YAZ 2016 Manuel de la Ligue Communale (gynogege)
#31
(12/09/2016, 23:28)Fitz a écrit : Je crois que la méthode gagnante est l'éparpillement selectif des héros plutôt que de les garder groupés, de façon à multiplier le nombre d'actions possibles par journée.

Ca me paraît risqué (si on ne sait pas exactement à quoi s'attendre) d'envoyer des groupes qui n'ont pas un total de charisme (+influence, le cas échéant) au moins égal à 6, parce qu'il y a plusieurs tests importants qu'on risque autrement de rater.

En fait, lors de toutes mes dernières tentatives, les quartiers que je visitais les deux premiers jours étaient systématiquement ceux où on peut recruter l'elfe et le mage, qui ont chacun un charisme de 4 bien utile.
Répondre
#32
En fait, j'ai procédé dès le début comme pour un Nils Jacket, à tout noter, y compris les passages où l'on réclamait tel objet, tel seuil de Charisme à atteindre, tel personnage pour se rendre à tel paragraphe... C'est pas de tout repos, voire fastidieux, c'est clair.
Et oui bonne tactique de chercher à recruter dès le départ des persos charismatiques. D'autres sont accessibles par de l'or, un héros bien particulier...
Répondre
#33
Il m'aura fallu au moins une dizaine de tentatives, mais j'ai fini par réussir à peu près l'aventure. Bon, je n'ai pas su dégager Pieere, mais j'ai tout de même engrangé 147 points de victoire.

J'ai été soulagé de réussir enfin, mais ça ne m'a pas fait éprouver énormément de fierté. Je n'ai au fond réussi cette AVH que parce que l'accumulation de mes tentatives infructueuses m'a fait peu à peu découvrir comment marquer suffisamment de points. Il y a extrêmement peu de situations où je me suis bien débrouillé dès le premier coup : la grande majorité du temps, je commençais par échouer, puis je réussissais au deuxième coup parce que mon échec m'avait révélé comment il fallait s'y prendre (quelquefois, je ne réussissais que du troisième coup parce que j'avais oublié un détail ou deux entretemps).

Bref, je n'ai pas été bien intuitif ! Ayant épluché l'aventure après l'avoir réussie, j'ai découvert que j'étais passé complètement à côté de choses qui ne paraissaient pas si difficiles en théorie (apprendre le truc pour désactiver la magie noire, s'emparer de la forge...). En revanche, la manière dont on peut recruter la dame du donjon est tellement tordue que je ne l'aurais certainement pas découverte même en faisant vingt tentatives de plus !

Je n'ai pas très bien saisi si chacun des Elus démarrait l'aventure sur un quartier précis. J'ai en fait toujours tiré au sort leur point de départ (sans en mettre plus d'un par quartier ou associer un Elu avec un quartier qui lui est interdit). Quoi qu'il en soit, j'ai trouvé que la manière dont se passent certaines rencontres de fin de journée - essentiellement l'aventurier et les soldats - dépend trop de l'endroit où elles ont lieu.
Répondre
#34
(14/09/2016, 18:45)Outremer a écrit : Il m'aura fallu au moins une dizaine de tentatives, mais j'ai fini par réussir à peu près l'aventure. Bon, je n'ai pas su dégager Pieere, mais j'ai tout de même engrangé 147 points de victoire.

J'ai été soulagé de réussir enfin, mais ça ne m'a pas fait éprouver énormément de fierté. Je n'ai au fond réussi cette AVH que parce que l'accumulation de mes tentatives infructueuses m'a fait peu à peu découvrir comment marquer suffisamment de points. Il y a extrêmement peu de situations où je me suis bien débrouillé dès le premier coup : la grande majorité du temps, je commençais par échouer, puis je réussissais au deuxième coup parce que mon échec m'avait révélé comment il fallait s'y prendre (quelquefois, je ne réussissais que du troisième coup parce que j'avais oublié un détail ou deux entretemps).

Bref, je n'ai pas été bien intuitif ! Ayant épluché l'aventure après l'avoir réussie, j'ai découvert que j'étais passé complètement à côté de choses qui ne paraissaient pas si difficiles en théorie (apprendre le truc pour désactiver la magie noire, s'emparer de la forge...). En revanche, la manière dont on peut recruter la dame du donjon est tellement tordue que je ne l'aurais certainement pas découverte même en faisant vingt tentatives de plus !

Je n'ai pas très bien saisi si chacun des Elus démarrait l'aventure sur un quartier précis. J'ai en fait toujours tiré au sort leur point de départ (sans en mettre plus d'un par quartier ou associer un Elu avec un quartier qui lui est interdit). Quoi qu'il en soit, j'ai trouvé que la manière dont se passent certaines rencontres de fin de journée - essentiellement l'aventurier et les soldats - dépend trop de l'endroit où elles ont lieu.

Concernant la Dame du Donjon, je pense que je devrais ajouter un bonus de 10 points pour ceux qui parviennent à la recruter.
Show ContentSpoiler:
Concernant les Elus, tu les places à ta guise en respectant les interdictions. Si tu veux les placer au hasard, libre à toi mais ce n'est pas l'idée ! En premier lieu on tire les événements au hasard et ensuite on choisit l'emplacement initial des élus en fonction. Ce choix est effectivement important pour ne pas trop pénaliser le recrutement de certains élus qui dépend du quartier.
Répondre
#35
§0-bis, y'a pas de renvoi pour la visite du légat de Fang dans le pdf ?
— Je suis la nouvelle impératrice ! Et toi tu vas mourir.
Lempi Chukwumoguey
Répondre
#36
oui, normalement c'est précisé en fin de paragraphe que le jour de la visite du légat il n'y a pas d'opération particulière à effectuer en fin de journée.
Répondre
#37
y'a cette phrase à la fin du § effectivement, mais pourquoi avoir laissé une phrase tronquée au milieu du texte ?
— Je suis la nouvelle impératrice ! Et toi tu vas mourir.
Lempi Chukwumoguey
Répondre
#38
1: Je trouvais que c'était joli et original... Rendez-vous au 3
ou alors c'était une erreur ! Rendez-vous au 5
3: et pourquoi pas si j'ai envie ?
5: Damned !
Répondre
#39
Je les ai pas notées mais de mémoire, il y a deux ou trois différences de règles entre ce qui est écrit sur la "Feuille d'Aventure" et le contenu des règles en lui-même. Par exemple le moment où l'on est automatiquement guérie de l'influence de la magie noire. Mais il y avait autre chose aussi comme "gardes" qui devient "soldats".

Je suis preneur de l'explication comment on peut recruter la dame du donjon.
Répondre
#40
Dame du Donjon
Show ContentSpoiler:
Répondre
#41
Ah ouiiiii j'en étais à des années-lumières!! Je crois qu'une fois mon pickpocket a pensé a chouraver chez la sorcière mais pour tout le reste, j'étais aux fraises.
Répondre
#42
Je viens tout juste de commencer l'aventure et il est évident que je ferai une critique plus détaillée sur le fond après quelques tentatives.  Voici ce que je pourrais dire pour le moment.

Concernant le scénario, l'idée est originale. Instaurer une sorte de démocratie est du rarement vu dans une avh. Le héros est lui aussi original et bien trouvé. Pour en rajouter une couche avec l'originalité, on imagine mal un tel avorton capable de former une révolution. Mais c'est un bon point car c'est en prenant un personnage inaperçu que l'on a de meilleures chances de ne pas être surveillé. Par contre, le background n'a pas favorisé mon immersion. Tu précises en effet bien que le but est de mettre la révolution en route. Le problème, c'est qu'on ne sait pas vraiment qui est le peuple ni les monarques. Tu aurais pu préciser de quoi est composé le peuple, pourquoi ils souffre de l'oppression, quelle est la biographie du (des?) méchant de l'histoire, ce qu'il fait réellement,...Autre point qui ne m'a pas paru très réaliste: le fait que le troglodythe ne sache pas grand chose de la cité. Quand on décide de mener une opération de telle envergure, on doit tout connaître, imaginer des plans,...Il n'y a d'ailleurs aucune précision sur la fonction de certains quartiers. Qu'est ce que le baraquement des trolls? Que fait on dans le quartier des elfes,..

Sur la jouabilité, on tombe dans la lourdeur. Évidemment, le réalisme est présent, la fait de pouvoir attribuer à des personnages des lieux différents interessants. Les élus ont chacun leur force et leur faiblesse. Le systeme de combat est d'une simplicité qui tient la route. Mais pour le reste, je n'aime pas. Pourquoi? Parce qu'on passe davantage de temps à prendre des notes et à s'occuper de la gestion de sa feuille plutôt que de jouer à l'aventure. Je me suis souvent demandé ce qu'il s'est passé ayant perdu le fil après une ou deux journées. Même de manière simplifiée, la gestion de la nourriture est à bannir. En exagérant le procédé, on pourrait trés bien gérer les quatorze besoins de Virginia Anderson pour chaque personne (boire et manger, dormir, éliminer, se maintenir à une température normale,...) en se rapprochant d'un jeu vidéo tels que les sims. En plus, on a peu de liberté d'action car il faut suivre l'ordre indiqué dans le manuel et le faire pour chaque journée. Plus de liberté me serait convenu. Et puis qu'est ce que c'est dur, dés le début, on a une multitude de choix et lorsqu'on arrive dans un  quartier, on nous demande si on a tel objet ou tant de points de contrôle. Comme ce n'est pas le cas, la journée passe sans que l'on aie fait quoi que ce soit: une journée de perdue déjà. Sur 8 jours, ca va trés vite. Et pour chaque héros, ils ont combien de point de force? Combien de points de charisme?

Sur l"écriture, le style st pour ma part convenable. j'attendrai de voir plus d'illustrations pour en faire un jugement définitif sur ce point.

Donc une aventure qui est très intéressante à condition d'avoir le temps et la patience de jouer. Je n'ai ni l'un ni l'autre donc j'attendrai de faire l'aventure sans réellement jouer avec les règles.
Répondre
#43
Merci pour ce retour titipolo !
Deux points sur lesquels je peux réagir: la personnalité du héros qui ne connaît pas bien la ville où il débarque. C'est un choix tout à fait discutable en effet, c'est un peu un artifice de jeu qui permet d'introduire un aspect découverte. Après ça peut se justifier aussi (même si ce n'était pas ma motivation première) par le fait que les révolutions peuvent être impulsées par des individus extérieurs au contexte (deux exemples: Che Guevara n'était pas Cubain; Marcos n'est ps originaire du Chiapas...) Ca peut s'expliquer par le fait qu'un changement radical est plus facile à idéaliser quand on est moins intriqué dans le contexte. Mais ça se discute... En tous cas l'histoire et les relations entre les personnages (notamment concernant Gataaz) sont plutôt des éléments qu'on découvre au fil de l'exploration de l'AVH.
L'autre point qui me surprend c'est l'absence de liberté. Je pensais plutôt qu'à la limite il y en avait trop.
Pour le reste tu relèves des défauts dont je suis bien conscient.
Répondre
#44
Bon j'ai fait l'aventure en considérant que les combats étaient gagnés et sans points de nourriture.

J'ai trouvé le concept et l'aventure intéressants. J'ai bien aimé toute l'exploration de la ville. les lieux sont intéressants et il se passe toujours au moins quelque chose notamment si un élu est présent dans le quartier. J'ai adoré la scène de rencontre entre Gataaz et la dame du donjon. Je ne m'attendais pas du tout à cette scène. Tout ce qu'il se passe dans le quartier des elfes m'a plu également. La façon dont on supprime la magie noire dans le quartier des magicien n'est pas mal non plus. la taverne est trés réaliste dans les bas quartiers. Les rencontres à chaque fin de journée sont un plus.

Donc niveau scénario et aventure, c'est une vrai réussite.

Si niveau combat, ce n'est pas extrêmement compliqué (à condition d'avoir les bon objets), c'est la gestion du jeu qui pêche. Il faut prendre tout le temps des notes et il faut bien au moins une dizaine de tentatives pour avoir un bon score. Comme le dit Outremer, c'est davantage par les expériences que l'on apprend. De plus, c'est au joueur de provoquer les rencontres puisque c'est lui qui place les élus.

Personnellement, je ne suis pas fan de ce type d'aventure qui nécessite d'y passer beaucoup de temps. En revanche, un joueur qui aime les challenges et ne rebutant pas sur les nombreuses tentatives se régalera. Je n'avais pas une très bonne impression après une première lecture mais je me vois obligé de réviser mon jugement. Appelés tout, c'est une aventure qui a du demander énormément de boulot que ce soit en temps passé à écrire et en technique.

Au final, je ne dirais pas que c'est un chef d’œuvre mais un coup de coeur. Un bon cru.
Répondre
#45
Ca m'intéresse de savoir plus précisément quelles règles tu as finalement choisi de respecter pour garder du challenge. Dans l'optique d'une version remaniée (mais ce n'est pas pour tout de suite) ça me sera très précieux. Merci en tous cas d'y avoir passé du temps (surtout si ce n'est pas trop ta tasse de thé) !
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)