les chemins de la vengeance (titipolo)
#16
En fait pour la linéarité, quand on veut proposer une AVH où le héros va beaucoup voyager avec en plus des rebondissements scénaristiques obligatoires, ce qui est très honorable car ça apporte un intérêt à l'histoire autre que de la simple exploration, il faut éviter que les noeuds du scénario, ces rebondissements obligatoires prennent de la place sans choix donné au lecteur sur plusieurs paragraphes (ou sur un paragraphe géant).

Un des meilleurs exemples positifs est la Vengeance du Ninja et les Parchemins de Kettsuin, les deux premiers tomes de la Voie du Tigre. Chacun propose un long voyage d'un point A à un point Z, émaillé de passages incontournables et importants (l'attaque des pirates, la recontre avec Olvar, le triple meurtre à la fin pour le tome 1, la baston avec Tyutcheff and co puis le damohl, le maître-assassin, le duel avec le ninja du scorpion pour le tome 2). Des mêmes auteurs on pourrait rajouter le Talisman de la mort avec l'auberge du dragon rouge, le repaire des voleurs, le duel avec Fauconna puis Tyutcheff and co, les hommes-phacochères, le dragon.
Mais chacun de ces évènements est un mini LDVELH à soi tout seul et non un mini roman avec de nombreux choix tactiques, des paragraphes sans renvoi unique, différentes façons de les aborder. Et en plus de ça, entre chacun d'eux les itinéraires sont variés et proposent eux-mêmes d'autres rencontres vraiment détaillées (l'arène dans le tome 1, le passage sous-marin dans le tome 2...).

Peut-être qu'il y avait moyen de rendre les retrouvailles avec la wyverne plus interactives et idem pour les autres passages obligés.

De toute façon, il y a des AVH ou LDVELH bien plus linéaires globalement que la tienne!
Et enfin, la linéarité n'a rien de fatal non plus. Les Prisonniers du Temps par exemple (11ème Loup Solitaire) a un peu la même structure que la tienne et c'est pour moi un excellent LDVELH.
Répondre
#17
Je vois ce que tu veux dire par les nœuds. Cela dit, il n'est pas trés évident de s'éloigner de la linéarité, surtout quand le scénario est défini à l'avance. Mais c'est une idée intéressante à tester.

Sinon pour l'interactivité, peux tu me donner un exemple de passage que tu aurais fait pour l'améliorer (par exemple la retrouvaille avec la wyverne)?
Répondre
#18
Difficile de répondre car ce passage est celui qui m'a refroidi après l'aspect réaliste et bien maîtrisé de toute la partie prison.
Je n'y ai pas cru du tout à cette wyverne fidèle, patiente, hautement intelligente et qui parle comme nous. Donc j'aurais plutôt vu un autre moyen de nous rafraîchir la mémoire et de nous lancer sur la piste de l'objet nous permettant de recouvrer notre magie.

Mais si vraiment il fallait la garder, pourquoi pas un court passage "survie dans la montagne" alors qu'un prédateur est sur le point de nous tuer, avec plusieurs choix pour décrire notre fuite ou nos tentatives de se cacher de cet (ou ces) adversaire(s) trop fort(s) pour nous, jusqu'à ce que la wyverne débarque sans prévenir et nous sauve la mise.
Répondre
#19
La conclusion de la trilogie étant sortie, il était temps que je me penche sur l'AVH intermédiaire- vous pouvez retrouver ici ma livraanalyse : https://drive.google.com/file/d/1pkQYkX8...sp=sharing
Bonne lecture !
What changes the nature of a man ?
Répondre
#20
Merci Aronaar pour ce feed. A vrai dire, je ne m'attendais pas à ce qu'il  y en aie un à nouveau pour ce tome. A noter que s'il est conseillé de lire les deux premiers tomes, ce n'est pas indispensable pour comprendre le troisième. Il  y a un résumé des deux premiers tomes et l'histoire diffère légèrement. Je ne vais pas répondre à tout, seulement quelques points même si tu as fait l'effort de faire un tel commentaire.

Sur les énigmes, je refuse de demander au joueur le numéro de paragraphe à trouver. Dans le cas où il échoue, il se retrouve bloqué. Je n'aime pas du tout ce système. Il y a toujours une logique dans les énigmes. Sur les vannes à actionner par exemple, il suffit de comprendre que chaque vanne a toujours le même effet et que les actionner une seconde fois annule l'effet de la première. En fait, c'est en testant toutes les vannes et en découvrant leur effet que l'on doit faire un schéma pour savoir comment aboutir à la solution. Comme elles sont peu nombreuses, on peut y arriver en les testant toutes. Sur l’énigme des serpents, c'est la même chose: c'est par l'expérience que l'on apprend. C'est comme si j'avais un problème électrique chez moi et que je souhaitais le résoudre tout seul (en supposant que c'est possible). Comme je n'y connais, rien, si je cherche tout seul sans manuel ou un peu d'aide, je peux faire n'importe quoi. Dans l'avh, c'est la même chose et en particulier sur cette énigme. Si on ne sait pas quelle est la combinaison à utiliser, autant revenir plus tard le temps de comprendre. C'est le livre qui permet de déchiffrer la langue des azikirs et par conséquent de décrypter les schémas qui permet de comprendre. Et encore, on peut se tromper dans les directions.

Pour la partie des souterrains, c'est sans saveur, c'est vrai. D'un autre coté, fouiller des coins sombre n'est pas très passionnant et je voulais donner cette impression de faire quelque chose de peu motivant pour cacher le trésor.

Là où je rejoints ton analyse, c'est sur l'énormité de la fin. C'est vrai que le fait qu'Emeline soit incapable de reconnaître Astarof via Roan, j'y ai pensé après avoir posté mon avh me disant que ce n'était peut-être pas cohérent. Par contre, je suis surpris que l'on devine facilement que Roan est Astatof. Les rares qui ont joué à l'avh et fait des feeds n'ont as compris justement la ressemblance, jusqu’à ne pas comprendre la fin.

"L'excuse freudienne" : un terme un peu étonnant. C'était mon intention, je l'assume.  Le dédoublement de la personnalité était volontaire de ma part.

Sur le point négatif que tu soulignes, je reconnais que l'arrivée des ninjas et d'Emeline est téléphonée. Je voulais surement eviter de tomber dans le classicisme en imaginant que tour allait se résoudre après la prise de l'artefact.

Si tu n'as pas trop aimé les deux premiers tomes, je crois que je peux m'inquiéter pour le troisième. Sad 

Tant pis, au moins, j'aurais fait ma trilogie. Merci en tout cas pour ce feed.
Répondre
#21
Je comprends ta logique maintenant que tu l'exposes pour les énigmes. Il est vrai que dans ce cas, la frustration est moindre avec ta méthode.
Pour le terme "excuse freudienne", j'ai francisé une expression de TVTropes, un site qui recense des schémas narratifs (entre autres) utilisés dans plusieurs médias (livres, jeux vidéos, films, mangas...) avec une cohorte d'exemples pour chaque.
En soi, le dédoublement n'est pas une mauvaise idée, c'est l'exécution qui aurait pu être plus soignée- avais-tu ce twist en tête dès la rédaction du premier tome ?

Pour le troisième, tu sauras ça courant janvier je pense ! Je devrai le rappeler de temps à autre, mais je sais que c'est beaucoup de travail (j'ai quelques romans à mon actif, non interactifs). Donc voir toutes ces remarques a forcément quelque chose de déplaisant.
Je ne prends pas toujours de pincettes dans mes analyses, mais ce n'est pas par mauvaises intentions- j'espère aussi faire connaître un peu plus les AVH qui passent sous ma plume virtuelle.
What changes the nature of a man ?
Répondre
#22
Le dédoublement de la personnalité, je l'ai eu au cours de la rédaction du premier tome. J'ai peut-être bâclé la fin. Je souhaitais finir l'avh pour la présenter aux yaz avant finalement de me rétracter. J'ai du l'achever à l'arrach.

Sinon les remarques négatives ne me gênent pas. Je préfère au contraire les subir que de ne pas avoir de feed. Je n'écris que depuis peu et cela me permet de savoir ce qu'il y a à améliorer, comment progresser. Je ne m'attends pas à grand chose concernant mon avh, j'ai l'habitude, lol. Quand je dis que je m’inquiète pour la suite, j'ai peur que ça ne plaise pas. Tout ce que je veux, c'est que le lecteur passe un bon moment. Voilà tout. En tout cas, merci pour tes feeds. Un avis de plus n'est pas de trop et tu soulèves des points que tout le monde ne relève pas forcément.

Et pour les énigmes, ce sera le même principe pour le tome 3. Elle ne sont pas là par hasard. Ce qui est complexe ne sont pas les enigmes elles-même mais l'astuce qu'il faut découvrir pour les résoudre. Mais même si le joueur n'y arrive pas, il y a le guide pour aider et même en testant tout au hasard, on finit par trouver. C'est aussi voulu de ma part.
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)