Feedback pour l'Assassin
#1
Suite à la demande de VIC sur le forum de la bibliothèque des aventuriers, je crée un feedback pour ma première AVH, disponible sur xho.
Répondre
#2
Hello, en fait c'est Tholdur qui me l'a suggéré, je n'ai fait que relayer entre les 2 fofos.

J'en profite pour te suggérer aussi de venir poster dans le topic présentations, même si j'avais déjà un peu parlé de toi ici dans le topic sur l'âge moyen des forumers.

Je commencerais bientôt la lecture de ton AVH ...
Répondre
#3
Merci!Je n'avais pas vu qu'il y avait un topic de présentation. J'y vais de ce clic.
Répondre
#4
En fait je pensais plutôt que ce serait Oiseau qui le ferait, comme pour l'AVH de Fitz. Toujours est-il que j'ai joué à cette AVH hier soir et donc je profite du topic...

Autant le dire tout de suite, je pense que tu as un énorme potentiel. Réussir ce que tu as fait à seulement 13 ans n'est pas donné à tout le monde, j'en suis certain. Marcheras-tu dans les trace de l'illustrissime Oiseau? Seul l'avenir le dira, mais en tout cas je t'encourage très fortement à poursuivre l'écriture. Je suis allé jeter un oeil sur l'autre forum et j'ai vu que tu avais déjà deux autres projets en cours (là encore, pour faire le parallèle avec la boulimie d'écriture de Oiseau, il n'y a qu'un pas!), et c'est vraiment une excellente chose: plus tu écriras, plus tu t'amélioreras, et je parie que dans 10 ans si tu es toujours motivé par ce genre d'exercices on aura droit à de sacrés morceaux d'anthologie.

Mais revenons-en à L'assassin.

On sent tout de suite que les règles sont le fruit d'un vrai travail.
Je suppose que tu as lu - et apprécié- l'Assassin Royal de Robin Hobb, car l'intro s'en inspire fortement pour de très nombreux aspects, comme "l'obligation de servir" par exemple. Au passage j'ai été très amusé par manière dont est suggérée notre venue au monde, je ne sais pas si l'effet comique était volontaire, mais cela m'a bien plu.
Pour l'histoire, le début du trajet est relativement facile, en tout cas je n'ai pas connu beaucoup de difficulté jusqu'à "l'habitant des marais" où je suis tombé sur un des rares pfa (qui sont presque tous à ce niveau de l'aventure). J'ai du combattre un ours, et c'est là qu'un défaut des règles de combat est apparu, avec ma vitesse de 20, jamais le plantigrade n'a pu me blesser. Bon je ne vais pas m'en plaindre si c'est à mon avantage, mais il faudra penser dans tes prochaines AVH à équilibrer le système de jeu.
J'ai bien aimé le passage de l'empoisonnement (évitable sans doute), car avec mon endurance de 10, j'ai vraiment été sous tension pour les paragraphes suivants (je suis à nouveau tombé sur un pfa, mais parce que j'ai sans doute mal lu, je ne pensais pas que j'étais encore sur le radeau).
Lorsqu'on retrouve la civilisation, là encore j'ai aimé la trouvaille que je qualifierai d'hygiénique pour tromper les gardes. L'accomplissement de notre mission n'est pas très compliquée, mais j'ai adoré la fait que l'on doive surtout utiliser des objets pris au départ. En effet, dans la plupart des aventures, il faut réussir à récupérer un artéfact pour tuer le grand méchant, et sans lui c'est la mort assurée. Mais là non, c'est somme toute d'une logique imparable, et c'est pour ça que j'applaudit à cette idée: on prend ce qu'on sait avoir besoin avant de partir en mission, en bon assassin que nous sommes. Enfin un héros qui a l'intelligence de partir avec tout ce qu'il lui faut pour réussir son objectif! Vraiment un grand bravo pour ce point. Le retour est occulté et c'est un peu dommage, mais bon c'est déjà pas mal. J'ai bien aimé aussi que le héros se pose à plusieurs reprises des questions sur son métier, qu'il se force à ne pas douter mais qu'il ne peut s'en empêcher complètement. Là aussi une influence de l'Assassin Royal? Cela aurait peut-être pu être plus développé encore, mais il n'y a que 100§, et je crois que tu es encore un peu jeune pour brosser un portrait psychologique "soutenu".
Le style, relativement à l'âge, est de bonne facture, sans maladresse frappante. Quelques fautes d'orthographe trainent ici ou là (tu aurais pu faire un copier-coller sous word pour utiliser le correcteur d'orthographe et éliminer les plus flagrantes), mais ce n'est pas trop méchant et le tout se lit de manière plutôt fluide. Ton AVH m'a un peu fait penser à celle d'Albatur (comme si tu était Albatur jeune en quelque sorte^^).

Bon pour un Yaz cela me semble un peu juste, car ici on a des vieux briscards qui n'en sont plus à leur coup d'essai Wink mais je le redis, si je devais parier sur l'avenir, c'est sur toi que je miserai!

Quelques petites remarques pour finir:
-A un moment, il me semble que c'est le §2, on a trois chemins et seulement deux renvois de §.
-A un autre, on nous parle de sud-est, sud... et ensuite on nous dit de prendre le chemin de droite ou de gauche: la gymnastique est un peu pénible de se dire: je viens du nord, donc si je veux aller au sud-est c'est le chemin de gauche...
-Je suis tombé sur le passage où tu t'es "incarné" (l'organiste). C'était bien sympa avec le coup des clavecins qui sont partout! On sent le côté militant pour ton instrument de prédilection.

Voilà, j'espère quand même ne pas t'avoir donné la grosse tête après tous ces compliments, car ce n'est pas le tout d'avoir un potentiel, encore faut-il réussir à le confirmer.
Rendez-vous dans 10 ans^^ (enfin avant pour d'autres feeds j'espère!)
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#5
Merci!Tu as effectivement reconnu mes influences. Effectivemment, pour le yaz, c'est un peu juste, mais je me suis dit que j'aurais peut-être plus de lecteur.
Encore merci!
A bientôt sur le feed des Bois Maudits!
Répondre
#6
Un feedback rapide et incomplet pour ma première tentative de ton avh :
Quelques bonnes idées m'ont plues, d'autres moins je te donne mon commentaire en essayant de suivre ma propre progression. Pour info je suis assez fatigué en ce moment donc peut être quelques trucs m'ont échappé ou certains de mes commentaires vont te paraitre brutaux, n'en tiens pas compte, il n'y aurait rien de méchant Wink

Les règles :
J'ai trouvé la façon de les agencer un peu confuse, je dis bien la façon car les règles en elles-même paraissent sympa et fun à jouer.
Tu aurais peut être du faire plusieurs sections avec enchaînement logique, genre équipement, aptitudes et combats. noter les test de discrétion au sein même de la capacité discrétion. Enfin, essayer de réorganiser cela pour que le lecteur ne soit pas obligé de lire le haut, de partir voir les combats, de revenir plus haut etc...
Erreur et fougue de la jeunesse, rien de grave je te rassures.

110 points à répartir ? la vache ! Bonne idée de faire répartir au joueur plutôt qu'un hasardeux lancer de dés, mais j'aurais aimé savoir quoi répartir en fonction des usages de mes différentes aptitudes (cf plus haut). Bref je m'enquille 15 partout sauf en Endurance où je met 20.

L'équipement : Une épée pour un assassin ? Oh non ! moi qui rêvais déjà de tuer un notable avec une lame effilée ou l'étrangler avec un fil de je ne sais quoi, je me voyais en Assassin's Creed mélangé à Hitman ! Bon va pour l'épée.

Les combats : mort avant d'avoir pu en livrer un, mais ils me paraissent un poil compliqués ou alors tes explications ne sont pas super claires. Je te dirais ça après un bon "fight" !

J'attaque l'aventure : Intro bien écrite, beaucoup d'infos d'entrée de jeu, ça oblige à lire lentement et donc à savourer chaque mot utilisé. En revanche on note quelques fautes d'ortho, mais vu ton jeune âge et vu les miennes à 30 balais, je ne dirais rien là-dessus... Si en fait ! Au plus tu vas écrire, au moins tu en feras, sérieux !
Le mélange des temps utilisés est aussi délicat au niveau suivi de lecture, passé composé pour du passé simple, et d’autres formes qui m’ont parues bizarres, je ne jugerais pas plus avant, je ne suis pas assez calé, c’est juste une histoire de « ressenti ».

L'enchaînement des paragraphes droite-gauche-milieu ou Sud-Sud/Est-Sud/Ouest ne m'ont jamais vraiment plu ou alors déguise-les comme te l’a expliqué Voyageur Solitaire je crois (voir plus haut).

Les descriptions sont bien emmenées, fluides et bien imaginées (les collines blanches, le col de la mort) ça reste classique mais ton petit plus c’est que tu trouves une explication à chaque nom de lieu : une preuve d’imagination fertile qui s’affirmera avec les années… Wink D'autant que je suis fan de descriptions immersives, c'est un des trucs que je recherche en priorité dans une aventure (que je lis ou que j'écris...), d'ailleurs certains de tes passages m'ont fait imaginer la Comté de Frodon Sacquet...

Bonne idées les vapeurs toxiques des marais qui font chuter progressivement l’endurance Wink

Ma fin : Après moult péripéties sur ce p*****de torrent, je perd comme un bênet, éclaté contre un rocher ! ahhh !
Pour info, si je descend un torrent à fort courant, je fais tout sauf dodo !

Je relirais cette avh, mais au vu de ton jeune âge et de ton imagination on (prés)sent que tu vas t’améliorer encore et encore, c’est que le début, d’accord ? Wink

PS : J'avais dit "feedback rapide" la prochaine fois, je serais plus précis et plus "organisé" Wink
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre
#7
J’avais écrit mon premier roman à peu près à ton âge, à 11-12 (un livre policier d’une cinquantaine de pages word, je crois, il droit traîner dans le vieil ordi familial, en supposant qu’il n’ait pas été jeté, faudra que je regarde quand je rentrerai, mais avec le recul ça risque de me paraître insipide –ou de m’émouvoir...). Par la suite, après quelques essais ratés, je suis passé directement aux livres-jeux avec l’Or Venu de l’Est. Ce que je peux te conseiller, c’est de continuer à beaucoup lire, et essayer d’améliorer ton style, tes scénarios, plutôt que d’écrire frénétiquement -mais je ne voudrais pas non plus brider ton inspiration effrénée. Le fait est que la littéraction est un genre plus complexe que le roman classique, puisqu’il y a la structure particulière inhérente à tout livre-jeu à gérer, plus les éventuelles règles de jeu. Ce qui demande pas mal de réflexion en amont. Et toi, tu as en plus à gérer le fait que tu écris depuis peu (même si tu as pu commencer à écrire des histoires depuis quelques années, ça reste peu). Tu as donc une bonne marge de progrès, mais elle reste à acquérir.


Ce qui suit, je l’ai écrit pour t’aider à t’améliorer justement. J’ai pointé ce qui -à mes yeux- pose problème, sans tenir compte de ton âge. Voici donc des commentaires que j’espère constructifs (et qui, bien que critiques, n'ont rien d'agressifs) :

« Avant de commencer cette aventure, vous devez déterminer vos forces et vos faiblesses, savoir ce que vous transportez, devez faire et prendre connaissance des règles. »
Phrase mal construite dans sa deuxième partie. En modifiant le moins possible, ça donnerait : "Avant de commencer cette aventure, vous devez déterminer vos forces et vos faiblesses, savoir ce que vous transportez et devez faire, en prenant connaissance des règles". Il reste la répétition de « devez » et ça reste moyen, mais il n’y a plus la virgule entre transportez et devez faire qui casse le sens de la phrase, et prendre connaissance des règles n’est pas mis sur le même pied d’égalité que le reste.

Au niveau des règles, le nombre de points à répartir semble à première vue excessif mais se justifie par le nombre important de caractéristique. Ce dernier semble lui aussi excessif, mais peut se justifier par le fait qu’il rend compte de manière très précise des qualités nécessaires à tout assassin. Le 4-uplets (Habileté, Vitesse, Vivacité, Agilité) peut sembler redondant mais tu différencies bien chaque capacité, donc pas de problème.

Moult répétitions de « ne compte pas pour un objet ».

Tiens, tu m’as appris le mot simple -au sens de médicament formé d'une seule substance ou qui n'a pas subi de préparation- (en même temps, ça date du XIIIème siècle, tu es sûr d’avoir 13 ans ? Tongue ). On ne sait pas à quoi servent les plantes que contient le coffret.

Les tests de Discrétion ont l’air équilibrés (mais 4 dés, ça risque d’être assez lourd). L’idée de la perte des points de Discrétion est bonne.

Les combats sont assez compliqués, et il est facile de faire des erreurs d’équilibrage avec ce système. Des règles de combat qui me paraissent décidément bien lourdes (et ne jouant déjà pas souvent, inutile de dire que je vais lire en free-reading -sans jouer, quoi).



Une intro qui comporte quelques maladresses, et qui n'est pas assez fluide ; les phrases s’enchaînent un peu difficilement, surtout au début. Ce manque de structure dans l’intro est mis en évidence par le fait qu’elle n’est pas structurée visuellement ; pas de retour à la ligne ou de sauts de lignes qui l’auraient divisée en paragraphes. Il y a aussi un problème au niveau des temps qui gêne la fluidité ; tu alternes passé composé, passé simple, présent... parfois ça va, parfois c’est à tort. Exemple : « Pendant deux siècles, ils ont attaqué »->attaquèrent.
Un détail important est omis : on ne sait pas à quel âge on commence l’aventure (l’entraînement débute à 10 ans, certes, mais dure combien de temps ?).
Marais Infernaux, ça fait un peu cliché.

L’histoire est parsemée de fautes d’orthographes (exemple : Sans vous arrêtez->arrêter), je ne t’en tiens pas trop rigueur, du moment que ça ne crée pas de doutes au niveau du sens, je m’en fous un peu, mais d’autres ne seront pas d’accord.



Passons aux points positifs à présent :

-L’idée d’incarner un assassin est plutôt originale dans le monde des AVH, et les règles mettent bien en relief l’adresse physique de l’assassin avec le 4-uplets (Habileté, Vitesse, Vivacité, Agilité), ainsi que ses compétences subsidiaires (avec les plantes empoisonnées).
-Ce n’est pas une mauvaise AVH. Ça aurait pu être le cas, en particulier pour ta première fois, et on sent que tu cherches encore tes marques, que tu t’accroches à ce que tu connais, au risque de créer une atmosphère au peu monotone au début. Mais tu as aussi tes propres idées (le coup de l’orgue, du bain, les différents modes d’empoisonnements –quoique ça a peut-être été emprunté à l’Assassin royal, que je n’ai pas lu) .
-Ah oui, le fait qu’on commence avec un équipement complet est original aussi (même s’il y a des raisons pour que généralement, on commence avec un perso quasiment à poil : ça donne une meilleur capacité de progression, alors que là, on commence avec le sac à dos rempli à ras-bord). Mais cet équipement complet est justifié par l’histoire, donc ça passe.

Une remarque : il aurait pu y avoir des fins différentes selon qu’on faisait passer la mort du noble pour naturelle ou pas (mais c’est vrai qu’avec le garde mort devant la porte, difficile de faire croire que ce n’est pas un assassinat). Un assassin doit être discret, et la meilleure manière de l'être, ce n'est pas de faire croire qu'il n'est pas l'assassin, mais de laisser penser qu'il n'y a pas d'assassiné.

En résumé, si ce n'est pas une AVH absolument géniale, c'est un début plutôt prometteur. Quant à dire que tu deviendras un Oiseau bis, je n'en sais rien, mais je pense que ça vaut largement le coup pour toi de persévérer. Pas nécessairement en écrivant énormément, mais en t'appliquant. Tu as déjà un peu perçu tes limites actuelles en limitant le format à 101 paragraphes, continue sur les petits formats, en essayant de gagner en densité -sauf les règles, fais-en des plus light au niveau des combats, il a fallu longtemps pour en convaincre Oiseau, j'espère que ça ira plus vite avec toi Cool
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#8
Le début de cette AVH m'a fortement fait penser à l'Assassin Royal avec le bâtard devenu empoisonneur du souverain et ses scrupules à accomplir son devoir. Malgré ça, l'ensemble ne m'a pas enthousiasmé.
Les 110 points à répartir imposent presque l'usage de la calculette et je n'ai pas compris grand chose aux combats. Après avoir analysé dans tous les sens cette partie, j'en étais arrivé à la conclusion qu'un haut score de Vitesse permettait de gagner tous les combats de l'aventure. J'ai dû me tromper quelque part... Ce qui fit qu'après avoir joué 3 fois selon les règles, j'ai fait ma dernière tentative en roue libre, en lisant sans jouer.
La première partie bucolique manque singulièrement d'action et je n'ai pas compris pourquoi on avait tous ces paragraphes sans choix à effectuer. Quand il y en a, ce sont trop souvent des choix de directions cardinales ou des gauche-droite.
La seconde partie dans le marais est effectivement mortelle. J'ai bien ressenti la difficulté et la dangerosité de ce secteur même si je me suis demandé alors pourquoi le héros ne fait pas un détour pour l'éviter.
Quant à la troisième partie dans la ville, c'est la plus intéressante avec le choix des poisons par exemple.
Ce qui m'a surtout dérangé est le nombre de fautes d'orthographe ou de syntaxe. Malgré des efforts louables pour agrémenter le texte d'un vocabulaire précis, certains passages étaient même difficiles à lire à cause de ces fautes de français. C'est peut-être exagéré de ma part mais c'est comme ça que je l'ai ressenti. Avec un correcteur d'orthographe plus efficace et une meilleure mise en forme des phrases (qui se succèdent souvent sans retours à la ligne), ça aurait été mieux.

EDIT : je viens de comprendre que tu as 13 ans! Alors là, Eek !!
En effet, tu vas progresser à vitesse grand V à force de lire et d'écrire et quand je vois ce que tu as écrit maintenant, j'espère sincèrement que tu continueras à garder la passion et pouvoir te lire dans 10 ans comme dit tholdur car ça risque de vraiment bien donner! Yep


Répondre
#9
Salut,

J'attendais la deuxième version pour faire mon feedback. Finalement, je n'ai pas remarqué beaucoup de changement, c'est plus une version 1.1 que 2.0. Donc ma première impression a peu changé.

Généralité :

Cette aventure est fortement (et même plus) inspiré de L’Assassin Royal de Robin Hobb. D'ailleurs je pense précisément au passage dans lequel Fitz part assassiner Royal. Ce qui un problème, dans ce passage Fitz avait une raison particulière de rester cacher et peut-être prendre des chemins plus difficiles mais aussi plus discret. Il ne veut ne pas être découvert par Royal. Dans ton aventure, il n'y pas de véritable raison de rester caché et de passer par les marais infernaux. Un vrai assassin aurait simplement pris l'habit d'un marchand avec un léger maquillage, ou tout autre déguisement. Il y a peu de chance même pour un roturier qui va souvent à la cours de reconnaître un jeune noble qui a en plus aucune fonction officiel. C'est de plus incohérent avec la suite de l'aventure ou en entre publiquement dans le château. Bien sur les petites gens ont peu de chance de nous reconnaître, mais pas les nobles qui risque de traîner (enfin dépend de notre déguisement). Si tu ne change pas cette partie de l'aventure, je pense que l'aventure restera bancal au niveau de la cohérence du scénario.

Les règles :

Premièrement, il y a trop de caractéristique. Sept, c'est valable pour un jeu de rôle, pas selon moi pour un livre-jeu. Surtout que certaine semble inutilisé, je n'ai pas vu ou l'on avait besoin d'éviter les pièges et les projectiles. De plus, la Vivacité n'est qu'un mixte entre Agilité et Vitesse. Je pense que tu peut en faire l'impasse et utiliser ces deux caractéristiques selon les cas. Je pense que la Force est aussi dispensable comme tu le verras par la suite. La vitesse pourrait se déduire de l'agilité.

Pour le combat, il est trop long. Un combat c'est chiant surtout quand aucun choix stratégique ne s'offre à nous. Pour l'instant, il y a trois étape, je pense que tu peux en supprimer deux.

- La première étape, si tu veux créer une conséquence d'une différence de vitesse entre nous et l'adversaire, fait le plutôt sur la base du nombre d'action. Cela ne se calcule qu'une fois. Si j'ai deux fois plus dans le score vitesse que l'adversaire, j'ai deux actions. Pour les résultats décimales tu peux trouver une astuce pour le faire sur un résultat de dés (si tu tiens absolument à le faire). Actuellement avec un score de vitesse faible, tu ne pas pouvoir attaquer du tout.

- La deuxième étape est pour moi la seul vraiment utile. Par contre je ne comprend pas pourquoi tu additionne Habileté et Agilité pour la Force d'Attaque. Pour frapper, on ne compte uniquement sur notre adresse. De plus ce système rend difficile de rater son attaque. Par contre pour nous défendre, on peut parer ou esquiver. Là le choix entre agilité et habileté (avec des conséquences différentes) peut être intéressant. Je pense que lancé deux dés ici serait mieux.

- La troisième étape, je pense que des dégâts fixes pourrait simplifier la chose. Je ne vois l'utilité de calculer les dégâts avec des dés. Trop long.

Ensuite je pense que en tant qu’assassin, nous avons besoin de finir le combat vite. C'est même des plus important (enfin pendant la mission). Je pense que des coups spéciaux serait le mieux. Limite, tous les combats pourrait ce jouer avec des coups spéciaux uniquement. Par exemple trancher la gorge par derrière ; pendant une discutions, plongé la lame dans la gorge ; etc... Certain de ces coups spéciaux méritent d'être intégrer dans les choix de paragraphes. D'autre comme option dans les paragraphes. Je te laisse trouvé des idées par toi-même.

Pour le test de discrétion, je ne vois pas pourquoi celui ci nous enlèverais 1 point à chaque fois. Ce qui peut enlever des points, c'est des actions comme se battre ou faire tomber quelque chose.

L'idée des poisons est franchement la meilleur du livre. Par contre, l'épée à deux mains est pas terrible même si tu as rajouté le poignard. Pourquoi pas une simple épée courte ? Voir rien à part le poignard ?

Le style :

Il est limité, mais à treize ans cela ce comprend. Tu fais mieux que la plupart de tes camarades. A la limite, cela nécessiterait un post à lui-même. Si cela t’intéresse dis le moi. Bien sûr, ces conseils n'engageraient que moi.

D'un point de vue général, tu gagnerai à faire plus de description et plus longue. C'est la partie la plus dure de l'écriture et pourtant la plus nécessaire. Quand tu décris, n'utilise pas les verbes d'action. Exemple, ne dis pas :

"Vous apercevez au plafond un lustre qui brille de milles feux."

mais

"Un lustre au plafond brille de milles feux."

C'est valable sauf si tu veux appuyer spécialement sur un sens. Quand, par exemple tu n'est pas très sûre de ce que tu vois.

L'aventure :

Show ContentSpoiler:


Conclusion :

Je pense que tu devrais faire deux choses : t’approprier plus l'histoire. N'essaye pas de recopier l'Assassin Royal. Surtout parce que Fitz est le plus mauvais exemple d'assassin qui puisse exister. Essaye de vraiment penser à toutes les possibilités à laquelle un assassin penserait. Donne ta vision du métier d'assassin.

Deuxièmement travaille plus le scénario. Actuellement, je ne vois aucune raisons de se cacher. De plus, la question morale que tu cherche à soulever n'a pas forcément sa place. Je pense qu'un assassin formé ne se pose plus la question quand il tue. Du moins dans sa forme la plus simple tel que tu la pose (ce qui d'ailleurs peut nous faire penser que Fitz n'est pas le seul fautif de sa médiocrité). D'ailleurs, actuellement aucun remord pour avoir tuer le garde (pourtant c'est un homme aussi).
Répondre
#10
Ca c'est un feedback détaillé! Eek !.
Je trouve quand même que tu y vas un peu fort, même si je suis globalement d'accord. Après l'auteur à fait des choix, comme passer "inutilement" par les marais, mais cela permet d'ajouter des péripéties, et puis après tout il n'y a peut-être pas d'autres meilleurs chemins (trop longs, trop bien gardés)? Qui s'attendrait à ce que l'assassin passe par-là? Personne! Et c'est justement pour ça qu'il choisit ce chemin improbable. Wink
Ce que j'essaie de démontrer, c'est qu'on ne peut pas fondamentalement dire que ce n'est pas "réaliste" de passer par tel ou tel endroit, car tout chemin, tout choix de l'auteur peut très bien se justifier.

Pour ce qui est de l'inspiration, je ne comprends pas pourquoi Oorgan ne devrait pas s'inspirer de ce qu'il a lu, bien au contraire. Peut-être qu'il a encore du mal à se démarquer de son modèle, mais ça viendra!
Pour les états d'âmes du tueur, la encore question de point de vue. Un tueur reste un homme, ce n'est pas une machine. S'il se "blinde" pour exercer son "métier", il va forcément finir, tôt ou tard, par gamberger. Sinon, c'erst un malade mental psychopathe!

A son âge, j'aurai encore été très loin d'écrire même un embryon du conflit intérieur du héros que nous propose Oorgan.

Si tu veux t'en convaincre, va lire La Liberté ou la Mort, mon AVH écrite à 12 ans (en fait je crois qu'il vaut mieux que tu évites, tu risques de perdre ton temps tant il y a à redire Big Grin )
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#11
Tholdur, je suis entièrement d'accord avec toi et je suis désolé ne ne pas avoir plus nuancer. Mais d'après moi, je ne crois pas que l'âge soit une raison de mettre de l'eau dans son vin. Les critiques c'est pour progresser justement Wink. Moi aussi à 13 ans j’écrivais des choses encore plus stupides.

Pour les états d'âme des tueurs, bien sûr ils en ont. Mais je pense qu'ils sont beaucoup plus complexe. Enfin ce n'est pas simple à imaginer ce genre de chose.
Répondre
#12
Je pense que nous critiquons tous en nous efforçant de donner des conseils judicieux. Mais je pense aussi qu'il faudra du temps à Oorgan pour assimiler tout ça et que cela se traduise par des progrès significatifs.
Il faut d'ailleurs aussi penser à relever tout ce qui est positif, pour qu'il s'en serve comme assise pour ses écrits futurs.
Après on ne peut pas avoir la même exigence avec quelqu'un de 13 ans qu'avec quelqu'un de 15, ou de 18, etc.
Je crois qu'il est plutôt en avance sur son âge, car il me semble qu'il parlait du brevet sur la Taverne, mais bon on n'attend pas la même chose d'une rédaction du brevet et d'une dissertation de philosophie au bac!
Quoi qu'il en soit, je crois en lui s'il garde intacte sa motivation! Wink
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#13
Salut;
Déjà, merci pour ce feed.
Il n'y a qu'un truc que j'ai pas compris, c'est à propos des mes inspirations. J'adore l'Assassin Royal, et je voulais sortir un peu du héros juste et bon.
Pour le coup des marais, il me semblait avoir avancé l'explication faiblarde- trop faiblarde, je te l'accorde- du temps. Il fallait mettre fin au danger qui menaçait la monarchie et l'ordre naissants le plus vite possible.
Je comprend, en reisant, que les règes de combats sont bien trop compliqué, et le nb de carac trop important.
Enfin, bien sûr que ça m'intéresse d'avoir un post sur le style.
Tholdur: Merci de croire en moi Smile
Répondre
#14
Salut,

Pour ton inspiration, j'adore moi aussi l'Assassin Royal. N'empêche que je trouve que Fitz se la joue (un peu) fleur bleue quand il se pose des questions sur le faites de tuer en tant qu'assassin. Dans un contexte moyenâgeux, on se pose moins de question sur la vie et la mort, surtout quand on a reçu une éducation pour ça. Fitz est justement un héros juste et bon qui a été mis à la mauvaise place. Il est absolument pas un bon assassin.

L'explication de la vitesse est un peu faiblarde parce que on peut douter que passer par le marais permet de gagner du temps (un marais en plus infernaux, on le traverse pas comme ça, et en plus par rapport au danger...)

Sinon, ton AVH a des points positifs, l'utilisation des poisons, ton écriture pour ton âges, le fait que tu l'as terminé (c'est jamais simple encore plus quand on est jeune).
Netwak
Répondre
#15
Etant donné que je compte sortir une AVH pour le Yaz, j'ai estimé qu'il fallait que je vote aussi, question d'équité. Donc j'ai attaqué ma lecture des AVH en lice par la première d'Oorgan, en raison de sa courte taille (eh oui je suis un peu fainéant^^)

Tout d'abord les règles : si la partie Equipement est claire et concise, avec des idées très sympas (le coffret pour les plantes, la gourde), en revanche les règles de combat me sont apparues confuses. Pour tout dire, j'ai même fait un parallèle avec Loup* Ardent, ce qui n'est pas bon pour toi.^^ Je trouve qu'elles sont trop compliquées pour une AVH aussi courte et surtout elles m'ont semblées (peut-être à tort) mal équilibrées. Comme Fitz, j'ai l'impression qu'avoir l'avantage en terme de vitesse nous assurait quasiment de remporter le combat et qu'à contrario, un score de vitesse faible était rédhibitoire. Du coup, j'ai arrêté de jouer les combats à ma troisième relecture, qui a d'ailleurs été la bonne. Je pense sincèrement que des règles DF ou LS auraient été plus appropriées pour ce type d'aventure. (ou des règles imaginées mais de ce style)

Passons à l'aventure en elle-même, qui comporte des qualités et des défauts. Commençons par les défauts, tout d'abord le style est parfois brouillon et il y a pas mal de fautes mais vu ton âge je ne vais pas te le reprocher, tu as déjà une belle patte. J'ai trouvé la première partie un peu fastidieuse, avec ces choix de direction répétitifs et qui n'apportent pas grand chose à l'histoire. La partie en ville m'a paru un peu bâclée, on s'introduit dans le château d'Appolosse bien facilement à mon goût. Enfin, il y a quelques PFA un peu vicieux, notamment des carrefour Livingstone (le 26 notamment) et quelques tests mortels.(non obligatoires toutefois m'a-t-il semblé). Enfin, j'ai trouvé le paragraphe de fin un peu court.

Pour les points positifs (parce qu'il y en a), tout d'abord ton monde est très travaillé, on sent que tu as passé du temps dessus et il y a plein de petites descriptions qui prouvent sa profondeur. (des noms de plantes, l'intro...). Ensuite, tu arrivées à instiller une vraie ambiance bucolique, notamment dans les passages de la chapelle ou de la clairière où elle se trouve, ça m'a un peu rappelé l'ambiance des Collines maléfiques. (un vrai compliment pour le coup). Enfin, il y a des idées originales, notamment le possible combat contre le garde à l'entrée du palais où on doit s'arranger pour ne pas le tuer, la fièvre qu'on peut attraper dans le marais, la fin avec les différentes possibilités d'accomplir notre mission. Et la difficulté m’a semblé bien dosée, il faut 2-3 tentatives pour arriver au bout, ce qui est bien pour une AVH de cette taille, et la linéarité est plutôt bien équilibrée aussi, un chemin global mais pas mal de routes secondaires à emprunter.

Bref, ce n'est évidemment pas l'AVH du siècle, elle ne gagnera probablement pas de Yaz, elle n'atteint pas le niveau des AVH d'Oiseau, Fitz ou Outremer mais pour un premier écrit dans le domaine et à ton âge, c'est déjà une belle prouesse, que j'aurai été incapable de réaliser à pareil moment. On sent en outre comme je l'ai dit un vrai style, un réel talent dans les descriptions, et une imagination fertile. Je vais lire tes 2 autres AVH en lice mais je ne peux que t'encourager à continuer comme ça, je pense que tu vas t'améliorer sans cesse !


Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)