YAZ 2017 La trilogie du nécromancien 3 - Le spectre du passé (Titipolo)
#31
Je suis d'accord avec la conclusion de Bruenor : en fait cela va au-delà du style. Pour les coquilles, pour les ruptures de ton déjà signalées, pour la jouabilité, il faut absolument des relectures (personnellement, je reviens très souvent sur les passages que j'ai déjà écrits, en modifiant peu à peu... et pour ma mini-AVH, mon épouse avait quand même tout relu de A à Z, alors que le fantastique n'est pas du tout son genre de prédilection, ni le livre jeu).

Anecdotiquement, dans mon métier j'ai longtemps été relecteur (dans un domaine qui n'a rien à voir avec la littérature), et je peux t'assurer qu'au bout d'un moment il vaut mieux une relecture par deux personnes honnêtement compétentes et raisonnablement motivées que cinquante relectures par l'auteur : il ne verra tout simplement pas certains problèmes.

Après, pas évident de trouver la perle rare, c'est sûr... (ma femme n'est pas disponible^^ et je ne sais pas moi-même encore à qui je confierai les premiers jets de ma future AVH qui s'annonce vraiment longue, donc je comprends que ce ne soit pas évident). Mais je pense que si tu parviens à recruter un relecteur en qui tu as confiance, ta production passera un véritable cap de qualité.
Je pense au spectre du passé (et à ta trilogie) mais aussi à tes prochaines oeuvres !

Voilà, il ne s'agit pas encore d'un feedback (j'avoue être dans la catégorie de ceux qui n'ont pas fini l'AVH car je n'ai accroché ni au système - trop lourd ici pour moi, déjà c'est une affaire de goût - ni à "l'immersion", même si je trouve qu'il y a plein de bonnes idées) mais d'un conseil amical.
Sincèrement, ton travail mérite d'être mieux mis en valeur, tout simplement !
Répondre
#32
Je constate avec dépit que l'avh a été retirée de Littéraction... ça ne va pas faciliter mon commentaire du coup, vu que je n'en ai pas de version téléchargée. De mémoire donc...
D'abord précisons que je n'ai pas joué les deux premiers épisodes de l'Elue des Sphères, je découvre donc l'univers avec cette AVH. Au niveau des règles il y a de bonnes trouvailles. D'abord l'idée des tests répétitifs jusqu'à ce qu'on réussisse. Ca m'a séduit, tellement que je compte l'utiliser comme principe dans les combats oniriques de la Geste d'Eldenourin. Les classes et les niveaux sont également agréables et très bien utilisées. Ca fait toujours plaisir de passer un niveau ! Concernant les combats par contre, comme ça a été déjà noté, au bout d'un moment c'est trop lourd. C'est sympa d'avoir des compagnons et des objets "autocontrôlés" mais au bout d'un moment on ne sait plus pour qui on jette les dés. J'ai craqué sur le combat avec la Wiverne. En fait il s'agit d'un combat scénarisé concentré sur un paragraphe, il aurait mieux valu le découper. Mais c'est un défaut mineur de l'avh, pas très difficile à corriger.
La structure est tout à fait maîtrisée, l'usage des codes, tout cela est très fluide. Là aussi c'est agréable.
Concernant l'histoire, il y a évidemment des points des premiers épisodes qui me manquaient, mais là encore je n'ai pas été gêné. Notre personnage Emeline est embarquée dans une série de péripéties foisonnantes avec une mise en bouche en ville, puis une série d'épreuves bien trouvées et enfin un voyage dans le royaume des dieux, le Minocros qui à son tour ouvre le champ à une série d'histoires. A un moment on se trouve dans une construction en forme de poupées gigognes, un peu déroutante, mais au final bien menée.
Emeline a une forte tendance à accepter à peu près toutes les missions qui passent à portée de main pourvu qu'on soit un tant soit peu poli avec elle. Pour être honnête il y a un côté candide dans ce personnage pétri de manichéisme, et à un moment on lui filerait bien une bonne paire de claques. Mais ce qui est intéressant c'est que le narrateur n'est pas dupe du personnage, son impétuosité et ses incohérences sont régulièrement soulignées par sa compagne déesse, et plusieurs fois elle doit constater qu'elle se fait mener en bateau. L'avh va donc bien au-delà du manichéisme de façade et c'est là où ça devient intéressant.
Parce que cette question rejoint celle du style. Le fait que l'avh n'ait pas été assez relue et qu'il reste des coquilles n'est pas un problème en soi, mais incontestablement le style est déroutant, pas dans le standard littéraire. Il y a de vraies maladresses mais il y aussi une marque de fabrique dont j'ai fini par m'imprégner. Si le début est souvent trop sec, on sent bien au fur et à mesure de l'avh que l'auteur prend du plaisir à développer les intrigues et les personnages, avec des paragraphes de plus en plus longs, parfois un peu trop. En ce qui me concerne cet enthousiasme est communicatif. Parce qu'il y a vraiment beaucoup de bonnes choses et des scènes marquantes. Citons la scène de l'accouchement dans le rêve, la quête annexe de résolution d'un mystère de maison hantée, quête destinée à rassurer une fillette. Je trouve qu'à ce stade il y a un véritable moment de grâce dans l'avh. Le personnage du "cobaye" m'a beaucoup touché et titipolo se risque à des scènes de tendresse qu'on voit rarement, sauf peut-être chez Voyageur Solitaire. C'est pour moi la véritable force de l'avh, une dimension poétique qui s'affirme au fur et à mesure.
Autant dire que l'avh m'a beaucoup plu, malgré ses défauts. Pour aller plus loin, je verrais maintenant deux options:
soit suivre l'avis de Merlinpinpin et collaborer avec quelqu'un pour "normaliser" le style
soit travailler encore sur le style en appuyant encore plus sur la dimension poétique, qui est le point fort

A mon sens les qualités intrinsèques de l'histoire et du jeu font que ça pourrait très bien être publiable.
Répondre
#33
(02/03/2018, 23:03)gynogege a écrit : soit suivre l'avis de Merlinpinpin et collaborer avec quelqu'un pour "normaliser" le style
soit travailler encore sur le style en appuyant encore plus sur la dimension poétique, qui est le point fort

Ou les deux à la fois !

(oui c'est le schizoschtroumpf du forum qui parle Mrgreen )

Plus sérieusement, tu peux développer la personnalité de ton style tout en t'appuyant sur quelqu'un pour le reste (et en gommant le côté erratique et maladroit de l'expression, du coup) : je ne vois pas en quoi c'est incompatible.
(en tous cas le post de gynogege fourmille de remarques intéressantes que tu peux exploiter il me semble)
Répondre
#34
gynogege a écrit :Je constate avec dépit que l'avh a été retirée de Littéraction... ça ne va pas faciliter mon commentaire du coup, vu que je n'en ai pas de version téléchargée.

Kraken en avait fait une version avec liens cliquables, regarde page 2 de ce topic! Wink
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)