[Escape Book] La Tour de l'Alchimiste
#1
On m'a offert cet "Escape Book" à Noël et je viens enfin de m'y mettre (et de le terminer, quelques heures plus tard).

On y incarne un jeune homme issu d'une famille mystérieuse, avec laquelle il a coupé les ponts. Suite à un pari stupide (qui était peut-être un guet-apens), il se retrouve enfermé dans un dédale mystérieux. En l'explorant, il découvre vite que le lieu était consacré à la pratique de l'alchimie. Pour réussir à ressortir, il va devoir résoudre les énigmes qui servaient à l'initiation des alchimistes.

Comme vous le voyez, le titre du livre ne ment pas : l'alchimie est le thème omniprésent de l'histoire. Il a l'avantage d'être à la fois original et fondé sur une réalité historique. L'auteur s'est clairement bien documenté sur le sujet et ça donne au livre une atmosphère intéressante.

Le système de jeu est un brin compliqué et il m'a fallu un moment pour comprendre certaines choses.

Au début de l'aventure, on nous fournit un plan du premier niveau du dédale, chaque pièce ayant un numéro et un symbole spécifique (certaines pièces ont en plus une zone "obscure", désignée par le symbole de la lune, où on ne peut s'aventurer que lorsqu'on a trouvé de quoi s'éclairer).

Au début, j'avais l'impression qu'on pouvait se déplacer comme on le voulait entre les différentes salles tant qu'on respectait les trajets que permettent les couloirs. En fait, non : on est censé découvrir les pièces dans l'ordre des numéros (même si rien n'empêche de revenir ensuite à une pièce déjà visitée).

À mesure qu'on explore les salles, on va être confronté à divers appareils, objets et surtout à une tripotée de symboles qui ont chacun une signification précise (métal, planète, signe zodiacal...). Identifier les symboles va être essentiel pour résoudre les énigmes (avec un peu de culture générale et de déduction, il n'est pas difficile d'en identifier plusieurs, mais toutes les informations peuvent de toute façon être trouvées dans le dédale).

En plus des descriptions des salles, le livre comprend également un "carnet de notes" situé à la fin, et des "paragraphes supplémentaires" (numérotés I, II et III) après chaque description de salle.

Le carnet de notes fait pas loin de 80 pages et laissez-moi vous dire que vous allez souvent devoir vous y référer ! C'est là dedans qu'on trouve, pêle-mêle, la description des objets que vous pouvez ramasser, le texte des livres que vous pouvez découvrir, et tout un tas d'éléments qui permettent de résoudre les énigmes.

Les paragraphes supplémentaires sont généralement les destinations auxquelles le livre nous renvoie - souvent par l'intermédiaire du carnet de notes - pour vérifier si on a résolu correctement une énigme (et découvrir les conséquences si on a réussi). Ils ne sont pas forcéments en rapport avec la pièce à laquelle ils sont rattachés, ce que j'ai trouvé un peu bizarre au début.

Les énigmes impliquent souvent d'obtenir une combinaison de symboles (par exemple en utilisant ensemble deux objets qui sont chacun représenté par un ou plusieurs symboles). Ensuite, on se réfère à la liste de combinaisons possibles qui figure dans le carnet de notes, laquelle nous indiquera le résultat obtenu (ou nous redirigera vers un paragraphe supplémentaire qui s'en chargera). L'inconvénient de ce système, c'est que les information importantes sont parfois très proches les unes des autres : lorsqu'on cherche dans la liste la combinaison qu'on pense être la bonne, par exemple, il est bien difficile de ne pas remarquer les autres solutions possibles à l'énigme, ce qui peut nous aider à trouver si on s'est trompé la première fois.

De manière générale, une fois qu'on arrive à s'y retrouver dans le carnet de notes, les énigmes ne sont pas si compliquées à résoudre, d'autant que la narration donne des indices qui nous facilitent (parfois trop) la tâche. Les quelques fois où je n'ai pas très vite trouvé la réponse, c'était généralement parce que la quantité énorme d'informations qu'on accumule au fur et à mesure m'avait fait commettre une erreur d'inattention.

Du point de vue atmosphérique, c'est plutôt bon. Les salles sont variées et intéressantes à découvrir. Les énigmes donnent vraiment l'impression de participer à une initiation d'alchimiste (si on excepte une référence franchement superflue à Douglas Adams). Les flashbacks concernant notre famille sont peut-être un poil trop nombreux, mais pas inutiles. Et il y a un changement d'ambiance appréciable lorsqu'on accède au deuxième niveau.

La fin du livre suggère clairement qu'il y aura une suite, mais je ne sais pas si celle-ci a vu le jour.
Répondre
#2
(14/04/2019, 03:01)Outremer a écrit :
La fin du livre suggère clairement qu'il y aura une suite, mais je ne sais pas si celle-ci a vu le jour.

Négatif Smile Pour autant que je sache, François Lévin se consacre plutôt à la gamme Initiation au jeu de rôle, des packs de JdR clés en main. Critique sympa !

Répondre
#3
(14/04/2019, 14:09)Dagonides a écrit :
(14/04/2019, 03:01)Outremer a écrit :
La fin du livre suggère clairement qu'il y aura une suite, mais je ne sais pas si celle-ci a vu le jour.

Négatif Smile

Ce n'est pas forcément un mal. J'aime bien les fins ouvertes qui suggèrent que le héros a encore beaucoup de choses qui l'attendent. Et le livre dispense suffisamment de réponses pour qu'on ne reste pas sur sa faim.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)