Nils Jacket et le Fantôme du Moine
#1
Après quelques mois d'attente supplémentaires, le tome 5 des Enquêtes de Nils Jacket est sorti !

Nils Jacket et le Fantôme du Moine

[Image: nils5.jpg]

Nils Jacket est cette fois aux prises avec le paranormal.


L’Histoire :

Noires Rives. Petit village en bord de mer. Peu touristique en raison de son climat pluvieux et de ses habitants peu commodes. Et de son manoir maudit.

Un horrible meurtre y a été perpétré il y a plus d’un siècle, et le fantôme du mort rôderait encore dans les parages, racontent les vieux du pays. Le baron de Rochedieu, tout nouveau propriétaire des lieux, ne croit pas aux revenants. Toutefois, il vous a invité, VOUS, le détective privé Nils Jacket, à séjourner quelques temps sous son toit, afin de veiller à sa sécurité.

La menace s’avère différente de tout ce que vous pouviez imaginer quand, lors du repas, le fantôme apparaît et annonce la mort de l’un des invités présents. Pris au piège dans cette maison hantée, saurez-vous résoudre le mystère et vous montrer plus fort qu’un adversaire qui n’est pas fait de chair et de sang ?


Cette histoire est encore une fois totalement indépendante des volets précédents.
Cet épisode, c'est un peu comme si Le Manoir de l'Enfer avait été écrit par Agatha Christie.
Nils Jacket y affrontera monstres, morts-vivants et revenants.


Les Règles :

Comme d'habitude, pas de hasard sous forme de dés. Une seule arme requise : votre intelligence. C’est à vous de prendre les bonnes décisions grâce à votre flair, de suivre toutes les pistes, de vous montrer audacieux ou prudent, de faire preuve de ruse et de sagacité pour faire éclater la lumière dans les ténèbres qui vous enveloppent.

Le Journal d'Enquête est très simple.


Construction :

Depuis le tome 4, j'ai trouvé mon rythme de croisière, je pense, avec une construction classique, des paragraphes convergents et des situations à débloquer.

L'ensemble fait 800 paragraphes, ce qui est le record du plus faible nombre pour un Nils Jacket papier.


Le style :

Après le style épuré du tome 4, qui se déroulait en prison, je suis revenu à davantage de descriptions. On peut dire que, tant niveau construction que niveau style, ce tome 5 est l'aboutissement des leçons apprises dans les 4 premiers volets.


Difficulté :

Le tome 4 avait déjà une difficulté très inférieure aux premiers volets. J'ai poursuivi dans cette voie. Vous me direz comment vous la trouvez.

Dans ce tome aussi apparaissent quelques indices (facultatifs) dans les illustrations.


Feedback :

Le livre est disponible sur le site Brocéliande :
http://www.broceliande-editions.fr/.

Il fait 800§, c'est un grand format avec couverture cartonné. Le prix de vente est à 35 euros, davantage dans la gamme de prix des autres livres de la collection.

J’attends vos avis et vos critiques.
Est-ce que cette enquête vous plaît, dans le contexte nouveau de l'horreur ?
Est-elle plaisante à lire et à jouer ?
L'atmosphère horrifique vous intéresse-t-elle ?
Appréciez-vous le style d’écriture ?
Le challenge proposé vous captive-t-il ?
Etc.
Ce qui m’intéresse le plus, c’est toujours l’évolution du raisonnement du lecteur :
Quelle méthode avez-vous employée d’abord ?
Quelles théories avez-vous ébauchées sur votre adversaire ?
Quelle piste vous semble-t-il prioritaire de creuser ?
Quelles questions auriez-vous aimé poser ?
Quelles actions auriez-vous voulu pouvoir effectuer ?

Pour éviter tout spoiler, vous pourrez me donner en MP les théories que vous aurez développées.

Bonne enquête !
Répondre
#2
Pour tous ceux, nouveaux venus ou pas, qui ne connaissent pas Nils Jacket, je précise que cette série est une tuerie. Je n'ai que les trois premiers volets, qui sont effectivement très difficiles, le deuxième est pour moi un pur chef d'oeuvre. Si en plus la difficulté est rabaissée, je signe des dexu mains !
Répondre
#3
Oui, les tomes 4 et 5 sont nettement moins difficiles (même s'il y a du challenge quand même). Vos remarques (surtout ici sur le forum) m'ont vraiment aidé à évoluer dans ce domaine.

Dans le tome 4, on connaît le nom du coupable dès le départ. C'est plutôt des mini-enquêtes en cours de route (dont certaines facultatives) qui peuvent générer un peu de difficulté.

Dans le tome 5, il faut donner le nom du coupable à la fin, de manière classique, mais cette phase est beaucoup plus simple. La difficulté viendra plutôt des dangers mortels et diaboliques qui vous attendent dans le manoir du baron.
Répondre
#4
Un petit mot au sujet de la couverture.
Ce n'était pas cette couverture-là qui était prévue à la base, mais celle qui figure actuellement à l'arrière du livre.

Cette couverture était en fait (et est toujours) l'illustration du §200. C'est l'éditeur qui, voyant la qualité de cette illustration et désirant que le fantôme fasse son "apparition" sur la couverture, a opté pour cette couv'.
A-t-il eu raison ? Qu'en pensez-vous ? Comment trouvez-vous cette couv' ?

(moi je l'aime beaucoup)
Répondre
#5
Alors que les débuts de Loup Maudit sont en cours de parution, si vous cherchez de quoi lire en cas de reconfinement, Nils Jacket et le Fantôme du Moine est maintenant disponible en version petit format couverture souple.

[Image: 4jpky5-front-shortedge-384.jpg]

Comme pour les autres, cette version propose le même texte que l'édition collector, avec illustrations. Le nombre de pages étant pas tellement plus élevé que le tome précédent, le prix reste le même : 16 euros (hors taxes et hors frais de port, 484 pages). Le format est celui du livre classique de librairie, avec couverture souple.

JFM a écrit :Ce n'était pas cette couverture-là qui était prévue à la base, mais celle qui figure actuellement à l'arrière du livre.

Cette couverture était en fait (et est toujours) l'illustration du §200. C'est l'éditeur qui, voyant la qualité de cette illustration et désirant que le fantôme fasse son "apparition" sur la couverture, a opté pour cette couv'.
A-t-il eu raison ? Qu'en pensez-vous ? Comment trouvez-vous cette couv' ?

(moi je l'aime beaucoup)

Comme pour Nils Jacket et le Voleur d'Ombres, la couverture de cette version petit format est différente de la version collector. Je trouvais les deux illustrations de couverture magnifiques, celle qui était prévue et celle qui a été choisie. J'ai finalement opté pour que les deux servent (Jeveutout va être content !  Wink  ). Les illustrations de couverture non utilisées dans un tome s'y retrouvent en illustrations intérieures, soit dit en passant. Vous me direz ce que vous en pensez.

Pour en faire l'acquisition, rendez-vous à cette adresse : https://www.lulu.com/en/en/shop/-jfm/nil...jpky5.html.

Le site Lulu vous propose une réduction de 10% jusqu'à vendredi avec le code promo suivant : SPOOKY10.
J'espère que cette version vous plaira.
Répondre
#6
Couverture magnifique en effet ! Je trouve qu'elle met plus d'ambiance que celle du format collector. C'esr "marrant", quand j'ai vu ça je me suis tout de suite dit aussi: "reconfinement" !
Je n'ai toujours pas fini Le Voleur d'Ombres et Nils Jacket derrière les barreaux mais je m'en vais acquérir ce cinquième opus.
Répondre
#7
J'avoue que je suis fan des deux couvertures.
Comme toi, je trouve que celle de cette version petit format a une atmosphère prenante.
Et à la fois, celle de l'édition collector en jette, est très dynamique et montre le fantôme promis dans le titre (c'est l'argument avancé par l'éditeur).
Du coup, hop, une pour chaque version.
Répondre
#8
Commandé, ainsi que le Puzzle de l'Oubli que j'aurai plaisir à refaire en version livre.
En édition lulu, il ne me manquera que le Voleur d'ombres
Répondre
#9
Bien reçu mon exemplaire ! Juste une petite remarque de forme: je trouve ça un peu dommage qu'il y ait autant d'illustratrices différentes, surtout avec des styles aussi hétérogènes. Il y en a qui sont magnifiques et d'autres que je n'aime pas. Mais surtout l'homogénéité des styles permet de poser une ambiance, là c'est compliqué.
En tous cas celle qui a réalisé l'illustration 450 (Sandra Roussel ?) a vraiment énormément de talent à mon avis.
Répondre
#10
gynogege a écrit :je trouve ça un peu dommage qu'il y ait autant d'illustratrices différentes, surtout avec des styles aussi hétérogènes. Il y en a qui sont magnifiques et d'autres que je n'aime pas. Mais surtout l'homogénéité des styles permet de poser une ambiance, là c'est compliqué.

Je suis bien d'accord, et j'aurais aimé moi aussi que cela se fasse comme tu l'exposes. Mais je n'ai pas pu obtenir mieux pour des raisons de timing.
J'ai néanmoins pu influer sur certaines illustrations afin de limiter une trop grande disparité.

Après, je trouve l'ensemble très valable, voire vraiment très bien pour certaines illus.


gynogege a écrit :En tous cas celle qui a réalisé l'illustration 450 (Sandra Roussel ?) a vraiment énormément de talent à mon avis.

Bien vu, c'est Sandra Roussel qui a dessiné celle-là. Je me demande comment tu as deviné.
Je trouve moi aussi qu'elle a du talent, et en plus c'est quelqu'un de très agréable avec qui il était facile de travailler.
Répondre
#11
J'ai deviné parce que j'ai trouvé tous les noms sur internet sauf elle Smile
et j'ai vu que les styles ne collaient pas. Du coup, par déduction... Nils Jacket quoi
Répondre
#12
Ma curiosité est piquée, on peut voir l'illustration en question ? ;-)
Répondre
#13
gynogege a écrit :J'ai deviné parce que j'ai trouvé tous les noms sur internet sauf elle Smile
et j'ai vu que les styles ne collaient pas. Du coup, par déduction... Nils Jacket quoi

Bien joué. Wink

Après, je trouve que certaines autres illustrations d'elle dans le livre sont encore meilleures que celle-ci.
Répondre
#14
Pour l'illustration, faudrait un scan. Mais effectivement il y a d'autres illustrations d'elle qui sont magnifiques et surtout qui posent bien l'ambiance.
D'ailleurs je vais faire un premier retour même si je n'ai pas encore fini. Je vais commencer par le "défaut" du livre même si on verra que ce n'en est pas vraiment un. Par rapport aux autres opus de Nils Jacket, je trouve que les personnages sont fouillés psychologiquement. Je dirais même qu'ils sont presque archétypaux (la belle-fille et sa marâtre, le mari dominateur et sa femme dépressive, le bûcheron rustre et amoureux, le majordome consciencieux à l'extrême...) Alors que dans "Nils Jacket derrière les barreaux" on était en plein drame psycho-social avec une description très prenante de l'univers carcéral, on se retrouve projeté ici dans un univers un peu baroque peuplé par des êtres au ressort assez simple. Mais ce qui au début induit une légère déception s'avère finalement extrêmement efficace dans le cadre de ce cinquième volume.
En effet, "le Fantôme du Moine" est d'abord un livre d'ambiance, un hommage même pas déguisé au Manoir de l'Enfer. De ce point de vue il est extrêmement bien réussi, et le fait de ne pas rentrer profondément dans les motivations des acteurs de ce drame permet justement de conserver la tension et l'ambiance dans un cadre qui oscille toujours à la limite du crédible (je ne peux pas en dire plus pour ne pas dévoiler l'intrigue).
C'est donc une aventure que je trouve en rupture par rapport aux prédécesseurs. Je ne suis pas encore arrivé au dénouement, mais cette fois la difficulté ne semble pas être de démasquer le coupable mais bien de l'empêcher d'agir (comme dans NJ4 d'un certain point de vue). Comme le dit JFM, l'aventure semble plus facile, en moins de 10 tentatives je pense que j'ai déjà découvert l'essentiel. L'avantage c'est que les choix semblent plus naturels, on se sent plus vite récompensé de ses intuitions. Même si il faut bien le dire l'expérience d'avoir décortiqué les volumes précédents joue aussi beaucoup dans le fait d'aller plus rapidement aux choix efficaces.
Au final j'aime beaucoup. Dans un style différent, c'est peut-être un des meilleurs Nils Jacket. Et je dirais que pour ceux qui n'ont peut-être pas été convaincus par les épisodes précédents et leur système d'enquête, il faut tenter le "Fantôme du Moine" qui revient à une version plus classique du ldvelh, avec de la tension, de l'action et une aventure toujours très bien ficelée.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)