[SOS] Le Chasseur de Mages
#1
Même si les illustrations de Nicholson sont un régal oculaire, et même si je suis président-fondateur autoproclamé et premier membre du fan-club francophone de Paul Mason, je commence à en avoir sérieusement marre de refaire Le Chasseur de Mages infructueusement. Donc, si quelqu'un (JFM ?) pouvait me fournir quelques aides pour enfin finir ce fichu livre, je lui en saurais gré.
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre
#2
Heu.... alors des indices. Essaye de sympathiser avec tous les personnages que tu croises. Au début du livre, fonce vers Mencius, sans t'arrêter. Tu maîtrises l'échange corporel?
Répondre
#3
Meneldur a écrit :Je commence à en avoir sérieusement marre de refaire Le Chasseur de Mages infructueusement.

A qui le dis-tu... Tu comprends maintenant pourquoi je ne l'apprécie que modéremment celui-là (même après l'avoir fini, l'ivresse de la victoire n'a pas suffi à gommer la frustration née de l'acharnement à vaincre ce satané livre).

Des indices ? Mmh...
La première chose est effectivement de découvrir comment on change de corps. La seconde est de ne pas oublier de faire un tour par la première petite ville.


Répondre
#4
Le changement de corps, check (ça n'est pas non plus la chose la plus dure à découvrir). Le truc, c'est que tout de suite après, on a le choix dans l'exploration des alentours, et j'ai l'impression que seul le hasard dicte les conséquences de ce choix-là. Me trompé-je ?
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre
#5
Tu te trompes quelque peu. Il y a un indice qui met sur la bonne voie d'entrée. Il faut faire marcher ses cellules grises de chasseur/limier. Wink

Le plus simple pour que je puisse t'aider, c'est me dire comment se déroule ton combat contre Mencius. A quel moment te fais-tu vaincre ?
Je te donnerai alors un ou des indice(s), garantis sans spoilers, pour te mettre sur la bonne voie.

Un petit conseil gratos et bien utile : ne pas oublier que dans les possessions de Reinhardt, il y a des bijoux.


H.d.V a écrit :(même après l'avoir fini, l'ivresse de la victoire n'a pas suffi à gommer la frustration née de l'acharnement à vaincre ce satané livre)
Moi c'est exactement pour cela que je l'adore ! Twisted
Répondre
#6
En fait, ce livre est superbement bien conçu. A aucun moment le hasard n'est nécessaire pour gagner. Pour progresser, on n'a besoin que de son bon sens d'aventurier aguerri (nécessité de se soigner, nécessité de se procurer de l'équipement de base, ...) et que de réflexion, comme dans ta question, Meneldur, sur l'exploration des alentours.

Cependant, avant de se mettre en route, voici quelques conseils indispensables du vétéran chasseur JFM :
- Il faut absolument bien étudier le Traité de Chasse aux Mages en début d'ouvrage. Un bon chasseur doit se rappeler ces principes, sans quoi il ne triomphera pas.
- L'intro du livre, d'apparence anodine, joue en fait un rôle capital ! Il faut absolument s'en souvenir. Sinon, il ne faudra pas se plaindre d'être à la merci du hasard.
- Au moment de tirer ses stats aux dés, se démerder pour faire les pires scores possibles. Oui, oui, vous avez bien lu ! Stats conseillées :
Habileté 7
Endurance 14
Chance 12 quand même, faut pas déconner^^

En cas d'Endurance 24, relancer les dés ou ne pas espérer finir le bouquin.

A travers ces 3 conseils, on se rend compte déjà que Mason est un génie. Le texte donne toute les solutions, tous les indices, et les tricheurs qui se mettent des stats maximales en sont pour leurs frais. Il fallait oser !

Niveau choix à faire, pas de hasard, donc.
Niveau lancers de dés, en revanche, il y en a quand même 1 d'indispensable : le lancer de Chance pour obtenir l'échange corporel.
Quant au combat final, il est quasiment impossible, même avec des stats optimales. Il faut en effet réussir tous ses lancers, tout en tentant sa Chance avec succès pour infliger des dommages doubles à l'ennemi. Pour ce combat, se déclarer vainqueur d'office.

Sinon, Meneldur, tu te plains du manque de narration de l'ouvrage. Mais sache tout ce qui manque en descriptions, notamment descriptions psychologiques des personnages, c'est normal. Car tous ces éléments sont par la suite racontés par le conteur !!
Et là, je crie encore au génie : il faut bien avoir suivi l'histoire, avoir imaginé les descriptions manquantes et alors tout devient clair dans le conte du conteur, et là encore le hasard disparaît !

Mr Mason, continuez d'écrire des LDVELH !!!
Répondre
#7
Bon, j'ai fini par terminer le livre en étant méthodique et attentif, ce qui m'a coûté quelques heures de sommeil, mais je ne suis pas à ça près, après tout. Merci à JFM pour ses conseils, donc, même si quelques éléments du récit du conteur me paraissent un peu tirés par les cheveux (le coup de l'oiseau, si je l'ai bien compris, est vraiment sadique, vu qu'il demande d'avoir fait attention à un détail mineur de l'introduction). Je n'ai pas non plus vraiment compris pourquoi le truc des miroirs n'était pas inclus dans le Vénérable Traité. Le coup des trois croix obligatoires pour que Mencius rende le pistolet ne m'a pas convaincu non plus.

Un détail : au 185, le livre demande avec quoi on charge le pistolet. Si on choisit le Diamant, le calcul donne 114, mais le bon paragraphe à l'air d'être plutôt le 141. Erreur ?

J'admire la méticulosité de ce livre, mais comme HdV, l'acharnement nécessaire pour en triompher me laisse un mauvais arrière-goût.

(Pour Balthus et Jeveutout : finir ce bouquin m'a permis d'en dresser la solution. Si ça vous tente, je peux vous envoyer ça.)
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre
#8
Meneldur a écrit :Bon, j'ai fini par terminer le livre en étant méthodique et attentif, ce qui m'a coûté quelques heures de sommeil, mais je ne suis pas à ça près, après tout. Merci à JFM pour ses conseils, donc, même si quelques éléments du récit du conteur me paraissent un peu tirés par les cheveux (le coup de l'oiseau, si je l'ai bien compris, est vraiment sadique, vu qu'il demande d'avoir fait attention à un détail mineur de l'introduction). Je n'ai pas non plus vraiment compris pourquoi le truc des miroirs n'était pas inclus dans le Vénérable Traité. Le coup des trois croix obligatoires pour que Mencius rende le pistolet ne m'a pas convaincu non plus.

Un détail : au 185, le livre demande avec quoi on charge le pistolet. Si on choisit le Diamant, le calcul donne 114, mais le bon paragraphe à l'air d'être plutôt le 141. Erreur ?

J'admire la méticulosité de ce livre, mais comme HdV, l'acharnement nécessaire pour en triompher me laisse un mauvais arrière-goût.

(Pour Balthus et Jeveutout : finir ce bouquin m'a permis d'en dresser la solution. Si ça vous tente, je peux vous envoyer ça.)

C'est pas plutôt avec la balle d'argent que t'as récupérée bien avant qu'il faut tirer? Et là le paragraphe est juste, il me semble
Répondre
#9
Je sais qu'il faut tirer avec la balle d'argent (je rappelle que j'ai fini le bouquin ^^), mais ça n'est pas la seule possibilité. Et dans le contexte, le 141 est cohérent : il dit clairement qu'on charge le pistolet avec le Diamant.
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre
#10
J'ai le même bug au 114/141.

Et bien bravo pour l'avoir fini, tu fais partie de l'élite des joueurs à présent. LOL

L'étape suivante est de finir le Siège de Sardath.

Sinon sur ce livre, je suis content de voir que tu partages mon avis. J'admire également la structure du bouquin, mais je pense qu'il possède de gros défauts : style pas très convainquant, OTP extrême et parfois injuste, et surtout il est dommage que certaines des meilleures péripéties ne soient pas sur le chemin incontournable à la victoire (je pense au Faucheur aux énigmes, au combat entre le Serpent volant et l'Aigle...) qui est un peu court d'ailleurs.


Répondre
#11
Oui je veux bien la solution.
Répondre
#12
Content d'avoir pu t'aider (sans spoilers) Meneldur. Wink

Meneldur a écrit :même si quelques éléments du récit du conteur me paraissent un peu tirés par les cheveux (le coup de l'oiseau, si je l'ai bien compris, est vraiment sadique, vu qu'il demande d'avoir fait attention à un détail mineur de l'introduction).
Pas sadisme : génie !


Meneldur a écrit :Je n'ai pas non plus vraiment compris pourquoi le truc des miroirs n'était pas inclus dans le Vénérable Traité.
"Vaincre un Mage, règle 5", je pense.


Meneldur a écrit :Le coup des trois croix obligatoires pour que Mencius rende le pistolet ne m'a pas convaincu non plus.
Moi je trouve ça bien trouvé.


Meneldur a écrit :Un détail : au 185, le livre demande avec quoi on charge le pistolet. Si on choisit le Diamant, le calcul donne 114, mais le bon paragraphe à l'air d'être plutôt le 141. Erreur ?
Oui, bug.


H.d.V a écrit :J'admire également la structure du bouquin, mais je pense qu'il possède de gros défauts : style pas très convainquant, OTP extrême et parfois injuste
Le style m'a convaincu, le challenge extrême m'a séduit, quant à l'injustice... à quel moment vois-tu une injustice ?


H.d.V a écrit :il est dommage que certaines des meilleures péripéties ne soient pas sur le chemin incontournable à la victoire (je pense au Faucheur aux énigmes, au combat entre le Serpent volant et l'Aigle...) qui est un peu court d'ailleurs.
C'est la récompense de ceux qui décident d'explorer le livre après leur victoire.


H.d.V a écrit :L'étape suivante est de finir le Siège de Sardath.
Autre livre ô combien génial, au challenge de qualité (mais avec un peu plus de hasard nécessaire pour gagner).
Répondre
#13
JFM a écrit :Pas sadisme : génie !
Non, sadisme : il faut noter un détail très mineur de l'introduction, qui est loin derrière à ce point du texte.
JFM a écrit :"Vaincre un Mage, règle 5", je pense.
C'est tiré par les cheveux. Cela étant, outre l'introduction, on a aussi la section « Équipement » qui nous en parle, donc ça passe mieux que le détail mentionné ci-dessus.
JFM a écrit :C'est la récompense de ceux qui décident d'explorer le livre après leur victoire.
Il y a quelques bons PFA, d'ailleurs, et croiser le Faucheur aux Énigmes et le dieu Logaan, c'est sympa aussi. Mais quel est l'intérêt d'explorer le livre après avoir gagné ? Pour gagner, le lecteur s'est vraisemblablement déjà farci toutes les fausses pistes Tongue
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre
#14
Meneldur a écrit :Non, sadisme : il faut noter un détail très mineur de l'introduction, qui est loin derrière à ce point du texte.
Pour moi, le sadisme, c'est quand c'est 100% du hasard : "allez-vous à gauche ou à droite ? A droite t'es mort."

Ici, il faut faire appel à sa mémoire. Et je ne trouve pas le détail mineur.


Meneldur a écrit :Il y a quelques bons PFA, d'ailleurs, et croiser le Faucheur aux Énigmes et le dieu Logaan, c'est sympa aussi. Mais quel est l'intérêt d'explorer le livre après avoir gagné ? Pour gagner, le lecteur s'est vraisemblablement déjà farci toutes les fausses pistes Tongue
C'est juste. On peut voir ça comme ça aussi : ces passages sont la récompense pour les aventuriers persévérants, pour les récompenser de leurs efforts, sans les dégoûter d'avoir échoué. Mrgreen
Répondre
#15
JFM a écrit :à quel moment vois-tu une injustice ?

Tu en as déjà cité une :

JFM a écrit :Quant au combat final, il est quasiment impossible, même avec des stats optimales. Il faut en effet réussir tous ses lancers, tout en tentant sa Chance avec succès pour infliger des dommages doubles à l'ennemi. Pour ce combat, se déclarer vainqueur d'office.

Par ailleurs, le nombre de fausses pistes est tellement élevé que finir le bouquin du premier coup (voire du deuxième, troisième... jusqu'à n = 6 ou 7, au moins) me semble impossible. Pour moi, il y a là une certaine injustice, et la frustration générée est augmentée par le fait qu'on puisse arriver très facilement face à Mencius, sans pour autant avoir la moindre chance de le battre.

D'ailleurs, il est dommage que lorsque l'on gagne enfin, on n'a pas droit à une fin renversante d'originalité. Du coup, la déception et l'amertume prédominent.


Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)