Fabled Lands
#31
personnellement, je trouve que c'est un ratage, même si quelques endroits du monde sont intéressants… ou du moins auraient le potentiel d'être intéressants s'ils étaient développés, mais voilà, ils ne le sont pas.

Les quêtes qu'on boucle en 4 à 8§, les événements qui se produisent quel que soit le niveau social ( en prenant vers le nord après Yellowport, on a le § de route obligatoire où on peut se faire frapper au passage par un agrde ou donner quelques pièces par un prêtre - quelque chose dans ce genre, ça fait des années aussi… cela même si nous sommes de niveau social 4 et plus avec armure et plein d'or sur nous… ), les continents parcourus en quelques semaines, sans compter la façon pour les persos de rofil combattant d'accumuler rapidement du fric donc de l'équipement ( allez dans le quartier des voleurs local, vous serez agressé par 1 méchant, tuez-le, dépouillez-le, reposez-vous s'il vous a blessé, retournez-y; c'est comme ça que je me suis payé un gros équipement avant même d'essayer la 1° quête. Yo ho ho et une bouteille de rhum. )

: pour nous résumer, c'est complètement schématique et pas le moins du monde crédible. On n'a qu'une vague esquisse presque dépourvue de sens de ce qui aurait pu être un univers fabuleux; pour que ça marche il aurait fallu que chaque situation, chaque quête soit 10 fois plus fouillée.

je suis bien d'accord que ça n'aurait pas été possible par le medium du livre; ça ne pourrait se traiter que comme un jeu sur ordinateur. Les auteurs ont eu les yeux beaucoup plus grands que le ventre.

Ou alors, il aurait fallu des aventures fouillées d'un livre-jeu chacune se déroulant dans un endroit de cet univers, avec un perso au background sérieux, de sorte qu'on le découvre ainsi.
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#32
(27/08/2013, 17:02)ashimbabbar a écrit : pour nous résumer, c'est complètement schématique et pas le moins du monde crédible. On n'a qu'une vague esquisse presque dépourvue de sens de ce qui aurait pu être un univers fabuleux; pour que ça marche il aurait fallu que chaque situation, chaque quête soit 10 fois plus fouillée.

je suis bien d'accord que ça n'aurait pas été possible par le medium du livre; ça ne pourrait se traiter que comme un jeu sur ordinateur. Les auteurs ont eu les yeux beaucoup plus grands que le ventre.

C'est exactement mon point de vue. Je reconnais aux auteurs le mérite de l'originalité, mais leur création n'est pas satisfaisante : elle a un squelette, mais extrêmement peu de chair pour l'envelopper.
Répondre
#33
Je préfère largement Fabled land malgré quelques petits défauts a Destiny quest qui se résume a un bete "moi vois, moi tue"
Répondre
#34
Mince, je ne peux pas modifier, ou alors il faut que je redécoupe mes messages... trop d'images.

Donc je le mets ici :
700§ par livre en moyenne
Les perso pré-tirés sont des les tomes 5 et 6.
Site pour imprimer des cartes et des feuilles d'aventure
Pour les codes, pas d'affolement :
Citation :Ceux donnés dans le 1 commencent par la lettre a, dans le 2 c’est b… Ces codes sont utilisés dans les six tomes. Dans le 1 on trouve par exemple des paragraphes on nous demande les codes « barnacle », « dotage »…
Ca en fait trente par tome, et je n'ai pas réussi à tous les trouver pour l'instant dans le 1. Dans les autres j'en suis loin :

(27/08/2013, 17:02)ashimbabbar a écrit : Ou alors, il aurait fallu des aventures fouillées d'un livre-jeu chacune se déroulant dans un endroit de cet univers, avec un perso au background sérieux, de sorte qu'on le découvre ainsi.
Et oui, alors cela aurait été carrément parfait ! Problème de temps... Ils ne sont que deux, et pas un grand public en face. Alors le jeu en valait-il la chandelle ?
N'oublions pas que tous les livres ont été écrit avant 1996, sans le recul que nous avons aujourd'hui. Ils auraient dû les étoffer lors de la réédition.

Pour ce qui est du manque de chair sur le squelette, je suis forcément d'accord. Que ce soit clair !
Mais, comme Albatur, je préfère ce squelette décharné, plutôt que la chair immangeable de DestinyQuest.
Répondre
#35
Totalement d'accord (très belle présentation, au passage ! Bravo !)

Pour la peine, je copie-colle ce que j'écrivais sur ce livre il y a quelques mois :

***

Ah oui, Fabled Lands, oh là là... J'ai découvert ça durant l'été 2011 : j'ai passé des heures et des heures à tournicoter entre les quatre premiers livres !

J'en étais complètement accroc ! Au point de connaître par cœur certains enchaînements de paragraphes (j'en ai fait, des allers-retours au long de la côte, avec mes marchandises à la con !!) !

Les tomes 5 et 6 viennent de rejoindre ma bibliothèque ; mais je sais l'effort que ça demande de s'y replonger complètement, et je ne suis pas encore prêt à redonner 1 point de ma Santé Mentale pour y retourner !

Ce n'est pas l'envie qui m'en manque ; mais chaque chose en son temps !

[Image: christopher-lloyd-crazy.gif]

Sinon, Albatur m'a bien cerné : Fabled Lands s'approche effectivement du Livre Dont Vous Êtes Le Héros ultime, à mes yeux. Même si c'est bourré de défauts (le tome II, notamment), et que certaines descriptions sont pour le moins lapidaires, peu de bouquins interactifs m'ont procuré la même joie que ces 4 volumes reliés.
Je me suis littéralement roulé dans ces 3 000 paragraphes comme un sanglier dans sa soue !!


***


Vous l'aurez noté au passage : je suis un puriste et, contrairement à Shamutanti, je ne faisais aucun raccourci !
Ce qui m'a occasionné quelques belles surprises... et d'autres moins bonnes...

C'est d'ailleurs pour moi le seul gros problème (du Tome II, notamment) : certaines rencontres aléatoires sont particulièrement injustes. Si elles viennent à se répéter, c'est même carrément la Bérésina ! On fait des quêtes entières pour gagner 1 malheureux point dans une caractéristique... point qu'on peut perdre sur un mauvais coup de dés en passant par certains chemins (c'est rare, mais bien réel).
Si je devais y rejouer, je mettrais moi-même une case sur ces paragraphes, pour que la tuile ne se produise qu'une seule fois. (Motherfuckin' lutins avec leur perle noire...)

Quant au côté "squelette", il est effectivement gênant par endroits (les auteurs ont voulu pallier le problème en remplaçant le texte par les illustrations de Nicholson ; mais c'est vrai que dans le tome II, encore une fois, certaines villes de la côte font vraiment pauvrettes).

Il a quand même un avantage : c'est de laisser une grande part à l'imagination ! Et pour moi qui adore me raconter mes petites histoires en jouant, c'est parfait !
Répondre
#36
On ne sait pas si les six autres sortiront un jour ? (ou pas Sad )
Répondre
#37
De ce que j'ai compris, moi qui suis un peu le blog de Dave Morris, ça ne semble ni dans ses priorités, ni dans ses envies à moyen terme.

La trame et les squelettes semblent écrits pour presque tous les tomes. Mais aux dernières nouvelles, la seule l'option qu'il pourrait retenir, ce serait de déléguer le truc à un pool d'écrivains pour qu'ils terminent le boulot.

Choses que certains fans n'ont pas attendu pour faire, d'ailleurs. Car en creusant un peu, je crois qu'on peut par exemple trouver un tome 9 entièrement écrit par un amateur (tome salué par Morris lui-même).


Enfin, que ça ne dissuade pas les curieux : rien qu'avec les 4 premiers tomes, je me suis régalé pendant des dizaines et des dizaines d'heures ! Je n'imagine même pas quand je vais réattaquer avec la "totale" !...
Répondre
#38
Dommage car c'est quand même frustrant d'arriver a tel ou tel endroit et de ne pas pouvoir poursuivre car le § est dans un livre non publié.
Répondre
#39
Salut,

Des fans ont écrit le tome 9, The Isle of a Thousand Spires. L'auteur de la série, l'ayant lu, l'a approuvé (et en fait même la promo sur son site).
Comme il est sur Scribd qui est particulièrement énervant quand il s'agit de récupérer un fichier pourtant censé être en libre partage, je vous le met ici.

https://hotfile.com/dl/242304083/d6a5fd0...s.pdf.html

Bonne lecture !
Répondre
#40
Merci pour le lien Smile
Répondre
#41
Merci Elterin !
Répondre
#42
Il existe aussi un jeu de cartes visiblement, jeu style narratif il semble.

http://www.greywoodpublishing.com/totfl.html
Répondre
#43
Par contre pourquoi ils ont fait le 9 ??? Pourquoi pas le 7 ???
Répondre
#44
Le 7 a été partiellement fait, mais vous pouvez l'obtenir ici :
https://hotfile.com/dl/242977857/6ff732e...0.doc.html
Répondre
#45
[Image: fl1_co10.jpg]

Le livre est dispo dans toutes les librairies (en commande, sauf libraire fan de Fabled Lands qui aurait déjà commandé des exemplaires  LOL )

Comme d'hab' le géant américain de la vente en ligne attend quelques commandes avant de constituer son propre stock et pouvoir traiter les commandes futures dans ses délais habituels.

La Fnac et Chapitre l'expédie en 4-8 jours.

Les librairies galèrent pas mal pour interpréter les métadonnées. Je ne comprends pas comment en 2018 on bloque sur ce qui paraît si simple. Pour rire : regardez sur chapitre.com dans quelle catégorie le livre a été classé   Eek ! .
Show Content

Je suis en tout cas immensément fier de pouvoir vous faire découvrir ce livre (puis la série) en VF. Je suis tombé amoureux de cette saga quand je l'ai découverte en 2012 peu après sa seconde édition.

Le concept est extraordinaire. Il trouve une solution au problème de liberté auquel se heurtent les livres-jeux habituels : même le livre-jeu le moins linéaire reste sur des rails prévus par l'auteur. Ici, les auteurs ont divisé le monde en plusieurs tomes. On vadrouille de tome en tome, de contrée en contrée, dans le but que l'on se donne soi-même. C'est par exemple un des seuls (rares ?) LJ où on peut se contenter d'explorer, pour le plaisir. Mais aussi, entrer dans les villes, dans les tavernes, parler aux gens, etc. permet de collecter des infos et de s'atteler à des quêtes - d'importance variable. On peut se retrouver avec une liste plus ou moins longue de quêtes à accomplir (ou pas, c'est comme on veut). Complètement JDR, on forge ainsi le profil de son perso, pas seulement avec les stats qui augmentent, mais aussi avec son histoire. On est libre de se la jouer héros à la rescousse du royaume, ou bien grosse crasse égoïste. Il y a aussi des commerces, plus ou moins grands, on peut acheter du matos. Presque tout le matos possède un bonus +1, +2 ou +3.
Ce qui a de génial, c'est que les règles sont super simples : il n'y a presque rien à écrire. La contrepartie, c'est l'écart à la réalité : un artefact comme un outil de crochetage augmente votre adresse dans toutes les circonstances... C'est le défaut que je reproche au système. C'est le prix de la simplicité.
Dès ce premier tome, on peut acheter des maisons pour stocker son matériel. On peut mettre son argent à dormir en banque, ou le placer dans des guildes marchandes pour profit. Et puis il y a des petites cases à cocher au-dessus de certains paragraphes pour savoir si vous êtes déjà passer par là. C'est trop mimi.

Ce premier tome donne aussi l'occasion de naviguer. Car on peut s'acheter un navire (avec son équipage !), et même des cargaisons, pour les transporter et les revendre ailleurs ! Ou simplement naviguer d'île en île pour explorer ou accomplir une quête. Le tome 3 est d'ailleurs quasiment consacré à la navigation.

Ce qui vous plaira : l'infinie liberté à travers la saga, la durée infinie.
Ce qui vous laissera sur votre faim (on est entre nous, soyons honnêtes) : il n'y a "que" 700§ par livre, ce qui implique que une action qui aurait demandé 40§ dans un autre livre en fait 4 ou 5 ici. Même Dave Morris le reconnaît (le revendique ?).

On est carrément davantage sur un JDR que sur un roman. Je préfère prévenir. Mais le monde est tellement fabuleux que l'imagination prend le relais  :drunken:

La traduction pour ce tome est mixte : Megara / Alkonost. Pour les suivants, c'est Alkonost qui s'en charge à 100%.
Pour l'édition : comptez deux versions indépendantes : la nôtre (couv souple, intérieur N&B à l'ancienne) et celle de Megara (collector, couv cartonnée).

J'avais rédigé un article, il y a longtemps...
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 4 visiteur(s)