Mini-Yaz 2017 Mea Culpa (Merlinpinpin)
#16
Sans le cadre du mini-yaz il aurait été plus difficile pour moi de me lancer dans une première AVH, en effet : c'est un format assez idéal qui se prête autant aux premiers pas qu'à de belles expérimentations (je pense notamment à ce qu'en fait Skarn).


Merci en tous cas pour ces paroles très sympathiques et encourageantes, Fitz !
Répondre
#17
Dans cette aventure, nous incarnons Louis de Salman un chasseur de démon, dans un univers plus ou moins médiéval. Nous sommes au service de gens qui se retrouvent posséder par toutes sortes de créatures démoniaques. Mais il semblerait que certaines de nos précédentes missions aient échouée, et aient coûté le prix forts à ceux que nous devions protéger, d'où l’énorme culpabilité que nous éprouvons. C'est alors que nous sommes contacté par une personne anonyme nous demandant de résoudre u n problème de possession.

Bon, je vais commencé par mon premier parcours.
Show ContentSpoiler:

Tout le déroulé de l'enquête est bien mené, et toute les pistes proposées mènent sur des infos de valeur. L'enjeu sera de trouver les infos complémentaires les unes aux autres afin d'arriver à une des fins heureuses de l'histoire, et pour le coup c'est assez cohérent, dans la mesure où les infos qu'on obtient en première partie, lors de nos échanges avec le commanditaire, nous donnent des indication sur ce qui pourrait être pertinent d'explorer dans la seconde, après notre rencontre avec l'inquisiteur. Quelque soit les chemins empruntés, l'intrigue se révèle progressivement, il n'y a rien de vraiment prématuré, ou qui tombe comme de la soupe sur les cheveux. Le style est très bon, l'ambiance de la ville est le reflet de nos émotions : lugubre, froid. Les personnages secondaire, notamment Lara et l'inquisiteur à qui on demande de l'aide ont un rôle important dans l'intrigue, et ont donc une profondeur en adéquation. Les illustrations sont aussi bien choisies, et sont parfaitement dans le ton de l'histoire. En fait, je n'ai pas l'impression que cette aventure ai de gros défauts, en dehors de celui évoqué plus haut dans la révélation.
Répondre
#18
Une très belle première pour MerlinPinPin qui je l'espère en appellera d'autres. L'AVH se lit très bien et la jouabilité est très bien pensée. Une enquête avec de nombreux codes malgré les 50 paragraphes, ce n'était pas évident à caser. Une contrainte de temps aussi, peut-être pas assez tendue n'ayant jamais eu l'occasion de la dépasser dans mes relectures.
La rejouabilité est très bonne voire même importante car on découvre des pans de l'histoire dans des parcours différents donc le lecteur a tout intérêt à la rejouer pour découvrir d'autres fins. J'ai trouvé la fin n°4 à ma deuxième tentative. L'histoire était rendue d'autant plus intéressante par le fait de la découvrir progressivement en fonction des indices trouvés.

Si je peux apporter quelque chose de constructif : au 40 on a le choix entre plusieurs objets et en fin de paragraphe les choix suivants nous sont proposés :

Si vous avez pris le rubis ou la broche, allez au 14.
Si vous avez choisi le médaillon, rendez-vous au 4.

Avec le choix plus haut dans le 40 où on prend congé en repartant au 14 on se rend facilement compte que le choix du médaillon se distingue des autres ce qui peut influencer notre choix. Il serait moins voyant de renvoyer directement au 14 quelque soit l'objet choisi et en début de 14 mettre un choix '"si vous avez pris un médaillon chez la comtesse, rendez-vous immédiatement au 4".
Répondre
#19
Oh une nouvelle AVH d'un nouvel auteur !
Et bien voyons ce que ça donne !

Bon, je préviens d'office, ça va SPOILER sec d'entrée, à ne lire que si vous avez déjà fini l'histoire.

Nous voilà donc lancés dans une aventure sombre, un croisement entre l'Exorciste et Fight Club dans une sorte de Terre parallèle à une époque imprécise - j'en ai vu certains dire "Renaissance" ou "moyen-âge", pour moi l'image de l'Angleterre victorienne s'est imposée immédiatement (entre les habits du héros, l'Empire tentaculaire, les contrées du Sud explorées et évoquées, le théatre et le style très "gentleman" de la noblesse), et où la lutte contre les force du Mal se fait certes en sourdine, mais de manière récurrente (question à l'auteur : est-ce que tu as joué à Dishonored et si oui est-ce qu'il a été une source d'inspiration ? ^^).

Et dans l'ensemble, à l'exception d'un point un peu faible et un point ambigu, c'est un triomphe.
L'écriture, tout d'abord, est irréprochable. C'est très évocateur, les sections sont longues mais digestes, le style est fluide, le vocabulaire riche, l'ambiance prenante. Ce qui est important en plus d'être agréable, l'AVH étant bâtie sur une combinaison de ladite ambiance et d'une enquête surnaturelle. Le héros est un Chasseur expérimenté, mais dont les luttes contre le Mal ont laissé leurs marques, les échecs ont gravé des blessures, et l'esprit est sévèrement usé par les remords, les tourments et le manque de sommeil.
L'intrigue, si elle finit par se deviner assez facilement (entre le titre, le dit manque de sommeil, les exigences du "client", l'insistance sur les doutes qui nous rongent et les autres indices parsemés dans l'histoire, on additionne 2 et 2 rapidement), reste quand néanmoins captivante et laisse planer le doute sur les détails (après avoir discuté avec l'Inquisiteur, j'avoue que je pensais qu'il ne s'agissait en fait pas d'un démon mais d'une forme surnaturelle d'incarnation de la conscience des personnes se sentant coupables d'un crime grave, et qu'on allait se retrouver à finir en un combat contre soit-même et ses mauvaises actions). Le héros fragile, brisé et souffrant est une version étoffée et intéressante du traqueur du Mal que l'on suit avec plaisir.

L'aventure se déroule au jour le jour, enchaînant les actions et les évènements dans une atmosphère froide, brûmeuse et à moitié onirique, ce qui colle parfaitement à l'ambiance et au thème, et la perception morne, triste et désespéré du personnage est très bien retranscrite : chapeau. Il y a plusieurs fins, selon les niveaux de réussites, de très nombreux points clefs marqués par des codes et plusieurs façons de réussir (même si la fin cachée est, elle, un OTP, mais au final je ne trouve pas que ce soit la meilleure, cf plus loin). Entre la longueur conséquente des sections et les nombreux choix à faire, on est au final surpris de voir que tout cela tient dans les 50 sections règlementaires, un tour de force qui dénote également une bonne maîtrise de l'aspect mécanique.

En gros, presque du tout bon. Le "presque", qui reste mineur mais notable, étant la partie de l'histoire avec Lana. Oui je sais, c'est ballot vu la place qu'elle peut potentiellement occuper, mais j'ai trouvé que dans l'ensemble, les sections qui lui étaient consacrées avaient tendance à prendre la globalité de l'AVH à contre-pied :
De manière générale, l'histoire se révèle par petites touches, donnant des indices clairs mais subtils, laissant planer le doute et donnant l'impression de lutter contre une ombre étouffante qui empoisonne la vie du héros en train de chavirer (le PFA si l'on cherche à trouver qui est le client avec trop d'insistance est remarquable). Le monde dispose d'une couche de surnaturel, mais plus au niveau des esprits et des possessions que du medfan classique. C'est modéré, tout en finesse, tout en subtilité. La cohérence est forte (je valide sur ce point ta décision de lui donner pré-éminence ^^).
Par contraste, quand Lana intervient, on bascule dans les explications détaillées et surperfétatoire de la high-fantasy (tout le blabla sur le fait qu'elle est une Enchanteresse Bleue entre autres), à coups de grands sorciers, de sortilègres ridiculement surpuissants (mais qui ne peuvent visiblement pas réussir un exorcisme, parce que l'histoire le dit) et de Deus Ex Machina pour réussir à la fin. Inutile de dire que ça détonne violemment.
Pour ma part, j'aurais largement préféré qu'il s'agisse juste d'une femme normale dont on est normalement tombé amoureux, et que son aide se traduise plus par le fait d'offrir une ancre et une lueur d'espoir à la psychée démembrée du héros que de balancer des artefacts et des sorts niveau ++. En gros, qu'on reste dans le style du reste de l'AVH. Je trouve donc qu'au bout du compte, la fin la plus intéressante reste la n°4, qui reste dans le ton de bout en bout.

Maintenant, voilà, à part ce défaut, franchement ça claque du steak de poney, et pour une première AVH c'est particulièrement bien foutu, donc on ne va pas te jeter des pierres ^^
Et moi je commence à me dire "comment je vais trouver tous les points que je veux distribuer pour mes votes ?".
La violence n'est pas la bonne réponse !
La violence est la question. La bonne réponse est "oui".
Répondre
#20
Bon, je me fends d'un retour même si je n'ai pas suffisamment décortiqué cette AVH à mon goût. D'abord un mot : bravo !
Je suis impressionné par la maîtrise littéraire de ce texte, j'adore le jeu de correspondance épistolaire au début, le personnage du vieux prêtre, l'ambiance générale de l'AVH. L'aspect jeu est aussi net et clair, sans complexité excessive, la contrainte du temps force à faire des choix cornéliens. Même si je suis contraint par les délais, j'ai encore très envie de découvrir les autres fins.
Il y a là-dedans tout ce que j'attends d'une AVH, du coup je n'ai pas beaucoup plus à ajouter. Je la place clairement dans le haut de la pile d'une cuvée mini-Yaz 2017 de très haut niveau. Bref, si c'est un coup d'essai c'est un coup de maître !
Répondre
#21
Tout d'abord merci beaucoup Salla, Bruenor, Akka et gynogege pour ces retours et désolé de ne pas avoir pu répondre plus tôt : j'étais exilé dans les terres de Gwalchmei (comprendre : la Bretagne), et privé d'à peu près tout moyen de communication moderne (pas de lien logique avec l'information précédente, hein mefiant )

Dans le détail :

@Salla : oui en effet tu n'as pas été le seul à noter qu'il était un peu trop facile d'arriver à certaines conclusions. Toutefois tu peux quand même être fier de l'avoir deviné aussi tôt, pour le coup ! Cool
 
@Bruenor : merci pour ces encouragements qui me font chaud au coeur ! Ah, je me suis bien cassé la tête sur cette histoire d'objets : je voulais absolument que le lecteur/joueur ait un choix à faire à ce moment-là, mais je manquais cruellement de paragraphe pour y pourvoir. Ton astuce fonctionne bien : je penserai à l'utiliser à l'occasion pour éviter de donner encore trop d'indices ^^

@Akka : quel feedback ! J'aime bien tes références cinématographiques en général (je lis aussi les retours sur les autres AVH bien sûr) et là encore je ne peux que m'incliner : tu as trouvé de beaux parents à ma petite histoire.
Concernant Dishonored, ma réponse sera normande : oui d'un côté je connais bien (j'ai joué pas mal au premier, sans aller jusqu'à le finir), toutefois je ne pense pas m'en être directement inspiré. En fait j'ai essayé de concocter un mélange pas trop dissonant de plusieurs influences et je crois que tu as raison quand tu parles d'époque victorienne, tu en analyses bien les éléments.
Néanmoins, je dirais que pour certaines parties la composante médiévale est sensible ; la référence à la renaissance me semble assez juste aussi .
En tous cas je suis volontairement resté dans le flou (au départ je voulais même permettre au lecteur de s'imaginer à notre époque, mais cela manquait trop d'ancrage compte tenu de la volonté d'installer une ambiance).
Concernant le point qui te gêne...

Show ContentSpoiler:

En tous cas merci encore pour tous ces détails : j'ai adoré te lire et je n'oublierai pas ta remarque.

@gynogege : ton retour m'a vraiment beaucoup touché. Juste merci infiniment ! Redface
Répondre
#22
(25/07/2017, 23:25)MerlinPinPin a écrit : Concernant Dishonored, ma réponse sera normande : oui d'un côté je connais bien (j'ai joué pas mal au premier, sans aller jusqu'à le finir), toutefois je ne pense pas m'en être directement inspiré. 
En fait je pensais surtout à l'ambiance générale : sinistre, avec comme une menace dépassant l'humain qui plane en permanence, et une Inquisition cruelle mais au moins partiellement justifiée/nécessaire pour combattre l'infiltration permanente d'un surnaturel dangereux (même si l'Outsider n'est pas strictement parlant "mauvais", son influence est réelle et peut avoir des conséquences critiques).

Citation :En tous cas je suis volontairement resté dans le flou (au départ je voulais même permettre au lecteur de s'imaginer à notre époque, mais cela manquait trop d'ancrage compte tenu de la volonté d'installer une ambiance).
Oui, j'avais tenté un peu la même chose dans ma dernière AVH, mais c'était moins bien passé (on m'a pas mal reproché de ne pas avoir défini clairement le contexte, et je suis resté campé sur ma position que le flou était volontaire et participait au thème ^^).

Citation :Concernant le point qui te gêne... 

je suis d'accord Confus (comme je l'ai dit à Fitz j'avais même prévu une première version totalement dénuée de surnaturel) et en même temps... ce serait à refaire je ne sais pas si je changerais grand chose sur ce point.
Attention, qu'on soit bien d'accord : le surnaturel ne me gène pas (d'ailleurs, ce serait un peu miteux si on était un Chasseur de Démons et qu'en fait les Démons n'existaient pas, le fait que l'on ait réellement affronté des esprits malins et ainsi de suite permet au personnage d'être tragique au lieu de pathétique). C'est le décalage entre le surnaturel "subtil et insidieux" qui domine toute l'AVH d'un côté, et la haute fantaisie "donjons et dragons" flashy qui apparaît pour un personnage spécifique qui me dérange (et qui fait que je préfère occulter le chemin où ce personnage montre cet aspect).
Pour les mêmes raisons, je ne suis pas forcément fan d'une des fins, quand le démon devient un dragon et rase des villages entiers. Mais cette partie étant le point peu précis que j'évoquais (et que j'ai oublié de détailler, doh), je n'ai tout simplement pas vraiment compris d'où ça sortait, et si c'était une action réelle ou juste une vision du héros une fois que son esprit est brisé. Ce qui fait que si c'est le second cas, ça ne me gène pas.
La violence n'est pas la bonne réponse !
La violence est la question. La bonne réponse est "oui".
Répondre
#23
Akka, concernant le dernier point je vois parfaitement ce que tu veux dire, le contraste un peu violent entre les approches.

En fait quand je parle d'absence de surnaturel, je voulais dire dans les limites de l'histoire en cours elle-même (ce qui ne voulait pas dire qu'il n'y avait pas eu de véritables exorcismes ou autres hautes luttes par le passé). Le personnage n'est nullement pathétique dans ce cas.

Concernant Lana, c'est vrai que j'y vais un peu fort (en fait j'ai en tête tout un univers de fantasy que j'avais envie de connecter ici, à la marge, sans doute maladroitement). Elle pourrait intervenir de manière plus subtile, voire indirectement. Mais je pense vraiment que si je vais si loin dans les "étincelles bleues" c'est que je voulais que ce soit ainsi, c'est ce que j'avais envie d'écrire (à tort ?) dans le chemin caché. Je voulais que ça soit puissamment allégorique, c'est ce qui donne du sens et du poids à l'histoire selon moi... Faut que je repense à tout cela en prenant un peu de recul.

Merci encore de ton avis et de ces éclaircissements en tous cas !

(pour le Dragon, idem, je pense que là deux lectures sont possibles mais pas incompatibles, d'autant que l'image est connectée au rêve du OTP, donc je préfère ne rien dire ^^)
Répondre
#24
La très bonne surprise du mini-Yaz de cette année.
Même si on soupçonne très vite ce qui se trame (enfin pour moi cela n'a pas été une surprise, j'ai tout de suite pensé à ce cas de figure comme hypothèse), tout se déroule très bien et on a le sentiment de progresser à chaque tentative. Une mini-avh qui en appelle d'autres!
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#25
Alors je dois dire que j'ai été vraiment surpris et heureux en découvrant cette AVH. L'écriture est très belle, très équilibrée, mais surtout pour un nouvel auteur en littérature interactive MerlinPinPin maîtrise déjà remarquablement les subtilités de ce type de récit. Les enchainements de paragraphes sont fluides, l'arborescence assez élaborée, et le système de mots de passe efficace. Vraiment, tout cela fonctionne parfaitement. Bravo!

L'histoire est complexe, tout comme la personnalité et le "background" du personnage principal. Globalement c'est très plaisant, mais j'ai eu du mal à comprendre certaines subtilités du scénario, que j'ai trouvé parfois un peu brouillon et évasif. J'ai eu l'impression (peut-être à tort?) que les zones d'ombres de l'histoire étaient surtout là par commodité, comme pour masquer certaines incohérences, à moins que certains éléments ne soient présents que par facilité scénaristique... Voir ci-dessous en spoiler les points concernés.

Show ContentSpoiler:

A côté de cela, j'ai également regretté l'architecture des paragraphes 49 et 22 (et aussi la transition du 9 vers le 13), qui constituent pour moi un certain "détournement" d'une des rares règles du mini-yaz, à savoir celle des 50 paragraphes. En effet avec des astuces du type "si vous avez tel objet ou voulez faire telle chose, rendez-vous au X ou au Y; sinon, continuez votre lecture", on pourrait aisément faire entrer une AVH de 100 paragraphes dans une 50... Alors on est d'accord que ce n'est pas bien grave (l'aventure n'aurait pas été moins bonne avec 2 ou 3 paragraphes de moins, ou alors à peine), mais je pense qu'il ne faut pas que ce type de mécanisme (qu'on retrouve aussi dans la double fin du paragraphe 50 de Tan Noz, par exemple) devienne une habitude, pour le bien du concours. Mais peut-être que d'autres membres n'ont pas la même lecture "tatillonne" que moi?

Bon, je me rends compte que j'ai été un peu critique, et pourtant je ne voudrais surtout pas laisser croire que je n'ai pas aimé cette AVH (dont les nombreuses qualités ont déjà largement été mises en avant dans les autres retours), car c'est exactement le contraire! Avec cette aventure, MerlinPinPin a fait preuve d'un brio qui promet de grandes choses pour l'avenir. J'attends de voir ça avec impatience... Big Grin
Répondre
#26
Merci Kraken pour ce retour très intéressant et cette lecture extrêmement attentive !

Pour l'avenir je ne suis pas sûr de pouvoir assumer tous les gentils encouragements que je peux lire çà et là...
Évidemment c'est très agréable et surtout cela renforce la motivation, mais d'un autre côté, avec le mini-yaz d'or en plus, j'ai l'impression de susciter des attentes que je ne pourrai que décevoir. Je dis ça sans fausse modestie, d'autant plus librement que j'apprécie vraiment la bienveillance et en même temps la rigueur des retours que j'ai reçus !
Pour tout dire, et pour me défaire d'un peu de pression, j'essaie déjà de m'amuser Big Grin et d'améliorer les défauts qui m'ont été signalés (notamment d'équilibre entre mystère et clarté) afin
de produire quelque chose de cohérent et de satisfaisant (pour moi). Bon, comme je suis perfectionniste, j'ai un sacré travail à accomplir.

D'ailleurs je suis de plus en plus admiratif du travail fourni par tous ceux qui ont déjà produit des AVH complètes et passionnantes (je viens de faire Les sabres d'Asguenn et Nils Jacket et le voleur d'ombres... impressionnant...). Eek !

Concernant tes remarques en spoiler je suis presque surpris qu'on ne m'ait pas posé ces questions plus tôt !  Surpris
Je suis bien conscient qu'il y a des zones d'ombres !


Je ne vais pas revenir sur la manière dont j'ai conçu l'histoire au fur et à mesure, mais pour résumer ce que j'ai déjà dit et pour répondre au passage à la deuxième partie de ton retour, je crois que j'ai effectivement manqué un peu de paragraphes... J'ai lutté longtemps pour faire tenir l'histoire dans les 50 réglementaires.
Maintenant que tu le dis, effectivement, on peut voir les procédés du 49 et du 22 comme des manières de "tricher" un peu avec la limitation.
Sincèrement je ne l'ai pas vu comme ça lorsque je les ai utilisés. J'étais bien content de pouvoir gagner un paragraphe qui me semblait "vide" (juste un embranchement) et je trouvais cela élégant.
Mais d'un autre côté tu as raison : il faudrait peut-être préciser cela dans les règles si cela pose problème pour éviter une sorte d'injustice entre ceux qui "joueraient le jeu" et ceux qui abuseraient de ce mécanisme.

Bref, tout ça pour dire qu'effectivement la limitation à 50 paragraphes était vraiment un challenge ici et que cela m'a beaucoup incité à maintenir ces zones d'ombres (qui disparaîtront en grande partie dans la prochaine AVH, c'est promis ^^). Wink

Du coup je réponds à tes questions en spoiler :


Show ContentSpoiler:
Voilà, j'espère avoir répondu aux questions. Je sais bien que le fait même que je doive y répondre (et encore une fois, je m'y attendais) montre bien que certaines logiques sont trop dissimulées, voire douteuses !

Merci encore Kraken et pour tes derniers mots qui aident quand même sacrément à se motiver (en plein rhume là  Neutre ) !
Et sache que c'est réciproque  Wink
Répondre
#27
Tsss... Un rhume en plein mois d'août, ça c'est vraiment pas de chance...

Merci pour ces précisions très intéressantes MerlinPinPin, je comprends à présent que ton histoire tient parfaitement la route, et donc que j'étais dans l'erreur. Mea Culpa, lol.

Ne te mets pas trop la pression quand-même, hein, on ne te demande pas d'avoir l'or à chaque fois non plus, laisse-en pour les autres! Mrgreen
Répondre
#28
(11/08/2017, 21:21)Kraken a écrit : Ne te mets pas trop la pression quand-même, hein, on ne te demande pas d'avoir l'or à chaque fois non plus, laisse-en pour les autres! Mrgreen
c'est l'hôpital qui se fout de l'infirmerie, là !! Lool
— Je suis la nouvelle impératrice ! Et toi tu vas mourir.
Lempi Chukwumoguey
Répondre
#29
je viens de faire Les sabres d'Asguenn et Nils Jacket et le voleur d'ombres... 


Malheureux, n'écris pas ce genre de choses sur le forum en espérant que ça inaperçu!
Feedback power, vite Big Grin
Répondre
#30
@Kraken : lol (je ne peux plus lire cette locution sans tiquer maintenant : ils l'ont même déjà adaptée au cinéma en oubliant de me demander les droits Mrgreen ). Mais non, tes questions étaient plus que légitimes !

@Caïthness : oui en effet, c'est ce que j'ai cru comprendre en regardant les éditions passées LOL

@Fitz : argh spotted ! Uhhhhhhhhh 

Oui alors comment dire ? Depuis qu'Akka m'a légitimement aligné sur une allusion à Exalie au détour d'un petit message à Kraken, je suis tout à fait déterminé à rédiger des retours systématiques sur les AVH que je lis (j'apprécie énormément en tant qu'auteur, évidemment).
Mais là j'ai un *petit* problème de délais : d'autant plus qu'avant de partir en voyage j'ai promis de finir les retours du mini-yaz.

Comme j'emmène en vacances certaines AVH lues (en particulier Nils Jacket qui est un peu touffue ^^) ou pas encore lues, les retours viendront à la fin du mois (si internet atteint les contrées reculées où je m'exile) ou à la rentrée, en tous cas avec grand plaisir !

PS : au fait je t'achèterais bien un remède fortifiant pour mon rhume (contrairement à l'une de mes tentatives où j'avais, bien à tort selon mon expérience minière, dédaigné cet article peu engageant)  Wink
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)