In english, please ?
#1
Horreur !!! Révéler l'existence des Yaz à Victor Cheng lui a mis la puce à l'oreille. Ainsi qu'à d'autres ! J'ai ouvert la boîte de Pandore ! Mea culpa ! Pardon !

Existe-t-il des AVH francophones inédites dans l'univers FF ? m'a-t-on demandé. Je réponds "oui, mais pas que". On fait aussi dans le LS et d'autres univers connus ou inédits, des AVH ovni, de véritables pépites comme - vous savez lesquelles...

Victor a acheté "Créatures de Titan" (à la FFF je suppose) pour les illustrations inédites que les angliches n'ont pas, mais aurait bien aimé pouvoir jouer le Jib-Jib dans l'AVH y figurant (oui le français, c'est pas son fort). Alors comme j'étais bien parti dans mon délire, je lui ai parlé de Hissssa, de Kelan-Cha ou du Retour vers Fang et sa frustration a augmenté. Elle a même explosé quand j'ai oser parler de trilogie d'Albatur, d'elfe d'Yffen, d'un certain trône d'Arion, etc.

Aujourd'hui, ils... exigent même une traduction de Retour à Griseguilde.

Bref, on est mal.
Répondre
#2
Comme je l'ai annoncé sur La Taverne, ma trilogie de Shamanka va être probablement traduite en russe et publiée en Russie. Mais pas de version dans la langue de Shakespeare en vue pour le moment.

Pour Retour à Griseguilde, si l'un d'entre-nous veut se lancer pour la traduire/faire traduire en anglais, il a mon accord, pas de problème pour moi. Etant bilingue français/anglais, je demanderai quand-même à jeter un oeil sur le résultat.
Anywhere out of the world
Répondre
#3
Traduire dans une langue qui n'est pas la nôtre, c'est quand même une autre paire de manches... Je suppose que si l'on envoie une version brouillon à un anglais pure souche motivé, il saura faire les corrections adéquates. Pour une mini-AVH je pense pouvoir me débrouiller de cette manière, mais si je trouve la tâche trop difficile, tant pis.
Répondre
#4
Oui, c'est quelque chose de difficile de traduire dans sa propre langue, alors vers une autre langue... Je me souviens qu'à l'époque, Oiseau, qui est canadien bilingue, avait renoncé à traduire Retour au Marais aux Scorpions, qui fascinaient déjà les anglophones.

Pour info, l'encyclopédie Titannica répertorie la plupart des AVH amateurs qui se situent sur Titan, ou liées d'une façon ou d'une autre aux DF. Quelques AVH françaises y sont d'ailleurs listées : https://fightingfantasy.fandom.com/wiki/...asy#French
Répondre
#5
De mon expérience personnelle, si tu veux de la qualité, il faut que ce soit un anglophone natif qui traduise de bout en bout. Une simple relecture par un natif corrigera les erreurs grossières, pas les subtilités qui ont été oubliées lors de la traduction initiale.

Et oui, autant des traducteurs anglais -> français, y'en a treize à la douzaine, autant les (bons) traducteurs français -> anglais sont une perle rare. Certains livres francophones « pro » sont d'ailleurs connus pour leur traduction apocalyptique vers l'anglais.

Exemple assez légendaire dans la bande dessinée : Le titre Les Nombrils, une bande dessinée où certaines des héroïnes ont le nombril à l'air et se prennent pour le nombril du nombre (d'où blague), avait été traduit par The Bellybuttons. Soit une traduction complètement littérale et réussissant à perdre les deux sens à la fois, le premier étant plutôt représenté par le mot midriff, et la seconde expression n'existant pas telle quelle en anglais.

(à l'instinct, j'aurais traduit ça par Crop Top at the Top, ce qui conserve le sens... mais est probablement de l'anglais complètement cassé)
Répondre
#6
D'ailleurs, en parlant de BD et de LVH, j'ai remarqué que les anglophones avaient traduit ta BDDVELH Chasseur de Monstres par Lilly Van Helsing. Je suppose qu'à la base c'était pour éviter Monsters Hunter qui est une marque déposée, mais je trouve ça marrant d'avoir ramener Van Hellsing dans l'histoire...
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)