Sondage : Etes-vous d'accord pour garder les références à la Forteresse du Cauchemar?
Ce sondage est fermé.
Oui
40.00%
4 40.00%
Non
60.00%
6 60.00%
Total 10 vote(s) 100%
* Vous avez voté pour cette proposition. [Voir les résultats]

Scénar
#46
Je trouve ce scenario intéressant, je vote 'pour' Smile

Aragorn a écrit :Reste à déterminer pourquoi notre héros veut reconstituer le Dalet.
  • Parce qu'il a trouvé par hasard un fragment qui l'a "propulsé" loin de son Univers et que c'est le seul moyen de rentrer
  • Parce que notre héros est un érudit ayant fait des recherches sur le Dalet et souhaitant reprendre les expériences de la race créatrice du Dalet.
  • Le héros a été chargé par son/sa roi/reine/président à vie/chef du Grand Conseil/... de le retrouver pour dominer les Multivers.
  • notre héros est lui-même l'une des clefs du Dalet ( sans le savoir, peut être, au début ) et qu'il se sent irresistiblement attiré par les autres éléments.
Qu'en pensez vous?
redo

Editeur d'A.V.H. sous Linux : http://redohome.hd.free.fr/gameBooks/
#47
Concernant le point de départ :

pour des raisons de cohérence et de simplicité : tous les héros commenceraient sur la même planète, planète d'origine de la création du Daleth, de surcroît, le héros serait donc engagé par les scientifiques concepteurs du Daleth

selon la race, on pourrait imaginer une récompense adaptée de départ et de fin.

(j'avais pas vu ton post, redo, on a posté en même temps et on parle du même point... je résume ce dont on vient de parler sur MSN avec aragorn)
Rendez-vous au 14.
Découvrez ma plume poétique sur le blog de Jules Cybèle.
#48
Dans ce cas, il faudra trouver un autre "employeur" aux spectres chasseurs. Flèche
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
#49
Après avoir relu l'original, il me semble que personne n'a soulevé une autre caractéristique de l'Aleph: c'est qu'il permet de parler toutes les langues extra-Khulesques. Comme quoi l'Aleph est vraiment bien nommé. C'est un détail qui peut avoir son importance comme élément scénaristique, pour un monde, etc...

Aragorn => On pourrait imaginer que certains intégristes cherchent à anéantir le Dalet, clé unviverselle de compréhension entre les races, à la manière de la Tour de Babel (écho au monde Zigourat de l'original). Ces intégristes pourraient employer des spectres chasseurs, etc...

Dalet : pour revenir sur l'idée d'un Dalet qu'il faudrait parfois recharger sur certains monde (prétexte à quête et à stationner un peu sur la planète, histoire de se coltiner quelques spectres chasseurs), j'avais oublié de préciser que le Dalet pouvait agir "comme" une boussole et "pointer" dans la direction d'une source d'énergie.
#50
ah... voilà qu'on touche à quelque chose de très pertinent, me semble-t-il !!
je suis assez séduit par cette idée
Rendez-vous au 14.
Découvrez ma plume poétique sur le blog de Jules Cybèle.
#51
Bon, on a trouvé le but de la quête du héros: il est employé par les créateurs du Dalet. A ce propos, j'ai une idée. La fin pourrait se passer sur la planète de départ, où on ramène le Dalet reconstitué. Là, on pourrait avoir le choix de le détruire ou de le remettre à ses concepteurs, selon ce qu'ils comptent en faire.

On n'a, en revanche, pas réglé la question des trois personnages, enfin on ne les a pas encore clairement inventés. Des suggestions?
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
#52
Pour les trois personnages :

- Un "ami de la nature". Un baroudeur (genre rôdeur ou druide) possédant de nombreux talents de survie et bon combattant mais en difficulté dans les mondes civilisés.
Sa motivation vient de son souci de l'équilibre et de la préservation du monde tel qu'il est : d'où l'importance de retrouver le Dalet

- Un "chasseur de primes". Un aventurier réputé pour sa ruse, son audace et son manque de scrupules. Il répondra évidemment à l'appel du Dalet si une grande récompense est à la clé et n'a pas peur de voyager dans des univers inconnus, pourvu qu'il devienne encore plus riche et célèbre. De la tchatche, de la roublardise, un Yan Solo en somme...

- Un "jeune érudit". Proche des créateurs du Dalet, il dispose de capacités physiques suffisamment intéressantes pour être envoyé en mission, même s'il n'a jamais appris à se servir d'une arme. Ses atouts sont en fait son intelligence et ses nombreuses connaissances qui s'entendent même jusqu'aux mystérieux arts mystiques. Moins courageux et déterminé que les deux premiers, il est néanmoins plus apte à comprendre les étranges civilisations des autres mondes.
#53
Fitz => Ces profils me conviennent car ils sont assez souples. Je pense qu'on est quelques uns à vouloir éviter le côté manichéen bon/neutre/mauvais et le côté Marais III.

Pistes de reflexion : Le profil jeune érudit pourrait être interessé par la propriété "langage universel" du Dalet que j'ai cité 3 post plus haut.

hypothèse : un de ses buts pourrait être de reconstituer un message (peut être d'un race ET très ancienne, contemporaine de la création de l'Aleph ??) à partir de fragments. Fragments disséminés sur certains mondes, gravés sur des Pierres de Rosette.

Il y a aussi la possibilité d'un même message rédigé en plusieurs langues ET, mais dont certains passages sont effacés, érodés par le temps. Le but est de combler les blancs en superposant ces messages pour avoir une idée globale du texte (à la manière des 3 messages trouvés dans une bouteille à la mer, dans les Enfants du Capitaine Grant, de J.Verne). C'est mieux que les clés Livingstoniennes, non? Qu'en pensez-vous?
#54
Faut pas oublier non plus qu'on suit les règles DF. Dur dur (non, pas Dudur...) de différencier les persos au niveau des caractéristiques (mais on a le modèle Légende de Zagor). Si on les différencie niveau capacités, il va falloir en garder le minimum, parce que gérer des règles de capacités sur une trentaine de mondes, ça va pas être simple.
"Je chercherai à retrouver un rêve..."
#55
j'ai relu en vrac quelques idées, la remarque sur les langues m'a semblé importante, en effet, il serait de bon ton que certains mondes emploient des langues différentes et qu'on ne puisse pas toujours les comprendre. Si l'aleph permettait le multilinguisme, le Daleth, en tant qu'artefact imparfait, devrait aussi dérailler à ce niveau là

bien que scientifiquement parlant, je pense même que cette capacité devrait ne pas exister... je pensais tout simplement qu'il pourrait y avoir des langues communes, des bases communes reconnaissable et compréhensibles pour tous, avec quelque fois de réelles difficultés de compréhensions (on peut aussi ne pas avoir à interagir dans un monde)

pour le début de l'histoire j'ai commencé à penser à quelque chose, quelque chose qui serait de l'ordre de l'intrigue, manipulation, traitrises, etc. où le héros n'est pas forcément au courant de ce qui se trame autour du Daleth, d'ailleurs, il ne sait pas ce que c'est au départ... enfin, quand j'aurais plus avancé je soumettrai l'arborescence de l'intro à la critique

je pense qu'il sera plus facile pour tout le monde d'élaborer son monde à partir d'un début d'intrigue solide
Rendez-vous au 14.
Découvrez ma plume poétique sur le blog de Jules Cybèle.
#56
Les trois personnages de Fitz me conviennent également, pas de soucis. Smile

Pour ce qui est de l'intro, on en fait une par perso ou une commune? j'avais quelques idées aussi. Certains persos pourrait être plus au courant que d'autres (l'érudit), ce genre de choses...Tongue
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
#57
Plume.pipo a écrit :Faut pas oublier non plus qu'on suit les règles DF. Dur dur (non, pas Dudur...) de différencier les persos au niveau des caractéristiques (mais on a le modèle Légende de Zagor). Si on les différencie niveau capacités, il va falloir en garder le minimum, parce que gérer des règles de capacités sur une trentaine de mondes, ça va pas être simple.

Pas forcément modifier les règles mais proposer des choix à certains moments comme dans la Légende de Zagor en fonction du perso joué. Exemple : si vous jouez le druide, allez au 18, si vous jouez l'érudit, allez au 69, etc...
Chacun est ensuite libre d'attribuer des capacités dans le texte au perso dans la limite du raisonnable plutôt que d'établir un système de compétences. Et on peut diminuer l'habileté de l'érudit au départ ou le priver d'arme efficace, augmenter la chance du roublard, etc...
#58
Cette idée des trois personnages est séduisante, mais il faut tout de même qu'ils aient suffisamment de choses en commun pour ne pas porter des regards radicalement différents sur ce qu'ils rencontrent (afin que les descriptions qui seront faites des lieux et des êtres qu'ils rencontrent conviennent aux trois). Il serait utile que les créateurs de monde notent le nombre de fois où ils font intervenir les capacités spéciales de l'un d'entre eux, afin qu'elles soient utilisées de façons à peu près égales.

Autre suggestion : le but poursuivi par le héros n'a pas besoin d'être fixé dès le départ. Il pourrait être amené au fil de l'aventure à choisir de rendre le Dalet à ses créateurs, à le garder pour lui-même, à le vendre à des explorateurs concurrents, etc.
#59
Outremer => je partage ton avis sur les pts communs. Dans la Légende de Zagor, le magicien était trop différent des autres; un tel écart risque de ne pas convenir ici pour LMA II.

Egalement 100% d'accord pour que le héros puisse faire évoluer ses buts secondairement, suivant ses goûts ou ce qu'il apprend. Ce serait + réaliste et moins figé que dans les autres ldvelh. Et puis pour 1 fois qu'on pourrait choisir de "trahir" nos employeurs avant qu'ils ne le fassent...

Par contre dans cette optique je pense qu'on échappera pas à un 1er objectif fixé par nos employeurs (faut bien un 1er but de départ).

Possibilité "très facultative" : on pourrait être contacté par la suite en secret par une sous-fraction des employeurs qui nous donnerait un 2è but). Ce qui nous orienterait vers un conflit + politique et + parano (quelle faction croire? Qui m'envoie de nouveaux spectres chasseurs, etc...).
Cela génèrerait aussi des possibilités scénaristiques pour faire rebondir le récit au milieu de l'intringue et lui donner un second souffle (histoire de casser un peu la succession de mondes), quand nos 1ers employeurs prennent connaissance de la sous-faction et chercheraient à nous contacter et sonder notre loyauté, etc... La découvert d' 1 3è ou 4è but par soit-même permettrait aussi de redonner un coup d'impulsion à la trame du récit en offrant de nouveaux choix.

J'ai toujours cette crainte que la succession de tant de mondes soit un peu lassante à la longue, que le joueur voit ces univers comme des obstacles sur sa route, et qu'il "se hâte" pour finir l'aventure. Si il apprend qu'il existe d'autres voies et qu'il n'y a pas qu'un seul but, on pourrait diminuer cette éventuelle lassitude...
#60
Pour ne pas fort trop faire de mondes et éviter ainsi la répetition, nous n'avons qu'à limiter un monde par participant. Nous sommes un peu plus d'une dizaine à vouloir créer justement un monde, je trouve que c'est suffisant comme nombre (à condition de bien les développer), sinon c'est vrai que plus pourrait lasser le joueur/lecteur.
Adieu vieux frère, ton nom sera à jamais gravé dans mon coeur. Repose en paix.
~ Force et Honneur.. ~




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)