YAZ 2019 Alshaya (Timkat, le Voyage Intérieur) - (Voyageur Solitaire)
#1
La très récente AVH de Voyageur Solitaire, située dans le même univers que Les tambours de Shamanka.


Ma première tentative vient de s'achever. Je me suis très simplement débarrassé de mon problème d'empoisonnement en me faisant transformer en arbre (ce sont des choses qui arrivent).

Il est encore bien trop tôt pour que je fasse des observations générales. Quelques commentaires cependant :

- Exactement comme dans les Tambours, l'aléatoire est roi lorsqu'on doit déterminer nos caractéristiques, et lors de tous les jets de dés qu'on doit réaliser au cours de l'aventure. C'est bien sûr une question subjective, mais je pense qu'il est préférable que le joueur dispose de quelques mécanismes lui évitant d'être tout à fait à la merci du hasard.

- Micro-observation concernant l'introduction : il est un peu étrange que Yali soit décrite comme "une jeune pousse d'à peine vingt printemps" étant donné que le héros n'est probablement pas plus vieux.

- Micro-observation concernant l'introduction (bis) : "Ces braves gens ont eu de la chance de ne pas vous croire mort..." ; c'est surtout nous qui avons eu de la chance !
Répondre
#2
Merci à toi pour ces premières impressions.
Tu avais été le premier à faire un retour après Les Tambours de Shamanka à peine mis à disposition, tu fais de même avec Alshaya, merci, c'est vraiment sympa.

Exactement comme dans les Tambours, l'aléatoire est roi lorsqu'on doit déterminer nos caractéristiques, et lors de tous les jets de dés qu'on doit réaliser au cours de l'aventure. C'est bien sûr une question subjective, mais je pense qu'il est préférable que le joueur dispose de quelques mécanismes lui évitant d'être tout à fait à la merci du hasard.

OK, c'est noté et ce sera corrigé (comment, je sais pas encore) pour la version finale destinée à être éditée.
Pour notre âge, dans mon esprit, on est dans notre dix-septième année. Ma phrase concernant Yali est donc peut être maladroite effectivement. Pareil pour la suivante, je vais corriger ça tout de suite.

Merci à toi.
Anywhere out of the world
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org/
Répondre
#3
Ma deuxième tentative est allée un peu plus loin, mais je suis mort quand même. Après avoir perdu presque la moitié de mes PV à l'usure, j'ai perdu le reste dans le combat du 375 (mon adversaire ne tirait que des 9 aux dés, ce qui lui donnait un avantage certain).

J'ai croisé Olmec cette fois-ci (et je lui ai barboté son arme, qui est bien utile). Jusqu'à présent, les liens entre cette AVH-ci et les Tambours me paraît trouver un bon équilibre : ni trop, ni trop peu. On a conscience que ça se déroule dans le même univers, mais les deux aventures semblent essentiellement indépendantes.

Comme dans les Tambours, beaucoup de soin est apporté à l'atmosphère et aux paysages, ce qui est bien sûr agréable.

C'est anecdotique, mais j'ai trouvé que l'aventure (en tout cas ce que j'en ai vu jusqu'ici) nous fait rencontrer un peu trop d'inconnus qui se révèlent, lorsqu'on choisit de leur faire confiance, tout à fait honnêtes et amicaux. Cela atténue un petit peu l'atmosphère de péril.
Répondre
#4
Effectivement, si tu en es arrivé à te battre contre Auro au monastère d'Abombi, tu es allé bien plus loin : Eshatta est toute proche (même si la cité des sorciers et la guérison ne sont pas forcément la fin de l'aventure, je n'en dis pas plus).
Pour le lien entre les deux AVH, ni trop, ni trop peu effectivement : Alshaya se déroule à Shamanka mais dans une autre région, les Montagnes Rouges, et 10 ans avant Les Tambours de Shamanka. On ne peut croiser en fait que trois personnages de la première AVH : Olmec (qui a 16 ans à cette époque), Vinshko et Keshan.
Anywhere out of the world
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org/
Répondre
#5
une question en passant : il y a une raison particulière à situer le 2° tome de la série dans le passé du 1° ? C'est un flash-back ?
— Je suis la nouvelle impératrice ! Et toi tu vas mourir.
Lempi Chukwumoguey
Répondre
#6
En fait, au début, il n'y avait pas de trilogie de prévue, cette idée m'est venue plus tard. Je me suis pris au jeu en créant mon petit univers et je l'ai tellement étoffé que cette idée de trilogie m'est venue (Pour être franc et sans me vanter, j'ai suffisamment de background, de scénarios, d'évènements et de personnages pour écrire un cycle mais bon, faut pas exagérer…).

Après, bien sûr, pour ce deuxième opus, j'ai pensé suivre l'ordre logique et le situer chronologiquement après Les Tambours de Shamanka. Le problème, c'est que dans l'histoire que j'ai imaginé, les évènements de cet opus arrivent en dernier (Olmec est assassiné, la révolution éclate à Méroé et c'est la fin de la cité, Keshan et Lalibela sont morts également, Shamanka sombre dans l'incertain et la confusion). Donc, c'était plus facile de revenir en arrière.

J'ai voulu éviter aussi de servir du réchauffé en réutilisant Méroé, Olmec et tout ce qui a été déjà proposé. D'où cette idée d'un nouveau héros et d'une autre région. Il y a quelques clins d'œil et références au premier volume mais sans plus. Comme l'a souligné Outremer, on sait qu'on est dans le même univers mais c'est une autre aventure, indépendante, ce n'est pas "Retour à Méroé". On peut toutefois rencontrer trois personnages principaux du premier opus, Olmec, Vinshko et Keshan, 10 ans plus tôt mais ça s'arrête là.
Pour le troisième opus, il sera quand-même 10 ans après le premier (et donc 20 ans après le second, c'est compliqué, je sais), pour montrer ce qu'est devenu Shamanka après la fin de Méroé. Et là aussi, ce sera avec un autre personnage, dans une autre région. On y retrouvera (si on le rencontre) le héros du premier volume et la boucle sera bouclée. J'ai pensé aussi à faire se rencontrer les trois héros dans ce dernier volume… Techniquement, c'est possible : dans le premier opus, Ronan a 37 ans, donc 10 ans plus tard, il en aurait 47. Dans le second opus, Timkat a 17 ans donc 20 ans plus tard, il en aurait 37. Mais j'hésite, j'ai peur que ça fasse "too much".

On a donc au final trois opus avec chacun un héros différent, une région différente et une époque différente, avec néanmoins quelques "passerelles" entre les opus.

Les Tambours de Shamanka
(Ronan, celui qui venait de loin)

Alshaya
( Timkat, le voyage intérieur)

Le rire de Gorulga
( Edenrun, la reine noire)
Anywhere out of the world
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org/
Répondre
#7
Ah, je comprends. C'est une série de one shot, en fait (comme les premiers romans de la série Ténébreuse de Bradley). Ce qui fait que tu n'es pas limité par un nb de tomes ; tu peux en pondre autant que tu veux tant que tu as de la matière dans ton BG.
— Je suis la nouvelle impératrice ! Et toi tu vas mourir.
Lempi Chukwumoguey
Répondre
#8
Oui, c'est ça. En fait, chaque aventure est pour le lecteur un moyen de découvrir une région, une ethnie, des personnages de Shamanka avec quelques fils rouges. On est dans le même monde, il y a des correspondances mais chaque aventure est indépendante, avec un héros différent.

La matière, j'en ai : j'ai imaginé toute une chronologie, de la fondation de Méroé à sa chute, avec personnages, bestiaire, races et ethnies, mythologie, climat, calendrier, évènements… Une encyclopédie de Shamanka où je descends parfois loin dans le détail (dialectes, us et coutumes, moyens de transports…). Mais bon, une trilogie, c'est suffisant. Déjà, pour éviter l'effet de lassitude ou l'impression de réchauffé (si les trois opus plaisent, ce sera déjà pas mal) et aussi parce que j'ai d'autres idées d'AVH dont certaines en cours, je ne voudrais pas rester uniquement comme "l'auteur des chroniques de Shamanka"...
Anywhere out of the world
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org/
Répondre
#9
Petit détail : il y a marqué "Yaz 2018" dans le titre, je crois qu'on a un petit décalage, là.
La violence n'est pas la bonne réponse !
La violence est la question. La bonne réponse est "oui".
Répondre
#10
(19/06/2019, 21:08)Akka a écrit : Petit détail : il y a marqué "Yaz 2018" dans le titre, je crois qu'on a un petit décalage, là.
heuh, non, c'est bien marqué 2019 (à moins que Salla ait corrigé entretemps... Neutre )


EDIT : ah ok, c'était dans le titre sur la page des recherches et sous-forum (pour la page du thread c'était bon). J'ai corrigé, c'était la même connerie de copié-collé que pour le mini-yaz 2019 (je fais le boulot à moitié en ce moment, je fatigue Crybaby)
— Je suis la nouvelle impératrice ! Et toi tu vas mourir.
Lempi Chukwumoguey
Répondre
#11
J'étais pas loin de réussir cette fois... mais je me suis fait tuer quand même : PFA dans la tronche au 283. Est-ce qu'il y a un endroit où on peut obtenir l'information qui permet d'éviter de commettre cette erreur ?

En-dehors de cette fin tragique, je m'en suis très bien tiré. En partie parce que je me souvenais de mes deux échecs précédents... mais surtout parce que j'avais tiré des scores tout à fait excellents (9 en Charisme et 12 pour les trois autres caractéristiques, plus 40 points de vie).
Répondre
#12
Hé bien… Non.
Entre les deux choix proposés pour répondre à Kosh, là, pas d'indication, c'est une chance sur deux. A modifier à l'avenir si plusieurs feedbacks me reviennent sur ce point.
Mais on peut se venger de Kosh de bien d'autres manières, que ce soit en accompagnant Kalinka jusqu'au campement ou en y allant seul.

Bonne continuation !
Anywhere out of the world
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org/
Répondre
#13
Première lecture, première mort, dans une oasis juste avant d’atteindre Eshatta : mon corps et celui de mes compagnons servent désormais d’engrais à une plante fort peu hospitalière répondant (ou pas) au doux (ou pas) nom d’Ayath.

Première lecture très agréable. Le style est très bon, frisant l’excellence. Je tâcherai de faire un retour un peu plus détaillé lorsque je serai arrivé au bout de l’aventure.

Je crois avoir eu pas mal de chance aux dés au cours de cette première tentative, même si je pense avoir aussi fait des choix raisonnables. Le seul risque que j’ai pris :

Show ContentSpoiler:

Je me suis efforcé d’être curieux mais pas trop (j’ai évité la vallée blanche, qui ne m’inspirait pas confiance), et d’être amical, ce qui m’a permis de me faire plein de compagnons tout au long de mon périple. Compagnons très bien écrits (une qualité qu’on trouvait déjà dans les Tambours de Shamanka) ; les interactions entre les membres de notre petite communauté sont un régal à lire.

En résumé, hormis le système de jeu que je trouve pour le moment un peu trop aléatoire (j’y reviendrai lorsque j’aurai un peu plus de recul dessus), la lecture d’Alshaya est un pur plaisir. Prochain essai très bientôt.
Répondre
#14
Merci Jehan pour ce premier retour !

Bon, vous le savez maintenant, les règles de combat, c'est pas mon fort… Je vais me plonger sur ce que tu m'as signalé, cette différence dans les deux combats de groupes, entre celui du Gardien des ossements et celui contre la plante Ayath. Il serait bon que les règles soient les mêmes pour les deux effectivement. A vérifier également le combat de groupe au monastère d'Abombi, entre nous et Auro et sa bande. Sinon, pour ce deuxième opus, par rapport au premier, j'ai principalement baissé les caractéristiques de nos ennemis et rajouté des moyens de retrouver des points de vie. Tout cela sera soigneusement remis à plat pour la version finale qui paraîtra en bouquin.

Bien vu pour la nécropole : effectivement, tout aventurier normalement prudent se doutera qu'il y a un ennemi potentiel derrière la porte (surtout si Taïta a réussi à déchiffrer les glyphes à l'étage au-dessus, bien que même dans ce cas, on puisse négliger sa mise en garde et quand-même demander à Enoshk d'enfoncer la porte). Mais il est vrai aussi que tout aventurier normalement prudent se dira qu'il vaudrait mieux prendre les devants et s'assurer que l'on pourra dormir tranquille sans être surpris dans son sommeil...

Si l'on est seul un bon moment au début, nos trois compagnons sont obligatoires, que ce soit Suarra la panthère noire, Taïta le scribe pygmée ou Enoshk, le géant des collines venu du nord lointain. Il y a plusieurs manières de les rencontrer, on peut même refuser l'aide de Taïta dans un premier temps, mais on termine l'aventure avec eux. J'ai essayé (avec réussite d'après ton retour) de bien marquer le caractère de chacun, opposant principalement Taïta, érudit et cultivé à Enoshk, plus flegmatique et instinctif, qui se pose moins de questions. Il y a aussi le contraste physique entre le pygmée et le géant.

Effectivement, en trouvant la mort à l'oasis, tu étais tout près d'Eshatta. Reste ensuite à savoir s'il te restait assez de doses de potion pour contrer le poison qui te ronge. Et, petit spoiler, l'arrivée à Eshatta et la guérison ne signifient pas forcément la fin de l'aventure, je n'en dis pas plus...
Tu as bien fait d'éviter la vallée blanche, l'ami Outremer en sait quelque chose d'après son retour...

Merci et bonne continuation à toi.
Anywhere out of the world
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org/
Répondre
#15
Je mets tout en spoiler, ce sera plus simple.

Show ContentSpoiler:
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)