L'Incident Umbrella
#16
A mon tour !

Transposer Resident Evil était un pari assez intéressant, puisqu'il fallait arriver à recréer une atmosphère angoissante. Bon, j'ai joué une seule fois dans ma vie à RE mais il y a une époque assez lointaine où je passais des heures et des heures sur Doom, donc l'horreur en jeu vidéo, je connais. ^^

Je trouve, comme tout le monde, que le début de l'aventure est assez bien mené (Intro + première excursion dans le salon avec Barry). Mais dès qu'on se retrouve seul, ça devient nettement moins palpitant.
Le problème, comme le disait Outremer, c'est que ce qui marche en jeu vidéo ne marche pas forcément en avh. Du coup, on se retrouve avec de nombreux élements assez illogiques ( un Serpent géant dans un grenier, des équipiers qui s'amusent à se balader dans le manoir en nous indiquant où on peut choper le bazooka, les journaux intimes).

Le manoir aurait été à mon sens nettement plus intéressant à parcourir si on était plusieurs et avec moins de salles.

Je trouve qu'il y a en effet trop de salles inutiles, trop de Zombies à affronter...A la longue on ressent un sentiment de répétition assez fort (surtout dans la bibliothèque dont l'entrée est codée et où il n'y a rien d'autre qu'une flopée de créatures à affronter avec une araignée géante en prime ^^).

L'intéraction avec les équipiers est intéressante mais comme je l'ai dit, une aventure où on explore le manoir à plusieurs aurait été plus palpitante. Surtout que les arrivées de Barry font un peu deus ex machina (je pense à la pièce où le plafond nous écrase).

Il y a aussi le style. Il n'est pas franchement mauvais (assez peu de fautes, en somme) mais il est trop expéditif et ne crée pas une atmosphère marquante comme le faisait le manoir de l'Enfer par ex. Sur ce point, le fait que l'on consulte sans cesse la carte se révèle peut être un peu briseur d'ambiance.
Finalement, ce qui manque le plus, c'est peut-être les sentiments de l'héroine. Tout est décrit de façon trop plate pour qu'on puisse réellement s'immerger dans sa peau.

Quelques remarques en vrac :

_J'ai réussi l'aventure sans trop de problèmes avec un perso 11/22/12. J'ai combattu 9 MORT VIVANTS, 4 ZOMBIES,  5 DOBERMANS, 1 Araignée géante et le fameux SERPENT GEANT. ^^
Rien qu'en lisant la liste des ennemis, on voit le problème : trop peu diversifés.

_Il me semble qu'il y a trop de chargeurs de Berretta ( j'ai fini avec 10 chargeurs !).

_Ah oui, il y a aussi un bug au 135 où on a la possibilité d'aller au 135...

_On a jamais la possibilité d'écouter aux portes ou quoi que ce soit d'autre pour éviter les confrontations.

En conclusion, je dirais que si l'aventure est intéressante par le challenge qu'elle propose (réussir à trouver les 4 blasons), le style n'arrive pas à créer véritablement une atmosphère angoissante.
Le fait qu'elle soit apparement repompée sur un jeu vidéo implique quelques invraisemblances qui passent pas très bien et diminue l'originalité. Elle se situe donc à mon sens en dessous de ce que j'ai lu jusqu'à présent pour le Yaz 2006.


Répondre
#17
Alors... j'ai comencé... mais j'avoue je ne suis pas allé trés loin. (en gros j'ai visité une partie du rez de chaussé et c'est tout). Pourquoi ? Parce que le livre est une copie conforme du jeu vidéo. Or, j'ai du recomencé le jeu vidéo une bonne dizaine de fois, je le connai vraiment par coeur. Du coup, il n'y a pas le plus petit suspens, pas le moindre bouton ou le moindre piege qui ne me soit pas familier.

Franchement je ne sais pas quoi penser de ce livre... ce n'est pas une adaptation, c'est une copie... je le vois comme un exercice de style interessant... voir si il etait possible de transformer un jeu vidéo en LDVH, et vu le résultat, oui, c'est possible Smile Et le travail réalisé est vraiment impressionant. Maintenant je me demande à qui s'addresse le livre... ceux qui ne connaissent pas le jeu video risque effectivement de trouver ca un peu répétitif... et ceux qui le connaisent par coeur... c'est pire Clown Mais rien que pour la prouesse technique de conversion, pour l'originalité et le respect absolu du jeux vidéo, ce livre mérite une place sur le podium du au Yaz à mon avis Smile

Voila... c'est vrai que le coté "on est un petit groupe dans un manoir rempli de monstres, vite séparons nous" ca peut faire sourire... mais ca aussi ca respecte le jeu d'origine Clown
Répondre
#18
Voilà une tentative sympathique d'adaptation. Je m'attendais de prime abord à un travail sur l'univers des Resident Evil, une petite histoire parallèle et j'ai été étonné de revivre l'aventure du 1er épisode. Néanmoins, cela ne m'a pas freiné car j'ai trouvé la démarche intéressante. Le système de combat s'y prête bien. De plus, insérer l'idée d'infection, absente du jeu, mais vue dans l'opus Online, est une bonne chose je trouve et donne à l'aventure un élément supplémentaire d'élément à prendre en compte ce qui ajoute de l'intérêt au récit. J'ai presque failli mourir ainsi au cours de ma 1ère partie, j'ai toujours de al chance en faisant des grand nombre dans les jdr mais là ça m'a plutôt desservi Mrgreen

Comme Alana, je connais beaucoup le jeu et donc mon début en a été facilité, et donc non je n'ai pas ouvert la porte du manoir car je savais pour les chiens ^^ (mais avant Resident evil j'avais déjà expérimenté le Manoir de l'Enfer et là aussi je m'étais méfié à l'époque). Je savais donc de manière général ce qu'il convenait de faire, où se trouver chaque objet (quoique ils y avaient quelques différences ou c'était des oublis de ma part, c'est fort possible) mais ce AVH étant une volonté de transposer un jeu, l'inverse m'aurait plus gêné et donc j'ai apprécié donc ces références. J'ai d'ailleurs tout de suite revue l'aventure telle qu'elle était dans le jeu et cette transposition est certainement des plus réussies. Bon boulot de la part de l'auteur donc, on sent l'esprit du fan qui a voulu donner vie à sa manière à ce jeu mythique. Les notes laissés par les gens qui ont vécu l'horreur (je suis d'ailleurs d'accord avec la vision de Jehan concernant leur présence), les armes, le bestiaire (bon pas de hunter ni de tyrant mais c'était trop tôt).

De ce fait, je pense que la plupart des défauts mentionnés plus haut peuvent êtres évoqués mais je ne devrait pas être appliqué si on veut conserver le schéma initial instauré par le jeu. Oui, la visite des multiples pièces peut rendre tout cela monotone mais cela met dans un certain sens la pression car on cherche à éviter les combats et c'est toujours une mauvaise de devoir se battre. Plus seulement pour la baisse des PE mais aussi par peur du virus mais surtout, et comme dans le jeu, on fait attention à ses munitions car sans elle, c'est un peu mort. Bon, il faut avouer tout de même que je n'ai jamais eu de problèmes à ce niveau là et j'ai également fini avec des chargeurs en trop mais il est vrai que j'ai aussi réussi à éviter certains combats de par ma connaissance du jeu. Toutefois, limiter le joueur aurait été sympa voir carrément lui proposer de fuir à chaque combat, comme dans le jeu tout en lui proposant des pénalités. Par exemple, en fuyant il n'aurait plus eu accès à la pièce et donc aux objets à moins de retenter le coup et de foncer tête baissée tout en risquant de se faire attraper.

L'idée du plan est en tout cas sympa, ça permet de se figurer les lieux à visiter et nous oblige à bien repasser par certains endroits afin d'avancer ce qui nous oblige à rendre notre avancée plus méticuleuse De plus ça nous rend assez libre de nos mouvements et rend l'avancée moins linéaire même si parfois, comme cela a été souligén, cela peut rendre l'interaction entre certaines histoires confuses mais bon, comme dans le jeu on est seul donc on se démerde seul.

Niveau description et texte, c'est du bon boulot. On n'a pas la trouille mais comme pour le déroulement, on revoit très bien le décors, les lieux dans sa tête. Je suis sans aucun doute influencé par mes parties, c'est une évidence mais c'est bien plus que correct je trouve. Idem pour phases de dialogues au travers de la manière que les personnages ont de s'exprimer quoique certaines prêtent parfois à sourire mais rien de négatif ni de choquant. De toute façon, les scénarii à la Capcom, c'était déjà pas vraiment ça. Je rejouais aux Onimusha et à Code Veronica récemment, s'en était même déplorables -_- Rien à voir donc. Par contre, le côté sensible de Jill fait un peu drôle, elle comme d'autres personnages se retrouvent parfois au bords des larmes alors que dans le jeu c'est presque un roc tout le long. Enfin, ce n'est qu'un détail de ma part.

Enfin quand on y regarde bien je trouve que les défauts qu'on peut trouver, et qui ont déjà été cités, indiquent bien qu'il n'est pas forcément aisé de transposer de manière fidèle le concept d'un Resident Evil ici. Toutefois, l'auteur s'en sort très bien dans l'ensemble et l'amateur du jeu devrait bien s'amuser à revivre tout cela sous une autre forme. En tout cas je l'ai ressenti comme ça et j'ai bien apprécié la démarche. Prendre des liberté aurait été sans doute bien vu quoique de la même manière, il y aurait certainement eu des fans qui n'auraient pas accepté cela. Un dilemne peut se poser.

En tout cas je ne serais pas contre une autre aventure de ce genre basé sur l'univers de RE mais cette fois-ci avec de l'inédit. La démarche est tout de même à saluer
http://www.mangagate.com

"May he now rest under aegis of mirage
As the sands slowly turn to Elysian fields"


Répondre
#19
Etant exclusivement un joueur de PC, je n'ai jamais joué à Resident Evil bien que j'ai adoré dans la même veine "Alone in the Dark". J'avais donc le plaisir de la surprise en lisant cette AVH.
Le début est vraiment fort. La tension monte pendant la longue introduction, les membres de l'équipe sont plutôt intéressants (même si j'ai trouvé bizarre que Jill fasse partie des flics d'élite alors qu'elle semble juste sortie de l'adolescence) et la scène avec les chiens dépecés est efficace. Une fois dans le manoir, on sent bien l'angoisse des réfugiés et j'ai eu envie de retenir l'héroïne quand elle est partie en éclaireuse avec son collègue. Au passage, ces flics brisent deux fois la règle d'or de survie des forces de l'ordre : ne jamais se séparer complètement de ses collègues, toujours rester au minimum en binômes!
L'idée du plan du manoir est sympathique et celà fonctionne plutôt bien. Dommage cependant qu'il n'y ait pas plus de pièces où les zombies peuvent réapparaître car ensuite, on circule librement dans de grandes zones et celà développe un certain sentiment de sécurité.
A propos des morts-vivants, ce sont principalement les seuls adversaires rencontrés. C'est là pour moi le principal défaut de cette AVH, Aragorn est peut-être resté trop fidèle au jeu vidéo. J'aurais apprécié des adversaires et des situations plus variés comme dans le Manoir de l'Enfer par exemple.
Sinon, cette longue aventure m'a bien plu. Le jeu de pistes est amusant et allonge efficacement la durée de vie de l'AVH sans lasser. Certains passages parviennent vraiment à faire frissonner comme dans un bon film d'épouvante : les scènes gore avec les zombies ou le journal intime du scientifique qui se transforme progressivement jusqu'à dévorer son compagnon de travail (ça m'a rappelé une excellente nouvelle de Stephen King avec un naufragé seul sur un ilôt).
Ce que j'ai préféré, c'est l'attitude super ambigue de Barry Burton , notre collègue vétéran. Chaque fois qu'on le rencontre dans le manoir, il est fait allusion à son regard étrange et ses paroles évasives. Quel dommage qu'on n'en sache pas plus sur lui à la fin de l'histoire! Les dialogues avec les autres rescapés sont aussi très intéressants et j'aurai bien aimé encore plus de coopération avec eux.
Au niveau de la difficulté, je peux difficilement juger car j'ai tiré 12 en habileté et en chance... Il m'a semblé cependant que les munitions et les médicaments ne manquaient vraiment pas dans ce manoir.

J'ai donc réussi sans problème à m'immerger dans cette histoire d'horreur et ai regretté qu'elle se termine si abruptement, sans avoir eu l'occasion de visiter le fameux laboratoire. Il ne te reste plus qu'à écrire la suite, Aragorn. Je conserve ma fiche de perso Wink
Répondre
#20
Merci pour ce feedback tout d'abord. Big Grin

Globalement, l'avh semble t'avoir plu, ce qui me rend heureux. Pour Barry, le laboratoire, tout sera éclairci dans le tome 2 rassures-toi. Wink
Pour la fin, c'est vrai qu'elle est abrute mais, par rapport à la structure du jeu vidéo, c'était le meilleur moment pour conclure l'aventure. Neutre
L'AVH est effectivement ultra-fidèle au jeu vidéo et je comprends que cela te paraisse un peu répétitif mais je tenais à respecter Resident Evil. Wink
Pour les zombies qui ne réaparaissent pas, c'est plus un problème de cohérence. Comme il y a une cinquantaine de chercheurs maximum, ce serait illogique de trouver cent zombines dans le manoir.
Quand à la nouvelle de Stephen King que tu cites, je l'ai lue avant d'avoir écrit l'incident Umbrella mais honnêtement je ne m'en suis pas inspiré. Smile (excellente nouvelle tout de même)
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre
#21
J'ai (enfin) mis la version finale de L'Incident Umbrella Tome 1 sur Xhoromag. Je l'ai prise telle-quelle du document qu'Aragorn m'a envoyé, alors s'il s'avère qu'elle n'est pas encore, tout à fait, finale, alors je n'aurai qu'à la remplacer. ^_^
Répondre
#22
Voici mon feedback sur une aventure qui avait éveillé mon intérêt il y a 6 mois jusqu'à ce que un groupe de zombies mettent fin a mon existence...

J'ai tout de même recommencer avec succès ces deux aventures et j'en arrive à mon bilan!

Les règles: très facile à prendre en main surtout pour les adeptes des DF, plus quelques nouveautés comme entre autre le taux d'infection et double 6 qui tue sur le coup.

L'histoire: n'étant pas connaisseur de l'univers de Résident Evil, je ne peux pas dire si l'histoire correspond ou pas, j'ai tout de même adoré l'introduction qui est de qualité, le fait de trouver des armes de plus en plus puissantes au fil de l'aventure était bien jouissif, car la capacité du Colt Python est appréciable contre les chasseurs car un 3,6,9 et 12 tue ton adversaire sur le coup, ayant 9 d'habilité de départ, l'aventure reste ainsi jouable quelque soit l'habilité de départ, pour peu qu'on trouve les armes cachées et qu'on est un peu de chance... De nombreuses lettres, livres, manuscrits (certaines sont vraiment excellentes, félicitations!) sont trouvés pendant l'Avh permettant d'apprendre d'intéressante information sur la multinationale pharmaceutique Umbrella. La trahison de Spencer, de loin le personnage secondaire le plus charismatique de l'Avh à mes yeux, n'a pas vraiment été une "vrai" surprise, mais le passage à ce sujet est très bien décrits!

La qualité de l'écriture: Tout d'abord j'ai relevé deux énormes bugs dans l'Avh, qui heureusement n'empêche pas le bon fonctionnement de l'histoire mais tout de même très gênant (un pour l'oeil du tigre et un autres qui t'emmène sans raison apparente devant le cadavre du chef des B.R.A.V.O. Je pourrais donner plus de détails si ça intéresse quelqu'un. Autre chose que j'ai adoré les petits passages en Italique (forest, corbeau, morceau de chair) qui nous plonge un peu plus dans l'incompréhension ou la peur du personnage face a certaines situations horrible. Être dans la peau de Spencer pendant un paragraphe fut assez plaisant surtout que ce passage est fort bien écrit. J'ai beaucoup moins appréciez en revanche pendant la seconde partie de Umbrella, avec les "vous pouvez allez au Nord au SuD, au Nord Ouest..." qui te font tourner en rond et ne donne aucun plaisir à être lu! (Oui, d'accord un souterrain c'est pas très cool pour faire des descriptions, je l'accorde...)

La difficulté: pour les combats elle est relativement bien gérée, j'ai du notamment gaspiller 28 balles de Berreta pour venir a bout de MA2 (pas très dangereux au passages...^^), les Zombies avec mon 9 d'habilité mon parfois donnés du fil à retordre, le serpent géant a eu droit à son baptème du feu avec mon petit bazooka portable, et les chasseurs on tous finis "décalotté" au Colt Python!^^ les soins comme les munitions sont bien placés et cachés et parfois mon taux d'endurance était au plus bas. Au passage le couteau de défense est vraiment obsolète!^^
Par contre il y a trop peu d'herbe bleue et j'ai terminé mon aventure avec un taux d'infection à 27 ce qui nécessiterai à mes yeux une petite modification comme un taux maximum de 30 ou bien rajouter qq herbes bleues ou encore permettre dans le livre de botanique une combinaison d'herbe bleue plus une herbe rouge qui rendrait non pas 2 pts d'infections, mets 5 pts d'infections ce qui rendrait les herbes rouges très précieuses!

Bref tu devrais préciser que la partie deux de Umbrella ne peut être faites sans avoir faites la 1 car sans le médaillon de l'aigle en or du manoir tu es obligé de perdre l'aventure sans aucunes autres possibilités pour gagnez...

Dsl d'avoir fait deux feedback en 1.
Tout ce qui est or ne brille pas...
Répondre
#23
Merci pour ce feedback très positif dans l'ensemble. Tu as visiblement pris du plaisir à la lecture de cette AVH et 'cest bien l'essentiel quand on écrit quelque chose. Smile
Je tiens cepednant à préciser que les documents ne sont, pour la plupart, pas de moi mais simplement tirés du jeu. J'en ai amélioré quelques uns ou rajoutés mais globalement, ils viennent de Capcom.
Après la jouabilité est semble-il bonne ce qui m'étonnera toujours, car ce n'est pas vraiment mon point fort d'habitude, notamment pour les combats. Je suis donc très heureux sur ce point. Les règles sont effectivement simplistes mais j'ai privilégié le fun au réalisme.
Concernant la trahison de Spencer, tu veux parler de Wesker j'imagine ? (Spencer étant un personnage très mineur, qu'on ne croise jamais)
Pour le médaillon, je devrai effectivement le préciser mais il me semble que j'avais mis au point une parade. (n'est-il pas possible de le trouver dans les souterrains ?)
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre
#24
Le plaisir y était c'est vrai! Je parlais de Wesker en effet... J'ai du mal avec tout ces foutus noms américains! lol et non je puis t'assurer qu'il n'y a pas de parade pour le médaillon ce qui rends la deuxième partie injouable si on a pas fait la première partie! Bref cette aventure m'a beaucoup plus dans l'ensemble et pour le reste tu connais!
Tout ce qui est or ne brille pas...
Répondre
#25
Cela me fait rappeler que j'ai lu cette avh en début d'année mais je n'ai toujours pas fait de critiques.

Je suis un très grand fan de la saga Resident Evil, donc inutile de dire que j'ai eu énormément de plaisir à lire cette avh, et je comprends qu'elle ait terminé au pied du podium.

Bon, l'intro est repompé sur la nouvelle de S. D. Perry mais comme l'a dit une fois Aragorn: inutile de récrire tout un text si c'est pour dire la même chose, donc je veux bien faire fi de ça.

Sinon, l'ambiance est vraiment bonne, tu l'as bien retranscrite. Pour ça, c'est un excellent point. ça été un pur plaisir de vivre cette aventure dans mon salon tandis que le soleil se couchait. J'étais à fonds dedans.

Par contre, comme je connais le jeu par coeur, je n'ai eu aucune surprise, mais ce n'est pas grave, ça n'a rien enlevé au plaisir que j'ai eu en lisant.

Concernant l'action, rien à redire, c'est rythmé et j'ai eu mon compte de bastons. Les munitions défilaient comme à la foire, comme dirait Hudson dans Aliens, le retour. Je crois même que j'étais plutôt juste question munitions vers la fin de l'aventure.

J'ai eu une habileté de 10 et si les boss m'ont un peu posé problème, les zombies et autres créatures n'ont pas été une grande menace... tout comme la contamination qui n'a pas beaucoup augmenté durant cette première partie.

Certes, concernant les ennemis, comme l'a dit je ne sais plus qui, ceux-ci ne sont pas très variés, mais c'est normal en même temps. Au fait, faudrait que tu me dises quelle est la différence pour toi entre un zombie et un mort-vivant (moi je le sais). Si je dis ça, c'est que des fois, lors des combats, tu mets zombie et une autre fois mort-vivant.

Autre bon point: les intéractions avec les personnages. Tu n'as oublié aucun passage du jeu, ce qui est bien et tu as bien réussi à mettre en avant la personnalité ambigue de Barry.

Sinon, je ne vois pas trop de points négatifs sauf que j'aurais quand même préféré incarner Chris, je ne te le cache pas.

En tout cas, je te félicite d'avoir su si bien adapter le jeu Resident Evil au format ldvelh. Même moi, qui suit un grand fan de RE, je ne sais pas si j'aurais réussi à faire aussi bien.

Voilà voilà Tongue
Adieu vieux frère, ton nom sera à jamais gravé dans mon coeur. Repose en paix.
~ Force et Honneur.. ~
Répondre
#26
Je t'ai répondu sur le topic de la deuxième partie mais merci encore, même quelques années après ça fait toujours plaisir de recevoir un feedback. Big Grin

Pour la différence entre zombie et mort-vivant, non je ne sais pas, c'est juste un oubli de ma part dans le texte (Redface) mais je serai curieux de l'apprendre. Wink
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre
#27
De rien, je t'avais dit que je ferai un feedback, et je n'ai qu'une promesse... même si celle-ci s'est faite attendre, je le conçois.

Pour moi, un mort-vivant est, comme son nom l'indique, un mort revenu à la vie.

Un zombie, toujours pour moi, est une personnes bien vivante qui se fait infecter par un virus et qui se transforme (Resident Evil 1, par exemple).

Voilà, c'est tout con.
Adieu vieux frère, ton nom sera à jamais gravé dans mon coeur. Repose en paix.
~ Force et Honneur.. ~
Répondre
#28
Pourtant, le zombie (originalement) est bien un mort revenu à la vie. Ce n'est que l'interprétation moderne qui essaie de s'éloigner du "mort-vivant de film d'horreur" en introduisant cette idée de virus-à-zombie.
Répondre
#29
Ouais, je sais, c'est pour ça que j'ai dit que c'était tout con car ce n'est qu'une interprétation moderne de ma part.
Adieu vieux frère, ton nom sera à jamais gravé dans mon coeur. Repose en paix.
~ Force et Honneur.. ~
Répondre
#30
Contribution mince, faite qu'en j'avais du temps perdu.

Je suis un grand fan de Resident Evil. Et des jeux de zombies, en règle général. Cette AVH n'échappe pas à la règle. Mais je n'ai pas vraiment de Feeback à faire. Sa fait un bout de temps que je ne me suis pas essayé au sombre corridor du Manoir Spencer.

[Image: sanstitre4ya.png]


Tellement que je suis fan, j'attend Resident Evil Opération Racoon City avec impatience, car il me semble prometteur. :p
[Image: 99416.jpg]
Un livre dont vous êtes le héros écrit.
Le F.O.U, Front Orthographique Uni :
http://lefou.forumsactifs.net/forum.htm
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)