Mini-Yaz 2017 La Danse des Sorcières (Maléfisse)
#5
Tout d'abord, merci à vous pour ces premiers retours ! Ça fait chaud au cœur de savoir que cette petite AVH a été lue et globalement appréciée.

(11/05/2017, 14:59)Skarn a écrit : Un peu étonné que cette aventure n'ait toujours pas eu de retour un mois après avoir été postée. Essayons de rectifier le tir.

J'ai bien aimé.

L'histoire a cela d'original que nous incarnons un personnage profondément égoïste et faisant passer ses désirs propres avant ceux des autres au milieu d'un groupe d'individus similaires.

Nous sommes en effet une sorcière solitaire pas particulièrement sympathique venue au Sabbat retrouver d'autres personnes comme elle, non pas pour le plaisir de la discussion mais uniquement pour leur permettre de recharger ensemble leurs batteries d'énergie magique.

En conséquence, l'ambiance est infernale, avec des individus laissant librement s'exprimer leurs pulsions sans considération pour ceux qui les entourent.

C'est assez particulier et intéressant, et logique dans le contexte d'une célébration destinée à invoquer rien de moins que le Diable lui-même.

Bien que la "héroïne" semble profondément égoïste et rude, j'ai tenté de lui donner une part d'humanité, par exemple à travers son attachement au Clan et son grand respect envers certaines vieilles sorcières. Je nuancerai davantage à l'avenir.

(11/05/2017, 14:59)Skarn a écrit : D'un point de vue structurel, c'est une aventure à codes, sans dés ni inventaire, offrant un très bon degré de liberté (plein de petits choix ouvrant autant de variantes ou de saynètes dédiées). La difficulté est existante mais modérée, avec pas mal de façon de retomber sur ses pattes. Un seul code est ainsi absolument nécessaire pour arriver à la meilleure fin, et il peut s'obtenir de trois façons différentes. Il m'a personnellement fallu quatre essais avant de triompher.

Bref, c'est bien. Le concept est intéressant, ça se lit facilement, ça se joue bien, et l'atmosphère est vraiment particulière.

J'ai vraiment pris du plaisir à faire toutes les petites scènes et à les raccorder entre elles. ^^ J'ai hésité à répartir les codes de cette manière, le juste milieu entre one-truth-path et une aventure simpliste est dur à trouver.

(11/05/2017, 14:59)Skarn a écrit : Au niveau des défauts, le texte manque parfois un peu de puissance d'évocation (la fin notamment) par rapport à ce qu'arrivent à produire certains auteurs majeurs de Litteraction, mais cela tient plus au fait qu'ils sont très forts et que j'ai développé des goûts de luxe qu'à un véritable problème de l'ouvrage lui-même.

Mon style n'est pas encore assez bon, pas d'excuse à trouver ^^ C'était vraiment compliqué de décrire le Diable, à force de glisser dans l'horreur, les adjectifs forts me manquaient de plus en plus. Je suis content que tu aies apprécié, en tout cas.

(12/05/2017, 21:53)sunkmanitu a écrit :
Skarn a écrit :l'atmosphère est vraiment particulière.

Je n'ai pas pour habitude de commencer une critique par une citation mais là pour le coup oui.
L'avh se lit bien, les descriptions sont plutôt réussies et les détails suffisants pour une immersion réaliste. Les règles n'existent pas, mais le jeu est tout de même là à travers des choix différents au niveau scénar'.
Il m'a fallu deux tentatives pour réussir à finir.
Pour l'originalité je mettrais la note maximale dans mon tableau des notations, incarner une sorcière, méchante, vicieuse et sadique, c'est osé. Le but même de l'histoire est osé.
Pour les descriptions, là aussi tu prends des points, tout est sombre, glauque et lugubre. On se croirait dans un putain d'épisode d'American Horror Story saison 3...
Et tu n'as que 16 ans...

Je ne fais que retranscrire sur le papier ce qui passe au cinéma ou à la télé en continu ^^ Rien de très transgressif, mais s'immoler dans le feu avec l'incarnation du Mal, ce n'est pas un objectif du quotidien. Néanmoins, tu as raison, le poids de cette ambiance me dégoûtait lors de la rédaction des derniers paragraphes.

(12/05/2017, 21:53)sunkmanitu a écrit : Là où je met un bémol, c'est sur le but même de notre participation à l'histoire : [spoil] incarner la sorcière qui se rend au Sabat pour invoquer ni plus ni moins que le Diable et se féliciter d'être choisie par lui[/fin spoil].
J'avoue faut accrocher d'entrée, et pour ma part ça n'a pas été le cas. Je suis trop magie blanche pour cautionner la noire... C'est un risque que tu as pris, certains aimeront jouer ce rôle, mais je dirais presque que ton récit est "dérangeant". Alors c'est bien car nombre de réalisateurs ou auteurs ont gagné leurs galons en "dérangeant" justement, mais certains détails vont loin
Show ContentSpoiler:
. Après je ne t'en veux pas car à ton âge lorsque je réalisais des cours métrages bien gore avec mon camescope, j'affectionnais aussi ce genre de scènes !.
Donc une ambiance poisseuse pour résumer, bien crade. Ce n'est pas une critique, c'est un compliment.
Le truc qui me tient à distance de ton avh est simple : le background n'est peut  être pas assez fouillé pour que l'on s'identifie à cette sorcière en mal d’énergie et du coup on y perd en intérêt pour le jeu, je trouve. De plus aller faire la bibise à Satan, j'ai beau aimer le métal, mais bon, j'aime pas trop les fourches et les flammes !

Je m'en veux sincèrement d'avoir touché ta sensibilité de père. Le problème, c'est que je ne pouvais faire autrement que de monter en puissance dans le nauséabond et la violence avec ce thème. L'enfant, c'est la pureté : le sacrifier, c'est le comble de l'horreur. Alors oui, c'est gratuit, c'est crade, mais après avoir débuté la rédaction je ne pouvais faire autrement. Sad
Pour le background, je voulais vraiment faire quelque chose d'épuré pour aller droit au but. Si tu penses avoir perdu en immersion, alors c'est une erreur de ma part.

(12/05/2017, 21:53)sunkmanitu a écrit : Donc gros engagement de ta part, à ton âge. Mais ton style est direct, tu écris ce que tu aimes (vénères ?! Pale ) et cela se ressent.
En conclusion, un très bon moment d'angoisse pure, de glauque et de malsain, ROB Zombie aimerais  Smile

NB : impossible de faire fonctionner la balise spoiler du coup c'est écrit en blanc...

Merci pour ce feed ! Peut-être que l'écriture me permet d'expurger des fantasmes cachés. ^^ La prochaine fois, je compte m'essayer à l'absurde et au comique, faut bien rigoler aussi de temps en temps. ^^

(15/05/2017, 20:38)Fitz a écrit : Un thème original pour cette mini-AVH qui nous propose d'interpréter une sorcière traditionnelle. Le contexte est également tiré des légendes classiques de la mythologie chrétienne puisque nous allons participer à leur grande messe noire, le Sabbat. On y évoque l'inquisition, Satan et un symbolisme ancré à ces traditions. Le ton général est très réaliste, sans concession mais sans verser non plus dans le cruel. Les sorcières tuent les humains pour s'en nourrir, sacrifient des bébés mais comme le point de vue narratif est celui d'une de ces femmes maléfiques, tout cela nous est présenté d'une manière naturelle et non pas sous un angle horrifié ou dégoûté. Bref, j'avais la furieuse envie d'écouter ceci après ma victoire, à la troisième tentative. https://www.youtube.com/watch?v=pm_6UvNsx2Q

C'est vrai, qu'à travers le point de vue de la sorcière, toutes les violences deviennent justifiables et censées. Écouter cette musique lors de la lecture aurait sûrement impacté l'immersion. ^^

(15/05/2017, 20:38)Fitz a écrit : Tiens, parlons d'ailleurs tout de suite de l'aspect ludique. Aucune règle hormis des codes à noter. Donc des choix importants à faire avec un niveau de difficulté général parfait. Surtout, une bonne liberté d'action qui favorise l'intérêt des relectures. Le pendant est une aventure plutôt courte si, comme moi, on n'a même pas réussi à faire apparaître le Maître au premier essai...

L'aspect littéraire est bon. Tant au niveau de la qualité d'écriture, agréable - admirable même pour un si jeune écrivain, que du rythme. Le début est un peu mou car nous sommes plutôt passive et surtout, avec le sentiment de n'être qu'une parmi tant d'autres. Mais la seconde partie de l'aventure avec plus d'action et d'intensité apporte un contrepoint parfait à l'ensemble, magnifié par l'évolution du style qui devient plus vif avec des phrases courtes et saccadées à point nommé.
A noter plusieurs fautes d'étourderie qui s'accumulent sur la fin de l'aventure mais sinon elles sont rares.

Linéarité et longueur, voilà un autre juste équilibre à trouver. Je suis heureux que ma plume te plaise, surtout lorsque je vois la qualité de ton style. En ce qui concerne les étourderies, je fais encore beaucoup trop de fautes d'orthographe : il va falloir que j'y remédie.

(15/05/2017, 20:38)Fitz a écrit : Même si cette mini-AVH n'est ni révolutionnaire ni incroyablement marquante ou captivante, elle est sans doute un véritable challenger pour le titre. Surtout, je suis impressionné par la maîtrise globale de Maléfisse à son âge des aspects d'une AVH qui assurent son indispensable équilibre et sa qualité : style, scénario, construction, linéarité, originalité, challenge ludique. Tous ces paramètres sont déjà bloqués à un niveau satisfaisant sans exception ce qui peut laisser augurer de productions encore plus belles à l'avenir!

EDIT pour Sunk : Ah non moi le bébé n'a pas été immolé, il a été décapité proprement d'un coup de griffes puis coupé en deux. Gnark, bien fait, n'avait qu'à pas vomir sur son dernier bavoir brodé main avec amour Twisted

EDIT 2 : Important de préciser qu'on a droit à une scène de lesbianisme avec même suggestion d'un Canary Bay special witches! Continue comme ça Maléfisse, t'es sur la bonne pente Mrgreen

Alors, selon mes sources, l'enfant n'avait pas grand chose à se reprocher, à part effectivement ce problème de bavoir couvert de vomi. ^^ Et pour le lesbianisme, je me suis inspiré des fameuses légendes du Sabbat, où les intervenantes n'agissaient pas exactement comme la morale l'exigeait. ^^
Je vais continuer sur cette lancée !
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: La Danse des Sorcières (Maléfisse) - par Maléfisse - 16/05/2017, 20:53



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)