qu'il n'a trouvé aucun dragon au début, ou alors qu'il ait été salement blessé en route et ait dû se remettre avec l'aide du culte de Leesha ( note qu'il s'est peut-être attardé avec elle plus que nécessaire… mais bon, je calomnie ). C'est vrai que lui il s'est obligatoirement tapé le chemin par le désert…

Par ailleurs, le combat pourrait alors se dérouler avant que nous n'ayons franchi cette *$)! pluie d'or. Une occasion de réévaluer la Flèche Magique ? D'un autre côté, peut-être que Malbordus aurait alors des pouvoirs plus importants…
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#26
(16/11/2010, 23:00)ashimbabbar a écrit : avec l'aide du culte de Leesha ( note qu'il s'est peut-être attardé avec elle plus que nécessaire… mais bon, je calomnie ).

Noooonnnn, pas avec lui !!!!
Leesha, abandonne le moche et opte pour un bel aventurier bien gaulé !!

Tiens, d'ailleurs, ça pourrait être un passage possible, ça... Mrgreen
Répondre
#27
en rajoutant une caractéristique "Séduction" ( ou "gaulage" ? ) tirée avec un dé + 6, qui servirait aussi contre la Harpie ?
Pourquoi pas…
Mais bon, des gonzesses il y en aura des tonnes une fois qu'on aura sauvé le monde hein… moi un bon coup de dent de Ver des Sables et c'est réglé vite fait…
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#28
Je gardais un souvenir détestable de ce bon vieux Livingstone des familles, principalement à cause de sa difficulté. Finalement, celle-ci s'avère raisonnable pour un Défis Fantastiques. Il m'a fallu "seulement" une dizaine de tentatives pour le terminer même si j'ai un peu triché sur la fin avec un retour-arrière de choix (les relectures sont pénibles en raison de la linéarité et les PFA très nombreux vers la fin). C'est déjà pas mal mais assez peu pour le genre, d'autant plus qu'il est possible de gagner avec 9 ou 10 en habileté au départ si on considère que les potions sont buvables pendant les combats (le contraire n'est pas précisé) et que les bonus d'habileté octroyés par les protections sont en fait des bonus de Force d'Attaque (ce qui me paraît plus logique et permet de dépasser le total initial). Enfin, s'il s'agit d'un OTP à cause des statuettes mais hormis elles, aucun objet n'est indispensable, les nombreuses trouvailles ne servent qu'à se sortir des multiples dangers sans perdre trop de points d'endurance.
Malgré cette difficulté pour une fois pas trop exagérée, il s'agit pour moi d'un LDVELH peu intéressant.
L'aspect le plus agaçant est la linéarité camouflée. Il existe deux longs chemins différents pour accéder au "temple de la terreur" mais on comprend vite qu'un seul est véritablement bénéfique, l'autre étant particulièrement dangereux. Surtout, une fois dans les souterrains, le trajet devient rectiligne avec juste quelques courts crochets possibles histoire de nous empêcher de découvrir les cinq statuettes de dragon du premier coup. Comme les combats sont nombreux, les relectures deviennent vite fastidieuses car on repasse toujours par les mêmes endroits avec les mêmes lancers de dés. En une dizaine de lectures (dont certaines s'étant terminées par des morts rapides), j'ai noté avec parcouru à peu près 90% des paragraphes du bouquin. Le parcours devient franchement direct dans la dernière ligne droite avec une succession d'adversaires.
Le scénario est sinon peu palpitant. Si le voyage au début est plutôt dépaysant avec des changements de décors (ville, océan, désert) et des péripéties variées, les possibilités d'user de la magie et le souci d'avoir de l'eau potable à disposition, la seconde partie s'avère être un Porte-Monstres-Trésors très classique avec une quête d'objets indispensables (les statuettes) et de nombreux pièges à éviter (mais plus affaiblissants que mortels). Cela rappelle trop les poncifs du genre tels que le Labyrinthe de Sukumvit.
Quant au méchant Malbordus, il n'est guère redoutable, peu présent pendant l'histoire. Il y a bien une prêtresse maléfique qui règle sur le temple et qui donne un semblant d'âme aux souterrains mais on rencontre trop de personnages indépendants et de monstres placés au petit bonheur la chance pour qu'on ait vraiment le sentiment de s'introduire dans le repaire d'un redoutable ennemi.
Enfin, placer au premier quart de l'aventure un combat obligatoire contre un adversaire Habileté 10 Endurance 20 relève de la faute professionnelle...
On trouve bien quelques aspects positifs cependant. Le contexte saharien apporte une touche d'originalité et une atmosphère particulière à l'ensemble même si j'ai préféré dans le même genre l'ambiance glacée de la Sorcière des Neiges. Les créatures sont variées, certaines particulièrement marquantes telles que le Messager Fatal avec son jeu sadique (mais pas si fatal que ça) ou le cyclope armé de son bâton magique par exemple. Enfin, les nombreux sortilèges du début permettent de renouveler le plaisir en les essayant tour à tour au fil des lectures même s'il est très dommage que leur utilisation soit proscrite vers la fin.

En conclusion, il s'agit d'un Défis Fantastiques pas tout jeune, sans grand intérêt et qui apportera peu de frisson. Heureusement que le niveau s'est élevé par la suite.

Répondre
#29
les règles des DF sont ce qu'elles sont, mais il m'est assez difficile de me représenter un combat entre un humain ( nous ) et le shai-hulud local sur le mode 2d+HAB, le vaincu prend 2 points de dommages, on recommence…

On pourrait peut-être remplacer ça par quelque chose dans ce genre
: le 1° assaut définit si nous arrivons à sauter sur le dos du monstre, s'il est raté on perd, je ne sais pas, 4 points d'END ? Et on recommence au prochain assaut…
S on le remporte, on doit faire à chaque assaut un test sous notre HAB, s'il est réussi on blesse la bête sinon on retombe et tout est à recommencer…
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#30
Pour des situations exotiques comme ça, on pourrait avoir un système à la Voie du tigre, avec plusieurs manœuvres imagées possible, donc des A/R avec plusieurs §, et à chaque § une épreuve (un jet) et un résultat (perte d'End).
--
Vous êtes mort.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)