Mini-Yaz 2020 L'Autre et moi (Skarn): feedbacks
#16
(12/03/2020, 19:43)Skarn a écrit : mais même en connaissant l'un des nombreux autres noms d'Ouro, ça n'explique vraiment, mais vraiment pas tout.

Bien sûr, on sent que le personnage ne se limite pas à son image classique et qu'il a sans doute des aspects variés.


Citation :la version corrigée de celui-ci(qui tombera quelque part entre demain et fin mai)

Tant de précision m'émeut.
Répondre
#17
Sans doute ne devrais-je pas faire ce que je fais : vous livrer mes premières réflexions à chaud entre 2h et 3h du matin, au risque de passer pour un imbécile, après une première passe à laquelle j'ai survécu sans réelle difficulté.

Petit temps d'adaptation préalable pour retenir le sens des pictogrammes, et comprendre que c'est un moyen de maintenir l'expérience que constitue l'écriture particulière du récit.

L'écriture, justement. Enlevée, jubilatoire dans l'ironie, il me semble néanmoins qu'elle n'évite pas de souffrir très légèrement de son parti-pris de ne tenir que sur une forme dialoguée. On perçoit un souci de maintenir un équilibre dans la quantité d'informations fournies : à la fois assez pour que le lecteur-joueur ne soit pas totalement perdu, et pas trop pour qu'il ne soit pas noyé. Et cela en discours direct. D'où une narration qui, si maîtrisée qu'elle soit dans ses mots et dans son dévoilement progressif d'un univers qu'on devine riche et épique, m'a paru ne pas toujours s'empêcher d'être un peu verbeuse, et n'évitant pas toujours la confusion - notamment quand des tierces personnes se mêlent de la partie. Dans mon cas, cela a interféré avec mon immersion dans le récit, qui aura surtout tenu à deux choses : ma reconstitution intellectuelle du contexte (qui évoque une vraie saga) par les informations délivrées, et le relationnel palpable entre les voix en présence.

En résumé, je me sens assez proche de l'avis de Fitz, en particulier dans son interrogation finale : serais-je un con ?
Your life and your mission end here.
Répondre
#18
Je peux enfin commencer à lire les A.V.H. en lice pour le mini-Yaz. J’ai choisi de commencer par la première sortie, en sachant que je risquais fort d’attaquer avec la meilleure — en tout cas l’une des meilleures.

Eh bien la lecture du paragraphe 50 a confirmé ce sentiment. La première claque vient de l’originalité d’une histoire intégralement racontée par des dialogues. Alors, l’originalité, perso, je m’en moque un peu si la qualité n’est pas au rendez-vous… mais justement, je trouve que le style de Skarn se sublime dans les dialogues. Son humour incisif s’y épanouit pleinement, et la façon de s’exprimer des personnages brosse leur portrait aussi bien, et sans doute mieux, qu’une description narrative. Le récit est dynamique, les ellipses judicieusement choisies, on ne s’ennuie pas un instant. J’ai juste été un petit peu chagriné par quelques fautes repérées çà et là.

Globalement, ça se suit très bien. J’ai compris qui était le démon du pacte relativement rapidement, mais les indices étaient assez clairs. Il faut dire aussi que, vu l’univers de ma propre A.V.H., j’avais encore à l’esprit un ou deux trucs que j’avais lu sur le bonhomme… Le seul moment où je me suis retrouvé un peu perdu, c’est lorsque le troisième protagoniste entre en scène. Je pense avoir globalement compris le background des deux personnages féminins, mais je suis peut-être passé à côté de quelques trucs, ayant par moments eu du mal à démêler qui disait quoi et qui avait fait quoi. (Pour info, j’ai atteint le 50 à ma première tentative, avec esprit et conte.)

J’ai beaucoup aimé le système de jeu, que j’ai trouvé limpide. La feuille d’aventure cliquable dans le P.D.F., c’est le genre de plus que j’apprécie particulièrement. Je m’interroge juste sur l’utilité de la jauge d’énergie. J’avais choisi de ne quasiment pas m’économiser, et je crois que je n’en ai même pas rempli le tiers. Mais sans doute est-ce dû au fait qu’il y a une suite à cet épisode.

Bref, encore du très bon.
Répondre
#19
voila une aventure palpitante qui nous envoi dans différents endroits avec un système de renvoi au paragraphe assez original et un style tout aussi original. c'est le preambule d'une histoire qui s'ouvre à d'autres chapitres et ou l'on cherche, il faut le dire, a en connaitre plus sur les protagonistes.


seulement voila. pour une personne comme moi (un dis), le texte est difficile à visualiser. au début je visualisais 2 gars se baladant dans les égouts, mais en fait l'un d'eux était "transparent" et puis je découvre que l'autre gars n'est pas un héros mais une héroïne. au bout d'un autre moment, en faite, ils ne parlent pas, ils pensent, discutent dans leur tête. il s'agit d'une seule et même personne (ou plutôt corps). le pire étant qu'il m'est arrivé trop souvent de ne plus savoir qui parle (ou pense), surtout quand un 3e protagoniste s'incruste.
bref, c'est pour moi très confus, j'ai du mal à visualiser les scènes, ou les successions de scène, mais c'est le style qui veut ça. je trouve qu'il manque de transition.

il y a aussi  des petites erreurs. si je ne suis pas sensible aux fautes d'orthographes, je vois plus les mots qui n'ont pas leur place, comme ici : Si tu continues à en l’utiliser aussi souvent,
mais une simple relecture a tête reposer permet de les corriger.

la mécanique est très bonne, je veux dire, la façon de renvoyer aux paragraphes si le lecteur a coché tel ou tel mot clé (plume -> 21 ; citron + plume -> 22).
cependant, ce n'est pas intuitif, je m'en suis rendu compte au moment de faire des choix.
quand je lis plume, je lis plume n'est pas coché.
quand je lis plume, je lis plume est coché.
hors d’après les règles, c'est l'inverse.

pour conclure, c'est une chouette histoire qui se joue sans difficulté, je n'ai pas eu de mal de ce côté là (même si je me suis demande plusieurs fois si je possédais tel mot clé ou si je devais le cocher).
Répondre
#20
J’ai relu l’Autre et moi après avoir laissé passer un peu de temps. J’ai trouvé que l’identification des interlocuteurs était plus facile que la première fois. L’A.V.H. gagne à être relue, on voit mieux la toile de fond au fur et à mesure des tentatives, et on comprend mieux les rouages ludiques à l’œuvre. Ce qui m’a fait réaliser que j’ai eu de la chance la première fois.

Show ContentSpoiler:

J’apprécie d’autant plus cette aventure. Il lui faudrait juste une passe de relecture pour en corriger les coquilles, qui sont encore un peu nombreuses. Ça me paraît d’autant plus important qu’une histoire racontée exclusivement par des dialogues est plus sensible aux erreurs de compréhension dues à de telles fautes.

Show ContentSpoiler:

Pour finir, une interrogation : au 25, il y a un rectangle noir qui semble masquer un mot. C’est volontaire ? Si c’est le cas, je n’ai pas compris l’idée.
Répondre
#21
Je viens de lire (et de mourir...)

Assez étrange de se retrouver dans une aventure qui ne comporte que du dialogue sans savoir qui est qui. Et pourtant, pourtant ça fonctionne ! ^^ J'ai pas tout compris mais j'ai aimé. Tout comme j'ai aimé ce système de passage de paragraphes avec des conditions. Ca ajoute un petit truc non négligeable.

Question : aux paragraphes 37 et 42, il y a différents choix. Mais deux choix différents mènent au même numéro : j'imagine que c'est normal ?
Répondre
#22
Version corrigée en ligne. Le changement principal est une difficulté nettement revue à la hausse. Peut-être un peu trop, à voir.

J'ai tenté d'améliorer un peu la fluidité de l'ensemble, mais ne vous attendez pas non plus à des miracles, cela reste fondamentalement la même aventure. Je ferai peut-être une seconde passe après le Yaz' pour densifier un peu la quantité d'informations, c'est-à-dire répéter les plus importantes sur des chemins différents plutôt que de les distiller ainsi à l'extrême dans tous les recoins.

Si vous voulez des réponses (et d'autres questions), je vous conseille cependant plutôt de lire sa vraie-fausse suite.

Citation :la mécanique est très bonne, je veux dire, la façon de renvoyer aux paragraphes si le lecteur a coché tel ou tel mot clé (plume -> 21 ; citron + plume -> 22).
cependant, ce n'est pas intuitif, je m'en suis rendu compte au moment de faire des choix.

Je ne suis pas encore pleinement satisfait de l'iconographie non plus. Je pense qu'il y aurait moyen de la rendre à la fois plus claire et plus concise. Faut que j'y réfléchisse à tête différemment reposée.

Je sais que les « rendez-vous au » manquent à certains, mais dans le cas de cette aventure précise, ça cassait beaucoup trop le rythme pour être envisageable.

Citation :Pour finir, une interrogation : au 25, il y a un rectangle noir qui semble masquer un mot. C’est volontaire ? Si c’est le cas, je n’ai pas compris l’idée.

Corrigé. Un relent d'un concept abandonné.
Répondre
#23
J’attaque l’épisode bonus. Une tentative et un échec pour le moment. J’aime beaucoup, plus encore que le premier épisode (que je trouvais déjà excellent). Il y a vraiment un truc avec cette narration intégralement en dialogues, ça créé des possibilités très intéressantes, comme changer d’interlocuteur sans changer ce qui est dit… J’ai ainsi eu l’impression que Lilith reprenait à son compte les dialogues du premier interlocuteur de l’héroïne à partir d’un certain moment, mais peut-être que je me trompe.

Je trouve le système de jeu excellent. C’est génial pour l’immersion car le texte ne s’adresse à aucun moment au lecteur, grâce à ce système d’icônes. J’ai juste été un peu perdu par la règle du temps restant, d’autant qu’il me semble y avoir dans l’explication un « ne » en trop qui prête à confusion.

L’univers est captivant. Je pense avoir essayé de suivre trop de pistes lors de cette première tentative. J’avais bien une idée en tête, mais je n’ai pas réussi à la suivre convenablement ; soit que je n’ai pas fait les bons choix, soit que l’idée n’était simplement pas bonne. Je n’ai pas réussi à repérer un schéma dans les codes qui aurait pu m’orienter dans la bonne direction. Peut-être à mes prochaines tentatives.

Enfin, je salue la quasi-absence de fautes ! Ça fait du bien à lire. J’ai juste repéré un double « et » au paragraphe 13.

Ah, et il manque aussi la case « rêve » dans la feuille d’aventure.
Répondre
#24
Bon, j'ai testé l'épisode "bonus". Pas encore réussi, mais j'ai pas mal exploré quand même. C'est sympa parce qu'on en apprend beaucoup plus sur le contexte et l'Univers dans lequel on évolue. Structurellement, il m'a paru plus fouillé que l'épisode 1. Personnellement je suis toujours autant séduit par le style que je trouve fluide et prenant. C'est vrai qu'à certains moments on perd un peu le fil de qui dit quoi mais ça ne me dérange pas plus que ça !
Je pense que cette série promet d'être une belle réussite.
Répondre
#25
Terminée à la seconde tentative. C’est marrant et palpitant à la fois. L’interactivité est parfaite. J’ai eu parfois un peu de mal à comprendre ce qu’il se passait, et j’ai dû reprendre à plusieurs reprises la lecture de certains paragraphes pour bien saisir les enjeux. Essentiellement lorsqu’un nouvel interlocuteur venait s’immiscer dans les échanges avec le gugusse qui nous accompagne.
On retrouve pas mal d’astuce de narration qu’on retrouve dans les sagas mp3 et autres fictions sonores pour raconter une action sur la base de dialogue. Ça m’a fait penser qu’une version audio interactive serait toute indiquée pour adapter une telle œuvre.

Par contre, je viens juste de voir qu'il y avait eu une nouvelle version publiée il y a peu, je crois avoir joué la première.

Petit spoil sur la fin :
Show ContentSpoiler:
Répondre
#26
Je viens de terminer l’interlude. J’ai eu du mal ! Soit la difficulté devrait être revue à « difficile », soit je suis mauvais. Sur mes dernières tentatives, je ne lisais plus le texte, je me contentais de noter les codes et le temps. C’était quelque peu frustrant.

C’est le bémol que je mettrais à cette aventure que je continue néanmoins à trouver excellente : je n’ai pas l’impression qu’on puisse arriver au bout simplement par la réflexion et le raisonnement — autrement dit par la lecture —, mais uniquement par l’expérience due à l’accumulation des tentatives, et l’analyse de la structure plutôt que l’attention à des indices littéraires.

Ou alors, c’est décidément moi qui suis très mauvais.

Ah, et j’ai finalement repéré quelques fautes au fil des paragraphes, j’éditerai ce message pour les lister quand j’aurai un peu plus de temps.

Show ContentComme promis:
Répondre
#27
J'ai bien accroché à cette avh, très originale. je pensais que me farcir une tonne de dialogues allait me rebuter, mais non. la découverte de l'univers où l'on est plongé sans trop comprendre le pourquoi du comment et le qui, est très bien mené et nous tient bien en haleine, avec des information judicieusement distillées, en plus de l'originalité d'un pur dialogue. C'est bien trouvé, et le ton est juste, et cette histoire de plumes est une super idée. j'ai été parfois perdu quand il y a plus de 2 personnages, mais ça a été déjà évoqué.
Répondre
#28
J'ai joué à la version mise à jour, et j'ai constaté deux évolutions par rapport à ma première lecture :

- La difficulté a dû, comme tu l'as annoncé, légèrement augmenter, car cette fois il m'a fallu deux tentatives pour atteindre le 50.

- Plus problématique : je pense être devenu encore plus con qu'auparavant. En effet, non seulement j'ai du mal à m'imprégner des dialogues ultra-travaillés pour me figurer les tenants et les aboutissants de mon aventure, mais surtout, j'ai du mal à visualiser les impacts de mes actions. Au-delà de l'accumulation machinale de codes pour m'offrir telle ou telle issue, je n'arrive pas toujours à déterminer en quoi l'action qui m'a fait obtenir tel code peut avoir pour conséquence telle issue qui m'est proposée... En bref : je suis complètement perdu dans cette AVH malgré ses qualités manifestes !

D'autre part, j'ai constaté deux petites choses qui ressemblent à des bugs (mineurs) :

- La section 13 demande si on a un code parmi Corps, Esprit et Quintessence. Mais pour Corps, il est impossible de l'avoir obtenu à ce stade.

- La section 34 donne le code Froid... qui n'est interrogé nulle part ailleurs dans l'AVH. Peut-être dans l'épisode II ?
Your life and your mission end here.
Répondre
#29
Merci de ces retours.

Citation :C’est le bémol que je mettrais à cette aventure que je continue néanmoins à trouver excellente : je n’ai pas l’impression qu’on puisse arriver au bout simplement par la réflexion et le raisonnement — autrement dit par la lecture —, mais uniquement par l’expérience due à l’accumulation des tentatives, et l’analyse de la structure plutôt que l’attention à des indices littéraires.

C'est très probable. Rien qu'à la relecture, je me suis dit que de devoir amener Gouffre au bon endroit au bon moment pour gagner n'avait pas grand sens. Et qu'effectivement on manquait d'indices sur le bon chemin même après plusieurs tentatives (on a plein d'infos, mais aucune qui suggère vraiment une série d'actions à prendre).

Mais comme tout le monde avait râlé sur la facilité du premier épisode, je me suis aussi dit que je me faisais de la bile pour rien. Apparemment pas.

Citation :- Plus problématique : je pense être devenu encore plus con qu'auparavant. En effet, non seulement j'ai du mal à m'imprégner des dialogues ultra-travaillés pour me figurer les tenants et les aboutissants de mon aventure, mais surtout, j'ai du mal à visualiser les impacts de mes actions. Au-delà de l'accumulation machinale de codes pour m'offrir telle ou telle issue, je n'arrive pas toujours à déterminer en quoi l'action qui m'a fait obtenir tel code peut avoir pour conséquence telle issue qui m'est proposée... En bref : je suis complètement perdu dans cette AVH malgré ses qualités manifestes !

Y'a pas de « être con » ou pas, juste des problèmes réels que je n'ai toujours pas résolus, que l'augmentation de la difficulté a ironiquement contribué à souligner encore plus, et auxquels les lecteurs sont plus ou moins sensibles selon leurs caractères. À savoir au moins les faits indéniables que :
1. Tout le monde parle un peu pareil, ce qui fait qu'il est très facile de perdre le fil de qui est qui et très dur de le retrouver. Faudra que je refasse une passe en profondeur là-dessus, pour vraiment personnaliser chaque voix.
2. L'aventure est toujours trop radine sur les explications. En particulier, elle devrait a minima nous dire explicitement à quoi correspondent Corps/Quintessence/Esprit/Âme.

Citation :- La section 13 demande si on a un code parmi Corps, Esprit et Quintessence. Mais pour Corps, il est impossible de l'avoir obtenu à ce stade.

- La section 34 donne le code Froid... qui n'est interrogé nulle part ailleurs dans l'AVH. Peut-être dans l'épisode II ?

Effectivement, les deux sont des erreurs de ma part, gérant des cas qui ne sont pas possibles. Ça disparaîtra lors de la prochaine version.
Répondre
#30
J'ai relu et beaucoup plus apprécié le premier chapitre de l'autre et moi. J'ai mieux compris et donc pris plus de plaisir à cette histoire pleine de baston !

Par contre j'ai voulu attaquer Interlude et ça apprend que c'est situé entre le 3 et le 4. Gné ?
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)