Le Cinquième Bataillon
#31
Concernant le style, loin de moi l'idée de te forcer à écrire "mal" — je dis simplement que personnellement, j'ai de la difficulté avec ce style littéraire châtié dans le contexte d'un roman d'action (même interactif). C'est mon avis et il n'engage que moi. ^_^

J'ai effectivement mieux aimé le début (et la reprise de l'action à la fin) que le long milieu à arpenter l'île. Toutefois, je ne rejouerais pas le début de l'aventure de multiples fois si je devais recommencer (en oubliant le PFA de la viande, j'ai techniquement réussi du premier coup, puisque j'ai fui le ver souterrain et obtenu 6 aux dés). Mais je peux facilement me mettre dans la peau de quelqu'un qui arrive à ce stade et refuse catégoriquement de tout recommencer juste pour gagner les épreuves du début afin d'éviter ce mât. (En fait, dans une autre AVH, j'aurais recommencé après le coup de la viande — j'ai recommencé HTA après un coup similaire dans le canyon — mais je ne voulais pas rejouer toutes les épreuves du début, ensuite refaire l'île, même si je les avais trouvées "fun" la première fois.)

Pour finir, j'ai eu droit aux Kayolins dans le château (et au sort de Zentile) mais pas au déchu maître d'armes.
Répondre
#32
Juste une question… au §12, l'épreuve de course, on est censé gagner directement des points d'influence; mais ensuite, dans le combat au bâton, on gagne des points de réussite et ensuite des points d'influence en fonction des points de réussite.
Est-ce qu'il ne faudrait pas plutôt qu'on gagne des points de RÉUSSITE à la course, qu'on les additionne à ceux gagnés au bâton et qu'on gagne des points d'influence en fonction de la somme ?
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#33
Non ce sont bien des points d'influence pour la course puis pour l'arène ensuite. La course est en effet l'épreuve la plus rapide (1 paragraphe) mais il y a bien 4 épreuves en tout qui attribuent des points d'influence.

Ainsi tu as choisi les archers... Si tu veux te trouver un adversaire à ta mesure, va donc siffler là-haut sur les collines Wink
Répondre
#34
Je précise que j’ai écrit ce feedback un peu au fur et à mesure de ma lecture (qui n’a pas été d’une traite), donc ne pas s’étonner si je reviens ce sur que j’ai dit et si tout ça a l’air un peu erratique…

J’ai trouvé le style plus fluide que d’habitude (ce qui implique aussi à mes yeux et en l’occurrence un peu plus pauvre), et le registre d’une manière générale m’a semblé moins soutenu qu’auparavant (je ne sais pas si c’est vraiment le cas, et si ça l’est, je me demande si c’est fait exprès parce que tu as écouté ceux qui te critiquaient là-dessus ou parce que l’ambiance militaire te paraissait induire moins de mots sortant de l’ordinaire…).

Niveau règles, bien vu, l’évolution du talent à la fronde en talent à l’arc ! J’ai du coup été tenté de devenir un archer, m’imaginant posséder la précision de Thorgal… Finalement, j’ai préféré incarner un fantassin avec le bagout, pour avoir un perso à la fois bourrin et sympa, même si je testerai par la suite l’éclaireur pour la discrétion. Puisqu’il y a trois corps d’armée, il serait sans doute préférable que l’AVH tienne au moins trois lectures. Le tome 1 avait tenu trois lectures (après ça, 90% du bouquin était lu -du moins les passages intéressants- et l’intérêt de la lecture ne se situait plus que dans le challenge), on va voir si c’est le cas ici.


En vrac :
-Les idées des épreuves sont toutes sympathiques.
-Les sentiments de Joan sont bien retranscrits.
-Pas assez d’indices pour les choix de l’épreuve d’endurance ?
-Pour l’épreuve de duel, je bats deux adversaires mais me retrouve avant-dernier en score… D’une manière générale, même avec le résultat optimal, le héros ne se retrouve souvent que second dans les épreuves j’ai l’impression ; cette difficulté est peut-être trop élevée.
-L’idée du combat « chacun pour soi » est pas mal puisque, même si les choix restent assez hasardeux en soi, cela permet de cibler ses principaux rivaux pour les faire tomber au plus vite et éviter qu’ils gagnent des points de réussite.
-Si j’ai bien compris, peu importe ce qu’on fera pendant la bataille au début sur l’île, le résultat sera le même ?
-La visite de l’île prend une allure assez monotone, même s’il y a des idées intéressantes (combat scénarisé contre l’arbalétrier, oiseaux qui défendent leur nid), peut-être parce qu’il y a trop de petits combats (un lynx franchement, ça sert à quoi ?). Ceci dit, les nombreux efforts pour amener de la variété dans un paysage morne (ex du paragraphe 156, aux détails travaillés) laissent à penser que j’étais dans un état d’esprit assez impatient lors de certaines étapes de cette lecture (effectuée en plusieurs fois).
-je rectifie, le vocabulaire reste d’un niveau élevé. En fait, la baisse du niveau de langage se situe seulement durant l’entraînement militaire. Ça paraît assez naturel que ce soit comme ça, même si je ne sais pas si c’est volontaire ou pas.
-bon, je n’ai pas tenu, j’ai triché… mon humeur souvent impatiente et l’épaisseur du volume auront eu raison de moi (je suis mort dans le long duel contre l’arbalétrier). Quitte à tricher (j’avoue qu’à la loyale, ton livre doit prendre pas mal d’heures dont je désire disposer autrement qu’en jouant), j’ai testé au passage quelques chemins parallèles, qui m’ont, entre autre, amené au ...
-passage érotique. Eh bien, c’est peut-être, avec le début du livre (je n’ai pas insisté dessus mais l’idée de l’entraînement du héros et les différentes épreuves sont très sympas) et sa fin (où on retrouve la dimension tragique du premier opus), un de ses meilleurs passages. La scène est réaliste, les sentiments du héros clairement exprimés bien que complexes à décrire, sa réaction à posteriori est intéressante aussi. Vraiment, très bien fait d’un point de vue psychologique, j’ai eu une impression de vécu. Je suppose que tu as travaillé et retravaillé ce passage, pour avoir à la fois quelque chose de relativement soft et qui apporte quelque chose au lecteur concernant la psychologie du personnage.
-tiens Jehan a eu droit à son clin d’œil :p


Au final, ce livre s’avère légèrement inférieur au précédent opus pour deux raisons ; il est un peu moins travaillé (au niveau des finitions et des détails, car sinon, c’est un plus gros morceau, ça se sent et il est effectivement 1.41 fois plus long), et surtout, la dimension à la fois tragique et épique (du point de vue d’un David) a été remplacée par une dimension épique plus grande (le héros est devenu plus fort et a une tâche plus ardue) mais moins puissante émotionnellement (je ne me suis guère senti concerné par le massacre de mes frères d’armes au milieu du récit -après tout le héros n’y a pas de vrais amis- alors que la mort d’Ana, bien mise en scène, fait mal, et la promenade sur l’île froide n’est pas réjouissante en soi et sa perspective m’a un peu rebuté au début –le héros lui-même, quand il est encore dans son navire, pense que cette île est inintéressante). Certaines scènes cependant, et le final -dont la rapidité m’a surpris, je ne saurais dire si c’est une bonne ou une mauvaise chose, j’avoue que n’étant pas fan des dungeon crawler, je préfère peut-être ça- qui reprend la dimension tragique du premier tome viennent relever la froideur de l’île (qui aurait été atténuée si on avait pu avoir des compagnons, mais je sais que ce genre de choses est diablement difficile à gérer du fait des nombreuses combinaisons que cela implique : même s’il n’est possible d’avoir qu’un seul compagnon, il suffit de lui donner la possibilité de mourir pendant les combats pour que la narration s’en trouve compliquée).
Cette aventure a donc un très bon niveau. En fait, si le type de trame a évolué vers quelque chose de plus classique pendant la majeure partie du récit (trouver les méchants maléfiques), le style et les descriptions physiques et psychologiques sont très riches. Personnellement, j’aurais aimé que ce tome -encore plus que le un- ne donne pas de consistance réelle aux Dieux, à la magie, et qu’il n’y ai pas un bestiaire trop varié, or ce nouveau volume accentue cet aspect (dans le premier, on affronte pour l’essentiel de simples guerriers, le coup des araignées, j’ai plutôt aimé, seuls le lézard et la petite créature qu’on rencontre au début, puis à la fin l’autel qui soigne m’avaient fait tiquer). C’est pourquoi j’ai été pris de doute lors de l’embuscade du 5ème bataillon, quand j’ai vu déjà deux nouvelles races apparaître. Je ne suis pas contre un peu de surnaturel, mais vraiment du soft, et c’est le choix d’un univers un peu trop orienté magie qui m’a déplu (peut-être ton style élevé me fait tiquer dans un univers médiéval non réaliste, ou alors c’est juste que je suis définitivement lassé de l’heroic fantasy). Autant j’ai bien aimé les balades bucoliques du héros dans l’île, autant le bestiaire assez varié m’a un peu surpris, même si les créatures étranges sont bien amenées et décrites, leur nombre finit par me faire sortir un peu du récit pour replonger dans une ambiance plus heroic fantasy. Après, ça c’est vraiment mon goût personnel… Un autre point négatif est le hasard un peu trop présent à mon goût dans l’aventure, que ce soit dans les lancers de dés dans de multiples circonstances ou dans les choix qu’on a à faire ; il me semble que dans pas mal de situations il n’y a pas nécessairement d’indices et que pour faire le bon choix, il faut déjà avoir effectué des lectures. Sinon, il y a vraiment un effort au niveau des idées, ensuite amplifiées par le style. Les sentiments du héros sont souvent bien détaillés, et cohérents : ils sonnent juste. Je suppose que pour l’écriture de ces livres, tu t’es vraiment projeté dans ton personnage ? Enfin, cette impression est peut-être renforcée par le fait de la narration en « je », mais je trouve que le narrateur a une consistance telle que tu as du mettre pas mal de toi en lui.


Erratum

Texte non justifié

§209-> « tout » au lieu de « tour »

§ ? -> Si vous parvenez à un total de points inférieur à 5, rendez-vous au 128 ; compris entre 4 et 8, allez au 299 ; supérieur à 7, rendez-vous au 237.=> si j’ai 4 je vais au 128 ou au 299 ? ^^ Idem pour 7.

§108->Les masures nous avaient un peu protégé du vent cinglant. =>protégés

§362->Duncan vainc Joan en le frappant au visage et est félicité par le sergent : or frapper à la tête était interdit.

§108->faîtes->faites

§172, 397->à main gauche->à ma gauche

§207-> « tu m’avais trouvé »->trouvée

§213->puces et police changeante




Voilà, j’ai essayé d’avoir une vision globale dans ce feedback, même si en une seule lecture (bien qu’en feuilletant par ailleurs), j’ai dû rater des scènes intéressantes. Quand j’aurais plus de temps et plus de tranquillité d’esprit, j’avoue que je te relirais avec plaisir, et sous format papier de préférence, c’est plus apaisant qu’un écran d’ordi. Ce serait donc bien que ce deuxième tome paraisse sur Lulu aussi. Comme je l’ai dit, ce tome nécessite quelques corrections mineures, et ça pourrait te permettre de te remotiver pour le suivant : jouer à sa propre aventure (et en profiter pour se relire et corriger ses fautes), c’est un bon moyen pour se remettre dans le bain. Même si j’ai un doute pour le côté un peu trop fantasy de l’univers développé dans ce deuxième opus (ton style me paraît un peu en décalage avec le genre), je pense que quand je m’y replongerai avec calme, j’apprécierai davantage ses nombreuses possibilités (car c’est une AVH pas mal axée sur l’exploration) et son challenge (même si les stat des adversaires ne sont pas incroyables, la difficulté générale me paraît rester assez élevée), ainsi que toutes les scènes brillantes que j’ai pu rater.

(Bon, je n’ai pas l’air de vouloir arrêter de taper ce feedback, donc je continue encore un peu, c’est noël) Une AVH à l’intensité émotionnelle bien plus élevée que la moyenne ; même si la dimension tragique du premier opus a un peu diminué et surtout ne réapparaît qu’à la toute fin, il reste la psychologie du personnage qui continue d’être admirablement développée, et cela, avec les nombreuses idées qui parsèment une trame relativement classique mises en valeur par ton style, crée à mes yeux une ambiance unique, fitzienne. Le seul autre auteur d’AVH que je connaisse, qui a réussi à poser à ce point sa propre ambiance (et surtout son propre univers, qui par sa démesure a son influence sur l’ambiance), est nettement plus prolifique et c’est Oiseau : les AVH xhoromagiennes ont leur propre aura, et j’en ai lu suffisamment pour que son univers devienne à mes yeux un classique –ce qui fait, étant donné que je suis quelqu’un d’assez versatile qui aime la nouveauté, que j’ai tendance à moins y accrocher, mais je ne peux qu’accorder qu’il a réussi à créer un univers assez consistant et riche pour devenir à mes yeux un auteur « classique » dans le paysage AVHien, d’autant plus que je connais essentiellement la littérature interactive par les AVH. Bon, cela vient peut-être aussi du fait qu’il y a très peu de séries publiées sur Xhoromag (il faut un certain temps de lecture pour qu’un auteur puisse imprégner ses lecteurs, placer sa marque), et les ambiances que vous avez posées sont de types différents. Mais vous avez tout deux réussi à installer quelque chose qui sonne fort, l’un plus par un style introspectif, réaliste et soutenu, l’autre plus par une ambiance titanesque et émerveillante. D’autres auteurs m’ont vraiment marqué, que ce soit Outremer (que je n’ai guère feedbacké, mais qui lui aussi fait preuve d’un grand talent) ou Sukumvit (ses AVH possèdent une forte personnalité), et ceux qui m’ont moins marqué ne possèdent pas nécessairement un talent inférieur ou ont leurs propres qualités. J’observe simplement que nous avons ici pas mal d’auteurs très intéressants, et c’est toujours un plaisir de le constater.
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#35
Au niveau de l'utilisation du "je", j'ai bien réfléchi et j'en suis venu à la conclusion suivante : peut-être que je le trouve efficace non pas parce que je me sens à la place de Joan, mais par empathie : tout comme le prêtre qui recueille ses mémoire, on a l'impression d'avoir le narrateur en face de nous, et donc on se plonge dans les sentiments de ce sympathique personnage (et bon du coup on se sent à la place de Jehan, mais indirectement). Lequel de ces deux effets t'attendais-tu à obtenir en utilisant la première personne ?
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#36
Merci Alendir pour cet énorme feedback!! Yep

Mon intention avec la narration au "je" était en effet que le lecteur se mette plus facilement dans la peau du héros, ressente mieux ses pensées profondes, etc... J'avais découvert l'Assassin Royal de Robin Hobb peu avant et avais été émerveillé par la dimension psychologique de l'oeuvre. Comme la première personne du singulier dans la narration semblait être en partie responsable, j'ai voulu écrire une AVH utilisant la même recette.

C'est effectivement une AVH d'exploration comme tu le dis si bien. Je voulais proposer quelque chose de fondamentalement différent du tome 1 en brisant la structure du scénario, en divisant l'aventure en trois parties distinctes (les épreuves, l'exploration, le final) et en laissant plus de liberté au lecteur. Mais effectivement, ce fut au détriment du rythme que beaucoup ont trouvé moins élevé donc moins accrocheur.
Cette exploration est plutôt aléatoire, je te l'accorde volontiers.
Tu as raison en disant que l'idéal est de la réussir en trois essais : cela permet de tester l'ensemble des épreuves et de passer par tous les lieux de l'île, en particulier celui de l'îlot aux freux que peu de gens ont malheureusement pu découvrir, je pense... Pareil pour la cassette en bois de rose : avec du recul, elle est bien difficile à ouvrir.

Concernant le passage avec la prostituée, j'ai fait lire les deux paragraphes principaux à une femme, ce qui m'a permis de modifier une ou deux choses pour rendre le dialogue plus crédible. Sinon, il n'a pas été trop retravaillé. Le passage où Joan ressort ensuite dehors et repense à Ana ne me satisfaisait pas à 100% mais j'avais du mal à le corriger. S'il t'a autant plu, alors ça me rassure.

Oui il y a beaucoup de moi globalement dans Joan (mais bon, je ne suis pas roux, pas grand, pas fort Wink), ça facilite l'écriture. Mais pas trop car ce n'est pas facile de lui donner une personnalité trop saillante dans le cadre d'une AVH sinon, certains lecteurs pourraient le trouver trop étranger à leur propre mode de pensée.

Tu insistes beaucoup sur l'aspect fantasy. Je pense en effet que c'est une question de goûts car j'aime à titre personnel les créatures variées (du moment que leur présence soit justifiée), les religions puissantes et la réalité de la magie. Possible par contre que le nombre de créatures agressives soit trop important. Mon but était de rendre la campagne hostile et les traces de civilisation rassurantes.

C'est quoi le clin d'oeil à Jehan?

Encore merci pour ton retour détaillé et enrichissant.





Répondre
#37
Le clin d'oeil à Jehan :
Citation :"Allez, mettez-vous en place ! Duncan, file derrière la haie. Zentile, derrière la butte tout au fond. Garett, dans la ferme. Khelben, dans la cabane au milieu des arbres. Jehan…
-Joan, sergent. "
Il hésita à me rabrouer pour l'avoir interrompu, avant de finalement se reprendre.

Concernant la publication sur Lulu, c'est dans tes projets ou tu as tiré un trait sur ta série ?
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#38
Exact pour le clin d'oeil! J'avais oublié mais c'en était bien un.

Concernant Lulu, j'avais fait une tentative mais comme je suis nul en mise en page, mise en forme, (c'était Linflas qui s'était chargé de le faire pour les sabres d'Asguenn), le résultat était catastrophique quand j'ai reçu mon exemplaire. J'avais vite supprimé le fichier de lulu avant que quelqu'un ne le commande.

Répondre
#39
J'ai 25% de réduction jusqu'au 5 janvier, dépêche toi ^^

Même si ça fait longtemps que je n'ai pas publié sur lulu, il me semble qu'ils aident suffisamment pour avoir un résultat correct (notamment, envoyer le fichier sous un bon format d'affichage, correspondant à la taille du livre, sinon effectivement, les paragraphes s'afficheront erratiquement). Le contenu importe davantage, et vu que je bosse souvent sur écran, je suis moins fan de la lecture en pixels. Fin bref, ça peut attendre, je pourrais te donner un coup de main un de ces quatre quand je serai plus libre et moins la tête dans le c**.
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#40
Si tu veux m'aider à l'occasion pour le mettre sur lulu, je suis preneur avec grand plaisir Wink
Répondre
#41
Le Cinquième Bataillon est disponible sur lulu. Je l'ai reçu aujourd'hui et il est nickel.
Un énorme merci à Alendir qui s'est occupé de la mise en page.
Un second à son ami Samuel qui a illustré la couverture.

Pour ceux que ça intéresse :
http://www.lulu.com/product/couverture-s...f/center/1

Répondre
#42
Cool, du coup, je pourrai m'acheter les deux tomes dans ce cas.
Répondre
#43
Le bouquin valait le coup, et je suis aussi très satisfait du résultat (sans compter que tu t'es remis au tome 3 du coup Wink ).
Il viendra (avec le tome 1) orner la minuscule bibliothèque de ma chambre d'étudiant ^^

Question existentielle, c'est quelqu'un du forum qui a commandé L'or venu de l'Est récemment ? ça faisait deux ans que j'en avais pas vendu Cool
[Image: litteraction5.png]Littéraction.fr
Le site de livres-jeux dont VOUS êtes l'auteur !
Répondre
#44
C'est clair que c'est ton initiative de m'aider à la publication sur lulu de GP2 qui m'a redonné le coup de boost pour reprendre GP3.

JIN, si jamais tu le lis, je serais curieux d'avoir ton impression sur la première partie du 5ème Bataillon car sincèrement, j'avais pensé à toi en l'écrivant (en tout bien tout honneur). Tu verras...

Répondre
#45
Alendir> Tant qu'à faire, je me prendrai aussi le tiens. Bon, ils ne sont pas donnés quand même. Mais bon, quand on aime, on ne compte pas.

Fitz> Du moment que je lis une avh, je la feedback toujours, donc t'inquiète. Oui, je me souviens que tu m'avais dit que t'avais pensé à moi en rédigeant un passage de ton avh. Je crois même me souvenir que c'est pendant que tu écrivais une scène de bataille. C'est sympa en tout cas, ça fait toujours plaisir Wink
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)