[Quêtes Sans Fin] Retour à Ruisselac
#1
Retour à Ruisselac ( Return to Brookmere en VO )
Ce LDVH comporte l’équivalent de 52 paragraphes dont 12 PFAs: 6 de mort, 1 d’amnésie et 5 où nous ressortons ( dont 1 qui est un aveu d’échec )

Alors j’avais d’excellents souvenirs de ce LDVH, mais ce n’étaient que des souvenirs; depuis que je me le suis retrouvé ( en VO ), mon opinion a changé quelque peu.

Pour l’aspect graphique, la couv de Larry Elmore est vraiment bien mais elle souffre de la réduction au format livre de poche, il faudrait la trouver en pleine page. Elle a cependant le défaut de révéler d’entrée le boss des méchants…
Par contre, les illustrations intérieures de Timothy Truman sont nazes; si vous êtes fan des elfes barbus et moustachus, peut-être aurez-vous plus d’indulgence.

Nous sommes Brion, un jeune guerrier elfe et accessoirement le fils du roi Cedrus. Il nous a envoyé avec 4 compagnons pour opérer une reconnaissance dans votre ancien domaine de Ruisselac dont une armée de monstres vous a chassés il y a quelques années de cela… bon, vous savez ce qui arrive aux compagnons dans les LDVH ?
Plus utile, il nous a également confié l’amulette « la Voix de Mimulus » qui permet de parler avec toutes les races humanoïdes et même avec les animaux. Nous découvrons rapidement qu’elle parle de sa propre initiative, même quand nous aurions envie qu’elle se taise; elle se considère visiblement comme le héros de cette aventure ( sauf toutefois, et c’est souvent, quand elle panique ).

L’idée d’une mission d’infiltration/reconnaissance est originale avec son insistance sur la dissimulation et la ruse plutôt que la force brutale, d’autant que
Show Content

Mais…
Il y a des problèmes de raccord, ainsi on peut nous offrir la possibilité d’utiliser le sort de Sommeil de la Voix comme si nous le connaissions alors que nous n’en entendons parler que sur un itinéraire bien précis, également sur pas mal d’itinéraires nous ne rapportons pas grand-chose comme infos et cependant on nous dit que les renseignements que nous ramenons permettront de reconquérir Ruisselac…

Le vrai problème c’est un ton, une atmosphère générale qui sont gamins, à l’exception de quelques passages; nos échanges avec la Voix y sont pour beaucoup. J’imagine que les pontes de TSR ont obligé Mme Estes à revoir sa copie pour mieux coller, pensaient-ils, à un jeune lectorat. À côté du combattant professionnel plein de ressources Caric et des scènes dures qu’affronte l’elfe Landon dans la Montagne des Miroirs, ce qu’offre Retour à Ruisselac est nettement immature. Il reste de bons passages quand même – en particulier ceux à base de
Show Content
mais qui restent insuffisamment développés.
Également, l’aventure est beaucoup trop facile: une fois le milieu franchi, il est presque impossible d’échouer, il y a plusieurs endroits qui auraient dû entraîner des PFAs ou en tout cas des conséquences désagréables.
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#2
J'ai en effet le souvenir d'une très grande liberté d'action donnée au départ qui conduit ensuite à des problèmes de raccord et à une partie finale par contraste trop dirigiste et fadasse.
J'avais bien aimé quand même le passage avec les orcs ou ogres que l'on peut berner de plusieurs façons, tout comme les dialogues avec Mimulus (je ne me souviens pas que c'était si gamin que ça).
Le côté très Donjons et Dragons m'avait aussi bien plus avec le cube gélatineux, le rat-garou... Des bestioles typiques de l'univers du début de ce jeu de rôle. Je me demande même s'il n'y avait pas une mimique et un champignon criard.

Mais c'est clair que l'auteur semblait avoir vu un peu ambitieux eu égard au faible nombre de sections accordées et qu'il est difficile de trouver une ossature, une construction satisfaisante et cohérente à cette aventure.
Répondre
#3
(07/10/2015, 10:48)Fitz a écrit : J'avais bien aimé quand même le passage avec les orcs ou ogres que l'on peut berner de plusieurs façons, tout comme les dialogues avec Mimulus (je ne me souviens pas que c'était si gamin que ça).

Il faudrait sans doute comparer la VO et la VF
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre
#4
(06/10/2015, 23:50)ashimbabbar a écrit : ll’amulette « la Voix de Mimulus » qui permet de parler avec toutes les races humanoïdes et même avec les animaux. Nous découvrons rapidement qu’elle parle de sa propre initiative, même quand nous aurions envie qu’elle se taise; elle se considère visiblement comme le héros de cette aventure ( sauf toutefois, et c’est souvent, quand elle panique ).


Ancêtre d'Excalibur Junior...?
Répondre
#5
Puisque tu es en contact avec Brennan, demande-lui Mrgreen
Maintenant, il faudrait que je relise les QdG, mais je crois me souvenir que dans les 1° volumes EJ restait assez terne ? ici la Voix essaye de s'emparer de la scène avec beaucoup d'insistance. Ce serait donc plutôt un cas d'évolution convergente…
" Ashimbabbar m'a donné une dague et une épée et m'a dit
: Transperces-en ton corps; elles furent forgées pour toi."
Poème d'Enheduanna
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)