Auteurs amateurs pour site web
#1
Bonjour,

J'ai depuis quelques temps l'idée de créer un site web permettant aux internautes de jouer à des livres dont vous etes le héros on line. Le concept est de faire rentrer ces histoires dans le web 2.0.

Autour des histoires, des features dynamiques s'entremêleront:
- comptes utilisateurs avec sauvegarde et avancement dans leurs histoires
- inventaire de personnage dynamique (pas de besoin de se tapper toute la gestion de son personnage!)
- combats dynamiques gérés par le serveur (exit les dés, tout est automatique et permet de créer des systèmes de combat très complexes)
- etc. etc.

Bref, faire qqch de techniquement irréprochable et qui donne envie au joueur... de jouer tout simplement. J'ai remarqué que la plupart des sites sur les LDVELH manquent cruellement de professionalisme ou mettent sur le net des livres dont vous êtes le héros sans s'adapter à ce qui fait la spécifité du net comparé aux éditions papiers.

Je suis étudiant en école d'ingénieur en informatique, et si je suis incollable sur les technologies webs, ma plume laisse en revanche à désirer. Dans ce projet, je recherche donc des auteurs amateurs qui souhaiteraient collaborer avec moi sur ce site web. Je recherche en priorité des histoires finies. Le but n'est pas de créer un projet qui n'aboutira pas. Et si un illustrateur traine dans le coin, ce serait evidemment le top.

Les personnes motivées peuvent m'envoyer un mail a bubbathemaster -at- wanadoo.fr (je sais ca fait pas tres serieux comme email).

Enfin je suis désolé si ce message est hors de propos sur ce forum.

Merci.
#2
Bonjour Tony,

En ce qui me concerne, je ne peux te répondre que défavorablement et ceci pour deux raisons :

1) Tu veux donner envie au joueur de jouer, moi ce que je cherche quand je lis un LDVELH c’est effectivement le plaisir de faire évoluer l’histoire par mes choix (=plaisir du jeu) mais aussi le plaisir d’imaginer ce que l’auteur décrit (=plaisir de la lecture). Si j’ajoute à ça le côté fun du lancé de dés et le fait de feuilleter le livre après l’avoir imprimé (=plaisir tactile), j’obtiens le mélange imparable qui fait que j’aime les livres jeux et que je ne retrouve pas dans ton projet. En plus l’écriture permet des souplesses dans les règles qui n’apparaîtront peut-être pas dans ce que tu proposes à cause de son côté « mécanique ». Et puis quand même, prendre le temps de mener un combat aux dés, c’est la classe !

2) Si j’ai bien compris tes explications, ce que tu décris existe déjà (les jeux vidéo, plus des sites web très proches de ton projet). Si j’ai mal compris et que c’est bien un LDVELH que tu as en tête, alors les livres-jeux en html sont déjà très interactifs je trouve.

Enfin, je ne peux pas parler pour eux mais les responsables des sites web que tu attaques ne se sont jamais, à ma connaissance, déclarés être des « professionnels ». Le site Xhoromag affiche même noir sur blanc son ambition : proposer des livres amateurs. Ceci dit, malgré cette modestie, j’y trouve des écrits qui n’ont rien à envier aux bons vieux LDVELH de folio. De plus, si ces sites évoluaient vers quelque chose de plus vidéo-ludique avec des combats automatiques et l’obligation d’être « online » pour profiter des aventures, j’avoue que ça me décevrait... Si c’est cela qui t’anime, je te laisse te lancer là-dedans avec un « professionnalisme » qui, je te le souhaite, soit à la hauteur de ta prétention. Bien sûr ce n’est que mon humble avis et j’espère que des gens plus motivés que moi te répondront favorablement…
#3
Salut!

Pour répondre à ton 1, je dirai qu'effectivement, nos opinions divergent. Ce que je reproche aux sites webs c'est justement de propose des livres jeux qui ne sont que des retranscriptions HTML de livres papiers sans profiter de l'interactivité nouvelle qui est offerte par le web.

Enfin je ne veux pas paraitre arrogant, je trouve que le site web Xhoromag est vraiment sympa mais c'est vrai que je suis tombé sur d'autres sites lorsque j'ai fait des recherche sur les LDVELH en ligne qui faisaient quand même tristes mines et qui ne valorisaient pas du tout les histoires des auteurs. L'histoire aurait pu être fantastique, mais jouer sur ce genre de site ne donne pas du tout envie.

Je pense franchement que cela pourrait (re)populariser les LDVELH et valoriser des histoires amateurs d'une autre façon.
#4
Tony,
Il est possible que j’ai mal compris ta proposition. J’ai l’impression qu’on ne peut pas qualifier de « livre » ce qu’il y aura sur ton site, c’est ça qui ne m’attire pas en tant qu’auteur en herbe. Je prendrai sans doute du plaisir à y jouer occasionnellement, comme je le fais avec un jeu vidéo, mais je m’imagine mal y contribuer, c’est tout. D’autres personnes, qui préfèrent les expériences ludiques à la lecture pure et dure, seront sûrement séduites par ton idée. Je te le souhaite.
#5
Je travaille actuellement sur la (probable) future version du site Xhoromag (cf le topic approprié) codée en PHP dans le respect des standards W3C. Ce site ayant comme but de diffuser des AVH sous de multiples formes, j'ai dans mon projet une partie AVH en ligne qui ressemble a ce que tu propose ...

Pour entrer dans (et si possible conclure) le débat qui semble se mettre en place, le but des membres de ce forum est de lire/d'écrire des LDVEH/AVH, or ce que tu propose Tonyp, ressemble plus a du RPG qu'a de l'AVH. J'ai fait la meme confusion au début de mon travail sur Xho 3.x aussi je ne te jette pas la pierre. Dans la version actuelle de mon projet, je m'en tiens a une amélioration sommaire du systeme actuel (le lanceur de dés ne bouge pas, possibilité de saugarder les données d'une partie et quelques automatismes mineurs)

Pour ce qui est de l'état actuel des sites francophones traitant de LDVEH et d'AVH, les auteurs ont créé ces sites du haut de leurs modestes compétences durant leur temps libre. Moi meme, modeste amateur averti ai fait un constat similaire (toujours sans arrogance ou condescendance).
C'est pour cette raison (la valorisation des AVH dans le cas ici présent) que j'ai décidé de coder cette version du site Xhoromag pour Oiseau (créateur et webmaster du site actuel) sachant qu'une fois le site terminé, Oiseau sera seul maitre a bord (je ne réclame aucun statut ni aucun droit sur le site Xhoromag ©). J'apporte juste mon expérience et je te propose d'en faire autant


Pour conclure, ton projet comporte un flou sur la nature du résultat (AVH-livre jeux ou RPG-jeux vidéos en texte). Si c'est de l'avh, je te propose de me rejoindre sur le projet du site Xho3.x (3.22 actuellement). Si c'est plus du RPG, je pourrais etre intéréssé pour participer mais il faudrais qu'on en discute ...

Enfin je crois Wink
#6
J'ai supprimé le message en double de Thierry.

En fait, j'ai déjà répondu à ce message sur l'autre forum (où je suis passé en premier ce matin). Je ne vais pas transcopier ma réponse ici, sauf pour te dire que tu es libre d'employer les aventures Xhoromag pour monter ton site. J'avais totalement oublié que Jelani travaillait sur une évolution du site Xho (en fait, je pensais qu'il avait oublié ça aussi), alors, comme il le propose, vous pourriez unir vos idées. Mais SVP, ne m'arrivez pas avec un site monstre nécessitant une base de données de plusieurs centaines de Mo, car je vais refuser.

Je crois comprendre que le projet de Tony P ressemble à un Project Aon pour les AVH françaises. Si ce n'est pas ça, il serait bon de le clarifier.
#7
Je pense que la meilleur solution reste donc d'écrire un mini-LDVELH en tant que "proof of concept" pour vous montrer réellement de quoi il retourne. Je m'y mets de suite et je viens resonner à votre porte dès que j'ai quelque chose de concret à vous montrer.

Et Oiseau, oui, vraissemblablement cela necessitera une grosse base de données ;-)
#8
Perso, je trouve ta suggestion intéressante, Tony, pour la bonne raison que je suis étudiant en informatique et que j'ai plus ou moins eu une idée similaire pour une future AVH (qu'il faut déjà que j'écrive...).

Je vois deux possibilités lorsqu'on adapte une AVH à l'écran. Premièrement, faire une adaptation aussi fidèle que possible et simplement simplifier la vie de l'utilisateur en lui proposant une navigation entre les paragraphes par hyperliens, une simulation de lancer de dés, etc. C'est ce que fait Xhoromag pour les aventures jouables en ligne. Si on prend un par un les paragraphes de ces aventures et qu'on les imprime, on se retrouve avec un bon vieux LVH.

En revanche, l'informatique permet de s'affranchir de quelques contraintes du support papier, mais alors on n'est plus vraiment dans le livre-jeu, on est à mi-chemin entre le livre-jeu et le jeu vidéo. C'est un peu çe qu'a fait l'auteur de la Page du chêne gauche avec les premiers Loup Solitaire.

Un exemple. Dans un livre-jeu, les mécanismes sont transparents, puisque c'est le lecteur qui se charge de la navigation. Dans un LS, ça pourrait donner : "Si vous possédez la discipline de l'exploration, rendez-vous au 128. Sinon, rendez-vous au 90." En fait, les "si... rendez-vous au" ne sont rien d'autre qu'un langage de programmation pour un processeur vieux comme l'humanité puisqu'il s'agit de notre propre cerveau (le problème étant qu'il est également l'utilisateur). Une fois porté à l'écran, en revanche, la navigation est entièrement géré par le programme. Dans l'exemple ci-dessus, si on possède la discipline, on ira directement au 128, sinon on ira au 90, sans savoir (sauf peut-être en le devinant par la suite du texte) que c'est la possession ou non de cette discipline qui nous a amené là. En lisant le livre, on sait que cette discipline peut être utile. En lisant à l'écran, non.

Cette transparence des mécanismes est à mon sens la différence fondamentale entre la version papier et la version écran. Après, chacun préfère ce qu'il veut. Personnellement, je préfère quand les mécanismes sont cachés au joueur, ça rend le challenge plus intéressant. Exemple volontairement caricatural : "Si vous avez tué le sorcier en utilisant l'épée magique trouvée au fin fond de la caverne à deux jours de marche du village vers le nord comme vous l'a indiqué l'aubergiste du Sanglier éméché, rendez-vous au 400, sinon rendez-vous au 13." La transparence des mécanismes de navigation, due à la dualité utilisateur/processeur, entraîne de facto un certain risque de spoilers. Quand on sépare l'utilisateur et le processeur (grâce à l'informatique), ce risque disparaît.

Je pense néanmoins qu'il existe des techniques pour minimiser au maximum (c'est une figure de style, ça ?) le risque de spoilers, même sur version papier. Donc au final, la question du choix entre la version traditionnelle (que ce soit sur papier ou à l'écran) ou la version moderne (juste à l'écran) n'est à mes yeux qu'une question de goût, ce sur quoi je rejoins les avis précédents, et finalement mon message n'est rien d'autre qu'un gros +1. ^^
#9
tonyp a écrit :Je pense que la meilleur solution reste donc d'écrire un mini-LDVELH en tant que "proof of concept" pour vous montrer réellement de quoi il retourne. Je m'y mets de suite et je viens resonner à votre porte dès que j'ai quelque chose de concret à vous montrer.
Tu peux prendre un Volume 1 quelconque sur le site Xhoromag comme "proof of concept" -- ça ira mieux qu'écrire ta propre aventure.
#10
Je rejoins ce que dit Jehan et c'est peut-être ça que nous propose notre nouveau venu : rendre la mécanique transparente et automatisée.

J'ai par moi-même fait une adaptation de la créature venue du chaos (disponible auprès de jeveutout) dans laquelle j'ai rendu transparents certains mécanismes à l'aide de scripts (mais bon, dans ce livre, beaucoup le sont déjà). Je ne l'ai jamais rendue visible et publique sur le net pour ne pas m'attirer les foudres des ayant-droits.

Par ailleurs, une mécanique bien réglée peut rendre jouable des livres qui ne le sont pas (dés favorisant le joueur et/ou défavorisant les monstres, par exemple...).

Mais ça prend du temps et il faut pouvoir en donner, c'est clair.
Segna, adepte de Slangg...
[Image: vampire_icone.png] La Traboule de Segna
#11
Par contre la méthode que veut employer tonyp peut avoir un inconvénient. Des fois les auteurs cachent dans leurs livres des paragraphes orphelins (aucun liens n'y mènent) pour s'amuser. Il existe même un livre où l'on doit trouver ces fameux paragraphes orphelins pour pouvoir finir le livre, sinon cela est impossible. Dans ce cas là, comment ferait on pour tomber dessus ?
#12
Remarque très intéressante, Balthus, je n'avais pas pensé à ça...

Donc on parle bien de deux genres différents, au final. Smile
#13
Jehan a écrit :Exemple volontairement caricatural : "Si vous avez tué le sorcier en utilisant l'épée magique trouvée au fin fond de la caverne à deux jours de marche du village vers le nord comme vous l'a indiqué l'aubergiste du Sanglier éméché, rendez-vous au 400, sinon rendez-vous au 13."
[...]
Je pense néanmoins qu'il existe des techniques pour minimiser au maximum (c'est une figure de style, ça ?) le risque de spoilers, même sur version papier.
La solution tient en trois mots pour le problème évoqué ci-dessus : mot de passe. Quand on accomplit l'action, on en reçoit un, et le texte nous demande plus tard si on l'a.

Balthus a écrit :Il existe même un livre où l'on doit trouver ces fameux paragraphes orphelins pour pouvoir finir le livre, sinon cela est impossible.
Un livre où l'on doit tricher pour gagner est de toute façon un mauvais livre. À oublier.
#14
Pour ceux qui ont connu le projet avorté d'un cinquième tome amateur à la serie Sorcellerie !, ce projet prevoyait une gestion interactive des deplacement et la gestion du multijoueur. Je me souviens aussi d'un autre projet bien plus avancé (le Monde d'Anubis, ou un truc similaire) qui lui aussi proposait des fonctionnalités interactives. Projet helas aussi abandonné, et c'est bien dommage car je trouve le concept interessant, si en plus des de la gestion automatique de la feuille d'aventure et des combats, on y ajoute d'autres médias comme de la musique ou des vidéos (ou des illustrations interactives, genre jeu d'aventure click and point), mais là on se rapproche beaucoup de l'univers des jeux video, ca me fait aussi penser à un projet que Steva Jackson evoque dans une interview de faire des DVD dont vous êtes le héros LOL. Bien entendu c'est beaucoup de travail, donc bonne chance a ceux qui se lanceront dans une telle entreprise.
#15
Skarn a écrit :La solution tient en trois mots pour le problème évoqué ci-dessus : mot de passe. Quand on accomplit l'action, on en reçoit un, et le texte nous demande plus tard si on l'a.

Exact, Skarn, c'est bien à un système comme celui-là que je pensais. Mais ça ne fait pas entièrement disparaître le risque de spoiler...

Exemple : le joueur découvre une clef en argent associée au mot de passe "tambour" (me demandez pas pourquoi, c'est le premier mot qui m'est passé par la tête). Plus tard, lors d'une deuxième partie, on lui demande si le mot "tambour" est marqué sur sa feuille d'aventure. Du fait qu'il connaît la signification de ce mot de part sa partie précédente, il est quand même spoilé.

Plus j'y pense, plus je me dit que seul une version informatique permet de s'affranchir de tout spoiler dû au double-emploi du joueur. Cela dit, ce n'est pas forcément un très gros problème si c'est suffisament bien géré... Une gestion par mots de passe n'est pas parfaite mais me paraît quand même suffisament efficace.




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)