Gloire Posthume 1 : Les Sabres d'Asguenn
(05/12/2010, 15:07)Fitz a écrit : Oui on touche facilement. Cela est effectivement discutable, toujours du point de vue du réalisme. Ma seule justification est que je voulais des combats pas trop longs, avec pas 30 lancers de dés pour les résoudre.
Ah well… dans l'Épée de Légende aussi on touche trop facilement et c'est une grande saga quand même.
De même, ça n'est qu'un détail dans un chef-d'œuvre comme le tien ( et tu as intérêt que le 2° soit presque aussi bon, sinon je viendrai te tirer les oreilles )
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
Voilà bien longtemps que je n'avais pas poster sur le forum et c'est avec plaisir que j'y reviens pour poster mon feedback, Fitz Chevalerie Loinvoyant!! (Une très bonne série que l'assassin Royal)

Un de mes plaisirs dans les avh, c'est aussi le fait de lire une Avh qui possède ses propres règles: je me rappel encore parfaitement de la fois ou j'ai lu mon premier "Sorcellerie" et le plaisir immense que j'ai eu a essayé de retenir un maximum de formules magiques!
J'ai trouvé les règles de cette avh pour ma part simple et efficace, quoique à la place de adresse, j'aurai préféré un mot comme agilité, habilité ou dextérité ou mieux "attaque" pour bien différencier attaque et defense quand on calcul notre position sur la table des dégâts.
J'ai pris comme talent Bagout car il me semblait être le plus utile des 3.
J'ai lu la brève introduction puis l'aventure commence finalement...
Et quelle aventure! Un bon style d'écriture plaisant à lire, des combats nombreux et incertains comme je les aimes, et quelques rebondissements intéressants et inattendus.
Pour la difficulté j'ai failli perdre l'aventure face à la reine des araignées mais un double 6 miraculeux m'a sauvé la vie car un autre assaut de sa part que je n'esquivais et je pouvais recommencer à zéro! (j'ai eu du mal également contre les chiens de guerre)
A noter aussi que à chaque fois que je lisais la description d'un guerrier Zalténite, je ne pouvais m'empêcher de penser à Vassagonien... Alors en plus quand un guerrier en cape verte fait son apparition dans l'auberge du père de Joan avec 50 soldats, le rapprochement fut total!
J'ai également adoré le déroulement original du combat contre le lieutenant Zalténite que j'ai finalement étranglé de mes mains!! Big Grin
Bref une avh très plaisante qui mérite largement sa 1er place dans le classement des Yaz!!
Ah oui c'est la première fois que j'incarne un personnage rouquin, ça change du brun ténébreux, ou du blond aux yeux bleus!^^
Tout ce qui est or ne brille pas...
Répondre
Merci Raptor pour ce retour et félicitations si tu as réussi dès la première tentative! J'avais bien diminué la difficulté mais quand même, c'est pas mal.

Répondre
Je m'excuse par avance auprès de Fitz car je n'ai lu que la première version, c'est-à-dire Les Sabres d’Eshnar. La raison est simple: je n'aime pas lire une avh sur un écran, préférant directement imprimer le document, et les Sabres d'Eshnar ayant moins de page, j'ai imprimé ce dernier.
Je dois dire que les règles y sont aussi pour beaucoup. J'adore les règles des Loup Solitaire et les nouvelles que tu as crées je les ai trouvées compliquées. Bon, vous commencez à me connaitre, je déteste les règles complexes.

Quoi qu'il en soit, je vais résumé cette avh par ces mots: je comprends pourquoi Fitz a eu le Yaz d'or, il ne l'a pas volé, ça, c'est sûr.

La première chose qui frappe est la façon d'écrire avec "Je", et bien moi, j'ai totalement adhéré. Le lecteur est peut-être + spectacteur qu'acteur, mais il se sent davantage impliqué dans la mission de Joan, et c'est là le point fort du texte raconté à la première personne du singulier. Déjà un bon point.

Ensuite, Fitz écrit vraiment bien, comme je l'ai déjà dit sur Transomie, il a un don et je lui voue un respect total. Je ne le cache pas: mon but est de parvenir à écrire aussi bien que lui.

Du coup, l'histoire est vraiment agréable à suivre et si on au final la quête ne casse pas 3 pattes à un canard, celle-ci devient de plus en plus importante quand Joan arrive dans la ville et rencontre Ana (Redface). J'ai vraiment suivi avec intérêt les péripéties du fils d'aubergiste et de sa compagne et j'ai trouvé l'histoire intéressante et plutôt originale (ben oui, ça change de l'habituelle quête de sauver le monde).

J'ai du combattre à 8 reprises, sans compter les combats scénarisés. D'ailleurs, ce dernier contre le Lieutenant est vraiment bien amené, certainement l'un des meilleurs passages du livre. Passages intéressants, il y en a, outre celui que je viens de mentionner, je pense notamment aux souterrains avec les araignées, la bataille dans l'auberge et le moment intime avec Ana (d'ailleurs, je croyais être doué pour les scènes romantiques, mais je dois avouer que tu es aussi hyper balèze. C'était si joliment écrit que j'ai relu deux fois ce passage. Avis perso, j'ai plutôt eu l'impresion que Ana a fait ça plus par instant que par amour. En effet, quoi de mieux que de prendre du bon temps sachant qu'on peut mourir tout prochainement?)

Concernant la difficulté, j'ai eu fort à faire avec mon 14 d'habileté. Néanmoins, je n'ai presque pas frôlé la mort et je m'en suis toujours tiré assez bien. Pourquoi? Et bien au bout d'un moment, je commençais à connaitre par coeur où se trouvaient les 0 et les 9 sur la table de hasard Lool Est-ce de la triche? A vous d'en juger Messieurs.

Joan est un personnage charismatique. Tu as parfaitement retranscrit son état d'esprit, sa façon de penser, etc. Bref, tu as su bien mettre en avant sa psychologie, ce qui fait que j'ai eu du plaisir à incarner ce fils d'aubergiste au langage poussé.. Wink

Dernier point: j'ai aimé le clin d'oeil à la fin, lorsque Joan rencontre le Seigneur Kaï, même si je m'y attendais quand même un peu.

Pour info, j'ai fini l'histoire avec le talent "Bagout" et ce dernier m'a beaucoup aidé.

Côté négatif, je n'ai pas grand chose à dire, sauf que je suis passé à côté de pas mal d'objets, ce qui m'a un peu étonné car j'ai trouvé l'aventure plutôt linéaire.

En tout cas, je te félicite pour cette avh, Fitz, d'ailleurs, j'ai tellement aimé que je pense m'acheter ton livre sur Lulu.

En espérant que mon feedback t'ai fait plaisir, je te souhaite une toute belle journée, mon pote.
Adieu vieux frère, ton nom sera à jamais gravé dans mon coeur. Repose en paix.
~ Force et Honneur.. ~
Répondre
Bien sûr que ton feedback me fait plaisir Jin!

Content que l'histoire t'ait plu et merci beaucoup pour les compliments sur le style, c'est très agréable à lire.

Concernant la linéarité, il existe plusieurs moyens de parvenir aux "noeuds" de l'histoire, en particulier dans le village où se trouvent pas mal d'objets difficiles à trouver mais aussi un passage facultatif par les mines avant de trouver le père d'Ana.

Peut-être que le bagoût est en effet la capacité la plus utile pour cette aventure, c'est ce qui semble ressortir de pas mal d'avis. La fronde est très meurtrière mais plus aléatoire car il faut être chanceux au moment de tirer. Kity est vital à certains moments bien particuliers mais on peut facilement prendre une route où le furet est au contraire facultatif.

Merci encore pour ce retour!

Répondre
Comme quoi, j'ai bien fait de prendre le talent bagout.
Oui, j'a remarqué que le furet n'était pas souvent utilisé.

Quand j'aurais ton bouquin, je me referai une partie en empruntant un autre chemin et en utilisant un autre talent.

Mais de rien pour le feedback, c'est normal.
Adieu vieux frère, ton nom sera à jamais gravé dans mon coeur. Repose en paix.
~ Force et Honneur.. ~
Répondre
(15/05/2011, 15:17)Jin a écrit : je déteste les règles complexes.

Quoi, sérieusement ? Smile


J'apprécie beaucoup le style d'écriture de Fitz moi aussi. Il a un caractère très vivant que j'admire, qui donne de très bonnes atmosphères et d'excellents personnages.

Je n'ai pas encore décidé si j'allais participer au Yaz 2011, mais si je le fais, ce ne sera pas une AVH dans le genre du "Château du sorcier", mais quelque chose qui rappelle que je ne suis pas derrière en matière de style, non mais oh eh hein alors bon !
Répondre
(15/05/2011, 18:50)Outremer a écrit :
(15/05/2011, 15:17)Jin a écrit : je déteste les règles complexes.

Quoi, sérieusement ? Smile


J'apprécie beaucoup le style d'écriture de Fitz moi aussi. Il a un caractère très vivant que j'admire, qui donne de très bonnes atmosphères et d'excellents personnages.

Je n'ai pas encore décidé si j'allais participer au Yaz 2011, mais si je le fais, ce ne sera pas une AVH dans le genre du "Château du sorcier", mais quelque chose qui rappelle que je ne suis pas derrière en matière de style, non mais oh eh hein alors bon !

Ah mais personne n'a dit que tu étais derrière en matière de Style ^^

Oui, sérieusement. A la limite, si j'ai les règles imprimées et que je peux les avoir à tout moment sous les yeux, pourquoi pas, mais sinon, les inculquer face à un écran, ça me saoûle très vite.
Adieu vieux frère, ton nom sera à jamais gravé dans mon coeur. Repose en paix.
~ Force et Honneur.. ~
Répondre
Eh ben... tout ça me dit qu'il y a de la concurrence et de la pression niveau qualité de style à tenir !
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
Le Yaz va déchirer cette année Cool
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
Enfin l'année prochaine... c'est pas en janvier et février, qu'on vote ?
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
(15/05/2011, 18:50)Outremer a écrit : Je n'ai pas encore décidé si j'allais participer au Yaz 2011, mais si je le fais, ce ne sera pas une AVH dans le genre du "Château du sorcier", mais quelque chose qui rappelle que je ne suis pas derrière en matière de style, non mais oh eh hein alors bon !

C'est clair que les paragraphes plus longs permettent d'établir une atmosphère encore plus prenante et d'approfondir les personnages. Si le Château du Sorcier n'avait pas été bridé par la limite de caractères pour Héros, je pense qu'il aurait éclaté les scores.
Répondre
Mieux vaut tard que jamais.
Il y a quelques années, je suis allé à Venise, après avoir fait quasiment toute l'Italie du nord au sud, après avoir visité des villes et endroits bien moins connus, bien moins mythiques. Je remettais toujours Venise à plus tard... Venise, mouais bof... On verra... Et quand j'y ai enfin débarqué, je me suis dis "Mais quel con ! Pourquoi t'as attendu tout ce temps pour venir ici, imbécile ?"

Pour "Les sabres d'Eshnar", c'est un peu pareil. J'en aurais mis du temps avant de me décider et de finalement tomber sur le cul devant ce petit bijou. Pour être franc, ce sont les louanges d'Ashimbbabar sur cet ouvrage qui m'ont décidé. Sachant combien l'ami Ashim peut être... pointilleux et exigeant, je me suis dis que vu comment l'encens remplaçait l'encre dans son feedback, il faudrait quand même y jeter un oeil. Même deux.

Alors, voilà, c'est fait. Le style, le ton employé est une tuerie, un tour de force. On est vraiment dans la peau d'un gamin de 16 ans. Je ne trouve pas une faute, pas une expression ou une attitude qui "ne colle pas". La mentalité, les réactions et sentiments du héros sont un sans-faute, c'est crédible d'un bout à l'autre.
Pour l'immersion dans le Sommerlund, c'est pareil. Chaque détail, chaque anecdote, nom de localité, tombe pile. Entre les deux extrêmes (on n'y croit pas une seconde ou trop de détails qui font "Guide du routard du Sommerlund"), l'équilibre est nickel.
Bref, c'est prenant, entraînant, de bout en bout. L'ami Fitz nous prouve qu'on peut vivre une grande aventure sans se taper tout un fourbi de créatures fantastiques et incroyables, de mondes fabuleux au-delà des étoiles, de demi-dieux triomphants à la beauté païenne et de cités étincelantes (non, j'ai pas dis VS...)
C'est sobre, maîtrisé, sans chichis et équilibré, comme une calligraphie japonaise. Le banal, le quotidien d'un simple petit paysan mène à une aventure digne de ce nom. Bravo.

Pour les critiques (si, si, il y en a...) : je n'ai vraiment pas accroché au fait d'utiliser la troisième personne du singulier pour le héros. L'habitude, sans doute, du vouvoiement et du questionnement direct :"Voulez-vous faire ceci, voulez-vous aller là ?", mais ça m'a vraiment rebuté. L'impression de relire Loup Ardent que je déteste et je trouve que ça nuit fortement à l'incarnation du personnage, l'impression de lui être extérieur, de faire évoluer un autre et pas nous.

Mais bon, franchement, c'est excellent, du premier paragraphe au dernier. Révérence.

PS : j'ai adoré être accompagné d'un petit furet (je craque sur ces bestioles, j'en aurais acheté un depuis longtemps si j'avais pas la certitude que mon chat-très jaloux et possessif- ne le massacre...)
Anywhere out of the world
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org/
Répondre
C'est toujours un petit frisson de voir qu'on a posté sur une de nos vieilles AVH et c'est surtout une grande joie de voir que ça t'a plu!

Merci beaucoup pour ce feedback VS, ça me fait très plaisir.

(et oui Venise c'est pas surfait ^^)
Répondre
Je viens de finir cette AVH, j'ai préféré faire la version "non magnamund", celle intitulée Les Sabres d'Asguenn plutôt que les Sabres d'Eshnar, la suite de la trilogie se déroulant de ce nouvel univers, l'immersion n'en sera que meilleure.

Je reste scotché par la qualité cette AVH, le style est excellent, l'histoire très intéressante et j'ai été à plusieurs reprises surpris par son déroulement. Le système de combat est efficace et sans surprise assez proche de Loup Solitaire puisqu'à l'origine l'aventure se déroulait dans le Magnamund.
La personnalité des PNJ est très bien exploitée également.
Show ContentSpoiler:

Je peux juste reprocher une grande difficulté, certains objets sont assez durs à trouver et même s'ils ne sont pas absolument indispensables peuvent nous éviter de mourir trop souvent. A la 12ème tentative je me suis résolu à mettre mes caractéristiques au maximum ne trouvant pas certains de ces objets. Finalement je l'ai réussie à la 14ème tentative et je l'ai refaite une fois pour me rendre compte que si on prend un chemin optimal les caractéristiques au max ne sont pas nécessaires.

Reste à me plonger dans la suite de la trilogie, ce 1er tome n'ayant que décuplé mon envie de connaître la suite. Je ne peux que conseiller de la faire, il serait dommage de passer à côté.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)