Scythe
#31
À ce que je vois, Jehan ne déroge pas à sa réputation de sous-marin qui double tout le monde sur la dernière ligne droite.

Et donc, Alendir, qui semblait rouler sur les autres tout du long, ne finit que deuxième, tandis qu'Outremer, apparemment à la ramasse pendant l'intégralité de la campagne (des cinquièmes places régulières), attrape la troisième place. Le système de décompte est bizarre ou c'est moi ?

Du matériel/factions/règles en particulier que vous utiliseriez bien volontiers sur des parties individuelles ?
Répondre
#32
(26/02/2019, 16:24)Skarn a écrit : Et donc, Alendir, qui semblait rouler sur les autres tout du long, ne finit que deuxième, tandis qu'Outremer, apparemment à la ramasse pendant l'intégralité de la campagne (des cinquièmes places régulières), attrape la troisième place.

Alendir me met tout de même 80 points dans la face !

Mais ça m'a fait bizarre aussi. Je n'ai jamais été premier, j'ai été une seule fois deuxième et plusieurs fois dernier (notamment lors de la dernière partie !), et pourtant je me suis retrouvé troisième.

C'est le tableau des triomphes qui m'a permis de remonter jusqu'à cette place (que je ne méritais sans doute pas). Il favorise à mon avis les joueurs qui se concentrent sur certains types de triomphes plutôt que ceux qui se diversifient. Et comme je n'ai pas franchement tendance à diversifier mes tactiques...


Concernant la huitième partie, j'ai eu bon espoir pendant un certain temps. J'ai d'ailleurs été le premier ou le deuxième (je ne sais plus bien) à obtenir ma quatrième étoile. Mais ensuite, mes forces (raisonnablement puissantes, pour une fois) se sont retrouvées complètement coincées. Je ne pouvais littéralement plus bouger le moindre mécha sans tomber sur l'un des pièges semés par Alendir ou sur un ouvrier (appartenant généralement à Jehan, qui en avait semé jusqu'aux zones voisines de ma position de départ, alors que la sienne était située totalement à l'opposé). Ça n'aurait pas été un problème insurmontable si ma popularité avait été raisonnable... mais ce n'était malheureusement pas le cas : la perte du moindre point m'aurait fait retomber dans la tranche inférieure, avec des conséquences désastreuses dans le décompte des points.

S'il y avait eu un tour supplémentaire (ça ne s'est pas joué à grand-chose, car Alendir et Jehan étaient presque à égalité), j'aurais eu des chances raisonnables de prendre l'usine à Jehan, remportant une étoile supplémentaire et augmentant un peu mes points de territoire. Ça n'aurait pas changé grand-chose en ce qui me concernait, cependant.
Répondre
#33
Pour les modules, il sont indiqué dans le livret. Au delà des deux nouvelles factions parfaitement jouable dans une partie normale, on retrouve certaines possibilités pour les parties hors campagne :
L'utilisation de mods de mecha et/ou d'infrastructure se font en piochant 4 mods et en début de partie et en en gardant au plus 2. Pas très intéressant en dehors d'une campagne.
Les pistes de triomphes alternatives (guerre ou paix) peuvent être choisies, tout comme la piste aléatoire (en tirant les 10 objectifs au hasard parmi 16). Je trouve cette dernière option plus intéressante.
Les systèmes de rivaux, je l'ai trouvé un peu dispensable (au début de partie, on met jusqu'à 4 étoiles sur des bases adverses, et on doit gagner des batailles pour les récupérer, si elle vient de l'ennemi vaincu, elle rapporte en plus 5$).
Le système d'alliance, par contre, je le trouve plus intéressant (partage des pouvoirs de faction avec les alliés, et pénalité si alliance rompue).
On peut intégrer Tesla, qui est gagné par le premier jouer à faire 3 rencontres (figurine à la fois mecha et héros). Dispensable.
Le module Tesla fou a l'air plus intéressant, c'est le scénario de fin alternatif que nous aurions eu si Jehan n'avait pas trouvé l'inventeur. Tesla se balade aléatoirement sur la map, provocant des bastons et des rencontres.

Enfin, il existe aussi un module coopératif, Désolation, inspiré du scénario introduisant l'annihilator,  où les joueurs collaborent pour vaincre une faction Désolation. Cette dernière possède 6 unités qui se baladent aléatoirement sur la carte, et gagnent en puissance au fur et à mesure des combats. Les joueurs peuvent partager les cases entre unité, et donc combattre à plusieurs, et doivent soit vaincre les 6 unités Désolations, soit réussir un nombre de Triomphes variable selon le nombre de factions impliqués, le tout dans un nombre de tour réduit.

Pour ma part, j'ai bien aimé cette campagne. Elle propose plusieurs choses intéressantes, malgré quelques fin abruptes, qui font néanmoins partie du jeu, car elles sont toutes annoncées en début de partie. J'aurais par contre apprécié avoir du contenu spécifique à chaque faction (au delà des deux factions Vesna et Fenris), qui aurait rendu la rejouabilité plus intéressante, au moins en solo. D'ailleurs, si des gens sont intéressés pour refaire (ou faire pour les absents) cette campagne, n'hésitez pas à m'en parler. Enfin pas tout de suite, je doit finir de peindre les figs  Wink


Pour ce qui est de l'avance d'Alendir, elle n'était pas si remarquable, et il a eu le panache de changer de faction pour une qu'il ne connaissait pas (Togawa) en fin de campagne. Pareil pour le retard d'Outremer, là aussi exagéré. Le score final est presque pour tout le monde de moitié du au score de dernière partie, elle est donc décisive (et ça rend les couacs de règles qui ont pourris ma stratégie un peu dommage  Neutre ). Bien entendu, nos capacités sont conséquences de nos gains sur les précédents scénarios, mais finalement, il n'y avait pas de si grand écart, tant au niveau des mods que des bonus. Tout le monde avait encore sa chance arrivé à la dernière partie.
Répondre
#34
(26/02/2019, 16:24)Skarn a écrit : À ce que je vois, Jehan ne déroge pas à sa réputation de sous-marin qui double tout le monde sur la dernière ligne droite.

Je jouais les Allemands. On a une réputation à tenir en matière de sous-marins.

(26/02/2019, 22:29)Salla a écrit : D'ailleurs, si des gens sont intéressés pour refaire (ou faire pour les absents) cette campagne, n'hésitez pas à m'en parler.

Je la referai volontiers, mais effectivement pas tout de suite.
Répondre
#35
Information inutile, donc indispensable : l'ours polonais s'appelle Wojtek et a vraiment existé.
Répondre
#36
"Il était la mascotte officielle du régiment, jusqu'à la campagne d'Italie, car le règlement du navire anglais transportant les troupes interdisait les mascottes et animaux de compagnie. Pour contourner le problème, il fut officiellement recruté comme soldat de 2ème classe dans la 22ème compagnie de l'approvisionnement de l'artillerie. Il fut plus tard promu caporal."
Excellent !
Mr. Shadow

"Ce n'est pas un dragon martien...
-Alors il vient d'où ?
-Les dragons les plus grands et puissants naissent sur Terre... Mais ils viennent hiberner ici, sur Mars. Et tous les un-certain-nombre de milliers d'années, ils redescendent sur Terre."
Répondre
#37
Ah, c’est lui ! Je connaissais cette histoire (très bien racontée ici) mais je n’avais jamais fait le rapprochement avec Scythe.
Répondre
#38
La FAQ.

Remarquez le pavé concernant ce fameux moulin...
Répondre
#39
Hmm, la FAQ indique que des villageois isolés arrêtent le mouvement d’un mech. On s’est plantés sur ce point.

Autre point intéressant, que j’ignorais : les combinaisons Rusviets industriels et Criméens patriotes sont bannies du jeu (pour les joueurs expérimentés), car considérées comme trop fortes. À garder en mémoire…
Répondre
#40
(17/10/2020, 10:47)Jehan a écrit :
Hmm, la FAQ indique que des villageois isolés arrêtent le mouvement d’un mech. On s’est plantés sur ce point.

En fait, c'est très tordu : Le villageois arrête le déplacement du mécha en question, mais comme ce n'est pas un combat, tu peux faire tes autres déplacements derrière, et passer à travers la case ainsi libérée avec d'autres méchas.
Répondre
#41
(17/10/2020, 11:01)Skarn a écrit :
(17/10/2020, 10:47)Jehan a écrit :
Hmm, la FAQ indique que des villageois isolés arrêtent le mouvement d’un mech. On s’est plantés sur ce point.

En fait, c'est très tordu : Le villageois arrête le déplacement du mécha en question, mais comme ce n'est pas un combat, tu peux faire tes autres déplacements derrière, et passer à travers la case ainsi libérée avec d'autres méchas.

Ça, oui, mais il me semble qu’on avait décrété que le mech qui chassait les villageois pouvait poursuivre son mouvement. Peut-être que je me trompe.
Répondre
#42
"Alors mon cher Øystein, quelle stratégie nous ont donc contacté les meilleurs analystes du pays pour que la Finoruède puisse rayonner durant des siècles ?"
"Et bien, ils ont deux propositions. Possibilité 1, rassembler au même un endroit exactement un type sur un yak, exactement un paysan, exactement un..."
"Tout cela m'a l'air bien compliqué. Et l'autre possibilité ?"
"Foncer à l'usine sans plus attendre, avant même d'avoir la moindre amélioration, pour rentabiliser au mieux notre percée technologique."
"Ça me paraît très bien. On a du bois, on s'en sert pour creuser notre propre tunnel vers le réseau de souterrains, on fonce vers l'usine et c'est réglé."
"Très bien leader suprême. J'ordonne aux hommes de se concentrer sur le bois, ainsi que le métal, pour disposer rapidement d'une mine et de véhicules de transport plus rapides."
"Non, en fait, envoyez-les plutôt coloniser le pays de Cocagne juste à côté des russes. Je veux une politique 100% nataliste et agricole."
"Mais... Mais... Pourquoi ?"
"Parce qu'être leader suprême, c'est savoir ignorer les urgences du moment pour se concentrer sur le long terme."

"Pendant que nos colons avaient la belle vie loin de la capitale, russes, japonais, polonais et écossais ont conquis et sécurisé tous les accès à l'usine."
"C'est pas grave. Être un leader suprême, c'est aussi savoir s'adapter à l'imprévisible. On a plein de population maintenant ?"
"Oui. On a même que ça."
"Et bien on va les envoyer travailler chez nos voisins russes et écossais qui sont toujours en manque de main d’œuvre. Les charpentiers saxons sont les meilleurs du monde après tout, je suis sûr qu'ils vont se les arracher à prix d'or."
"Alors, ils ont été d'accord pour nous louer nos ingénieurs, nos techniciens, nos petites mains, tout ce qui peut leur servir à construire des méchas, des routes sur lesquelles se déplacent les méchas, des munitions pour les armes de méchas, bref tout ce qui contribue à leur machine militaire... Mais ils nous ont renvoyé les charpentiers. Avec un mot, je lis, ON A PAS DE BOIS."
"Ah tiens, oui, c'est vrai, j'avais pas fait gaffe. Bon, bah... On va les occuper nous-mêmes par une série de grands chantiers à la gloire de la nation."

"Notre monument, Finoruède éternelle vient d'entrer dans le livre des records leader suprême."
"Ah bon ?"
"Oui. C'est le monument qui a changé de nom le plus vite au monde. Il s'est écoulé moins d'une heure entre son inauguration et sa... sécurisation par les troupes russes. Russvietie éternelle est désormais une destination touristique prisée de nos voisins."
"Bon. Au moins, le changement de cap a été une réussite. On croule sous l'argent et les ressources désormais, plus qu'un déplacement à faire et voilà c'est réglé."
"Euh non."
"Quoi ?"
"Relisez l'objectif leader suprême."
"... Il faut un ***** de mécha pour cet objectif ?!"
"Oui leader suprême."
"Alors que j'ai passé toute cette partie à essayer de la jouer pacifiste et que notre glorieuse nation a la puissance militaire du Vatican ?"
"En fait, c'est nous qui dominons la piste militaire."
"Que quoi ?"
"Vous savez ce que c'est. On aide les russes à construire une route, ils nous payent en surplus de l'armée. On répare les tuyauteries chez les écossais, ils nous racontent leurs souvenirs de bataille autour d'un alcool fort..."
"Mais, mais, c'est des miettes tout ça. Ils devraient quand même être plus fort que nous."
"C'est que, la guerre triangulaire entre la Russie, la Pologne et l'Écosse les a laissés tous trois exsangues."
"Et le Japon ? Ils deviennent quoi le Japon ?"
"Ils... Ils ricanent."
"Ils ricanent ?"
"Oui. Ils posent des pièges, ils font peur aux paysans, ils s'entraînent au tir sur des vaches... Et ils ricanent."
"Soit. Faisons semblant de rien et n'allons pas les déranger."
"C'est probablement le plus sage leader suprême."

"Plan C donc : Y'en a marre du pacifisme, ça marche pas de toute façon, faites-moi tout plein de méchas et on va casser des bouches."
"Je ne suis pas sûr que nous ayons le temps d'appliquer cette brillante et originale stratégie leader suprême. La Pologne va l'emporter au tour suivant. Ils ont réussi leur mush."
"Mush ?"
"Un rush d'une mollesse confondante, mais qui passe quand même parce qu'on est tous tellement rouillés à ce jeu que c'est quand même trop rapide pour nous."
"C'est gênant quand même. Parce que pour gagner, il faut commencer par ne pas perdre."
"Je crois que c'est mort leader suprême. Enfin, à moins que la Russie n'envahisse la Pologne avec toutes ses forces."
"Ah ah ah. Vous avez réussi à me faire peur un instant Øystein avec votre blague. Comme s'il existait un univers où la Russie n'envahirait pas une Pologne ayant posé pied sur le sentier de la gloire."
"Je dois m'incliner devant cette logique leader suprême. Cependant, que l'Écosse en profite pour conquérir ce qui restait de la Pologne, la laissant sans la moindre parcelle de territoire à son nom, était plus inattendu."
"C'est parfait au contraire. Nos méchas sont prêts ?"
"Oui leader suprême."
"Alors faites-les traverser les frontières russes et écossaises, et, après que la bataille ait commencé, parce que j'ai pas envie de leur laisser la possibilité de refuser, diffuser le message suivant :

Ce matin à l'aube, une coalition écosso-russe a attaqué notre alliée de toujours, même si elle était pas au courant, la Pologne. En dépit de nos opinions pacifistes bien ancrées depuis au moins deux heures de partie, nous ne pouvons laisser un tel crime impuni, et avons déclaré un assaut général contre la Russie et l'Écosse pendant qu'ils nous tournent le dos. Qu'une victoire bien méritée s'ouvre à nous.

PS : Quelqu'un sait-il ce que devient le Japon dans toute cette histoire ?
"
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)