Rendez-vous au 1
Gloire Posthume 1 : Les Sabres d'Asguenn - Version imprimable

+- Rendez-vous au 1 (http://rdv1.dnsalias.net/forum)
+-- Forum : Le coin des écrivains (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-10.html)
+--- Forum : Les AVH (http://rdv1.dnsalias.net/forum/forum-11.html)
+--- Sujet : Gloire Posthume 1 : Les Sabres d'Asguenn (/thread-440.html)

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9


Gloire Posthume 1 : Les Sabres d'Asguenn - Oiseau - 27/04/2007

Deux aventures d'affilée pour le site Xho, ce qui porte le total à 113. Celle-ci est par Fitz et se passe dans le monde de Loup Solitaire, avec les mêmes règles, mais un jeune héros nommé Joan qui raconte son aventure à la première personne. ^_^

C'est apparemment le premier volume d'une série, étant donné la présence du petit "1" à côté de Gloire Posthume. Je n'avais pas remarqué, aussi ai-je placé l'aventure dans la section des AVH Indépendantes. Je la changerai d'emplacement quand le Tome 2 paraîtra (comme Flower Power d'ailleurs).

Gloire Posthume 1 ~ Les Sabres d'Eshnar
http://homepage.mac.com/siyanlis/Xhoromag/Av25.htm
113e AVH sur le site Xho / 5e AVH de l'année 2007

Seul un fichier Advelh est disponible pour l'instant. Je ferai un PDF plus tard.


RE: Gloire Posthume 1 : Les Sabres d'Eshnar - Jelani - 28/04/2007

Aller feedback n°1

J'ai immédiatement accroché aux avantages spéciaux ^_^, ça change des disciplines kai. Le bagou reste à mon sens le plus utile, même si j'aime bien le furet (il n'est pas contrariant: il ne mange pas et n'a pas de ... "besoin naturels" Wink). Pas de table de coup porté alors j'ai utilisé celle de l'un de mes LS ...

Après avoir fini l'aventure du premier coup (habileté max et petit tour chez le forgeron pour l'endurance), j'ai parcouru l'aventure de long en large et voilà mes conclusions :

La plume est agréable et accompagne un scénario bien ficelé. Le nombre de combat peut être sacrément élevé selon les choix de Joan et les objets utiles sont très dur a avoir d'où une difficulté épicée, mais qui est représentative de la condition de Joan (un jeune novice au combat). Le récit comporte certains passages marquants comme la course poursuite arachnéenne ou le combat "final" contre le capitaine vassagonien dans le village et quelques personnages secondaires intéressant (Ana Redface )...

Par contre, je suis resté étonné de ne pas entendre reparler du prêtre dans les PFA, des sentiments de perte d'innocence et de dégout dans les combats à mort suivant celui contre les brigands (et encore, il faut combattre et tuer l'un des brigands pour le lire). De plus la ficelle de la relation avec Ana est un peu (beaucoup Rolleyes ) grossière et aurais pu être mieux gérée (le coup du lac est limite à classer "Pour adulte" Mrgreen ). Enfin j'aurais préféré qu'il n'y ait pas d'interaction avec le capitaine a cape verte ...

Bref un bon bouquin qui manque un peu d'expérience de plume ...

Enfin je crois Tongue

PS: Mais pourquoi faut-il absolument laisser le marteau ? Je l'aimais bien moi ce marteau ! LOL


RE: Gloire Posthume 1 : Les Sabres d'Eshnar - Oiseau - 28/04/2007

J'interviens seulement pour noter que Fitz m'a bel et bien fait parvenir une Table des Coups Portés, ainsi qu'une Table de Hasard et la carte au début du Gouffre Maudit. Ces éléments seront inclus dans le PDF.


RE: Gloire Posthume 1 : Les Sabres d'Eshnar - Fitz - 06/05/2007

Merci Jelani pour le feedback.
Etonnant de voir que les lecteurs ont assez facilement gagné le livre alors que j'avais pensé lui octroyer une certaine difficulté. Je n'aurai pas dû diminuer la difficulté au dernier moment pour certains passages!


RE: Gloire Posthume 1 : Les Sabres d'Eshnar - Jelani - 06/05/2007

Ne t'inquiète pas pour ça ! En ce moment j'ai une veine terrible avec les AVH ... qui a dit terminé flower power en un coup avec tout les mots de passe ? et Sur les route du Yanavis en éliminant tout mes ennemis en trois tours maxi ? ...

Enfin je crois Tongue


RE: Gloire Posthume 1 : Les Sabres d'Eshnar - Oiseau - 08/05/2007

Fitz a écrit :Etonnant de voir que les lecteurs ont assez facilement gagné le livre alors que j'avais pensé lui octroyer une certaine difficulté. Je n'aurai pas dû diminuer la difficulté au dernier moment pour certains passages!
Au contraire, tu aurais dû la diminuer davantage. Je comprends que Joan n'est pas censé être un Seigneur Kaï, mais le réalisme, dans ce cas, nuit à l'intérêt du jeu. Mes trois premières tentatives se sont soldées ainsi : (1) mort au premier combat contre un Vassagonien ; (2) mort au deuxième combat contre un Vassagonien, n'ayant pu récupérer d'Endurance après le premier ; (3) mort contre les chiens imbattables faute d'avoir trouvé une clé de cuivre.

Tous les combats sont toujours livrés en désavantage, et les moyens de regagner de l'Endurance sont insuffisants sans les Disciplines Kaï. Par ailleurs, tout le monde ne joue pas avec les stats maximales. L'aventure doit être jouable avec 10/20 aussi bien qu'avec 14/30. S'attribuer automatiquement les maximums est une forme de tricherie, que je n'aime pas devoir utiliser pour gagner. En dépit de cela, ma quatrième tentative (et les suivantes) se feront avec 14/30, car je crois maintenant que c'est incontournable.


RE: Gloire Posthume 1 : Les Sabres d'Eshnar - Fitz - 08/05/2007

Cette aventure est faisable avec les scores minimaux, je l'ai testée pour que cela soit possible. Mais il n'existe pour celà qu'un seul chemin.
Pour éviter le facteur chance, il s'agit en quelque sorte d'un one-true-path si l'on veut éviter des combats particulièrement difficiles comme les chiens.

J'avais choisi un tel schéma car je pensais à la lecture des avis que les amateurs moyens de LDVELH appréciaient la difficulté et les one true path. Ceci dit, les Sabres est loin d'en être un, même s'il faut effectivement de la chance au dé pour passer certains passages sans les objets adéquats.

Cependant, ton avis me rassure dans un sens. Je croyais sortir d'une autre planète quand certains de mes amis (et Jelani) m'ont dit avoir fini le livre en quelques essais seulement sans tricher.
Mes propres tests m'avaient au contraire montré un forte difficulté, d'où la diminution de certaines pénalités.


RE: Gloire Posthume 1 : Les Sabres d'Eshnar - Oiseau - 08/05/2007

"Sans tricher" n'a pas le même sens pour tout le monde. Si on prend l'exemple de Meneldur, il lit les aventures sans livrer les combats, et cela ne lui occasionne aucun remords de conscience.

J'ai recommencé avec les scores maximaux et j'ai encore dû recommencer deux fois, suite à différentes morts par pénurie d'Endurance. Si l'on ajoute à cela les mâts quasi-obligatoires et les histoires de gauche-droite lorsque poursuivi par les araignées, la difficulté est très corsée. Sans oublier ce combat final (inutile à mon avis) contre le Vétéran Vassagonien (H:18) après que l'aventure oblige Joan à se défaire de toutes ses armes et ses protections importantes, on peut dire que l'aventure est difficilement finissable à la loyale (d'ailleurs, je ne me suis pas rendu jusqu'au Vétéran Vassagonien en jouant à la loyale).

Sur les autres aspects que la jouabilité, l'aventure est assez plaisante. C'est tout de même étonnant comment tu as pu élaborer 350 paragraphes à partir d'une petite histoire locale comme celle-là (tout se passe dans les environs d'Eshnar). Le réalisme est aussi au rendez-vous, tant dans les combats que dans le reste des situations, mais cela se fait au détriment de l'équilibre du jeu, comme je l'ai déjà fait remarquer. On a aussi des paragraphes longs qui servent à installer une bonne ambiance. Parfois, cependant, je les trouve un peu trop longs, surtout quand rien d'important n'en découle.

Ce qui suit est personnel, et ne doit pas être considéré comme une critique. J'ai eu beaucoup de mal à m'habituer au "je" et à l'emploi du passé simple. Je croyais au début que c'était une idée originale, mais après une vingtaine de paragraphes, j'ai commencé à trouver ça énervant. Le problème, pour moi, est que Joan est un jeune paysan de 16 ans. L'entendre raconter sa vie avec des "nous partîmes" et des "je me tîns debout" détruit l'impression d'avoir affaire à un fils d'aubergiste -- le type parle comme un livre de grammaire. Cela n'aide pas lorsqu'il emploie un vocabulaire excessivement fleuri ("géniteur" au lieu de père, "tuméfaction" au lieu d'ecchymose, "porter atteinte à l'intégrité physique" au lieu d'attaquer, etc). Je suis sûr que ce n'était pas ton intention, mais Joan m'apparaît sacrément prétentieux.

Enfin, c'est personnel comme avis, alors ne t'en offusque pas trop. Si le Yaz avait lieu maintenant, Les Sabres d'Eshnar ferait assurément partie de mon Top 3.


RE: Gloire Posthume 1 : Les Sabres d'Eshnar - Meneldur - 09/05/2007

Oiseau a écrit :Ce qui suit est personnel, et ne doit pas être considéré comme une critique. J'ai eu beaucoup de mal à m'habituer au "je" et à l'emploi du passé simple. Je croyais au début que c'était une idée originale, mais après une vingtaine de paragraphes, j'ai commencé à trouver ça énervant. Le problème, pour moi, est que Joan est un jeune paysan de 16 ans. L'entendre raconter sa vie avec des "nous partîmes" et des "je me tîns debout" détruit l'impression d'avoir affaire à un fils d'aubergiste -- le type parle comme un livre de grammaire. Cela n'aide pas lorsqu'il emploie un vocabulaire excessivement fleuri ("géniteur" au lieu de père, "tuméfaction" au lieu d'ecchymose, "porter atteinte à l'intégrité physique" au lieu d'attaquer, etc). Je suis sûr que ce n'était pas ton intention, mais Joan m'apparaît sacrément prétentieux.
De fait, j'ai personnellement adoré le style de Fitz, et c'est assez rare pour que je le signale. Quelqu'un qui sait tourner aussi bien la langue française, ça fait sacrément plaisir à lire, je trouve. L'histoire m'a un peu moins plu en ce qu'elle m'a semblé un peu maladroite, mais pour un début, c'est quand même pas mal - je pense qu'on peut faire le même reproche à SRY ^^. Par contre, la difficulté a effectivement l'air d'être salement relevée - même si je ne joue pas les aventures (sans que cela m'occasionne le moindre remords, je suis un lecteur avant tout et j'assume), je suis quand même tombé sur un PFA à ma première tentative, et le passage dans les mines semble assez coûteux en Endurance.

N'empêche que, comme Oiseau, Les Sabres d'Eshnar est pour l'instant dans la liste de mes favoris personnels pour le Yaz. Smile


RE: Gloire Posthume 1 : Les Sabres d'Eshnar - Fitz - 09/05/2007

Merci pour vos critiques instructives. Du coup, si j'écris une suite, je sais déjà à quoi m'en tenir quant à la difficuté des futures épreuves...

Par contre, le point soulevé par Oiseau m'inhibe quand même beaucoup.
J'avais choisi cette forme à la 1ère personne du passé simple pour rendre le récit plus immersif. Si en fait elle perturbe la fluidité et la crédibilité de la narration, je ne pense pas renouveler cette expérimentation.

Le problème, pour moi, est que Joan est un jeune paysan de 16 ans. L'entendre raconter sa vie avec des "nous partîmes" et des "je me tîns debout" détruit l'impression d'avoir affaire à un fils d'aubergiste -- le type parle comme un livre de grammaire. Cela n'aide pas lorsqu'il emploie un vocabulaire excessivement fleuri ("géniteur" au lieu de père, "tuméfaction" au lieu d'ecchymose, "porter atteinte à l'intégrité physique" au lieu d'attaquer, etc). Je suis sûr que ce n'était pas ton intention, mais Joan m'apparaît sacrément prétentieux.

ça aussi, ça me déçoit beaucoup (pas ta critique mais le fait de m'être planté Smile ).
J'y avais pensé mais j'estimais que le lecteur n'allait pas penser que l'ensemble du récit serait interprété comme un monologue réaliste envers le prêtre. C'est dur à exprimer... ça me semblait naturel d'utiliser un langage châtié et ça me semblait aussi naturel que le lecteur n'en serait pas perturbé. J'ai justifié ce point avec l'éducation pointue fournie par le Rédempteur (cité au paragraphe 1) mais visiblement, c'était maladroit.
Dommage. J'attends quand même d'autres avis sur ce point pour me faire une idée définitive mais je ne me fais pas d'illusions. L'expérience de Oiseau en la matière est évidemment incontestable.

Tiens, c'est cool, je suis devenu grand maître kaï. 250 posts en 4 mois, je suis une vraie pipelette, faut que je me calme ^^


RE: Gloire Posthume 1 : Les Sabres d'Eshnar - Oiseau - 09/05/2007

Fitz a écrit :L'expérience de Oiseau en la matière est évidemment incontestable.
Euh, attends un peu là. Mon pseudonyme c'est "The Oiseau", pas "Dieu le Père". ^_^

Les autres ont le droit d'avoir leurs opinions aussi, et elles ne sont ni meilleures, ni pires que la mienne. Déjà, Meneldur a dit qu'il avait apprécié la forme "érudite" du langage de Joan. Si cela se trouve, les avis seront partagés 50/50.


RE: Gloire Posthume 1 : Les Sabres d'Eshnar - Fitz - 09/05/2007

Non, non, je ne voulais pas dire que ton avis était mieux que celui des autres. Simplement que tu avais posé le doigt sur un point essentiel et que, si tu l'as fait, ça avait forcément son importance et que je ne pouvais pas l'ignorer.
Désolé si je me suis mal exprimé.


RE: Gloire Posthume 1 : Les Sabres d'Eshnar - Skarn - 13/05/2007

À mon tour de critiquer.
L'aventure est bien écrite, rien à dire de ce point de vue là. Le choix de la première personne peut surprendre mais il est très bien géré. Le scénario est bon, les personnages intéressants même si je trouve le coup de foudre trop fulgurant, et la structure non-linéaire. Une très bonne aventure. Et également un aventure dure. Très dure. Très très dure. Mon entêtement inhumain m'empêche de tricher dans un bon lvh ou une bonne avh. De part ce fait, Joan doit avoir rejoint l'au-delà d'un nombre incroyable de façons différentes (mais j'ai fini par trouver la clé de cuivre entre autres objets quasi-obligatoires). Le pire est que cette difficulté est crédible, Joan n'étant qu'un pauvre fils d'aubergiste et non un guerrier sur-entraîné. De plus comme le texte est bon, on l'accepte. Mais tout de même, des nerfs d'acier sont à prévoir pour finir cette aventure honnêtement. Et quand je dis honnêtement, je me refuse à me mettre les stats max ou d'autres joyeusetés. Donc comme dans tout one-true-path, il faut quasiment tenter chaque chemin (j'ai dit quasiment). Ah, et même avec les bons objets, les mâts semblent pulluler (avoir ce qu'il faut ramenant souvent les chances d'y échapper à 9 sur 10 et non 10 sur 10). À la longue, mon crayon a ainsi dû glisser sur un ou deux jets de dé. Une bonne aventure, mais il faut aimer la difficulté.

À noter que je prends toujours Kity. Toujours.

Dans la catégorie Skarn arrive toujours à trouver quelque chose qui cloche :
-dans la réserve, on me demande si je posséde le talent bagoût. Je ne l'ai pas... mais j'ai utilisé mon élixir de courage face à la vieille donc... il faudrait remplacer le "si vous avez le talent" par "si vous l'avez utilisé sur".
-Je peux bien me séparer de ma lance encombrante à tout moment non ? Par exemple juste avant de jouer les alpinistes ?
-Mais pourquoi je ne peux pas aider quelqu'un sans recevoir de récompense ?
-Les gardes sont toujours aussi gentils de laisser l'équipement des héros à côté de leur cellule.
-Tu demandes si on posséde le plastron, mais tu l'inclues dans diverses descriptions comme si on l'avait forcément.
-Monsieur, si j'ai deux armes, une longue et une courte, je peux pas décider de passer à la courte quand la situation s'y prête mieux ? Par une exemple une fois que l'officier est trop près et que mon allonge se retourne contre moi.
-Hé, c'est vrai que le vétéran vassagonien est injuste ! Si le destin n'avait pas voulu que ce soit ma partie àH14 qui arrive jusqu'à lui je serais sans doute mort. J'espère qu'il existe un moyen, même bien caché, de l'esquiver comme tous les ennemis dont l'habileté dépasse 15 !


RE: Gloire Posthume 1 : Les Sabres d'Eshnar - Fitz - 13/05/2007

D'accord, d'accord, si j'écris la suite, ce sera moins difficile!
Non, vous avez raison de critiquer, je vais dire un mot à mes "testeurs" qui ont dû allègrement tricher pour gagner en quelques essais seulement Wink

Pour le vétéran à la fin, ça m'étonne qu'il vous paraisse si difficile (par rapport au lieutenant par exemple). Joan a automatiquement un bonus de +2 d'habileté avec la "rage". Si l'on part d'une H moyenne de 12, ça lui fait donc un malus de -4.
Avec une chance moyenne, c'est un quotient d'attaque qui permet de s'en débarasser plutôt aisément, vu que Joan a regagné beaucoup d'endurance depuis le départ d'Eshnar.
Non?
Bon, c'est sûr qu'après tant de difficulté, ce n'était sans doute pas une bonne idée d'imposer un ultime combat avec des chances raisonnable de mourir, à un paragraphe de la fin...

Pour les tests, ce n'est pas précisé mais oui c'est pour moi naturel de pouvoir abandonner une arme avant de sauter.
Pour le changement d'arme contre le lieutenant, non pas possible, c'est précisé "Décidez tout de suite quelle arme va utiliser Joan." dans ce but.

-Les gardes sont toujours aussi gentils de laisser l'équipement des héros à côté de leur cellule.
Je plaide coupable, j'y avais songé ^^

-Tu demandes si on posséde le plastron, mais tu l'inclues dans diverses descriptions comme si on l'avait forcément.
C'est vrai, je me suis dit que peu de gens l'abandonneraient.

C'est marrant que t'aies toujours pris Kity, une raison?


RE: Gloire Posthume 1 : Les Sabres d'Eshnar - Skarn - 14/05/2007

Non, pas de raison. Simplement que j'aimais bien cette petite boule de poiles et que j'avais envie de savoir comment tu allais la caser. J'ai refini l'aventure avec bagoût pour changer. J'ai d'ailleurs l'impression que tu as casé un objet d'aide en fonction de chaque pouvoir : targe pour Kity, Marteau de Bor pour bagoût et sûrement une troisième chose pour fronde.
Ah, et si comme tu dis on a une moyenne de -4 de QA, à PE équivalents, c'est une chance sur deux de mourir. Et ça c'est pas cool. Transforme ton vétéran en soldat classique à H15 et on n'en reparle plus. Ou trouve une magouille pour l'affaiblir.
Il semblerait aussi que j'ai très légèrement sur-estimé la difficulté, car il n'y a virtuellement que la clé de cuivre qui soit un inpondérable, et non la clé de cuivre et la flamme éternelle comme je l'ai cru un instant.
PS : Petit spoiler à propos d'un objet trouvable.Dis, à un moment donné, on peut trouver un anneau d'argent. Ma théorie personnelle est que :
a) c'est une bague de fiançaille.
b) il ne nous est d'aucune utilité.