L'Épée de Légende S3E08 (L'Impossible Mission)
Milena laisse son épée au râtelier et prend le gâteau au miel. Elle gère, Thrud!

On prend encore de l'eau?

En exclusivité mondiale, voici le nom du prochain "grand méchant" de Retour à la forteresse du cauchemar. Exit les XAKAZE et autre SENYAKAZE. Prenez-garde, si vous l'affrontez en combat singulier, de ne surtout pas rater LABONOKAZE!
Répondre
(Voici le dialogue qui a eu lieu lorsque la fille d'Angvar a demandé à son père si elle devait amener des gâteaux au miel : )

"Juste un, Thrud."

"Oh."





...Excusez-moi, je dois aller me pendre à un frêne.
Répondre
Un frêne? Je dirai à un érable plutôt !^^

En exclusivité mondiale, voici le nom du prochain "grand méchant" de Retour à la forteresse du cauchemar. Exit les XAKAZE et autre SENYAKAZE. Prenez-garde, si vous l'affrontez en combat singulier, de ne surtout pas rater LABONOKAZE!
Répondre
J’adore. ^^ Continuez !

Pharéole va abandonner le Hatuli, qui ne doit plus servir à grand-chose, pour prendre une outre qu’il remplit avec l’eau du Léthé. Cela lui rappelle, un brin nostalgique, le venin de chimère et son antidote concoctés par les sorcières du labyrinthe de Krarth…

Quant à Scribo… je me pose seulement maintenant la question, mais comment diable nous a-t-il suivi dans le royaume des morts ?! Il a bu du breuvage d’Entasius, lui aussi ?
Répondre
(22/04/2018, 10:35)Jehan a écrit :
J’adore. ^^ Continuez !

Je voudrais bien, mais trouver des jeux de mots - même très mauvais - avec "Thrud", ça n'est pas évident !

C'est difficile, c'est compliqué, je dirais même que c'est hrude, ah ah !

...

...Le problème, quand on vit à Paris, c'est qu'il n'est pas facile de trouver un frêne suffisamment grand à proximité.



*

"Vous avez peut-être raison," dit le Voyageur lorsque vous lui indiquez votre intention. Il recueille un peu d'eau de la rivière dans une outre et vous la remet.

L'outre du Léthé compte comme un seul objet et il y a suffisamment d'eau pour toute l'équipe. Notez bien que (comme pour l'eau du Bassin des Souvenirs), vous pouvez en boire n'importe quand mais c'est à vous de prendre l'initiative de le faire. Le texte de l'aventure ne mentionnera jamais explicitement l'option de boire l'eau du Léthé.

*

Un bref gloussement échappe à Modgud tandis qu'elle vous regarde traverser. Dans les ombres du toit de bois qui recouvre le pont, des yeux scintillants s'ouvrent pour vous observer.


"Ce sont des illusions," dit le Voyageur, remarquant que vous êtes mal à l'aise de vous sentir épiés de la sorte. "Tout comme les paroles de Modgud n'ont qu'une illusion de sens. En réalité, elle a été placée là par les dieux nordiques et ne peut pas en partir, mais on ne lui a confié aucun devoir, aucune responsabilité, ni aucun but, pas même de garder le pont. Elle invente donc des choses à raconter aux passants comme vous et moi, et essaie de les convaincre de boire l'eau du Léthé, pour qu'ils deviennent aussi apathiques qu'elle."

De l'autre côté du pont, vous vous retrouvez immédiatement dans une épaisse forêt. Ses troncs énormes sont séparés par des ténèbres insondables, qu'aucune torche ne vous semble pouvoir dissiper.

Le Voyageur est plus optimiste, car il allume sa lanterne et l'accroche à l'extrémité de son bâton. Elle diffuse suffisamment de lumière pour vous permettre de voir où vous posez les pieds.

"Une telle hâte est-elle nécessaire ?" lui demandez-vous tandis que vous vous enfoncez dans la forêt.

"Absolument. Ne réalisez-vous pas que le lien qui vous relie au monde des vivants s'affaiblit à chaque heure que vous passez dans le Shéol ? Si vous vous attardez trop, vous serez condamnés à errer ici pour l'éternité. Tout comme moi..."

Ce n'est pas une nouvelle réjouissante et vous pouvez comprendre qu'Entasius ait préféré ne pas vous en parler. Vous efforçant de ne pas y penser, vous examinez la sombre végétation qui vous entoure et demandez où vous vous trouvez à présent.

"Nous sommes dans la Forêt de Fer," répond le Voyageur. Il donne une chiquenaude à l'aiguille d'un pin et elle résonne d'un bruit métallique.

"Y a-t-il des monstres ?" demandez-vous, fixant l'obscurité qui s'étend devant vous.

"Sans doute. Je ne connais pas les détails. Si nous traversons la forêt suffisamment vite, nous pourrons peut-être atteindre la Porte des Brumes sans l'avoir découvert..."

*

Vous continuez votre traversée de la Forêt de Fer pendant des heures peut-être, piétinant le sol couvert d'aiguilles, suspendus dans une obscurité éternelle, guidés seulement par la clarté diffuse de la lanterne du Voyageur.

À un moment, un bruit rauque jaillit hors des ténèbres et fait trembler les branches au-dessus de vos têtes. Le Voyageur hausse les épaules lorsqu'il voit vos expression alarmées. "Qui sait quelles créatures sont tapies dans cette forêt ? Certains disent que ce sont les fantômes des antiques géants du temps d'Ymir, qui régnaient sur l'univers avant la venue des dieux."

"Il n'y a qu'un seul Dieu," lui rappelez-vous.

"Dans ce cas, vous devriez Le prier d'être avec vous en ce moment," répond-il avec un rire énigmatique. "Car nous marchons vers la vallée de l'ombre de la mort. Mais regardez : nous quittons la Forêt de Fer et voici la Porte."

*

Un mur s'étend à perte de vue en bordure de la forêt. Il n'est pas fait de bois ou de pierre, mais d'une brume phosphorescente qui frémit et palpite. La seule ouverture dans ce mur est gardée par un être monstrueux avec une tête de loup.

"C'est Garm," vous dit le Voyageur.

Le géant à tête de loup accourt vers vous avec un grondement belliqueux.


- Gâteau de miel

- ou combat ?
Répondre
Si aucun de nous ne l’a déjà mangé, offrons-lui le gâteau.
Répondre
"À un moment, un bruit rauque jaillit hors des ténèbres et fait trembler les branches au-dessus de vos têtes. Le Voyageur hausse les épaules lorsqu'il voit vos expression alarmées."

http://78.media.tumblr.com/5f7ce4a2a143bae3cd00802c5b6c8c83/tumblr_nbgzhrzFHX1r9h79ho3_500.gif

En exclusivité mondiale, voici le nom du prochain "grand méchant" de Retour à la forteresse du cauchemar. Exit les XAKAZE et autre SENYAKAZE. Prenez-garde, si vous l'affrontez en combat singulier, de ne surtout pas rater LABONOKAZE!
Répondre
(22/04/2018, 19:33)tholdur a écrit : http://78.media.tumblr.com/5f7ce4a2a143bae3cd00802c5b6c8c83/tumblr_nbgzhrzFHX1r9h79ho3_500.gif

Non, non, un ours.

*


Vous ouvrez le paquet et montrez le gâteau à Garm. Ses yeux brillent de convoitise tandis qu'il le renifle. "Du gâteau pour Garm !" aboie-t-il. S'il avait une queue, elle serait sûrement en train de remuer.

Garm s'assied sur un rocher et commence à dévorer le gâteau. "Bien !" s'exclame-t-il lorsqu'il a terminé. Vous réalisez qu'il n'est pas très intelligent.

"Alors, nous pouvons traverser la porte ?" demande le Voyageur.

Le monstre fait un geste de sa main griffue. "Allez-y. Mais ne dites à personne que je vous ai laissé passer."

"Bien sûr que non," dit le Voyageur tandis que vous vous dirigez vers la Porte des Brumes. À voix basse, vous l'entendez ajouter : "Iya na inu !"

*

Vous émergez de l'autre côté du mur de brume scintillant. Une vaste plaine s'étend devant vous, sans aucun autre relief que de rares cailloux et des buissons de bruyère maladifs.

"On dirait qu'il fait plus sombre, désormais," dites-vous au Voyageur.

Le ciel, qui était auparavant d'un gris déprimant, est désormais un voile de satin noir. Il n'y brille aucune étoile.

"À mesure que nous progressons dans les régions où veille la Mort, nous nous enfonçons plus profondément dans la nuit," répond-il. "Le Shéol - comme vous l'appelez - est similaire à un monde de rêve, où le temps dépend plus du lieu que de la logique. C'est aussi pourquoi les choses que nous rencontrez semblent incohérentes et irréelles ; ce sont des fragments oniriques des mythes sur la mort qui vous sont familiers."

Vous faites quelques pas sur la plaine. Il est impossible de dire quelle distance il faudra parcourir pour atteindre la lointaine chaîne de montagne. Des centaines de kilomètres, peut-être.

"Et cet endroit ?" demandez-vous à votre guide.

"Le territoire qui sépare les régions habitées et "normales" du Shéol, des régions intérieures et primordiales. Essentiellement, il correspond à la différence entre le monde ordinaire des rêves et les profondeurs sombres de l'inconscient. Pour emprunter une comparaison aux mythes emphidiens, nous laissons derrière nous la plaine des Asphodèles ; devant nous se trouve le Tartare."

Vous connaissez un peu la mythologie emphidienne, même si le reste de ce qu'il dit n'a pas de sens pour vous. Observant la plaine désolée, vous commentez : "En d'autres termes, nous nous dirigeons vers l'Enfer."
Répondre
https://www.youtube.com/watch?v=l482T0yNkeo
Répondre
(22/04/2018, 19:56)Outremer a écrit :
(22/04/2018, 19:33)tholdur a écrit : http://78.media.tumblr.com/5f7ce4a2a143bae3cd00802c5b6c8c83/tumblr_nbgzhrzFHX1r9h79ho3_500.gif

Non, non, un ours.
Si j'étais tombé sur un faisan je s'rais pas en train de me la péter comme ça... Lool
сыграем !
Répondre
Vous vous souvenez de ce passage, dans le troisième livre, où un test mortel d'Habileté avec 3 dés avait massacré la moitié de l'équipe lors de la partie d'il y a quelques années ?

...

...

*

Kilomètre après kilomètre, vous foulez le sol de la plaine. Aucune vie animale n'est visible, et même les plantes sont rares et difformes. De temps à autre, vous apercevez un chêne mort ou un rocher de taille conséquente, mais ils sont toujours à bonne distance et il se révèle impossible d'en approcher.

Même le vent ne souffle pas sur cette terre désolée. Seul vos voix étouffées brisent le silence. Vous vous sentez peu à peu hypnotisés par la morne inhumanité de ce paysage. Vous parlez de moins en moins, et il vous semble quelquefois être en train d'avancer dans un rêve.


Vos jambes sont lourdes comme du plomb. Depuis combien de temps marchez-vous sur cette plaine ? Il vous semble avoir brièvement perdu connaissance et vous ne pouvez plus vous en souvenir. Chaque pas est plus difficile que le précédent, comme si vous vous enfonciez dans les profondeurs du sommeil.

Vous baissez les yeux et poussez une exclamation d'horreur. Le sol a pris l'apparence de toutes les personnes que vous avez connues au cours de votre vie, amis comme ennemis. Leurs bouches tordues grimacent sans un bruit, essayant de vous mordre les pieds. Vous tombez à genoux, essayant désespérément de poursuivre alors même que vous avez oublié votre destination.

Le Voyageur se retourne vers vous. Il ne semble pas affecté par l'horrible vision. "Vous vous enfoncez dans la Fange de la Mortalité !" vous crie-t-il. "Les souvenirs de votre existence essaient de vous entraîner, de vous empêcher d'accéder au coeur du royaume de la Mort. Détournez les yeux !"

*

Vous devez lancer trois dés et obtenir un résultat égal ou inférieur à votre Pouvoir. En cas d'échec, votre personnage cesse d'exister, et tout son équipement disparaît avec lui.

(Ne pas oublier : le Pouvoir de Milena est diminué de 2 points à cause des sorts qu'elle a en tête.)
Répondre
Milena s'en sort bien avec un total de 7 seulement! Mais je crains pour Phareole...

En exclusivité mondiale, voici le nom du prochain "grand méchant" de Retour à la forteresse du cauchemar. Exit les XAKAZE et autre SENYAKAZE. Prenez-garde, si vous l'affrontez en combat singulier, de ne surtout pas rater LABONOKAZE!
Répondre
Je me demande ce qu’on a manqué. Je doute que ce soit un passage obligatoire, ce serait sadique.

⚀ ⚃ ⚅

Pas de miracle.
Répondre
Phareole, t'as pas d'bol :
Du formol comme obole...
сыграем !
Répondre
Bon une nouvelle fois Milena va partir en éclaireur pour amasser le plus d'informations possible pour la tentative suivante...

En exclusivité mondiale, voici le nom du prochain "grand méchant" de Retour à la forteresse du cauchemar. Exit les XAKAZE et autre SENYAKAZE. Prenez-garde, si vous l'affrontez en combat singulier, de ne surtout pas rater LABONOKAZE!
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)