[10] Le Manoir de l'Enfer
#31
(29/08/2012, 20:12)JFM a écrit : A noter qu'en anglais, le mot "Hades" se traduit aussi par "les Enfers". Donc la traduction française ne changerait pas.

Le manoir des enfers ? Je trouve ça plutôt moins bien…

" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#32
Ce livre à une réputation dans la série, même dans les ldvelh en général.
Je ne fut pas déçu de l'ambiance flippante du manoir, ses démons, signes sataniques...
Beaucoup de difficulté pour résumer les post du topique. Il est dur de ne pas y mourir subitement, d'autant plus que les points de peur et les mauvais choix n’arrangent rien. Les points forts sont pour l'ambiance excellente et les personnages sombres.
Les points faibles sont pour les pp (points de peur) et notamment pour des choix, umm, maladroits comme le bourreau et ses énigmes, les pièces dangereuses (cuisine). Il faut en effet trouver des dagues des noms et le bon chemin pour mener à bien cette aventure.
En résumé un bon livre à la difficulté grande qui incite à tricher. L'ambiance y est horrifique à souhait.
Intérêt: 8/10.
Difficulté: 8.5/10 (sans triche).
N'est pas mort ce qui à jamais dort. Et en d'étranges éternités peut mourir même la mort.
Répondre
#33
J'étais fatigué et déprimé aujourd'hui, je me suis dit: je vais cracher ma haine du Manoir.
Ça va déjà mieux.
[ les smileys n'étant plus actuellement lisibles, veuillez imaginer ici quelques mistergreen - ma marque de fabrique, ma passion… ]

sous-titre: Pourquoi je n’aime pas le Manoir de l’Enfer.

Il y a à cela trois raisons.

• La première, mineure et sur laquelle on ne reviendra plus, est que je n’aime pas beaucoup les histoires contemporaines ( d’accord, depuis le temps ça a pris une petite patine historique, mais quand même ) et encore moins de la part de la marque à l’épée et au bouclier croisés, que j’ai appris à associer à l’Heroic Fantasy seule. Même si je trouvais ce LDVH génial, ce serait quand même un point contre lui; mais, faut-il le dire, ce n’est pas le cas.
• La deuxième, c’est que c’est un OTP d’une difficulté aussi monstrueuse qu’arbitraire. Je ne crois pas nécessaire de développer ce point…
• On l'accepterait encore si l’ambiance aidait à faire passer la pilule, seulement voilà: l’ambiance est aux abonnés absents.
Je m’explique. Nous demandons par hasard l’hospitalité au chef d’une secte démoniaque, soit. Celui-ci veut nous capturer en vue d’un sacrifice, bon. Il fait vraiment le minimum syndical d’efforts pour s’assurer de nous, et nous partons donc en virée nocturne dans une maison hantée de carnaval.
Non, mais sérieusement il y a tout chez Mr. De Brume: des fantômes, des zombis, un vampire, un labo de savant fou, une goule, des esprits du feu (!), un génie qui vous flanque dans une bouteille (!!), des squelettes cachés dans le placard comme l’amant proverbial - il y en a un qui porte encore chapeau, chemise et pantalon, quant à l’autre on voit distinctement ses bretelles…
Un squelette avec des bretelles. Vous ne pouvez pas me voir, mais je suis terrifié, là.
On imagine assez Steve Jackson vérifier sa liste au fur et à mesure qu’il commettait son OTP: sacrifice satanique, check. Cadavre, check. Serviteur bossu, check. Salle de tortures, check. Meubles animés, check. Zombis, check… il ne devait pas connaître Lovecraft sans quoi il aurait rajouté un PFA où nous étions saisi par les tentacules du Grand Chtulhu, tant qu’il y était.
Non. Désolé mais non. À l’arbitraire des PFA s’ajoute, ce qui est plus grave, le délire total du contenu: résutat on est aussi effrayé que dans une maison hantée de fête foraine avec des monstres en carton-pâte qui jaillissent de partout…
Viiiisitez le Manoir de l’Enfer ! C’est pas cher messieurs-dames ! On commence dans cinq minutes faites la queue prenez vos tickets !
Au chapitre des curiosités mineures dans ce désastre, on notera que voir un cadavre nous coûte 3 points de peur mais un zombi, un squelette ou une goule seulement 2 ( à moins que cela n’ait été corrigé dans la VF ? ) Mais ça n’est pas comme si on en attendait quoi que ce soit de vaguement crédible.
Après avoir commis La Galaxie tragique, Steve Jackson a prouvé qu’il pouvait s’enfoncer encore plus profond.

Pour le cas où quelqu’un serait intéressé, pour moi le seul canevas possible étant donné la situation de départ serait une évasion suivie d’une poursuite sur la lande par les sbires aux masques de bouc et les chiens, avec une petite chance de s’enfuir et une meilleure chance de revenir au Manoir pour s’emparer du kriss en pleine cérémonie et avoir un boss fight avec le démon. Et c’est tout. Des adorateurs du Diable, des chiens, un démon.

Il y a un et un seul bon passage dans tout ce machin affligeant: le fantôme de la femme dévoré par les chiens.

Incidemment, mon interprétation du kriss est qu’il restaure notre Habileté de départ comme arme et qu’il donne un bonus de 6 contre les démons. Je me base sur le fait que Steve Jackson, contrairement à son joyeux compère, n’est pas homme à abuser des combats impossibles.
Et pour les amoureux de cette œuvre qui ont mâché la moquette de rage en me lisant, une pitite info: la republication par Wizard Books n’inclut pas l’illustration du §264 parce que la fille sacrifiée était jugée un peu trop nue pour le public innocent et juvénile, par contre pour celles qui essayent très fort d’être effrayantes et sont simplement très laides il n’y a pas eu de problème ( mention spéciale au démon avec une tête d’adversaire particulièrement raté de Goldorak et des dents victimes de l’abus de sucreries ).
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#34
Bon, bin t'es mûr pour aller te faire la séance du vendredi ou samedi soir au Studio Galande (rue Galande, Paris 5e).
--
Vous êtes mort.
Répondre
#35
ashimbabbar : "On l'accepterait encore si l’ambiance aidait à faire passer la pilule, seulement voilà: l’ambiance est aux abonnés absents".

"Après avoir commis La Galaxie tragique, Steve Jackson a prouvé qu’il pouvait s’enfoncer encore plus profond".





Là, pardon, mais ça n'est plus une faute de goût c'est du grand n'importe quoi (livre noté 1/20 sur le site de la taverne des aventuriers !)...et ça ne nécessite pas plus de commentaires.
Répondre
#36
(28/03/2013, 19:32)kinornew a écrit : ashimbabbar : "On l'accepterait encore si l’ambiance aidait à faire passer la pilule, seulement voilà: l’ambiance est aux abonnés absents".

"Après avoir commis La Galaxie tragique, Steve Jackson a prouvé qu’il pouvait s’enfoncer encore plus profond".





Là, pardon, mais ça n'est plus une faute de goût c'est du grand n'importe quoi (livre noté 1/20 sur le site de la taverne des aventuriers !)...et ça ne nécessite pas plus de commentaires.

Ce qui nous privera d'entendre tes arguments comme quoi c'est un bon LDVH.
Ce sera dur, mais j'y survivrai.
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#37
Désolé ashim mais les vrais connaisseurs de df n'ont pas besoin de justifications pour savoir que c'est un chef-d’œuvre des ldvelh. Mais bon apparemment ils te connaissent sur le forum...A bientôt pour de plus sérieuses discussions sur nos chers ldvelh !
Répondre
#38
(29/03/2013, 02:07)kinornew a écrit : Désolé ashim mais les vrais connaisseurs de df n'ont pas besoin de justifications pour savoir que c'est un chef-d’œuvre des ldvelh.
Faisons la part des choses là.
Le Manoir de l'Enfer est généralement considéré comme un bon, voire très bon livre-jeu.
Cependant, ne sombrons pas dans les fautes de raisonnement et les arguments d'autorités : ce n'est pas parce qu'une majorité d'opinions concordent que cela veut dire que tout le monde doit être forcément d'accord, ni même qu'elles déterminent une vérité objective.

Sur le coup de l'ambiance, Ashim a parfaitement expliqué pourquoi, pour lui, elle est tombée à plat - le côté "on trouve de tout" qui donne l'impression d'une fête foraine plus que d'un ensemble cohérent.
Je ne suis pas forcément d'accord avec lui, mais je peux tout à fait comprendre ce point de vue.

En gros, ne sombrons pas dans le dogmatisme.

D'un autre côté, je reconnais que 1/20, c'est clairement gravement exagéré et manque de crédibilité - cela ressemble bien plus à un défouloir qu'autre chose. Une telle note ne devrait logiquement représenter qu'un infâme tas de boue sans queue ni tête, avec une écriture abominable et compagnie, ce qui ne peut objectivement pas être le cas (en tous cas clairement pas à ce point) ici.

Je n'ai aucun doute qu'Ashim n'ait réellement pas aimé le Manoir. J'ai de gros doutes que ce manque d'intérêt aille jusqu'à cette note abyssale ^^
La violence n'est pas la bonne réponse !
La violence est la question. La bonne réponse est "oui".
Répondre
#39
C'est pas la critique qui choque les autres membres mais la note qui est abusive. 1/20 comme tu le dis c'est vraiment pour les merdes sans nom hors pour ce DF ce n'est pas le cas.
Répondre
#40
(28/03/2013, 18:01)ashimbabbar a écrit : Pourquoi je n’aime pas le Manoir de l’Enfer.

Il y a à cela trois raisons.

Les deux premières ont un caractère subjectif. Le fait que tu n'aimes guère les cadres contemporains est clairement personnel. La question de la difficulté prête davantage à débat, mais il y a des gens qui aiment les LDVH très durs. Personnellement, même si je préfère les aventures qu'on a une chance non-infinitésimale de réussir du premier coup, j'ai pris plaisir à réussir le "Manoir" un peu comme j'en aurais trouvé à résoudre un puzzle compliqué.

Le troisième point ne me paraît pas totalement faux, en revanche. Le "Manoir" a un côté fourre-tout et on a parfois l'impression que Jackson a essayé d'y caser tous les éléments d'horreur qui lui traversaient l'esprit. Je ne veux pas dire que je n'ai pas apprécié l'ambiance, mais elle aurait à mon avis été meilleure si le contenu du manoir était un peu plus cohérent et harmonisé.
Répondre
#41
La discussion se développe, c'est parfait.

Re la note de 1/20: pour moi, elle est pleinement justifiée, tout autant que ( pour ne nous arrêter qu'aux exemples récents ) le 0,5 que j'ai mis aux Rôdeurs de la Nuit et le 3/20 au Sorcier de la Montagne de Feu.
Pour une même raison: que le concept de base est pourri, non crédible, FAUX dès le début. En tout cas c'est l'effet qu'ils m'ont fait. J'ai réellement eu à faire un effort de volonté pour les continuer…
Quand la base est pourrie, tout s'effondre et il ne reste rien.
Si ma critique est violente ( mais toujours argumentée ), elle l'est à la mesure du rejet que j'ai ressenti.

@ Outremer: tu auras bien remarqué que les deux premières raisons étaient accessoires et qualifiées, et que c'était la troisième qui suscitait ma vindicte…
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#42
(29/03/2013, 23:27)ashimbabbar a écrit : le concept de base est pourri, non crédible, FAUX dès le début. En tout cas c'est l'effet qu'ils m'ont fait. J'ai réellement eu à faire un effort de volonté pour les continuer…
Quand la base est pourrie, tout s'effondre et il ne reste rien.

Il va falloir que tu me cites les LDVH qui ont à ton avis un concept de base tout à fait crédible, parce qu'il n'y en a pas beaucoup qui me viennent à l'esprit !

Le concept du "Manoir" ne me paraît pas si mauvais. Chercher imprudemment refuge dans un(e) château/manoir/maison sinistre est un scénario très classique, qu'on ne peut pas reprocher à Jackson d'utiliser. L'histoire est mince et décousue, ne servant guère que de prétexte à l'exploration des lieux, mais c'est généralement le cas parmi les 10 premiers DF.
Répondre
#43
Ah non, non je vois que je me suis mal expliqué ( cf ce que nous disions l'année dernière sur une autre de mes victimes ici un mistergreen )

Par "le concept de base" j'entendais la maison avec la collection de monstres en carton-pâte, qui n'a rien mais RIEN à voir avec le pitch de l'innocent qui frappe à la porte de la secte satanique. Tu as vu que je suggérais comment, à mon avis ce sujet aurait dû être traité…
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#44
(30/03/2013, 09:19)ashimbabbar a écrit : Par "le concept de base" j'entendais la maison avec la collection de monstres en carton-pâte, qui n'a rien mais RIEN à voir avec le pitch de l'innocent qui frappe à la porte de la secte satanique.

Par certains aspects, je dirais que le côté hétéroclite du contenu du manoir rappelle ce qu'on trouve dans les labyrinthes d'héroïc-fantasy du genre "Le Sorcier de la Montagne de Feu" ou "Le Labyrinthe de la Mort".
Répondre
#45
Oui une vraie constante des scénars d'initiation old school. Repensons à l'auberge du sanglier noir, un sacré mélange !
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)