Série God of war [PS2/PS3/PSP]
#1
Possesseur d’une PS2, je disais il n’y a pas si longtemps: « je ne changerai de console que lorsque ma PS2 ne fonctionnera plus ». Bon, bin, la sortie de « God of war 3 » sur PS3 a un peu précipité les choses finalement…

Alors quel est le bilan de ce dernier volet, docteur ? Et bien je dis bravo ! Bravo d’abord pour les graphismes, qui impressionnent et servent parfaitement la démesure du thème. Bravo ensuite pour le jeu, qui est agréable à prendre en main, très défoulant (rappelons quand même qu’il s’agit d’un beat them all), tout en comportant quelques grammes de finesse (combos variés, gestion de la magie, esquives, tir à distance). Enfin, bravo pour avoir conclu cette saga épique, et oui je suis heureux que pour une fois les développeurs ne tirent pas sur la corde à l’infini en proposant des tonnes de suites. Là il y a une fin, dont je vois mal comment elle pourrait engendrer des petits.

Personnellement, j’ai adoré la première heure de jeu (jusqu’à ce qu’on tombe dans le Styx), les séquences de vol avec les ailes d’Icare, ainsi que les combats contre Hercule puis Chronos un peu plus tard. De nombreux moments tels que ceux-là, ainsi que de simples détails visuels, sont assez marquants. Au sujet du contenu, Kratos est plus brutal que jamais dans ce dernier volet, je trouve pour une fois que l’interdiction « -18 ans » dont le jeu fait l’objet est assez justifiée. Les concepteurs du jeu assument pleinement le côté « sans concession » de leur héros charismatique.

Passons aux défauts. Il y en a peu, mais ils sont suffisants pour que GOW3 ne détrône pas le tout premier volet dans mon cœur. Déjà, même si j’ai apprécié le changement radical qui concerne l’armement (au lieu de choisir une magie avec le pad, on choisit une arme, à laquelle est « rattachée » une magie ; cela encourage à utiliser toutes les armes, alors que précédemment les Lames du chaos tenaient la vedette), je n’ai pas du tout accroché au visuel des magies (en particulier l’armée de spartiates). La Colère de Sparte m’a aussi beaucoup déçu : sur ce sujet, j’ai lu sur des forums que c’était une réussite par rapport aux précédents volets, moi je suis à l’opposé de cette impression, au moins avant Kratos avait vraiment l’air énervé, et puis il visait juste (là il faut s’accrocher pour atteindre sa cible). Il y a aussi les bottes qu’on chipe à Hermès, là non seulement je les trouve peu pratiques à utiliser mais en plus elles sont sous-exploitées donc superflues.

Sur le fond, les péripéties s’enchainent sans répit, ce qui est bien, mais le tout m’a semblé un peu confus (surtout les connexions entre cette conclusion et les précédents opus : tout ce qui tourne autour de la boîte de Pandore est un peu contradictoire avec GOW1 par exemple). Bon l’histoire reste plutôt cohérente dans l'ensemble, et puis au moins tout se termine ici.

Je n’oublie pas non plus la musique décidément superbe, qui contribue au côté épique du jeu et accompagne parfaitement l’action. Les doublages en français sont toujours d’une grande qualité (dommage quand même que certaines voix, dont celle du héros, sont parfois plus fortes que le reste, c’est bizarre).

En conclusion, j’ai aimé GOW3, que je place au même niveau que le 2, déjà excellent. Le tout premier reste toutefois mon préféré, mais ça se joue à pas grand chose.

Pour terminer, un conseil à ceux qui veulent tenter l’expérience : mieux vaut jouer aux autres volets auparavant. C’est sûr que le scénario, ce n’est généralement pas ce qu’on demande à un beat them all, mais là c’est intéressant de jouer la série dans son ensemble. Procurez-vous au moins le 1 et le 2, qui sont disponibles sur PS3 sous la forme d’une unique galette vendue 40€. Il paraît qu’ils ont essayé d’améliorer les graphismes de ces jeux issus de la PS2, alors ça doit être pas mal, vu que dans leurs versions originales ils étaient déjà impressionnants visuellement (surtout le 2). Par ailleurs, il y a aussi eu un volet sur PSP, que je ne connais pas, mais dont certains évènements ont des conséquences dans le 2 et le 3. À vos manettes !
Répondre
#2
J’ai joué aux 2 volets de God Of War sortis sur PSP (ils on été réédités sur la PS3), c'est-à-dire « GOW les chaînes de l’Olympe » (qui se déroule avant GOW1) et « GOW le fantôme de Sparte » (qui se déroule entre GOW1 et GOW2).

Graphiquement c’est une réussite (malgré quelques bugs dans « GOW les chaînes de l’Olympe » et une magie « Ifrit » qui m’a parue un peu ridicule), ludiquement c’est toujours aussi bon et défoulant, par contre les 2 histoires m’ont un peu déçu. En fait tout donne l’impression que ces 2 volets ont été développés par des équipes non impliquées dans les épisodes « principaux », ce qui donne lieu à des incohérences. Je pense en particulier à la fin de « GOW les chaînes de l’Olympe », qui tente maladroitement de se « raccorder » au volet suivant (lequel ne commence pas du tout comme ça mais 3 semaines plus tôt) ; au début de « GOW le fantôme de Sparte » (où on a mystérieusement aucun pouvoir en comparaison de la fin de GOW1) ; à l’histoire du frère sorti de nulle part (dans GOW1, certains bonus cachés y font référence mais indiquent clairement qu’il s’agit de quelqu’un d’autre) mais bon là pourquoi pas ; les tatouages (dans GOW1 leur origine était expliquée autrement).

À côté de ça, certaines séquences sont vraiment superbes et épiques, notamment la rencontre d’Atlas, le décor de l’Atlantide et le formidable combat contre Thanatos. La rencontre de Perséphone est intéressante. Même si elle est plus mineure, j’ai adoré la séquence avec le roi Midas. Enfin, chaque volet de cette saga abrite une séquence un peu coquine, celle du fantôme de Sparte me semble être la plus marrante.

Maintenant que je connais cette saga sur le bout des doigts, c’est décidé, je compte l’adapter en AVH. Les règles sont prêtes, je réfléchis encore au contenu de ce futur projet, qui s’inspirera de GOW1 mais peut-être avec quelques éléments des 2 jeux décrits ci-dessus. Quand j’y verrai plus clair sur la structure de cette AVH, je l’annoncerai dans le topic dédié.
Répondre
#3
J'ai joué au premier il n'y a pas si longtemps dans sa version remaniée pour la PS3. Au début j'étais peu emballé par le gameplay à première vue bourrin et répétitif et le héros (un chauve en sandalettes avec un côté dark-kikou) tout aussi subtile. Puis face à certaines séquences assez prenantes et le début de la mise en place de l'intrigue, je me suis laissé emporter pour atteindre l'apothéose avec l'exploration du donjon où on doit récupérer la boite de Pandore. Par contre j'avais trouvé la dernière partie du jeu un peu décevante, sauf le combat final, qui s'est avéré finalement très 'technique' (chose auquel le jeu ne nous avait préparé Rolleyes ). J'avais voulu faire le 2 dans la lancée, mais j'ai vite abandonné. Je le recommencerai certainement plus tard car il semblait intéressant par bien des aspects.
Répondre
#4
J'avais ressenti la même chose que toi lors de la découverte de ce jeu. La première partie m'avait bluffé graphiquement (ce que tu n'as pas dû ressentir en y jouant récemment) mais j'avais peur que ce soit répétitif. Ensuite l'histoire se met en place, on accumule combos et magie, certains passages sont somptueux (je n'oublierai jamais
Show ContentSpoiler:
La dernière partie est davantage plate-forme, c'est vrai que ça "retombe" un peu côté rythme, cependant j'avais adoré la façon dont les concepteurs ont représenté
Show ContentSpoiler:

Ça reste un jeu bourrin avant tout mais, pour une fois, il y a quelques grammes de finesse (esquives, gestion de la magie). Si tu joues en Difficile ou Très difficile, ce beat them all devient même assez technique avec des faiblesses à exploiter chez chaque ennemi et un décor à exploiter judicieusement pour en tirer avantage. Enfin, côté gameplay et sauf erreur de ma part, c'est ce jeu qui a "inventé" le concept de Quick Time Event, maintes fois copié ensuite mais à mon avis jamais égalé tant les affrontements se prêtent bien, ici, à ce genre de procédé spectaculaire. Cette simple trouvaille, aujourd'hui banale, m'avait enchanté à l'époque!
Répondre
#5
(14/02/2012, 14:39)Thierry Dicule a écrit : Enfin, côté gameplay et sauf erreur de ma part, c'est ce jeu qui a "inventé" le concept de Quick Time Event, maintes fois copié ensuite mais à mon avis jamais égalé tant les affrontements se prêtent bien, ici, à ce genre de procédé spectaculaire. Cette simple trouvaille, aujourd'hui banale, m'avait enchanté à l'époque!

Il me semble que la première grosse utilisation de ce dispositif date de Resident Evil 4, sorti un peu plus tôt que GoW. C'était déjà pas mal utilisé, on n'osait plus lâcher la manette pendant les cinématiques de peur qu'un QTE mortel apparaisse !
Répondre
#6
Précisément, God of war est sorti le 22 juin 2005, puis Resident evil 4 est sorti le 4 novembre 2005.
Répondre
#7
Tiens, j'avais janvier 2005 pour Resident Evil 4, moi... Mais bon, ça n'a pas grande importance !
Répondre
#8
Tiens, tu as raison! Il est en effet sorti début 2005 sur GameCube, puis en novembre sur PS2. Bien vu!
Répondre
#9
Sans forcément remonter jusqu'à Dragon's Lair, il y avait déjà Shenmue Tongue .
Répondre
#10
C'est vrai!

Salla tu es incollable sur les jeux vidéo, je comprends mieux le choix de ton avatar!
Répondre
#11
En fait j'ai triché, j'ai vérifié sur Wikipedia Redface .
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)