Mini-Yaz 2019 Le Trésor des Fonds Saumâtres (Kieran Coghlan - Linflas)
#16
Pas si facile que ça, l'aventure. Avec mon 12 en Habileté, j'ai survécu de justesse au minotaure de bronze, juste pour mourir immédiatement après d'une boule de feu dans la tronche.

(Je suis à peu près certain que le minotaure est une référence à une création de Harryhausen qui apparaît dans le film "Sinbad et l'œil du tigre".)
Répondre
#17
Hmm... Ennuyeux, j'ai dû avoir de la chance aux dés lors de mes tests.. Je vais réadapter la chose.
Répondre
#18
le pb c'est la combo H12E24 ET le sceau de dégâts. Y'a pas de calcul à faire. Même avec un héros à toc en EN, le minotaure est OP !
Ce § est vraiment punitif !
— Je suis la nouvelle impératrice ! Et toi tu vas mourir.
Lempi Chukwumoguey
Répondre
#19
Je viens de terminer cette petite aventure DFesque et je me suis bien amusé. Je l'ai trouvée dynamique, joyeuse, un peu naïve mais très agréablement rétro, comme dans un de ces bon vieux films d'aventure des années 50. J'ai eu l'impression de retomber en enfance! Bref, elle m'a permis de sortir de la déprime dans laquelle m'avait plongé l'AVH d'Outremer, lol. "La Plume du Phénix" était déjà pas mal, mais j'ai préféré celle-ci.

Le style est très bon, fluide et agréable à lire, c'est vraiment un plaisir. Dans quelle mesure est-ce dû à la patte du traducteur ou à la qualité du texte original, c'est toujours difficile à dire... En tout cas le résultat est excellent!

Je me suis assez bien débrouillé dès ma première tentative, en ne trouvant la mort qu'au combat final:
Show ContentSpoiler:


Bon allez, je recommence pour trouver cette fameuse fin cachée, mais sans jouer les combats cette fois. Quelques remarques au passage:
Show ContentSpoiler:

Au final j'ai passé un très bon moment avec cette petite aventure par moment assez surprenante et délirante. Merci pour cette traduction!
Répondre
#20
Merci pour ton retour mon bon Kraken Smile

Alors, j'ai corrigé les erreurs que tu m'as signalées.

15 : en VO elle dit "Otherwise we are no better than men". J'ai pas mal brodé autour de cette tirade, en effet. J'ai viré le "autres" qui était un ajout maladroit.
24 : "au" et le lien manquant sont corrigés.
42 : j'ai mis "figure" au lieu de "visage" (VO = monstruous face)

Le PDF est à jour sur Littéraction.

Ce que j'aurais vraiment voulu modifier c'est bien le 46 (et ses conséquences). Ce tirage aléatoire donne l'étendue des dégâts que cause l'ouragan au navire et le lieu où il nous a transporté. Ta proposition de donner au capitaine une proposition de caps (par exemple N, NO ou NNO) me semble intéressante mais les paragraphes suivants parlent de réparation (ou pas) du navire. Mon idée initiale de changement était de modifier cela en test de "combativité" de l'équipage contre l'ouragan mais on n'aurait eu alors que 2 choix possibles (échec ou réussite). Il fallait ensuite réinsérer le 3ème choix quelque part dans l'histoire. Bref, trop de choses à modifier et pas assez de temps...

Le reste :
Show ContentSpoiler:
Répondre
#21
Et pour la fin secrète avec les amazones? Y'a vraiment pas moyen?... JeSors

Show ContentSpoiler:
Répondre
#22
Après deux aventures très littéraires, voilà un petit voyage dans le passé (tant cette mini-AVH me rappelle les classiques des Défis Fantastiques) avec Le Trésor des Fonds Saumâtres.
Non pas que le style (ou la traduction) soit mauvais : au contraire, j'ai trouvé le texte très agréable à lire.
Mais la construction s'avère résolument différente : enchaînement de scénettes colorées et violentes, personnages, monstres et peuplades au background juste esquissé, allumant juste la petite étincelle propice à faire divaguer notre imagination.
Et... ça marche. Plutôt bien : on se laisse embarquer par l'histoire, on réfléchit à nos choix (même abrupts), on cherche (au début sans le savoir) l'objet ad hoc pour ne pas périr écrabouillé... Classique, mais sympathique et efficace. 

J'ai bien apprécié :
- Le thème de l'expédition en mer
- La manière dont des "défaites" en combat laissent souvent une chance d'atteindre la fin
- Quelques surprises (la réaction d'Achab face à la langue Surpris , les manchots tueurs dignes d'Hitchcock Eek !  )
- Quelques scènes (le minotaure au corps de bronze, les affrontements tentaculaires... mais décidément : tout le monde en veut à un certain participant !)

J'ai moins aimé :
- La trame, trop peu développée pour être vraiment excitante (mais du coup la fin du 29 est parfaitement logique et assez convaincante !)
- Certaines scènes un peu ternes (l'arrivée chez les amazones, certains combats)
- Le dernier affrontement, extrême (la boule de feu est peut-être un peu too much, même si elle permet d'utiliser un objet)  Help  
- Ben, les dés, quand même...

Alors concernant les combats, sensibilisé au respect de la nature par mes enfants, je n'ai pas voulu abandonner trop longtemps mon dé maudit au milieu du jardin... J'ai donc ramassé le cube fumant au milieu d'un carré de terre noirci par l'impact d'improbables éclairs, et lui ai adjoint un camarade censé atténuer ses effets délétères...
Résultat : miracle ! Je n'ai pas perdu un seul point d'endurance avant le combat final, que j'ai remporté haut la main avec mon 12 en habileté et mon 16 en endurance (et heureusement d'ailleurs, compte tenu du monstre...). Cool
Cela ne me réconcilie pas totalement avec les dés, mais j'ai remarqué (comme dans Exil vers Kelan Cha, d'ailleurs) que jouer les combats dans une histoire de ce type est beaucoup moins gênant que lorsque l'immersion et la profondeur des personnages l'emportent sur la gestion de l'endurance.

En résumé, une aventure très sympathique, dépaysante mais sans grande profondeur ludique ni littéraire. Merci en tous cas Linflas pour la solide traduction.

EDIT : ah, je viens de trouver la fin cachée (merci aux feedbacks précédents... moi je n'avais rien vu). Intéressant (même si encore très ouvert) ! Bien joué Smile
Répondre
#23
Merci de ton retour ! J'ai dû avoir la même chance que toi aux dés car je n'ai quasiment jamais perdu de point d'ENDURANCE lors de mes tests (d'où les caracs élevées du Mino). Bien content que tu apprécies ma petite fin alternative Smile
Répondre
#24
(26/06/2019, 23:20)linflas a écrit : Merci de ton retour ! J'ai dû avoir la même chance que toi aux dés car je n'ai quasiment jamais perdu de point d'ENDURANCE lors de mes tests (d'où les caracs élevées du Mino). Bien content que tu apprécies ma petite fin alternative Smile
C'est pas parce que tu gagnes au loto 3 fois de suite que ca devient la règle pour les tirages suivants jusqu'à la fin de ta vie, hein Lool
— Je suis la nouvelle impératrice ! Et toi tu vas mourir.
Lempi Chukwumoguey
Répondre
#25
Une petite A.V.H. sympathique, dotée d’un charme rétro indéniable. Ça fait très roman d’aventure pour adolescents, comme beaucoup de Défis fantastiques ou d’histoires inspirées d’eux. J’ai grandi, et je préfère les atmosphères plus adultes, désormais, mais il n’est pas désagréable de se replonger de temps en temps dans des univers un peu plus « naïfs » (rien de péjoratif derrière ce terme).

Le style est très agréable, rien à redire. En revanche, la linéarité n’incite pas à la relecture, surtout couplée à une difficulté que je trouve trop élevée. L’escarmouche est une idée intéressante, mais qui nécessiterait de donner au joueur la possibilité d’agir sur les effectifs de son équipage, car telle quelle, elle déséquilibre énormément les combats contre les adversaires uniques qui sont des sacs de P.E. Le kraken, par exemple, ne me paraît pas battable à moins d’avoir beaucoup de chance, car même avec une habileté élevée, il suffit d’une ou deux pertes pour que l’avantage bascule quasi-irrémédiablement en notre défaveur.

Le combat contre le minotaure est difficile, mais jouable… en revanche, la boule de feu qui vient derrière est abusée. O.K., un objet permet de limiter les dégâts, mais quelque chose me dit qu’il est sur l’un des trois chemins déterminé au hasard vers le milieu de l’aventure, et qu’il y a de fortes chances de passer à côté. Bref, équilibrage à revoir, à mon humble avis : je n’ai fait que deux tentatives, très similaires, la première s’arrêtant devant le minotaure, la deuxième juste après, vu qu’il ne me restait que 2 P.E.

J’ai quand même lu paragraphe 50. L’idée d’un cliffhanger pour terminer l’aventure est sympa et apporte un peu d’originalité à une aventure somme toute très classique. Et la fin cachée est un petit plus agréable.

En résumé, même si cette A.V.H. ne me marquera pas plus que ça, elle m’a fait passer un bon moment.
Répondre
#26
Merci pour ce retour ! Je pense que pour l'exemple de l'escarmouche, tu voulais dire le Léviathan et non le kraken.

Contrairement aux Plumes du Phoenix, la chance ne peut intervenir pour faciliter les combats de groupe ainsi que le combat du Minotaure. Cette règle que j'avais ajoutée permettait de gagner si on s'en servait intelligemment. A ajouter pour une future version peut-être...
Répondre
#27
J'ai réussi à atteindre le 50 et sa fin cachée à la 3ème tentative, après avoir triché en refusant de mourir pour la 3ème fois face à Brutus. Et pourtant, échaudé par mes deux précédents duels perdus, je m'étais collé un 12 d'office en Habileté. Ce combat obligatoire est l'unique difficulté véritable de l'aventure, mais quelle épreuve! Si l'on tient compte des pertes d'Endurance obligatoires avant et après et du bonus de notre arme magique, nous sommes face à du H10 E16 qui inflige 3 dégâts par blessure et de notre côté, nous perdons d'office 9 points d'Endurance, 5 à la rigueur si on a le nazoul (que je n'ai jamais trouvé). Sans compter que notre Endurance de départ est en moyenne de 14 au lieu de 19. Bref, c'est compliqué ^^

En dehors de ça, l'histoire est très courte. Non seulement à cause des 50 sections mais aussi du fait que trois rencontres aléatoires pimentent chaque lecture. Mention spéciale à quelques idées farfelues telles que les amazones cannibales ou les manchots tueurs. J'ai en particulier apprécié le coup de notre lame pouvant faire office de miroir contre la gorgone si elle s'est bien faite astiquer au préalable.
Le fait d'interagir avec des gens comme le rescapé, notre second ou le sorcier, et que l'essentiel du scénario tenait à ces rapports de force, m'a finalement plus évoqué Le Prince des Voleurs que Défis Sanglants sur l'Océan. Et ça c'est pas mal! Dommage par contre que certaines réactions ou certains dialogues ne sonnent guère vraisemblable. Tout le passage chez les amazones en particulier. J'aurais bien vu des alternatives à cet épisode Canary Bay...

La fin au 29 est pour moi la plus satisfaisante pour le héros, mais évidemment trop facile à obtenir. Pas mal le coup du paragraphe caché (décidément Outremer et Linflas se sont entendus pas seulement sur le thème ^^), surtout que cette toute dernière section est évocatrice avec cette fuite sous l'eau où je me suis bien représenté la vue par en-dessous des coques de la flotte tandis que l'on rebaptisait notre navire en Coulé pas Touché.

Le cadre et les personnages sont sympathiques mais l'aventure est frustrante. Ou alors il faut la considérer comme une introduction interactive aux Démons des Profondeurs.
Répondre
#28
Histoire: De retour vers Kish à bord de votre navire, entouré de vos compagnons, vous trouvez sur votre route une île aussi minuscule que mystérieuse, sur laquelle vous attend un non moins mystérieux personnage...

Règles: C'est du DF... Deux nuances: d'abord, la plage des valeurs est resserrée. Je renvoie au post de Caithness sur l'aspect statistique; ensuite, la possibilité de jouer en équipe sous la forme d'une Escarmouche est particulièrement originale.

Jouabilité: Bonne; seul le combat contre le Minotaure est vraiment (vraiment) hard. Néanmoins, l'aventure est assez linéaire et ne propose donc pas des possibilités de relecture énormes...

Illustrations: Excellentes; de Bob Harvey, un de mes illustrateurs préférés, elles contribuent à une bonne immersion. Ajoutons à celà une mise en page de qualité; ça fait très pro, très "old school". Impeccable!

Difficultés: à mon sens, il n'y a que le combat contre le Minotaure qui constitue un challenge.

Ambiance: On se croirait effectivement dans une préquelle de Défis Sanglants sur l'Océan. Bon évidemment Salukh est une vache de balèze avec son trimaran à foil flambant neuf qui prend notre navire de vitesse (Sodhebooooooooooooo) , mais l'aventure est sympathique bien qu'un peu courte.

Style: Très bien! Servi par une traduction de qualité de Linflas, le récit glisse sans problème. J'ai noté juste une faute d'orthographe: ne pas confondre tache (d'encre) et tâche (labeuuuuuuuur). C'est tout.

Personnages: voir ci-dessous

Faits Marquants: Il y a quelques belles trouvailles comme les Amazones Cannibales (concept celles-là!), des Pingouins sortis tout droit de l'imagination d'Hitchcock, un naufragé (Kazim) qu'on peut envoyer aux tâches ingrates (ça c'est sympa, pas de pitié!). Le coup de la Gorgone qu'on peut figer grâce à l'excellent travail de Kazim, ça aussi c'est cool. Seul petit bémol, j'ai trouvé le couple que nous formons avec notre second un peu... Laurel et Hardy: quand l'un dit blanc, l'autre pense noir. Enfin, c'est que mon sentiment.

Bilan: Une AVH ma foi bien sympathique, classique, malheureusement trop courte et avec peu de relectures possibles. On passe un beau mais trop court moment. Je n'ai toujours pas compris le coup du paragraphe caché (ou alors je suis vraiment idiot): Linflas, MP?
Répondre
#29
Oups ! J'avais omis de te remercier pour cette critique ultra précise.
Concernant Brutus, vous pouvez lui redonner ses caractéristiques initiales de la VO, soit H9 E10, mais dans ce cas, vous le faites aussi pour Valsia, qui avait H10 E14.
Répondre
#30
Mais de rien, cher Linflas! Wink
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)