Association Francophone de Littérature Interactive
#1
L'acronyme donnerait AFLI, c'est assez affligeant... Peut-être qu'AFL (Association Française de Littéraction) sonnerait mieux mais on utiliserait alors un néologisme. A voir.


Bref, j'envisage depuis quelques temps la création d'une association défendant la littérature interactive. Son rôle essentiel serait de promouvoir un genre qui n'est pas connu de beaucoup de gens d'une part, et qui d'autre part n'a pas encore été totalement exploré (on découvre chaque année de nouveaux concepts autour de son interactivité intrinsèque). Soutenu par les nouvelles technologies qui permettent une lecture facilité d'oeuvres interactives, le genre a peut-être simplement besoin d'une meilleure com...

Très succinctement, ma vision des choses concernant cette future association :

Objectifs :
-représentation officielle des auteurs afin de défendre leurs intérêts/idées (à creuser, je ne sais pas trop moi-même ce que j'entends par là... l'idée est surtout qu'une structure officielle a une voix plus forte qu'une simple communauté)
-promotion du genre (auprès du grand public et des éditeurs)
-approfondissement du genre (recherche, études...)

Actions :
-communiqués de presse/newsletter
-rencontres IRL, événements
-refonte du site actuel (développement des nouvelles fonctionnalités demandées, refonte graphique, augmentation de la rapidité, meilleure stabilité avec une technologie plus fiable...)
-éventuellement publications papier (magazine, AVH collector pouvant aussi servir de vitrine...)
-articles de recherche


L'idée de ce topic est déjà de voir ce que vous en pensez (il me semble qu'une idée semblable avait déjà été lancée il y a des années : pourquoi n'avait-elle pas abouti ?), de redéfinir les objectifs et les modes d'action. Rien ne presse évidemment, on a tout le temps d'y réfléchir.
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
#2
Excellente idée !

Déjà à la tête d'une asso je ne veux pas être dans le bureau, mais je propose avec plaisir mes connaissances (à mon niveau) du point de vue juridique, pour justement assister/conseiller les auteurs.
#3
Très bonne idée ! Malheureusement je ne pourrais certainement pas participer "activement" (il m'a déjà été impossible de pondre une avh cette année, because famille...), mais l'idée est à développer, sans aucun doute.
Le genre ne DOIT pas mourir.
Au suivant ;-)
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
#4
C'est une excellente initiative Alendir, je plussoie.
Mais pour un rôle actif en ce moment, euh... profil bas.
#5
Oui bonne idée! Je veux bien adhérer et donner un coup de main sur certaines actions (à distance, puisque j'imagine en anticipant un peu que le siège sera là où il y a le plus de membres, soit Paris si je ne me trompe pas).
#6
Je vais reformuler les objectifs, pour voir si j'ai bien compris.

Soutenir la création
Exemples : Fournir à celui ou celle qui voudrait devenir auteur de littérature interactive le maximum d'armes pour réussir : conseils, logiciels, contacts (illustrateurs, relecteurs, traducteurs, mise en page...) mais aussi soutien juridique et administratif.

Sur ce dernier point, est-ce qu'on ne déborde pas sur le territoire d'autres associations d'auteurs, voire de syndicats ? Savoir séparer l'éditeur qui arnaque de l'éditeur idéal ne semble pas un point très lié aux LVH.

Encourager la diffusion
Exemples : Fournir aux auteurs une plate-forme d'hébergement gratuite (Litteraction) où ils pourront déposer leurs œuvres et communiquer dessus. Faire connaître le genre via des opérations de communication (qui peuvent être de simples participations à des salons).


Vaste programme. Je suppose qu'une association doit disposer d'objectifs assez ouverts (pour pouvoir englober des cas de figures qui n'avaient pas été pensés au départ), mais dans la pratique, sur quoi se concentrerait une telle association durant les premiers mois de son existence ? Quelle serait la figure de proue, le projet qui ouvrirait le chemin aux autres ?
#7
J'applaudis des mains et des pieds cette brillante initiative [Image: cirdan%20sindar.gif]

J'avais abordé ce thème y'a trop longtemps pour que je me souvienne des détails. Je m'occuperai de la zone Asie quand vous en serez à l'échelle internationale Mrgreen
— Je suis la nouvelle impératrice ! Et toi tu vas mourir.
Lempi Chukwumoguey
#8
Alendir a écrit :représentation officielle des auteurs afin de défendre leurs intérêts/idées (à creuser, je ne sais pas trop moi-même ce que j'entends par là... l'idée est surtout qu'une structure officielle a une voix plus forte qu'une simple communauté)

(16/12/2013, 15:16)Skarn a écrit : Soutenir la création
Exemples : Fournir à celui ou celle qui voudrait devenir auteur de littérature interactive le maximum d'armes pour réussir : conseils, logiciels, contacts (illustrateurs, relecteurs, traducteurs, mise en page...) mais aussi soutien juridique et administratif.

Sur ce dernier point, est-ce qu'on ne déborde pas sur le territoire d'autres associations d'auteurs, voire de syndicats ? Savoir séparer l'éditeur qui arnaque de l'éditeur idéal ne semble pas un point très lié aux LVH.

Oui je sentais bien qu'en disant ça il pouvait y avoir pas mal d'extrapolations (ou alors c'est le post de delarmgo qui te fait dire ça)... Pour le coup l'idée est simplement qu'une assoc donnerait plus de poids et de sérieux à la communauté. Pour le soutien juridique et administratif, je doute fort que ça soit prépondérant, même si rien n'empêche de donner des conseils aux auteurs dans ce sens, pour éviter par exemple d'avoir des contrats avec des clauses limites abusives ou des droits d'auteur ridicules. Je pense qu'on n'a pas forcément intérêt à braquer les éditeurs (et pour ma part, je ne me sens pas compétent pour donner des conseils pointus). Plutôt que mimer un syndicat vindicatif, l'assoc pourrait donner simplement des informations pratiques et utiles aux auteurs cherchant à se publier, ou à mieux comprendre le monde de l'édition (et la proposition de delarmgo est en cela intéressante, d'autant que de tels articles pourraient augmenter la crédibilité de l'assoc).

Donc on retient la possible participation de :
-Delarmgo (conseils informatifs sur le monde de l'édition)
-Thierry Dicule (participation à distance, car il est en effet plausible qu'on regroupe la majorité des membres sur Paris)
-Skarn (oui, je sais que tu ne résisteras pas si ça se fait)
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
#9
Pour rebondir sur les derniers messages, il existe aussi des associations qui rassemblent des auteurs amateurs se réunissant dans des séances d'écriture et de lecture (de textes en tout genre, pas des AVH). C'est le genre d'événement que l'AFLI pourrait encourager chez ses adhérents, en plus des idées évoquées précédemment.

Une des premières actions de l'asso pourrait être de recenser les autres structures ayant des intérêts communs, de les contacter et de proposer des événements. Et en premier lieu, de vérifier si une "AFLI bis" n'existe pas déjà (a priori non après une recherche "googlisante" rapide, mais je pense qu'Alendir a déjà regardé). Enfin bref, ce genre d'investigation pouvant être menée à distance, c'est sur ce type d'action que je pourrais être utile.
#10
Je n'ai à vrai dire pas vérifié qu'une telle association existe déjà, mais j'ai des doutes (ou elle ne serait pas tournée vers l'écriture mais plutôt vers la nostalgie des LDVELH, du genre un club de collectionneurs).
Effectivement établir des relations avec d'autres structures pourrait être judicieux !

Concernant le nom de l'assoc, vous pensez quoi de AFLI et AFL ? D'autres suggestions ?
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
#11
Le titre est très bien à part peut-être le "F" => pourquoi pas "Francophone" au lieu de "Française"? A condition qu'il n'y ait pas déjà une autre structure dans un pays francophone...
#12
(17/12/2013, 12:40)Thierry Dicule a écrit : Le titre est très bien à part peut-être le "F" => pourquoi pas "Francophone" au lieu de "Française"? A condition qu'il n'y ait pas déjà une autre structure dans un pays francophone...
+1 @ Francophone (avec Oiseau comme membre d'honneur à vie Big Grin)
— Je suis la nouvelle impératrice ! Et toi tu vas mourir.
Lempi Chukwumoguey
#13
(17/12/2013, 14:12)Caïthness a écrit :
(17/12/2013, 12:40)Thierry Dicule a écrit : Le titre est très bien à part peut-être le "F" => pourquoi pas "Francophone" au lieu de "Française"? A condition qu'il n'y ait pas déjà une autre structure dans un pays francophone...
+1 @ Francophone (avec Oiseau comme membre d'honneur à vie Big Grin)

Francophone ET Suisse Romande Mrgreen
Adieu vieux frère, ton nom sera à jamais gravé dans mon coeur. Repose en paix.
~ Force et Honneur.. ~
#14
Ok pour Association Francophone de Littérature Interactive.

Vu qu'on est en fin d'année, je pense que ce topic risque de recevoir une participation modérée, et comme je l'ai dit, rien ne presse.
Dans un premier temps (disons jusqu'à fin janvier), il faudra continuer à bien définir nos objectifs et modalités d'actions, ainsi qu'établir une liste de futurs membres. Éventuellement, on pourra commencer bosser sur le côté administratif.
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
#15
Avant tout faites vos statuts. Ça permettra d'avoir une base de travail, ils évolueront au fur et à mesure des discussions.




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)