Samuraï tome I : les trois villages
Je comprends ce que tu veux dire Zyx, je vais tâcher de travailler sur le "dramatique" de la situation ; j'avais déjà prévu des traîtres mais pas pour tout de suite.

Pour les bonus/malus des armes, certains peuvent désorienter, mais pour répondre à ta question, j'ai toujours en mémoire l'histoire de Musashi qui avec un simple bokken (sabre de bois) défia et vaincu de nombreux adversaires armés de katana (sabre forgés).
Le coup du bambou est un peu un hommage aux fondateurs des arts martiaux anciens qui souvent étaient des paysans. Armés de piques, de bambous ou de faux, ils étaient néanmoins très dangereux.
Un simple coup de poing bien placé suffit à tuer un homme, partant de ce postulat, ce n'est pas l'arme qui est dangereuse, mais celui qui la maitrise Wink ...
lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des glaçons au congel... Proverbe provençal amateur de pastaga
Répondre


Messages dans ce sujet
RE: Samuraï tome I : les trois villages - par sunkmanitu - 13/03/2013, 23:04



Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 34 visiteur(s)