Georges le Zombi
#1
Voilà une mini-AVH qui s'apprête à dévorer la concurrence!

Franchement j'ai adoré (je suis mort une première fois très vite parce que je n'avais effectivement mis que 2 points à mon Endurance, et j'ai bien aimé la manière dont c'était "prévu" dans le texte^^). J'ai assez facilement trouvé la fin "banale", et il n'est pas si facile de trouver les autres bonnes fins. C'est un challenge intéressant. Les mauvaises fins sont même meilleures que les bonnes. Je crois franchement que si je devais trouver un point négatif, c'est ça, car perdre est plus jouissif que gagner.
C'est iconoclaste, amusant, et avec un vrai challenge en matière de jeu.
Je n'ai pas réussi (ni vraiment cherché) à déchiffrer le code. Allez, tiens, deuxième point négatif pour la peine!
Les titres des paragraphes sont parfois savoureux aussi.

En attendant, je précommande des T-shirts Georges le Zombi, avec dédicace de l'auteur.
Comment-çà il n'y a pas encore de tirages de T-shirts à l'effigie de Georges le Zombi? Ah non alors, comme ça on ose se moquer et frustrer les fans!?!?
Je suis en colère! Troisième point négatif, et toc!

On l'aura compris, pour moi le vainqueur est déjà la. En tout cas pour être plus costaud que Geroges, il va vraiment falloir envoyer du lourd, du très très lourd... avis aux amateurs de challenge!
Répondre
#2
Bon comme je l'ai déjà écrit sur La taverne, ça décape de lire ça de bon matin, son bol de thé (vert) devant soi. Quel enthousiasme !
Je suis curieux de savoir quelle fin tu as obtenue, car tu parles du code (non déchiffré et pourtant si simple ! Oh le mec, comment il vanne le pauvre Tholdur !), en effet ce code est sur un chemin qui te permet de trouver "Ze" fin ultime.
Tu n'as donc pas exploré l'autre partie du bâtiment, celle où les fins "banales" t'attendent, car les vraies fin "traditionnelles" sont sûrement pas celle que tu as eue.
Pour info il y a 2 PFA et quatre fins pour 50 § dispos. donc la difficulté dont tu parles, je compatis, elle doit être assez élevée.
Tu ne m'as parlé des détails crades sont-ils trop poussés ou trop peu ?
Tu ne m'as parlé non plus de ton point de vue sur l'incarnation d'un "zombi" (très en rapport avec le sujet lancé sur les héros d'avh acceptables ou pas !)
Est-ce que le style est trop pompeux par endroits ou avec l'humour (essayé) cela passe-t-il ?

En tout cas merci pour ton feed très touchant et gentil.
Pour les Tshirts, je verrais si je croise Georges, je l'attrapes, lui enfonce le crâne dans la photocopieuse et je ferais sortir cela par un imprimeur textile !
À plus mon pote et merci encore pour ta lecture et ton mot d'encouragement Yep
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#3
Sinon, une demande :
Je ne suis pas à la Taverne des aventuriers, il serait possible de le mettre sur le forum de Rendez-vous au 1 ?

Et non, je ne souhaite pas m'inscrire.
[Image: 99416.jpg]
Un livre dont vous êtes le héros écrit.
Le F.O.U, Front Orthographique Uni :
http://lefou.forumsactifs.net/forum.htm
Répondre
#4
@ Undred
Tu peux le récupérer sur Xhoromag

@sunkmanitu
Le code ne m'a servi à rien. La fin ultime est bien la fin "patron"?
Mon PFA préféré est un PFA de chiotte^^
J'aime aussi le "semi-PFA", celui qui m'a tué tout de suite

Pour le côté glauque, en fait le ton donné fait tout passer. On sait bien que c'est de la fiction. Il y a un côté Gremlins 2, comme quand le gremlin intello parle au journaliste et descend un de ses congénères. Et aussi le parallèle entre Georges qui se fabrique une arme et Guizmo qui se fabrique une arme.
Pour le zombi, il est très acceptable, car ce n'est pas un vrai zombi. Un "vrai" n'aurait pas de sentiment, ne reconnaîtrait pas les lieux, ne communiquerait pas avec les autres de manière rationnelle. Tu ne pourrai donc rien décrire si tu employais ses "propres yeux". Ici c'est un zombi très humain, enfin il y a comme un double regard. Celui du vrai zombi, mais aussi nous en train de vivre ses aventures en comprenant ce qui se passe. Ce n'est pas très évident à expliquer, mais incarner un vrai zombi ce serait assez difficile, c'est d'ailleurs pour cela que j'ai abandonné mon projet "réaliste" d'incarnation de zombi.

J'aime bien le style, comme je le disais c'est iconoclaste, chacun en prend pour son grade, donc c'est très bien.

Sinon j'avais oublié de le dire, mais quand j'ouvre le fichier j'ai un message "impossible d'afficher la bordure", et on me demande d'installer un truc. Je ne sais pas pourquoi. Tiens, allez, ça fait un quatrième point négatif^^
Répondre
#5
Effectivement le code ne sert à rien de bien essentiel, mais il peut t'aiguiller vers le bon chemin...
La fin ultime est bien celle-là.
Je vois de quel PFA tu parles, par contre le semi-PFA dont tu parles c'est lequel , j'ai bien une idée mais je ne suis pas sûr...
Pour le côté glauque et les sentiments du zombi, justement, c'était un essai pour voir comment cela serait perçu. Incarner un zombi qui pense, réfléchit et agit en "logique humaine" peut passer aux yeux des lecteurs ou carrément produire l'effet inverse : on n'y croit pas !
Pour ton avh réaliste, c'est dommage de s'arrêter là, car pourquoi ne pas donner la possibilité au zombi (qui après tout n'est qu'une figure du fantastique dont on ne connaît que ce que l'on a bien voulu nous faire connaître...) de réfléchir ?
Après tout dans les filùms de Roméro, les zombis sont montrés comme des créatures réagissants aux habitudes (le centre commercial, se nourrir) et dans "Day of the dead" et "land of the dead", ils ré-aprennent à se raser et un zombi parvient même à lever une armée de morts pour aller défoncer l'humain retranché dans la grande cité.
Tu pourrais insister sur le côté automatisme qui devient petit à petit un nouvel humain (même s'il reste dangereux par son appétit vorace).
enfin tu feras comme tu veux bien sûr, mais je trouve dommage d'abandonner une si belle piste !

Pour la bordure de Words, c'est peut être une bordure propre à Words 2007, je ne sais pas si elle est prise en charge par toutes les version Words. Désolé !

Merci pour cette suite de feed Wink

lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#6
Dans cette aventure, nous jouons le futur d'un des personnages de Sunkmanitu. En effet, avant, nous pouvions être un flic très doué en tir (sans doute le chasseur de Traque dans les Montagnes), un chaman (Shaaman), un imbécile kickboxer (l'insupportable protagoniste de 1930) ou un prof (probablement une futur avh). Puis nous sommes morts. Et maintenant, nous sommes de retour !

En tant que zombi*, notre but est de nous nourrir de chair fraîche. Cependant, certaines personnes mal intentionnés veulent nous en empêcher. Alors, nous allons les tuer (et les manger après). Contrairement à 1930, pas de gêne moral ici. En effet, notre nature particulière est une excuse tout trouvée, et nos exactions sont décrites avec suffisamment d'humour pour être dédramatisés, et, accessoirement, nos victimes tellement bêtes et méchantes que l'on ne ressent pas la moindre pitié pour elles.

La physique zombie est exploitée à sa juste valeur (tomber du dix-septième étage ou avoir une fissure au milieu du crâne n'est pas suffisant pour nous tuer), bien que le concept aurait pu être poussé encore plus loin (je pense par exemple au maintenant classique auto-démembrement pour se glisser dans les passages étroits). L'origine de l'invasion zombie est volontairement laissée dans le vague, bien que quelques indices soient disséminés dans le texte.

L'aventure est non-linéaire, avec quatre bonnes fins accessibles, et bien équilibrée... jusqu'à ce que l'on se rende compte que la chance est totalement inutile. Il est alors facile de se transformer en brute H5E4 en la minimisant, et ainsi de ne plus craindre grand chose. Une distribution de 7 points entre Habileté et Endurance, comme dans l'Enfer de la Jungle, réglerait ce problème.

Je n'ai pas été convaincu par la migration du "Vous" vers le "Tu". D'ailleurs, comme tu le fais remarque toi-même au 14, la différence est peu ressentie.

Je dois avouer qu'après la critique dithyrambique de Tholdur, je m'attendais peu ou prou au renouveau suprême de l'avh humoristique. Aussi ai-je été un peu déçu. C'est une aventure sympathique, mais pas exceptionnelle. J'ai l'impression que beaucoup plus aurait pu être fait avec un tel concept.

Bugs constatés :
*Si on descend par l'escalier nord, on est bloqué et on ressort... mais on est plus tard renvoyé vers ce même escalier, mystérieusement débloqué.
*Au 49, si le score est égal, ni inférieur ni supérieur, on reste coincé dans une boucle temporel.

Remarques :
*Le seul intérêt de la chance est de la ramener à 1 pour augmenter son habileté et son endurance
*Rien n'indique que l'on ne peut dépasser les totaux de départ
*On nous dit je ne sais plus où que l'on saigne. À moins d'avoir été blessé par un objet enduit d'anticoagulant, je vois mal comment.
*Je n'ai pas encore déchiffré le code. La seule chose dont je sois sûr, c'est qu'il ne s'agit pas simplement de décaler dans l'alphabet toutes les lettres ensemble (codage rot-n). J'ai essayé d'appliquer deux transformations différentes à la fois au mot, une pour les majuscules et une pour les minuscules, sans plus de succès.

*Sunk' est partisan de l'école des zombis sans "e".
Répondre
#7
Il y a du vrai dans ce que tu dis au début de ta critique !
Mais pas tout à fait !!
Ce n'est pas le futur d'un de mes perso mais un clin d'oeil à mes précedentes avh's, bien vu pour le chaman, le prof c'est un hommage à tous les profs qui fréquentent les deux forums, le flic c'est parce que zombi rime avec flic (depuis Resident Evil et Leon Kennedy pour moi). Le kickboxer c'est juste parce je voulais un mec qui savait taper à la Jean-claude !

skarn a écrit :La physique zombie est exploitée à sa juste valeur (tomber du dix-septième étage ou avoir une fissure au milieu du crâne n'est pas suffisant pour nous tuer), bien que le concept aurait pu être poussé encore plus loin (je pense par exemple au maintenant classique auto-démembrement pour se glisser dans les passages étroits). L'origine de l'invasion zombie est volontairement laissée dans le vague, bien que quelques indices soient disséminés dans le texte.(/quote]
Je voulais essayer de donner des détails sur l'aspect du zombi (oui je sais le E final !). En fait cette avh m'a servi à essuyer les plâtres pour une prochaine avh, je veux parler de "Lorsque pleurent les anges". L'invasion est laissée de côté car je ne voulais pas perdre de temps sur les causes de l'invasion : ils sont là et puis c'est tout !

Pour la migration du "vous" vers le "tu", faut s'attendre à la même chose avec "Lorsque pleurent les anges". Le ton employé sera assez violent, assez urbain et l'aventure à vivre assez dure (niveau psychologique, enfin du moins j'essaierais de la rendre déstabilisante...).
Le "tu" sera l'occasion de rapprocher le lecteur au plus près du texte, de manière à ce qu'il ressente le narrateur proche de lui dans son périple. Je voulais la même chose avec Georges. Que le lecteur s'identifie au zombi qu'il incarne et que le narrateur soit comme une voix off omniprésente.

[quote=skarn]J'ai l'impression que beaucoup plus aurait pu être fait avec un tel concept.
Oui, c'est vrai. Mais je voulais privilégier le coté non-linéaire (essayer de réussir au moins une fois dans une de mes avh's !) et les 50§ m'ont beaucoup aidés à tracer des voies différentes pour atteindre des fins différentes. Je ne pense pas que j'aurais pu développer un style comme celui de cette avh sur un grand nombre de paragraphes. Je ne tiens pas la longueur avec ces "délires" à chaque section. Mais justement le concours de mini-avh est nickel pour tenter des trucs un peu fous, tenter des concepts et prendre des risques sans perdre trop de temps. Écrire 50§ ne demande pas le même investissement en temps qu'une avh de 400§ !

skarn a écrit :*Si on descend par l'escalier nord, on est bloqué et on ressort... mais on est plus tard renvoyé vers ce même escalier, mystérieusement débloqué.
*Au 49, si le score est égal, ni inférieur ni supérieur, on reste coincé dans une boucle temporel.

Pour l'escalier nord, je ne retrouve pas le numéro du paragraphe dont tu veux parler... Peux-tu me le donner s'il te plaît.

Pour le bug du 49, c'est un vrai bug de ma part. Je pense que tu peux considérer qu'un lancer donnant une égalité te donne droit à une relance sans perte de PE mais signifie aussi que le verre a résisté à tes coups. Wink
Pour les autres tests c'est d'ailleurs pareil (si tu suis les règles d'intro) : une égalité doit être considérée comme un tirage nul, à rejouer donc. Erreur de ma part.

Pour les quatre remarques :

- Pour la chance, il me semble que la chance est utile une fois ou deux lors de l'aventure, je vérifierais et l'indiquerais dans un prochain post
- Pour les totaux de départ, je crois avoir calculé lors de la conception de l'avh que tu ne pourrais jamais dépasser ton total de départ, et si toutefois je me suis trompé, tu es un zombi donc tes paramètres physiques peuvent bien faire n'importe quoi après tout !
- Oui, tu saigne dans les chiottes. C'est vrai qu'un zombi qui saigne c'est pas logique ! J'ai sûrement été emporté par mon élan descriptif de la scène gore des WC et j'ai omis ce détail. Mea culpa 2 !
- Pour le code : il est pourtant simple, il suffit de regarder l'élément non pas commun mais basent du code. Par substitution, contexte et imagination, tu devrais pouvoir le trouver !...

Merci en tout cas de ta critique et de ta lecture ! Wink



lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#8
Citation :Je voulais essayer de donner des détails sur l'aspect du zombi (oui je sais le E final !). En fait cette avh m'a servi à essuyer les plâtres pour une prochaine avh, je veux parler de "Lorsque pleurent les anges". L'invasion est laissée de côté car je ne voulais pas perdre de temps sur les causes de l'invasion : ils sont là et puis c'est tout !
Zombi est une orthographe valide, de même que zombie. C'est un choix de l'auteur. Et, je n'ai rien contre le fait de laisser dans l'ombre l'origine de l'invasion, car cela évite justement un déluge de détails irréalistes et sans importance.

Citation :Pour l'escalier nord, je ne retrouve pas le numéro du paragraphe dont tu veux parler... Peux-tu me le donner s'il te plaît.
Tu as le bug en descendant par l'escalier au début (escalier nord donc) au 41, escalier qui est bloqué entre le neuvième et huitième, puis en échouant à briser la vitre, tu es renvoyé vers le huitième au 20... par l'escalier nord.

Citation :Pour le code : il est pourtant simple, il suffit de regarder l'élément non pas commun mais basent du code. Par substitution, contexte et imagination, tu devrais pouvoir le trouver !...
J'ai rien compris à cet indice. Attends... basent -> absent. Donc logiquement les voyelles... je vais chercher encore un peu...
Répondre
#9
Pour le code c'est absent qu'il faut lire, je me suis trompé en frappant. Oui donc l'lélément absent du code c'est quoi ?
Il n'y a que des consonnes, il manque toutes les voyelles. Et la première lettre est un "O".
À ne pas lire si vous n'avez jamais joué l'avh
Show ContentSpoiler:
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#10
Skarn et Tholdur ont déjà relevé le plus intéressant à dire. Moi aussi j'ai trouvé les "Jeunes" bien méprisables pour qu'on ait envie de les massacrer sans scrupule. Cela dédramatise efficacement un sujet douteux (le démembrement, dévorer la chair humaine...) en le justifiant presque.
Plein de bonnes idées amusantes comme le choix des armes, la chute de l'immeuble, les détails sordides à souhait. La qualité de Sunk pour les belles descriptions de la nature parvient à donner de la couleur à cette boucherie de second degré qui m'a fait sourire comme dans les films Shaun of the Dead ou Braindead. La structure de l'AVH m'a un peu moins plu. Certains passages intéressants sont difficiles d'accès, entre autres ceux où il faut tomber de l'immeuble ce qui occasionne une perte sévère alors que, si on veut jouer l'aventure à la loyale, les risques de tomber à 0 en Endurance sont réels. Expérience de jouer un zombie amusante sinon et très originale. Un peu comme jouer un fantôme dans l'un des derniers Jonathan Green non traduits, ça change agréablement.
Répondre
#11
Merci pour ta critique Fitz. C'est bein que tu aies accepté de devenir un bouffeur de viande humaine, j'avais peur que le postulat de départ soit mal pris par la plupart, apparemment, incarner un revenant n'a pas choqué la morale plus que ça ! C'est assez drôle d'ailleurs car bouffer le cerveau de quelques jeunes ça fait sourire, incarner un mafioso et dégommer une pourriture du clan adverse ça fait réfléchir ! Comme quoi dès qu'on sort du "réel", les codes moraux ne sont plus les mêmes !...
Merci pour les comparaisons à shaun of the dead et Braindead. J'ai beaucoup aimé ces films pour leur côté délire et gore sans concession. C'était aussi un peu mon but, faire de la boucherie sans retenue (la scène des chiottes, la scène de bouffe au tout début...).
Pour les scènes dures d'accès, je suis désolé, j'ai pas trop œuvré pour laisser beaucoup de chances au zombi. J'ai impression que sur une faible quantité de paragraphes, l'échec est inévitable si l'on veut donner un tant soit peu de piquant et d'intérêt à l'avh. Je lisais Hissssa de Makan hier soir, je suis mort 4 fois et j'ai gagné un combat que j'aurais pu perdre. Et les autres avh lues présentent un nombre élevé de PFA, je ne dis pas ça pour me justifier mais c'est un constat qui me saute aux yeux, et lorsque j'écrivais je me disais : "putain, là c'est déconné de faire mourir Georges ! Et puis non, ça fera du bein au lecteur d'en prendre plein la tronche !". Je me suis surpris à être sadique et aimé ça... Mais je répète c'est une réaction que je n'avais jamais eue pour els avh's plus longues. Après pour ce qui est de la structure même, de la géographie des lieux et leurs enchainements, j'aurais peut être pu faire mieux, je suis d'accord avec toi. Le huis-clos étant un bâtiment et malheureusement tous les plateaux (étages) se ressemblent un peu Sad...
Pour le changement, c'est effectivement un risque à prendre lorsqu'on écrit une aventure, mais je pense que ce format court et le caractère même du concours permet de tenter des essais courts pour voir si la sauce prendrait sur du plus long...
Merci en tout cas de ta lecture, au fait tu as obtenu quelle fin ?! Et quelles Morts ?! Wink
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#12
Alors je ne me rappelle plus trop car Georges fut ma seconde AVH du mini-Yaz et ce il y a déjà quelques temps...
Ma première fin (et la seule obtenue à la loyale, j'ai ensuite lu sans trop jouer pour survoler le reste après mon premier succès) fut celle où on bat les trois jeunes en fabriquant une espèce de lance-pierre (je sais, c'est flou!).
Je suis mort une première fois en combat par manque de chance contre un adversaire prenable (près du distributeur je crois).
Sinon, j'ai bien aimé le passage de l'agression dans le parking avec les jeunes qui nous tendent un guet-apens (je suis mort également ici).
Répondre
#13
Je viens de finir George, plusieurs fois, et j'ai trouvé que c'était une très bonne AVH, comme je m'y attendais d'ailleurs. Bon, je ne suis pas spécialement fan de zombis, mais incarner George garantit un excellent moment de détente. Le style est clair et agréable, et l'humour omniprésent en dépit de nombreux passages un peu morbides (peut-être un peu trop à mon goût, je suis un peu sensible comme garçon!). J'ai vu dans un post plus haut que Tholdur avait parlé de "Gremlins", et je suis d'accord, on est en plein dans le même esprit potache. Le "tu" ne m'a pas gêné, j'ai trouvé qu'il collait bien à l'ambiance générale de l'aventure.

Sinon, au cours de mes tentatives, j'ai trouvé qu'on retombait un peu trop souvent sur la "World Cup Zombi 2012". "Une ballade au grand air" est quand-même difficile à atteindre, surtout quand on ne passe pas par la fenêtre, non?

Quant au PFA des toilettes, il est excellent, mais je n'ai pas encore trouvé comment y parvenir...

En tout cas le fait d'incarner un zombi change vraiment de ce qu'on a l'habitude de lire, c'est vraiment le gros plus de l'AVH. J'ai pris un grand plaisir à pourchasser ces jeun's bien débiles. La description que tu en fais fait froid dans le dos... J'espère qu'ils ne sont pas tous comme ça!
Répondre
#14
Merci pour tes commentaires Kraken !
Heureux de savoir que tu as passé un bon moment avec l'aventure de Georges et que tu l'as finie, plusieurs fois. C'est que l'aventure t'as donné envie d'en parcourir les moindres étages, si je peux le dire ainsi !
Le "Tu" ne t'as pas gêné et c'est une bonne chose, apparemment le ton employé collait bien avec le pronom de "proximité". C'était – et je l'ai déjà mentionné plus haut – un essai pour vérifier si l'emploi du "tu" était possible. Ma future avh "Lorsque pleurent les anges", utilisera le "tu" en narration.

Pour la "world cup 2012" trois paragraphes t'y conduisent, pour la "ballade au grand air" En effet il te faut passer la fenêtre pour l'atteindre mais une fois dehors il te faut encore faire le bon choix pour accéder au chemin conduisant au 50...

Pour le pfa des chiottes, tu y accèdes
Show ContentSpoiler:

Merci pour ta lecture et pour ta motivation à incarner un zomblard ! Pour les jeun's c'est bien sûr une critique ultra poussée et délirante : les jeunes ne sont bien évidemment pas tous comme ça, méchants et benêts, fort heureusement ! Wink

@ skarn : je viens de vérifier le bug de l'escalier nord, effectivement je me suis embarqué dans les désignations/descriptions, je voulais conduire le lecteur à l'autre escalier, pas celui qui est bloqué deux paragraphes plus tôt. En fait dans mon idée j'avais un hall avec deux escaliers non pas Nord/Sud mais orientés Est/Ouest. On est dans la partie Nord du bâtiment et on y veint en en sort par deux escaliers est/ouest. La vitre qui te bloque sépare les plateaux Nord et Sud. Pour faire clair, imagines une horloge, midi et 6 heures sont les 2 plateaux du bâtiment, 11h et 1h sont les deux escaliers. 1h étant celui du départ, bloqué. tu devais sortir à 11h ! Mea culpa ! Wink
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#15
Donc, je viens de faire George. J'ai trouvé deux fins.
Show ContentSpoiler:
Cette AVH est très mauvaise, une horreur, a enterrer...





Nan, je plaisante, j'adore le concept en faite. L'aventure, n'était pas difficile, j'ai apprécier l'humour décalé et assez... décomposé de l'oeuvre. ( J'assume mon jeu de mot).
Les jeunes sont assez cons et mesquin, effectivement, pour qu'on ne puissent pas éprouver de pitié. Le "Tu" n'est pas gênant, avec l'humour, c'est pas choquant.
Donc, en conclusion : J'ai adoré cette aventure, pour son coté décalé, son humour et son thème.

Voila un court Feeback.
[Image: 99416.jpg]
Un livre dont vous êtes le héros écrit.
Le F.O.U, Front Orthographique Uni :
http://lefou.forumsactifs.net/forum.htm
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)