[02] Le Masque de Sang
#1
Dans ce deuxième chapitre des "Messagers du Temps", la mission du Prince et de la Princesse du Temps est de retrouver un membre de leur peuple qui se trouve emprisonné par les humains à Paris, en l'année 1789. Ils doivent mener une véritable enquête policière dans la cité où la révolte du petit peuple gronde. Celle-ci va les ammener à découvrir une inquiétante confrérie monarchiste qui cherche à mater dans le sang ces velléités révolutionnaires : la secte du Masque de Sang.
Autant l'univers médiéval légèrement fantastique du Carillon de la Mort m'avait laissé une impression étrange, autant j'ai été bluffé par la crédibilité de cette description du Paris pré-14 juillet. Sans tomber dans le piège qui aurait été de faire intervenir de véritables figures historiques de cette période archiconnue de notre histoire, l'auteur raconte avec un luxe de détails les us vestimentaires, les mentalités ou la géographie parisienne de l'époque. Quel régal d'imaginer Auteuil comme un petit hameau situé à quelques kilomètres de la ville et auquel on accède par une route boueuse!
Le style y est vraiment très bon. Bien sûr, le fait de ne pas être issu d'une traduction ("James Campbell" est forcément le pseudo d'un auteur français comme celà a déjà été suggéré) y est pour quelque chose mais, en plus, les paragraphes sont d'une longueur appréciable (sur 3 pages pour certains) et prennent le temps d'établir des dialogues soutenus avec les personnes rencontrées. L'enquête en elle-même est longue, intéressante, voir palpitante à certains moments. Même si elle passe en arrière-plan, l'action n'y est pas non plus absente car on a l'occasion d'user du pistolet à plusieurs reprises. On a donc un récit vraiment plaisant, une histoire qui prend en compte ce qu'on a pu dire ou voir quelques paragraphes auparavant ou même la manière dont l'on se trouve vêtu.
Par contre, niveau ludique, c'est un peu moins ça. Contrairement au premier tome de la série, les compétences de départ servent très peu et c'est bien dommage. Les "cartes du hasard" sont toujours aussi effrayantes (on a une ou deux chances sur six de mourir si on doit en tenter une) et les choix à effectuer peu nombreux. De fait, les relectures en deviennent plutôt fastidieuses, même si on prend plaisir à se mettre, pour changer, dans la peau de la Princesse du Temps.
Mais j'ai trouvé que ce bouquin valait vraiment le détour avec un scénario solide, des personnages secondaires crédibles et même des touches d'humour quand l'auteur met gentiment l'accent sur les traits de caractère typiquement parisiens Smile
A noter qu'une fois de plus nous intervenons dans l'Histoire avec un grand H puisque c'est nous qui devenons responsables de la prise de la Bastille...
Répondre
#2
Je n'ai lu qu'une seule fois ce livre mais globalement j'en garde un excellent souvenir. Comme toi, j'ai adoré l'ambiance de Paris avant la révolution. L'enquête proposée est aussi inattendue que palpitante et compense très bien le manque d'action. Le style est effectivement très bon et la longueur de l'aventure bien dosée. De nombreux PNJ et des paragraphes longs et détaillés mettent en place une ambiance très solide.
Pour finir, la fin est un régal. Tongue
Debout, debout cavaliers de Théoden!
Les lances seront secouées, les boucliers voleront en éclat,
Une journée de l'épée, une journée rouge avant que le soleil ne se lève !
Au galop ! au galop ! courez ! Courez à la ruine et à la fin du monde !
Répondre
#3
Pas grand chose à ajouter à ce que vous avez dit sur cet excellent bouquin. Le scénario, l'atmosphère, les personnages sont magistraux. Ludiquement, j'en garde un bon souvenir (le combat au pistolet est très amusant). L'enquête est réellement très, très bien présentée : le livre est un défi à l'intelligence du joueur et pas à sa chance, ce qui est rare dans les LDVELH. Les moments marquants ne manquent pas non plus. Celui où l'on combat aux côtés de son/sa frère/soeur est excellent (d'ailleurs le PFA l'est tout autant...). Les touches d'humour sont assez savoureuses, notamment la scène du "taxi parisien avant l'heure"... D'ailleurs, il est en effet clair que l'auteur est français, si l'on en croit les nombreux jeux de mots en français (Lefondler & Frey...) qui parsèment le livre (et la série en général).
Répondre
#4
En effet l'auteur est bien français, il a écrit cette série sous un pseudo car il ne voulait pas être associé au ldvelh. Sous son vrai nom, il a écrit des livres pour la jeunesse et est aussi traducteur.
Répondre
#5
Jehan a écrit :L'enquête est réellement très, très bien présentée : le livre est un défi à l'intelligence du joueur et pas à sa chance, ce qui est rare dans les LDVELH.
L'enquête est un régal, tout comme l'histoire, je suis d'accord également. Mais je ne vois vraiment aucun défi : le livre guide le lecteur, c'est très linéaire, vu que l'on est obligé de passer par tous les paragraphes importants, et même quand on loupe des indices, ça n'empêche pas de progresser. L'enquête est très dirigiste, et il est possible de découvrir le coupable par hasard. Je ne vois vraiment aucun défi à cela.


Jehan a écrit :si l'on en croit les nombreux jeux de mots en français (Lefondler & Frey...) qui parsèment le livre (et la série en général).
Les traducteurs s'amusent parfois à créer des jeux de mots, ce n'est pas une référence (sombre souvenir du Sceptre Noir...).
Répondre
#6
JFM a écrit :L'enquête est un régal, tout comme l'histoire, je suis d'accord également. Mais je ne vois vraiment aucun défi : le livre guide le lecteur, c'est très linéaire, vu que l'on est obligé de passer par tous les paragraphes importants, et même quand on loupe des indices, ça n'empêche pas de progresser. L'enquête est très dirigiste, et il est possible de découvrir le coupable par hasard. Je ne vois vraiment aucun défi à cela.

Je pensais au passage clé où l'on doit prendre une décision parmi trois, et qui nécessite de repenser à la scène où le type dont je ne me rappelle plus le nom manque de se faire décapiter.

Toutefois, ta remarque m'a fait prendre un peu de recul, et force m'est de te donner raison : en dehors de ce passage, je ne vois pas d'autres moments clés où l'on doit prendre la bonne décision sous peine de PFA. Et en effet, on peut toujours choisir au hasard l'une des trois propositions précitées.

Néanmoins, je garde une très bonne opinion de ce bouquin. Smile
Répondre
#7
Moi aussi. Si le challenge est faible, l'histoire est très réussie.
Répondre
#8
J'aurais bien aimé voir la vraie VO du passage suivant (mais je crois que c'est en fait en français direct), avec la combinaison à trouver:
Show ContentSpoiler:
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)