Sondage : Quelle réaction vous a essentiellement inspiré le paragraphe 124 ?
Ce sondage est fermé.
Hein ?!??
33.33%
6 33.33%
Grrr...
0%
0 0%
Raaah !
5.56%
1 5.56%
Bouh !
0%
0 0%
Pfff...
5.56%
1 5.56%
Hmmm...
11.11%
2 11.11%
Euh...
11.11%
2 11.11%
Bah...
0%
0 0%
J'ai bien aimé.
33.33%
6 33.33%
Total 18 vote(s) 100%
* Vous avez voté pour cette proposition. [Voir les résultats]

Au coeur d'un cercle de sable et d'eau (Outremer)
#1
Banzaï ! comme disent les Sioux (et autres peuples d'Amérique Latine).

Voici donc la troisième AVH que j'achève un 31 décembre, à moins de deux heures de minuit. Je la joins en attaché à ce message avant qu'elle ne puisse être publiée sur Xhoromag.

Ce n'est pas l'aventure de sci-fi dont j'avais précédemment posté un extrait. Je reviendrai à celle-là en 2012. Cette AVH-ci se déroule dans un cadre inspiré de la Polynésie.

L'AVH fait 128 paragraphes et n'a ni dés ni règles. Comme Labyrinthe, donc (que j'avais fini encore plus tardivement un 31/12), mais je vous rassure : la difficulté n'est pas aussi importante. Je serais cependant surpris que quelqu'un réussisse l'aventure du premier coup !


J'espère que cela vous plaiera !


***AJOUT - Ca n'est visiblement pas du tout clair, alors je vais le mentionner dans ce message-ci : le paragraphe 124 n'est pas une erreur de renvoi.***

***AJOUT - J'ai supprimé la pièce jointe puisque l'AVH est disponible sur Xho. En échange, j'ai ajouté un sondage sur le point de l'AVH qui est visiblement le plus contentieux...***

***AJOUT - En attendant la nouvelle version de Xho, la version corrigée de l'AVH est disponible ici.***


Pièces jointes Miniature(s)
   

.doc   CercleSE.doc (Taille : 160,5 Ko / Téléchargements : 31)
Répondre
#2
J'ai l'impression qu'il y a des erreurs de renvoi, j'en avise Outremer par MP
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#3
Le 124 n'est pas une erreur de renvoi, même si je réalise qu'il peut en donner l'impression.

Show ContentSpoiler:
Répondre
#4
... en moins convaincant. Ce PFA avait au moins le mérite d'expliquer notre sort ; le présent 124 nous laisse dans le brouillard. Trop frustrant pour laisser une bonne impression en tant que fin d'aventure, pas assez pour donner envie de relire à mon goût.
Répondre
#5
Notre héroïne polynésienne observe la musculature de sa rivale d’un œil calculateur, arf.

Bon, tout ce que je sais de la Polynésie je l’ai appris dans la BD Norbert&Kari, donc… mais l’ambiance est intéressante, l’héroïne crédible, l’histoire bien écrite.
Dans l’épisode intermédiaire la gestion du Temps est très fine et il y a beaucoup de subtilités cachées.

Je ne vais pas spoiler la fin ( juste pour dire qu’elle est forte et bien organisée; EDIT la fin n'est pas triste dans le genre, je l'avais lue trop vite, ELLE N'EST PAS GENTILLE DU TOUT Mrgreen ), je me contenterai de revenir sur le problème du 124. Outremer a indiqué que c’était un PFA, donc le réflexe va être de chercher les chemins qui conduisent ailleurs. Ils sont loin d’être évidents, mais pas illogiques. Pas illogiques une fois qu’on les a empruntés et qu’on sait de quoi il retourne.
Et c’est aussi le problème du 124, tel qu’il est actuellement ( 1° version, je ne sais pas si Outremer va céder à mes objurgations pathétiques de le refaire; je le comprendrais d’ailleurs s’il ne le faisait pas parce que c’est vrai qu’il est bien écrit; peut-être faudrait-il le faire venir à la suite d’un § supplémentaire qui dirait ce qui nous est arrivé ? ): on ne comprend la logique de ce PFA que si on l’a évité, sinon la réaction c’est WTF ?? Même dans les pires bouses, quand l’auteur nous tue de façon absolument injuste et arbitraire, on sait au moins qu’on meurt et comment… là on peut tout aussi bien croire qu’on est repartie dans le soleil couchant ou que n’importe quoi d’autre.
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#6
Ce paragraphe manque peut-être de la clarté nécessaire considérant que la plupart des joueurs vont probablement s'y retrouver. Je le trouvais absolument limpide lorsque je l'ai imaginé, mais vous me ferez observer que je suis l'auteur...

Cependant, à moins que ce paragraphe ne vous inspire une haine inextinguible à mon encontre, j'aimerais bien avoir des commentaires sur le reste.


(01/01/2012, 01:04)ashimbabbar a écrit : Notre héroïne polynésienne observe la musculature de sa rivale d’un œil calculateur, arf.

Ah, quand même ! Je me disais "J'écris une aventure où les personnages sont généralement à moitié à poil, sinon moins, et Ashimbabbar ne fait pas la moindre remarque !" C'était vexant !

(01/01/2012, 01:04)ashimbabbar a écrit : Même dans les pires bouses, quand l’auteur nous tue de façon absolument injuste et arbitraire, on sait au moins qu’on meurt et comment…

Ca se discute. Je me souviens d'un PFA dans "Les sceaux de la destruction"...
Répondre
#7
(01/01/2012, 01:05)Outremer a écrit : Ah, quand même ! Je me disais "J'écris une aventure où les personnages sont généralement à moitié à poil, sinon moins, et Ashimbabbar ne fait pas la moindre remarque !" C'était vexant !

si ça peut te rassurer Outremer, c'est la première des notes que j'avais prises Mrgreen
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#8
(01/01/2012, 01:05)Outremer a écrit : Cependant, à moins que ce paragraphe ne vous inspire une haine inextinguible à mon encontre, j'aimerais bien avoir des commentaires sur le reste.

Mon sens critique a plus ou moins suivi mes ambitions littéraires au fond de la cuvette. Je me contenterai de signaler qu'au 7, utiliser « la plupart de » avec un singulier n'est pas très harmonieux (mais le TLFi admet cet usage, quoique vieilli).
Répondre
#9
J'ai oublié de le mentionner, mais cette AVH est en fait une adaptation de l'idée que j'avais eu pour le projet d'aventure collective de Sukumvit. Le scénario m'était resté dans la tête et j'ai finalement réalisé que je ne supportais pas de ne rien en faire.

Répondre
#10
Mes espoirs de Yaz s'envolent mais il me tarde de découvrir cette AVH. Tongue
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre
#11
Voilà, je viens de la démarrer.
Le début est très bon Wink
Répondre
#12
Je l'ai ajoutée sur Xho.
Répondre
#13
Bon vu que tu es un de nos meilleurs auteurs, je vais en profiter pour pignocher. Et ça commence fort ^^

« Au fil de votre approche, tandis que le trait clair d'une plage apparaît entre le bleu sombre de l'eau et le foisonnement vert des arbres »
Alors je sais pas pourquoi, mais même si je comprends le tableau que tu veux dépeindre (en utilisant les couleurs), je trouve cette phrase lourde. J’aurais mis… « vert foisonnement » plutôt que « foisonnement vert » Mrgreen (oui, je suis taquin cette année)
Plus sérieusement (enfin j’étais sérieux, je trouve que ça sonne mieux comme ça), tu aurais pu trouver des noms de couleurs un peu moins classiques, un peu plus exotique (genre pierres précieuses comme opale, doivent bien avoir des trucs de ce genre en polynésie). Bon, mis à part ça, le début est pas mal.

« Une jeune fille appelée Runuhati va aussitôt vous chercher une moitié de langouste, assumant visiblement que manger vous donnera la force de poursuivre votre récit. »
Tu aimes l’anglais Outremer ? I assume that. It would explain your pseudo by the way.


C’est bien, un auteur honnête qui ne s’arrange pas pour que le nombre de paragraphes sont un chiffre rond (ou alors on n’a pas eu le temps ? Mrgreen).

Pour les règles, étant moi-même partisan des systèmes simplifiés, je ne suis pas gêné par leur absence (enfin, il y a le Temps, quand même ^^), d’autant plus que c’est un gage de qualité du scénario : dans bien des livres-jeux, une part importante des choix tourne autour des objets et des capacités. Là, on a beaucoup de choix de dialogues par exemple.

Pour les numéros des îles, ç’aurait pu être malin de leur faire correspondre des numéros de paragraphes intuitifs (île 2 : 20, île 3 : 30, etc.). Et surtout, il manque une carte !!!

Sinon je n’ai pas trouvé le 124 si horrible que ça (mais il faut dire que j’ai été prévenu en lisant les feedbacks). Je trouve qu’il renforce le suspens pour la lecture suivante.

Donc voilà, il y a une certaine ambiance, un aspect enquête/exploration bien mené. Je développerai un peu lors de ma prochaine lecture.
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#14
Oh, une nouvelle aventure d'Outremer. Et moi qui croyais que le classement du Yaz n'était plus fixé depuis qu'Oiseau a annoncé que Neige d'Automne ne participerait que l'année prochaine.

Croisement entre L'Île où Tout s'Achève ou Commence pour l'ambiance et Labyrinthe pour la difficulté, voilà donc l'Outremer nouveau.

Bon, commençons par les classiques d'Outremer : bonne histoire, bon style, personnages intéressants. Et l'indispensable blague sur l'omniprésence du cul dans les avh du sire est évidemment alimentée par la thématique générale : deux jeunes filles nues (ou presque) participent à une épreuve qui feront d'elles des adultes. Moi je dis ça, je dis rien.

Pour ce qui est de la difficulté...

Meneldur a défini dans un autre sujet ce qu'était un Choix Dément à la Outremer : un choix que #1 Personne ne prend du premier coup et que #2 Son auteur trouve parfaitement logique. Ici, l'aventure en est truffé.

En effet, l'aventure n'est pas un OTP au sens strict. En fait, il est même possible de gagner en ayant rien foutu de l'aventure et en prenant juste un enchaînement de bons choix (l'alternative étant mortelle) à la fin. Il est bien sûr possible d'élargir le champ des possibilités à la fin à l'aide d'objets divers... sauf que les plus utiles sont eux-mêmes planqués derrière des enchaînements de CDO !*

Et ce 124... La première fois, c'est rigolo. Je me suis dit « Bon, j'ai raté une bonne partie de l'aventure et mon personnage n'a rien compris, soit, je ferai mieux ensuite ». La n-ième fois qu'on y revient, c'est tout de suite beaucoup moins drôle, surtout que j'avais beau avoir des théories, je n'avais aucun moyen de les prouver avant de trouver par hasard le bon choix**. Dans les faits, il est un rien frustrant de ne pouvoir identifier le danger avant qu'il ne soit trop tard (impossible de réellement enquêter sur les points qui gênent l'héroïne), et donc d'avoir des préparatifs un rien aléatoires.

Donc, comme Laby, bonne aventure, mais pas facile, facile.

Mon personnage préférée est clairement
Show ContentSpoiler:

À noter que j'ai eu des problèmes d'encodage d'accents (remplacés par des caractères chinois) en ouvrant le .doc, mais je les ai résolus... un rien bourrinement (j'ai ouvert le fichier avec un éditeur de texte, virez toutes les merdes de Word version je-sais-pas-quoi sous Mac OS-X et converti en fichier texte brut).

*Notamment :
Show ContentSpoiler:

**En particulier, c'est quoi cette arnaque :
Show ContentSpoiler:
Répondre
#15
Quelques petits commentaires supplémentaires :

Les indices sur la nature occupants de l’ilot est distillée au compte-goutte, on s'en rend compte en relisant.

Le §95 est magnifiquement cynique.

D'une manière générale, l'exploration des îles est bien plaisante.

Ah oui, tout comme Fitz, tu ne prends pas la peine de justifier ton texte ? Tss, ces lauréats du Yaz se croient tout permis…
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)