Colloques « Jeu de rôle », Université Paris 13
#39
(02/05/2017, 09:58)tholdur a écrit : Euh, lequel ne veut pas exprimer ce qui lui passe par la tête???
J'ai déjà dit beaucoup de choses, mais dès que j'ai voulu avoir de simples précisions je me suis heurté à un mur!
Écoute, je suis assez désarçonné, je ne comprend pas bien ce qui bloque.

Je demande simplement à chacun de bien vouloir dire ce qui lui passe par la tête et justement je ne veux pas préciser pour ne pas brider, c'est tout.

(02/05/2017, 09:58)tholdur a écrit : moi engagement ça me fait penser à "engagez-vous, rengagez-vous, qu'y disaient" dans Astérix à propos des légionnaire, et livre jeux ben il y a justement la collection Alea Jacta Est, donc on devrait partir sur Astérix, est-ce que le fait de faire des livre jeux sur la série de Goscinny et Uderzo dénote d'une créativité limitée car les auteurs ne sont pas foutus d'imaginer leur propre univers?
Tu fais ce que l'on appelle un [édition du 9/025/2017 à 20h10] paralogisme de l'homme de paille paralogisme de la pente glissante[fin de l'édition].

(02/05/2017, 09:58)tholdur a écrit : Et puis le brainstorming c'est la première phase d'un projet! Toi tu as déjà sorti tout un texte dessus clé en main. Quel intérêt de faire un brainstorming à ce stade, et sur le titre uniquement?
Euh, il  y a actuellement 2 page écrites et je dois transformer ça en 20 minutes de comm', je ne parlerai pas de 80 %. Ensuite, un projet ça se réoriente, ça se ramifie, surtout qu'il s'agit là d'un exposé, pas d'un service ou d'un bien manufacturé.

Bon, tu conteste ma démarche, c'est ton droit le plus strict. Tu ne te reconnais pas dans celle-ci et cela te bloque, soit. Je crois qu'on a bien compris qu'on n'était pas sur la même longueur d'onde, est-ce la peine d'y revenir ?

(02/05/2017, 09:58)tholdur a écrit : Juste pour info, tu as trouvé le titre en premier et tu as écrit ton texte en fonction, ou tu as d'abord écris ton texte avec une idée générale, avant d'arrêter, après réflexion, un titre qui le synthétise ?
Ni l'un ni l'autre. Ma réflexion a commencé il y a bientôt deux ans. Et en particulier le rapport entre jeu de rôle de livre-jeu qui me paraît ambigu : ça m'a paru naturel pendant 30 ans (parce que j'ai découvert les deux en même temps, parce que ce sont les deux gros chapitres du Sagot, parce que plusieurs JdR ont une AVH en intro ?). Puis récemment j'ai remarqué que les domaines semblaient finalement assez cloisonnés.

Au début, quand j'ai vu le titre du colloque, j'ai totalement séché, je ne voyais vraiment pas comment raccorder la thématique « engagement et résistance » avec la réflexion que j'étais en train de mener. Puis j'ai eu une sorte de déclic quelques jours avant la date limite (qui avait déjà été repoussée). Le titre est venu en même temps que la structure et les exemples que j'allais citer (j'ai invoqué entre autres Samuel Taylor Coleridge, Coralie David, Matthieu Freyheit, Isabelle Périer, Jessica Hammer, Paul Mason, Boris Solinski, Greg Costikyan, noms que tu retrouveras dans la discussion mentionnée ci-dessus). J'ai ensuite habillé le squelette en quelques heures.

Sinon : j'ai le plaisir de vous annoncer que ma contribution a été retenue.

N'hésitez pas à vous exprimer sur le sujet afin d'alimenter mon exposé.
--
Vous êtes mort.
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Colloque « Jeu de rôle : engagement et résistance », Paris 16-17/06/2017 - par cdang - 09/05/2017, 09:33



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 3 visiteur(s)