L'île où tout finit ou commence
#1
Je fait un sujet séparé sur le sujet de mon AVH Xho, histoire de ne pas encombrer le sujet sur l'anniversaire lui-même.

Skarn a écrit :J'ai fini le xhommage d'Outremer. Plutôt agréable. J'ai arrêté de le jouer lorsque du légendaire deuxième paragraphe où on doit enchaîner près de neuf combats,

Pas tout à fait neuf, tout de même (même si calculer le nombre moyen de combats qu'on est susceptible de livrer à ce paragraphe dépasse mes capacités statistiques). J'ai rendu la plupart d'entre eux assez faciles et brefs, histoire que le joueur ne s'embourbe pas pendant une demi-heure dans ce paragraphe. L'intérêt de ce paragraphe est bien moins les combats que les diverses histoires qu'ils laissent entrevoir.

Citation :L'excellent style habituel, un scénario original dont j'aime beaucoup tout le final, et bien sûr plein de références au cliché habituel de Xhoromag avec quelques zestes d'humour (la traduction pour le joueur de la qualité qualitative de nos vêtements par exemple).

La quoi ? Où ça ? (EDIT : Oh, la valeur de protection. J'ai mis tellement de temps à écrire cette AVH que j'ai oublié certains détails des premiers paragraphes.)
Mon idée de départ pour l'AVH était bien sûr de jouer avec le concept des héros adolescents (plus spécifiquement des héroïnes, parce que j'ai davantage joué aux séries plus récentes où elles sont plus nombreuses). Je ne me suis pas privé de reprendre un certain nombre d'éléments scénaristiques fréquents dans les séries Xhoromag.

Citation :Bien évidemment, sa courte longueur et la nécessité de faire un one-shot dans l'univers de Xho n'en font pas la meilleure avh d'Outremer (la barre est haute en même temps), mais elle reste très bien quand même.

Je suis content de savoir qu'elle t'a plu au moins en partie. Il est certain que l'AVH est loin d'être parfaite, même si j'ai trouvé intéressant de l'écrire.

Citation :PS : et en plus, il y a assez peu de points communs, en dehors de l'univers, avec ce que je fais actuellement, ce qui est cool.

J'avais complètement manqué ton introduction lorsque tu l'as publiée et je ne l'ai lu qu'il y a quelques jours. Ca a l'air extrêmement prometteur !

Citation :PPS : Oiseau doit s'en vouloir de ne pas avoir inventé Vectrice lui-même, dont le nom et le pouvoir collent parfaitement à l'univers de Xhoromag dans son mode mathématiques.

J'étais assez content de moi en trouvant le nom, en effet !

Citation :PPPS : ça veut dire quoi sentiente ? Y'a aussi un "companion" qui se balade au 15, et un "met ton nez" au 17.

Il doit y avoir une surdimension qui exerce son influence subtile sur les auteurs d'AVH Xhoromag pour leur faire commettre des anglicismes (à ma décharge, je suis actuellement en Californie, ce qui ne m'aide pas à les éviter). Merci de m'avoir fait observer ces problèmes !
Répondre
#2
J'ai moi aussi terminé le premier hommage à Xho (je voulais être le premier à feedbacker, mais j'ai été devancé ^^).

J'ai donc bien aimé cette aventure de façon générale. Elle a pour atout principal le style toujours parfait d'Outremer, qui signe d'ailleurs ici des paragraphes plus longs que dans ses précédentes AVH. Les petites piques humoristiques sur l'univers de Xho sont assez amusantes (les noms à rallonge). Evidemment, je n'ai pas saisi toutes les allusions, puisque ma culture Xhoromienne est assez légère (je ne connais que les dernières séries). Il y a quelques trouvailles qui sont vraiment excellentes, comme le paragraphe deux et ses différents adversaires (la quinzième est un vrai perso de Xho, c'est ça ?), Vectrice, ou bien SPOILER le personnage de l'île.

Cependant, l'aventure comporte quelques défauts également. D'abord, elle est terriblement linéaire : rares sont les paragraphes où l'on a vraiment un choix à faire. On a presque l'impression par moments de lire un roman avec des combats en plus (d'autant que je ne les ai pas joués ^^). Evidemment, il n'est pas évident de proposer une aventure qui se tienne et qui soit non-linéaire en 50 paragraphes (quoique : les Ailes de Morphée version 1 faisait combien de paragraphes déjà ?).
Deuxièmement (attention gros SPOILERS), le scénario rappelle trop Labyrinthe : deux histoires d'amnésiques coup sur coup, ça fait beaucoup (avec en plus les rencontres avec des "souvenirs"...)

Globalement, ça reste une AVH très intéressante, qui a surtout l'inconvénient de succéder à une AVH de grande qualité (Labyrinthe, qui deviendra culte avec le temps) dans la production d'Outremer.
La barre est placée assez haut et il va falloir s'accrocher pour ne pas avoir l'air de pauvres clampins. Heureusement que Xhorock ne joue pas sur le même registre. ^^


Répondre
#3
H.d.V a écrit :(la quinzième est un vrai perso de Xho, c'est ça ?)

L'explication se trouve ici : http://homepage.mac.com/siyanlis/Xhoromag/Xh0611.htm

Citation :Cependant, l'aventure comporte quelques défauts également. D'abord, elle est terriblement linéaire : rares sont les paragraphes où l'on a vraiment un choix à faire. On a presque l'impression par moments de lire un roman avec des combats en plus (d'autant que je ne les ai pas joués ^^).

Exact. J'en avais bien conscience, mais je ne suis pas parvenu à l'éviter. Il fallait insérer toute une histoire assez dense dans seulement 50 paragraphes et je n'ai pas trouvé le moyen de le faire tout en faisant une AVH non-linéaire (qualité que j'apprécie pourtant beaucoup).
La fin est certainement le passage où il y a le plus de choix à faire, mais elle est précédé de tout un passage où il n'y a littéralement aucune variation possible. La linéarité est sans doute la faiblesse principale de l'aventure.

Citation :Deuxièmement (attention gros SPOILERS), le scénario rappelle trop Labyrinthe : deux histoires d'amnésiques coup sur coup, ça fait beaucoup (avec en plus les rencontres avec des "souvenirs"...)

Tiens, je n'y avais pas pensé... Mais c'est vrai, tu as raison. Il faut dire que l'amnésie est un thème scénaristique que je trouve extrêmement riche et intéressant ; il a été très largement exploité dans des livres, des films, des jeux d'ordinateur et autres (y compris bien sûr quelques livres-jeux bien connus), mais je ne m'en lasse pas.

Merci pour ta critique !

Citation :La barre est placée assez haut et il va falloir s'accrocher pour ne pas avoir l'air de pauvres clampins. Heureusement que Xhorock ne joue pas sur le même registre. ^^

Essaie tout de même de faire en sorte qu'elle joue bientôt dans le registre des AVH terminées !
Répondre
#4
Un bien bel hommage. L'univers onirique de Xho est parfaitement respecté, tout comme le système de règles, brillamment exploité. Le rythme aussi ressemble aux AVH de Oiseau avec de longs paragraphes. Quant au scénario, il m'a fait penser à une fusion entre Xune (pour les deux filles, l'héroïne demi-déesse) et Labyrinthe (pour la quête introspective personnelle).
Ce qui m'a impressionné, c'est la très bonne gestion des combats, de la difficulté et de l'équipement. Je pensais que les règles saoûlaient Outremer mais faut croire que pas tant que ça, les combats ayant été particulièrement bien pensés (j'ai bien aimé entre autres le coup de 9 privilèges zéro pour le combat à venir). L'histoire est sympathique mais n'est pas aussi marquante que l'ambiance du début. L'idée de l'île miniature, ce petit coin de paradis, est vraiment excellente. On rejoint la chambre pour enfants du Laby en tant que "refuge intérieur" mais là, la description de cet endroit entouré d'eaux turquoise, où pousse l'arbre géant et où on imagine volontiers le soleil briller éternellement m'a transporté. Je m'y croyais et avais vraiment envie d'y être. On comprend que l'héroïne soit réticente à bouger ses fesses de là...
Une autre très bonne image est celle de l'île vivante et personnifiée. Sa psychologie, ses motivations, sont intéressantes et originales.
Dans sa globalité, l'aventure est un peu trop linéaire à mon goût. Malgré les nombreux combats, j'ai eu plus l'impression de lire une nouvelle qu'un LVDELH. Mais comme le style est très bon, que les règles sont agréables à jouer et qu'il existe un "embranchement" sur l'île, j'ai pris plaisir à faire mes trois tentatives. Et oui, j'ai réussi à mourir deux fois, lors du combat final (une fois avec un bien mauvais choix et une autre où je meurs alors qu'il ne reste plus qu'un point de vie au méchant).
Répondre
#5
Merci beaucoup pour ton commentaire, Fitz. Je suis heureux de savoir que tu as apprécié les combats et la difficulté, je n'étais pas du tout sûr qu'ils étaient bien dosés !

En ce qui concerne l'île du départ, j'ai une fascination pour ce genre d'endroits imaginaires. Le personnage s'y retrouve seul mais sans ressentir la solitude, le temps n'a plus d'importance, l'atmosphère est à mi-chemin entre l'hédonisme serein et l'ataraxie. Je suis donc très heureux de savoir qu'elle t'a plu. Malheureusement, il aurait été difficile de faire s'y dérouler toute une AVH...

J'ai toujours eu conscience du fait que l'AVH serait linéaire, mais elle l'a été encore plus que je ne l'escomptais. Les éléments de l'histoire que je tenais absolument à insérer ont pris plus de place que prévu et limité ma marge de manoeuvre. L'embranchement qu'on trouve sur l'île est au fond très mineur (et déséquilibré, l'un des chemins étant nettement meilleur que l'autre). C'est dommage, mais combiner un format si bref avec une histoire relativement dense (même si je ne faisais qu'évoquer bien des éléments) n'est pas chose facile. J'attends de voir comment les autres participants s'en tireront !

Il y a deux choix mortels qui pimentent un peu la fin de l'aventure. Je suppose que tu n'as pas demandé ce qu'il fallait ?
Répondre
#6
Outremer a écrit :Je suppose que tu n'as pas demandé ce qu'il fallait ?
Étant donné qu'il s'agit là d'un nouveau Choix Dément à la Outremer, je pense que personne ne demandera ce qu'il faut du premier coup.
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre
#7
Meneldur a écrit :
Outremer a écrit :Je suppose que tu n'as pas demandé ce qu'il fallait ?
Étant donné qu'il s'agit là d'un nouveau Choix Dément à la Outremer, je pense que personne ne demandera ce qu'il faut du premier coup.

On parle bien du même choix à la toute fin qui m'a tué aussi c'est ça ? Bien que j'aime bien l'idée de la technique de "La Voie Immédiate", elle m'a également été fatale. Et un myatzen de recharge entre deux utilisations de cette attaque, c'est un brin beaucoup non ?
Répondre
#8
Meneldur a écrit :Étant donné qu'il s'agit là d'un nouveau Choix Dément à la Outremer, je pense que personne ne demandera ce qu'il faut du premier coup.

Non, les choix n'ont rien de déraisonnable, cette fois. A mon avis.

Skarn a écrit :On parle bien du même choix à la toute fin qui m'a tué aussi c'est ça ? Bien que j'aime bien l'idée de la technique de "La Voie Immédiate", elle m'a également été fatale. Et un myatzen de recharge entre deux utilisations de cette attaque, c'est un brin beaucoup non ?

Oui mais bon, on parle d'un coup automatiquement mortel. Et ce n'était pas de celui-là que je parlais. Il y a un autre choix mortel un peu plus tôt (mais on n'y est pas nécessairement confronté).
Alors tu as péri in extremis à cause de la Voie Immédiate ? Voyons, Skarn, où sont passés ta patience et ton sens de la diplomatie vis-à-vis des adolescentes perturbées ? Ou est-ce que c'est le souvenir de Labyrinthe qui t'a incité à ne pas choisir la solution la plus simple ?
Répondre
#9
Outremer a écrit :Non, les choix n'ont rien de déraisonnable, cette fois. A mon avis.
Bon, ça remplissait la condition #1 du Choix Dément à la Outremer (personne ne le prend du premier coup), ça remplit maintenant la condition #2 (Outremer le trouve parfaitement logique). Moi, je dis : on est en plein dedans.
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre
#10
Merci pour l'"ataraxie". J'aime bien chercher dans le dico des mots comme ça que je ne connais pas Wink

Oui, j'ai fait le mauvais choix. J'ai beaucoup hésité. Mais finalement, j'avais l'impression que l'héroïne devait retrouver le courage d'assumer à ce stade ce qu'elle s'était "lâchement" forcée à oublier.



Perdu.
Répondre
#11
Fitz a écrit :Merci pour l'"ataraxie". J'aime bien chercher dans le dico des mots comme ça que je ne connais pas Wink

Je n'ai pas toujours su ce que ça voulait dire, mais depuis que c'est le cas, je ressors ce mot à tout bout de champ. Smile

Citation :Oui, j'ai fait le mauvais choix. J'ai beaucoup hésité. Mais finalement, j'avais l'impression que l'héroïne devait retrouver le courage d'assumer à ce stade ce qu'elle s'était "lâchement" forcée à oublier.

C'est un raisonnement qui se tient tout à fait... mais il néglige quelques préoccupations plus immédiates ! Mrgreen
Répondre
#12
Outremer a écrit :
Fitz a écrit :Oui, j'ai fait le mauvais choix. J'ai beaucoup hésité. Mais finalement, j'avais l'impression que l'héroïne devait retrouver le courage d'assumer à ce stade ce qu'elle s'était "lâchement" forcée à oublier.

C'est un raisonnement qui se tient tout à fait... mais il néglige quelques préoccupations plus immédiates ! Mrgreen

Après beaucoup d'hésitations, j'avais fait le même raisonnement que Fitz ou peu s'en faut (oui, deux morts d'affilé à deux paragraphes de la fin).
Répondre
#13
Outremer a écrit :C'est un raisonnement qui se tient tout à fait... mais il néglige quelques préoccupations plus immédiates ! Mrgreen

Oui, j'ai trouvé ça super mesquin de nous coller de la psychologie et des tourments intérieurs pour faire ensuite prévaloir le "concret".Smile

Mais c'était bien pensé. Je me suis dit que c'était mérité finalement.
Répondre
#14
L’ai fait du 1° coup mais ça a été chaud… je mets l’autre nuisible en Faiblesse Grave, il m’y met à son tour et je tire un Zéro. Whew !

Intéressante l’idée de faire de nous le sidekick; c’est un projet que j’avais envisagé mais sans savoir comment m’y prendre.

Intéressante aussi l’idée de l’île ( mais je ne l’aurais pas traitée comme ça, na ! )

Si les dommages de la sphère de Yhuuh sont électriques, est-ce qu’elle ne devrait pas ignorer notre armure ?

Même question qu’à Oiseau pour CSC: si je me prends des Blessures Graves qui ne redescendent pas mon Endurance en-dessous du total de départ, je fais quoi ? Dans le doute j’ai appliqué sa réponse, on récupère 1Hab/§… ( pas ma faute si Maella n’a pas le Senihallxi )

Ah et puis j’avais eu peur quand j’ai vu surgir Kayahn mais j’avais tort: dans l’épilogue Maella est évidemment épuisée suite à nos ébats torrides Mrgreen. Me voilà rassuré Mrgreen.
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#15
(10/09/2011, 22:31)ashimbabbar a écrit : Si les dommages de la sphère de Yhuuh sont électriques, est-ce qu’elle ne devrait pas ignorer notre armure ?

Il me semble que notre armure n'est pas métallique.


Citation :Ah et puis j’avais eu peur quand j’ai vu surgir Kayahn mais j’avais tort: dans l’épilogue Maella est évidemment épuisée suite à nos ébats torrides Mrgreen. Me voilà rassuré Mrgreen.

Quand je pense aux efforts que j'ai fait pour essayer de suggérer que Suoyi développait des sentiments quasi-maternels vis-à-vis de Maella... Tongue

Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)