Le Grand Livre de Gnomes de Terry Pratchett
#1
Le Grand Livre de Gnomes de Terry Pratchett (Recueil composé d'une trilogie de 3 livres : les Camionneurs, les Terrassiers et les Aéronautes)

Avant de parler d'un livre de Pratchett, je dois préciser que n'ai pas lu le Disque Monde, oeuvre maîtresse de l'auteur, si ce n'est le début du premier livre.
Dans le Grand Livre des Gnomes, pas de disque monde avec des tortues et des éléphants dessous, on est sur terre, mais vue autrement : les héros sont les gnomes, petits êtres de quelques centimètres. L'histoire commence avec une tribu quasiment décimée vivant dans les rudes conditions de la campagne. Mais ils seront amenés à rejoindre le Grand Magasin, peuplé par des gnomes ayant fondé une véritable civilisation féodale dans ses rayons, qu'ils considèrent comme l'univers à part entière, le Dehors n'existant pas. Ce point posant un problème pour les nouveaux arrivant, auquel s'ajoute l'activation du Truc, un artefact que possède les gnomes du dehors depuis la nuit des temps, qui annonce la destruction éminente du magasin. S'ensuit donc un exode pour sauver le peuple du Magasin.

Premier point, ceux qui connaissent l'auteur ne seront pas étonnés d'apprendre que le ton est humoristique avant tout, mais pas seulement. L'auteur c'est ici amusé a créer une civilisation aux références burlesques : le monde des gnomes : le Grand Magasin, créé par leur dieu tout puissant Arnold Frères (fond. 1905), ses maisons nobles dynastiques (les Papeteries, les Quincailleries et autres noms de rayons), et ses saisons rythmés par les événements commerciaux successifs (Fêtons Noël, Rentrée des Soldes, Printemps des Prix ...). Mais alors qu'une saison inédite est annoncée, Liquidation, cet univers est appelé a disparaître, et les gnomes a en découvrir un autre. Le changement est le thème de fond de ce livre : féminisme, opposition science/religion, découverte des origines sont d'autres termes évoqués, toujours au second degrés, mais avec finesse.

Ceux qui ont lu les Fourmis de Werber verront des similitudes, d'abord dans la vision que les petits ont par rapport aux grands humains, vision souvent péjorative et drôle, mais aussi par le cheminement 'initiatique' des héros aussi, évoqué par des références bibliques, mythologiques ou scientifiques, très décalées de notre point de vue d'humain. Il y a aussi les 'citations' de livres gnomes en début de chapitre, qui rappellent l'encyclopédie relative et absolue de Werber. Ces petits extraits sont souvent les plus drôles du livre. En voici deux extraits pour finir :

Citation :XXI. Ainsi parla Arnold Frère (fond. 1905) : voici mon Annonce et le message que je vous adresse :
XXII N'hésiter pas à demander ce que vous ne voyez pas en rayon.
La Gnomenclature, règlement, versets XXI-XXII

Les Camionneurs, Chap 7
Citation :Aéroport : Un endroit où les gens se dépêchent et attendent.
Encyclopédie scientifique pour l'édification des jeunes gnomes curieux, par Angalo de Konfection

Les Aéronautes, Chap 1
Répondre
#2
Le grand livre des gnomes est à lire absolument.
Un livre plein d'humour mais qui offre en filigrane une critique acérée du monde moderne dans lequel on vit...
Du grand Pratchett.
Segna, adepte de Slangg...
[Image: vampire_icone.png] La Traboule de Segna
Répondre
#3
Salla a écrit :Premier point, ceux qui connaissent l'auteur ne seront pas étonnés d'apprendre que le ton est humoristique avant tout, mais pas seulement.
C'est très souvent le cas chez Pratchett : un humour au service d'une réflexion plus profonde. J'ai beaucoup aimé Le Grand Livre des Gnomes, et je connais pas mal de personnes qui ont adoré alors qu'elles n'ont pas accroché aux Annales du Disque-monde. Je dirais que c'est un bon moyen de découvrir Pratchett avant de s'attaquer aux Annales (tiens, puisqu'on en parle, Va-t-en guerre vient de sortir en poche, à un prix honteusement prohibitif).
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)