Parodies de styles d'auteurs mythiques?
#1
Hello les gens
En lisant les remarques sur le logiciel et les exemples en 5 paragraphes, une idée saugrenue m'est venue...

Avez-vous déjà songé à écrire une parodie très courte (10 paragraphes par ex...) de LDVELH, avec un thème unique imposé et un traitement différent pour parodier nos auteurs préférés.

Euh, je suis pas clair là donc je m'explique. Imaginons une thème à la con genre: tu es un chevalier, tu dois sauver telle princesse, retenue dans tel château. (on est pas obligé de choisir un truc aussi mièvre hein…)

Eh ben on pourrait écrire x fois la même histoire en 10 paragraphes :

·une fois à la « Ian Livingston style »
·une fois à la « JH Brennan Style
·une fois à la « Paul Mason style »

etc etc…

ca a déjà été fait ou pas ?
C’est alors que Pip dégaina le Glaive du Sommer junior et le pointa d’un geste ample et maladroit vers la tente de l’Archimage de Mampang. La voix de Merlin (ou celle de Yatzromo, ou Nicodème, il ne savait plus trop) retentit dans son crâne… « Imbécile ! Il fait nuit noire, ça ne sert à rien !! »
Répondre
#2
Y'a dudur qui avait fait un livingstone dans xho.

ton idée est bonne (car participative), mais c'est limité aux gens qui connaissent bien les style à imiter (moi j'y connais rien)



Par contre, tu me donne une idée tout aussi intéressante. Celle de lancer des petits concours d'AVH avec thème imposé (entre 10-20 § c'est suffisant effectivement). On pourrait aussi demander au gens de proposer des mots / concept / idée / éléments qui devraient apparaitre dans l'AVH. Il y a ce genre de jeu-concours dans les forums d'écriture. On peut très bien appliquer ce système de jeu aux AVH avec une section "concours" pour les différent thread.
— Je suis la nouvelle impératrice ! Et toi tu vas mourir.
Lempi Chukwumoguey
Répondre
#3
(20/08/2009, 12:32)Caïthness a écrit : Y'a dudur qui avait fait un livingstone dans xho.

ton idée est bonne (car participative), mais c'est limité aux gens qui connaissent bien les style à imiter (moi j'y connais rien)

Tu as déjà dû faire des LDVELH non?

En gros,

Livingstone, c'est porte/monstre/trésor, et le meilleur chemin toujours à droite (ou vers l'Est)

JH Brennan, c'est de l'humour absurde à toutes les sauces

Paul Mason, c'est un livre infaisable

tiens, puis y'a aussi:

Joe Dever Style (plutôt vers la fin): 10 paragraphes très longs et linéaires, 1à 10

Sorcellerie! style: plein de formules magiques à la con


Citation :Par contre, tu me donne une idée tout aussi intéressante. Celle de lancer des petits concours d'AVH avec thème imposé (entre 10-20 § c'est suffisant effectivement). On pourrait aussi demander au gens de proposer des mots / concept / idée / éléments qui devraient apparaitre dans l'AVH. Il y a ce genre de jeu-concours dans les forums d'écriture. On peut très bien appliquer ce système de jeu aux AVH avec une section "concours" pour les différent thread.

Effectivement, ça peut stimuler la créativité, (même si, et c'est très personnel, j'ai du mal à m'intéresser à un format ultra-court si il n'y a pas d'humour dedans. L'humour, çà fonctionne ou pas, mais on le sait tout de suite, pas besoin de XXX paragraphes. L'épique, l'aventure, l'horreur, ça prend du temps à mettre en place)
C’est alors que Pip dégaina le Glaive du Sommer junior et le pointa d’un geste ample et maladroit vers la tente de l’Archimage de Mampang. La voix de Merlin (ou celle de Yatzromo, ou Nicodème, il ne savait plus trop) retentit dans son crâne… « Imbécile ! Il fait nuit noire, ça ne sert à rien !! »
Répondre
#4
(20/08/2009, 13:15)le Zakhan Noir a écrit : Effectivement, ça peut stimuler la créativité, (même si, et c'est très personnel, j'ai du mal à m'intéresser à un format ultra-court si il n'y a pas d'humour dedans. L'humour, çà fonctionne ou pas, mais on le sait tout de suite, pas besoin de XXX paragraphes. L'épique, l'aventure, l'horreur, ça prend du temps à mettre en place)
Je pense qu'avec un bon style d'écriture, il est possible de faire toute les ambiance. Avec 10/20§ et 200 mots/§, on a un texte qui doit tourner autour de 2000/4000 mots. C'est suffisant pour installer une ambiance, sauf si c'est toit qui fait un blocage lol


Autre idée, faire des "parodies de style littéraire", genre Exercice de Style de Raymond Queneau. Mais on est pas obligé de faire 20§ de consonnes non plus ^^; . L'idée est de définir un style global pour l'aventure "violent", "romantique" "SF" etc... Je sais pas trop mais bon, j'ai déjà une idée pour " hésitant "(on propose un retour en arrière à chaque § Lool )
— Je suis la nouvelle impératrice ! Et toi tu vas mourir.
Lempi Chukwumoguey
Répondre
#5
Quand on me dit Brennan je pense à :
- des personnages récurrents et des objets baroques : Nosférax et son fameux canard en bois (et sa passion pour les canards en général, notamment lorsqu'il apostrophe Pip "bonjour mon canard), sa sucette inverseuse de dégâts
- un gros problème avec les mathématiques (comme disait Oiseau, selon Brennan, il y avait une chance sur douze de faire douze avec deux dés...)
- des points de vie variables, rendant l'aventure de "peu jouable" à "injouable"
- beaucoup de bricolage (faire des origamis pour faire un bâteau, un zeppelin)
- un village avec des numéros de paragraphe à chaque maison... avec 1/3 chances de tomber sur un PFA arbitraire (CRRRAAAC ceci est le bruit de la charpente vous tombant dessus. Rendez-vous au 14...)
Il ne faut pas attendre d'être heureux pour sourire... il faut sourire pour être heureux.
Répondre
#6
C'est drôle, mais j'y réfléchissais il n'y a pas si longtemps.
Des aventures ultra-courtes, qui seraient en quelque sorte aux LDVELH ce que sont les nouvelles pour les romans.
Et a proposer bien sûr en "recueil" une fois qu'on en a écrit au moins une demi-douzaine.
Pour le nombre de paragraphes je me demandais aussi s'il ne serait pas bon d'imposer un standard officieux (comme le fameux 400 pour les LDVELH), qu'on pourrait de temps en temps ne pas respecter, bien évidemment! Je pensais à 24, mais on peut en discuter^^ (c'est peut-être déjà beaucoup?).
Après je n'avais pas dans l'idée de forcément parodier, mais pourquoi pas, effectivement cela semble intéressant.
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#7
(20/08/2009, 14:29)Glutinus a écrit : - un gros problème avec les mathématiques (comme disait Oiseau, selon Brennan, il y avait une chance sur douze de faire douze avec deux dés...)
Le plus burlesque c'est ce qu'implique cette erreur : on a une chance sur douze de faire 1 ....

(20/08/2009, 16:57)tholdur a écrit : Pour le nombre de paragraphes je me demandais aussi s'il ne serait pas bon d'imposer un standard officieux (comme le fameux 400 pour les LDVELH), qu'on pourrait de temps en temps ne pas respecter, bien évidemment! Je pensais à 24, mais on peut en discuter^^ (c'est peut-être déjà beaucoup?).
Ca va, pour parodier Brenman, il en faut au moins 14 Smile Plus sérieusement (en fait non Smile ), existe-t-il une formule f(p, l) qui donne le nombre moyen de paragraphe lu pour p le nombre de paragraphe total et l un indice de linéarité? Dit de manière vraiment sérieuse, 24 paragraphes, combien en moyenne un lecteur sera amener à en lire, avec une linéarité respectable, pour finir l'aventure au moins une fois ? J'imagine bien les réponses variables, maisj'ai toujours eu du mal à m'intéresser aux aventures top courtes.
Répondre
#8
(20/08/2009, 17:19)Salla a écrit : Dit de manière vraiment sérieuse, 24 paragraphes, combien en moyenne un lecteur sera amener à en lire, avec une linéarité respectable, pour finir l'aventure au moins une fois ? J'imagine bien les réponses variables, maisj'ai toujours eu du mal à m'intéresser aux aventures top courtes.

L'esprit de ces AVH courtes serait forcément différent de celui des aventures "classiques". C'est comme les nouvelles, on les lit en 5 minutes et c'est déjà fini, rien avoir avec le roman de chevet...
C'est pour cela que je pensais à un recueil, car lire une seule AVH de ce type ce serait forcément trop peu.
A mon avis "vu la place" il n'y aurait pas de règles de base avec statistiques de personnage, et même pas d'usage de dé (hérésie diront certains^^). Il n'y aurait que des choix.
Un autre style, donc...

Pour faire une autre comparaison, si les LDVELH habituels sont des sonnets classiques, il faudrait que les AVH brèves (reste aussi à leur trouver un nom adéquat!) puissent être comme des haïku.
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#9
Si l'intention est d'imiter le style des auteurs classiques, les dés seront probablement obligatoires. Comment rendre Livingstone ou Green à leur vraie valeur sans une flopée d'ennemis à H:12 E:24 (avec pénalité de 1 point de Force d'Attaque pour tout le combat) ?
Répondre
#10
(20/08/2009, 17:19)Salla a écrit : Plus sérieusement (en fait non Smile ), existe-t-il une formule f(p, l) qui donne le nombre moyen de paragraphe lu pour p le nombre de paragraphe total et l un indice de linéarité? Dit de manière vraiment sérieuse, 24 paragraphes, combien en moyenne un lecteur sera amener à en lire, avec une linéarité respectable, pour finir l'aventure au moins une fois ? J'imagine bien les réponses variables, maisj'ai toujours eu du mal à m'intéresser aux aventures top courtes.

Ben justement, ça dépendrait de la parodie... Sur du Dever, tu peux faire une ligne droite du paragraphe 1 au paragraphe 24, avec, allez, soyons bons princes (Pellagayo), un petit détour facultatif d'un paragraphe...


Oiseau a écrit :Si l'intention est d'imiter le style des auteurs classiques, les dés seront probablement obligatoires. Comment rendre Livingstone ou Green à leur vraie valeur sans une flopée d'ennemis à H:12 E:24 (avec pénalité de 1 point de Force d'Attaque pour tout le combat) ?
Ah mais tout à fait! Ca fait partie des petits plaisirs de la parodie


Bon, si le truc vous intéresse vraiment, il faudrait faire une liste de tous les styles parodiables. j'en ai cité trois ou quatre, il doit y en avoir d'autres... (ça peut aussi être le style d'une oeuvre plutôt que d'un auteur)

PS: Pour ma part, je préférerais 10§ à 24, parce que je suis une immonde feignasse et que il faudrait déjà voir si ça fait rire comme ça ou pas avant d'envisager un peu plus... Mais ce n'est qu'un avis de gars qui n'a jamais, contrairement à vous, pris le temps d'écrire une AVH, donc je ne suis pas très représentatif...
C’est alors que Pip dégaina le Glaive du Sommer junior et le pointa d’un geste ample et maladroit vers la tente de l’Archimage de Mampang. La voix de Merlin (ou celle de Yatzromo, ou Nicodème, il ne savait plus trop) retentit dans son crâne… « Imbécile ! Il fait nuit noire, ça ne sert à rien !! »
Répondre
#11
(20/08/2009, 17:19)Salla a écrit :
(20/08/2009, 14:29)Glutinus a écrit : - un gros problème avec les mathématiques (comme disait Oiseau, selon Brennan, il y avait une chance sur douze de faire douze avec deux dés...)
Le plus burlesque c'est ce qu'implique cette erreur : on a une chance sur douze de faire 1 ....

Etrangement, dans les prologues des quêtes du Graal, je me souviens que Brennan (par la voix interposée de Merlin), savait que les points de vie pouvaient aller de 8 à 48. Ce qui prouve d'ailleurs le ridicule de la siutation (faire une aventure avec 8 points de vie ??? mais il est timbré celui-là !)
Il ne faut pas attendre d'être heureux pour sourire... il faut sourire pour être heureux.
Répondre
#12
Je viens juste de terminer une "AVH courte" de 24 paragraphes (ben oui 24, j'ai fait exprès^^) . Cela me paraît même un peu juste, en tout cas je crois vraiment qu'en dessous de 20 il est délicat de pouvoir proposer quelque chose que le lecteur ait envie de relire au moins une fois.
Elle s'appelle le "Labyrinthe du Maure", mais je pense que je la proposerai lorsque j'aurai écrit d'autres AVH de ce type.
Et la référence n'est pas celle à laquelle on s'attend Wink

Sinon c'est intéressant d'un point de vue d'auteur, car il ne m'a fallu que deux petits jours pour la rédiger. Je pense qu'avec de telles petites AVH on peut difficilement se laisser atteindre par la paresse, et puis on a suffisamment d'idées pour ne pas rester bloqué contrairement à une AVH normale où on peut rester en "panne sèche".

Pour tous ceux qui voudraient s'essayer à l'écriture d'une grosse AVH mais n'ont pas le temps de se lancer, ou pour ceux qui doutent de leur talent d'écrivain, je pense que c'est aussi un bon moyen. On peut facilement écrire plusieurs petites AVH qu'une seule grosse, cela ne prend pas beaucoup de temps.

Et du côté du lecteur, si celui-ci n'est pas satisfait du résultat au moins son déplaisir aura été de courte durée. Smile
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#13
Il y a beaucoup de ça sur les forums anglais. Le nombre d'AVH anglophones de 50§ est assez conséquent. Ce sont majoritairement des mini-DF dont certains peuvent être assez originaux. CEBA en a récemment traduit un (Les Mendiants de Sable-Noir).
Répondre
#14
Salut a tous ! Depuis le temps que je lis vos AVH sur le site de Oiseau (en attendant impatiemment l'avancée des projets en cours !) en me disant qu'il faudrait que je me lance, j'ai bien envie d'essayer... Comment fait-on pour vous soumettre une AVH lorsque, comme moi, on n'a pas de blog permettant de l'héberger pour la mettre a disposition de tous ?
Répondre
#15
On l'envoie à Oiseau pour qu'il la mette sur son site. Facile Smile
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)