Aventure sur Mesure : nouveaux ldvelh Bibliothèque Verte (Hachette)
#1
La collection Bibliothèque Verte avait déjà accueilli par le passé quelques livres-jeux : http://planete-ldvelh.com/page/conquerant1.html.

Ce soir en faisant mes courses j'ai pu remarquer qu'il y avait en tête de gondole dans au supermarché de nouveaux livres-jeux dans cette collection. La série s'appelle Aventure Sur Mesure et contient pour l'instant deux tomes :
- Star Wars : the Clone Wars, la Voie du Jedi : http://www.bibliothequeverte.com/content/star-wars-1
- Prince of Persia : les Sables du Temps, le Choix de Dastan : http://www.bibliothequeverte.com/content/prince-persia
Appréciant les jeux Prince of Persia, j'ai compulsivement acheté ce dernier, d'autant plus que la couverture annonce un public visé de 10-12 ans qui était je crois (corrigez-moi si je me trompe) celui de la collection Folio Junior.
Bon je ne l'ai pas encore lu, mais c'est clairement en dessous des livres Gallimard que nous connaissons. Moins de 150§, pas de règle du jeu, tutoiement et finalement très peu de paragraphes avec des choix (et le cas échéant pas plus de deux alternatives ....). Pas sûr que je m'achète la suite annoncée en fin de livre, le Choix de Tamina

Bon, je ne vais pas me plaindre, ça fait toujours un livre de plus dans ma collection, mais je m'interroge sur le public visé ...
En tout cas, voir en tête de rayon des livres dont vous êtes le héros, c'est déjà pas mal.
Répondre
#2
Ma frangine travaille aux éditions Hachette (elle fait le Guide du Vin) et m'avait dit qu'ils relançaient des LDVELH mais, dans un premier temps destinés aux plus jeunes. Ils ne se mouilleront peut-être un jour à tenter les LDVELH ados que si les premiers se vendent...

Je me suis permis de lui envoyer ton avis Salla, ça ne peut que les intéresser Big Grin
Répondre
#3
Tu lui as précisé que je n'étais pas du public visé ? Big Grin

Enfin pour l'instant ils ne se mouillent pas trop en effet. Ils s'appuient sur des licences connues et qui possèdent déjà des romans normaux dans la collection.

Par contre je viens de vérifier, et les ldvelh Gallimard visent finalement un public de 12 à 15 : http://www.gallimard-jeunesse.fr/3nav/co...collection


Répondre
#4
On a aussi essyé de mes les refiller pendant mes recherches. Mais sa ma tout de suite deplus (sans les avoir testé). Peut tu confirmer l'absance de lancé de dés???


Personelement je trouve que les ldvelh de chez gallimard sont plutot pour un publique ado-adultes. C'est d'alleur pour cela que je m'y replonge avec plaisir.
Répondre
#5
Non, pas de feuille de personnage, pas de combat, pas de lancer de dés .... C'est du basique, du niveau du Challenge des Étoiles ou des Quêtes Sans Fin.
Répondre
#6
Ayant trouvé ces livres, j'ai parcouru celui sur Star Wars et rejoint
Salla sur tous les principaux regrets, à savoir le tutoiement, l'absence
totale de règles, bref tout ce qui nous éloigne des LDVELH classiques,
ceux que nous préférons. Le format est très particulier : de longs
paragraphes, nombreux sans choix à effectuer, mais pas d'aspect roman
déguisé car il n'existe aucun paragraphe convergent! C'est à dire que
chaque choix nous entraîne vers un déroulement différent et les
relectures nous proposent une multitude de scénarios possibles et de
paragraphes de victoire ou de défaites. Même si je n'en ai que de vagues
souvenirs, ça m'a fait penser aux ancêtres des LDVELH modernes, ces
bouquins pour enfants traduits au début des années 80 de l'immense série
(en nombre de livres) "Choisis ta propre aventure".
Par ailleurs, l'écriture n'est pas mal du tout pour des bouquins 10-12
ans. En particulier dans les dialogues et la psychologie du héros et de
son principal acolyte, ça m'aurait beaucoup plu à cet âge-là même si
l'aspect plus ludique des LDVELH classiques m'aurait manqué. Quant au
monde Star Wars, il est très immersif avec beaucoup de termes, de
vocabulaires et de noms de personnages et de lieux que seuls les
connaisseurs apprécieront. Pour quelqu'un qui connaît l'univers en
dehors des seuls films (grâce aux romans, aux jeux vidéos ou plutôt au jeu de rôle pour ma part), c'est très appréciable. Pour les autres, ça risque de paraître un peu abscons. Mais ça parait normal car ce LDVELH fait un peu comme un hors-série de la série des romans Star Wars publiés actuellement en bibliothèque verte.
Répondre
#7
Je viens de remarquer, que dans la collection il y avait deux nouvelles séries basées sur des émissions de jeux TV. Koh-Lanta et Fort Boyard... Un ldvelh Fort-Boyard ! Ils l'ont fait ! Dans le genre délire de gosses qui se réalise...
http://www.bibliothequeverte.com/aventures-sur-mesure
Répondre
#8
C'est un Labyrinthe de la Mort où tu ne meurs jamais et où Jacques Martin te donne 10/10 à la fin de chaque PFA.
Répondre
#9
J'ai lu dans cette collection Princes of Persia. Cette fois, c'est une copie conforme du film et le bon chemin est celui calqué sur les actions du héros (dans le film). La structure ressemble plus à celle d'un LDVELH classique dans le sens où il y a de vrais échecs, de vrais PFA et qu'une seule fin est victorieuse. Malheureusement, cela est toujours plus proche d'un roman que d'un livre-jeu car les choix sont très rares et les suites de paragraphes unidirectionnels au contraire légions.
C'est sinon pas mal écrit, ça se laisse lire et ce n'est pas plus "gamin" qu'un PMT old school. Dommage que le tutoiement soit là et l'aspect jeu galvaudé car ça aurait sinon pu contenter les vieux de la vieille.


Répondre
#10
Je partage ton avis sur Prince of Persia. N'ayant pas vu le film, et n'étant pas très persévérant je ne l'ai pas réussis...


J'ai aussi testé Fort Boyard. L'aspect jeu y est un peu meilleurs. Le but est de récupérer 3 clefs et les indices associés pour trouver un mot de passe qui permettra d'accéder au magot, et ce en menant une équipe de cinq personnes. Pour ces trois épreuves, si on a la possibilité de les choisir dans un des deux parcours proposés, envoyer la mauvaise personne les tenter est presque toujours fatal et nous renvoi à un pfa. Une quatrième épreuve dont la réussite est optionnelle permet d'avoir un indice supplémentaire.
Globalement, les énigmes ne sont pas trop difficiles mais restent plaisantes. L'auteur utilise beaucoup le principe de mot à coder en nombre, tant pour les fameuses devinettes du Père Fourras que pour le mot de code final.

Point de vue histoire, si enchainer des épreuves inspirées du jeu TV n'est pas ce qu'il y a de plus palpitant, l'auteur a su néanmoins rendre l'ambiance de l'aventure vivante, grâce notamment à une bonne description des interactions avec les différents personnages (coéquipiers et personnages du Fort).

Globalement, pris à la légère, le tout est distrayant. Pour un enfant les énigmes peuvent certainement constituer un challenge motivant. Sinon, le principe du jeu repose seulement sur le choix du bon coéquipier pour affronter les épreuves, et là, c'est un peu plus aléatoire. Certains cas seront évidents (choisir le plus costaud pour une épreuve physique), mais d'autres moins (surtout celles où on a la possibilité d'intervenir), et le 'bon choix' ne m'a pas toujours parut convaincant.

Petite précision, l'auteur, Dan Mitrecey, a aussi écrit pas mal de romans pour enfants sur Fort Boyard dans les années 90.
Répondre
#11
Ma soeur vient de m'apprendre que Fort Boyard fait en ce moment partie et de loin des meilleures ventes dans cette nouvelle collection de livres-jeux.
Répondre
#12
Ah tiens, faudra que j'y jette un oeil à l'occaz.

Sinon, Fitz, pas de nouvelles à propos d'une éventuelle relance des LDVELH ?
Répondre
#13
Ils en sont rendus à 5 ou 6 livres je crois dans cette série mais je n'ai pas entendu parler d'une collection du même genre pour la tranche d'âge au-dessus. Pas encore du moins.
Répondre
#14
Un 7ème tome est annoncé pour cette série. Il s'agira d'une aventure Clone Wars. Pour le 2 mai 2012.
http://www.bibliothequeverte.com/aventur...-star-wars
Répondre
#15
En traînant sur un marché, j’ai acheté pour 1 euro (je ne voulais pas mettre plus vues les critiques assez peu élogieuses faites ci-dessus), "Le choix de Dastan", qui est un produit dérivé de la licence "Prince of Persia" (Disney est même mentionné sur la couverture). J’ai commencé ma lecture et… l'ai rapidement achevée !

Le scénario en lui-même n’est pas inintéressant (je ne sais s'il est fidèle au jeu vidéo ou au film, n'ayant vu ni l'un ni l'autre) : enfant des rues adopté par le roi de Perse, nous nous retrouvons, à notre insu, au cœur d’une machination ourdie par un membre de la famille royale qui cherche à s’emparer du pouvoir en provoquant, sous un faux prétexte, l’invasion d’une cité où se trouve un puissant artefact magique. Cet artefact est conservé par une princesse au caractère bien trempé… L’intrigue est dévoilée progressivement et l’aventure réserve quelques rebondissements et scènes d’action avec différents protagonistes.

L’écriture, assez simple mais suffisamment étoffée pour rendre la lecture plaisante, semble adaptée à un lectorat de 9 à 11 ans, type Folio Cadet (Le challenge des étoiles). Les règles sont également très simples : il n’y en a pas. Ni combat ni jet de dés : il suffit de se laisser guider à travers les 134 paragraphes dont le nombre est artificiellement gonflé par le découpage du récit. En fait, l’aventure s’apparente à une mini-AVH de 50 paragraphes, en raison des longues séquences de paragraphes unidirectionnels qui m’ont donné le sentiment que les auteurs avaient d’abord écrit un roman qu’ils avaient ensuite découpé en tranches, comme un saucisson, avant de l’emballer en y insérant, pour lui donner une apparence de LVDH, quelques choix menant inéluctablement à des PFA. Le chemin principal, du prologue jusqu’au paragraphe final n° 134, contient 70 paragraphes, dont seulement 9 (neuf !!!) paragraphes divergents offrant un choix d’action ! Par ailleurs, les paragraphes divergents ne proposent jamais que deux options possibles.

J’ai fait l’effort de construire l’arborescence de ce LVDH et elle est en fait assez originale, donnant l’impression que deux auteurs ont travaillé en parallèle. Le premier paragraphe est un paragraphe divergent : une option (celle que j'ai choisie) inaugure une lecture extrêmement linéaire avec plusieurs tronçons enchaînant une dizaine paragraphes unidirectionnels (jusqu'à 13 !) tandis que l’autre option est beaucoup plus ramifiée et ne contient jamais plus de 3 paragraphes unidirectionnels successifs. On en ainsi deux livres juxtaposés, qui proposent, à partir du même premier paragraphe, deux variations totalement indépendantes. En effet, le livre ne contient qu’un seul paragraphe convergent, interne à l’aventure linéaire. L’absence quasi-totale de paragraphes convergents provoque une grande variété des PFA. Il y en a 10 dans chacune des deux aventures, avec des fins très diversifiées : mort, emprisonnement, exil, fuite, succès partiel ou éclatant.

Au final, ce LVDH n’est pas très intéressant en l’état mais il offre un bon canevas de départ, qui pourrait être aisément étoffée pour en faire quelque chose de bien.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)