Interlude (mini-AVH de Sallazar)
#1
Bon à moi de lancer le sujet de feedback. Big Grin

Ce qui frappe d'emblée c'est le soin apporté aux finitions. La plupart du temps les auteurs considèrent avoir fini le boulot une fois le texte terminé. Mais là enfin on tient un auteur qui a eu la patience de peaufiner son "bébé". On sent vraiment la volonté de proposer quelque chose de très soigné, de qualité. Non seulement le minimum syndical est là avec les liens hypertexte, mais en plus le texte est justifié, aéré, et avec une mise en page qui n'a pas à rougir devant les LDVELH "pro". Tout est fait pour faciliter le confort de lecture, et donner envie de se plonger dans l'histoire.

L'histoire est très rafraîchissante et c'est très à propos en cette période de fortes chaleurs^^. Tout est très bucolique, avec un charme naïf que j'ai finalement bien apprécié: pêle-mêle les brigands ont des épées de bois, les bonbons peuvent résoudre plein de problèmes et les monstres mangeurs d'hommes souffrent de problèmes de santé qui les rendent inoffensifs... et finalement attachants. On sent dès l'introduction que c'est l’œuvre d'un jeune auteur.
Après au niveau du texte lui-même cela ne se ressent pas du tout. Il y a des traits d'humour qui font mouche, c'est très fluide. Je n'ai pas souvenir d'avoir relevé des maladresses.

Côté péripéties on en trouve beaucoup, bien pensées, avec des surprises comme la "neige". Il y a aussi des énigmes. C'est presque dommage que tout soit condensé en 50§. Une telle imagination aurait mérité de franchir cette "barrière invisible" pour s'exprimer avec plus de force encore. D'un autre côté ce n'était peut-être pas évident d'arriver à 50§?

Au niveau des règles j'avoue ne pas avoir testé si tous les profils étaient jouables, c'est à dire qu'aucun n'est condamné d'avance par la faute de restrictions plus tard dans l'aventure. Je laisse cette tâche à des lecteurs plus scrupuleux que moi.

En point faible je trouve que cette histoire ne colle pas au thème du concours. Il n'y a pas de déchéance dans cette rêverie sympathique. Seul les pfa peuvent s'y rattacher mais c'est normal puisque ce sont des "mauvaises fins".
Et puis pour la cohérence on peut toujours se demander pourquoi les personnes prisonnières de la "malédiction" qui connaissent les syllabes ne décident pas de se réunir pour briser l'enchantement qui les retient captifs?

Au final une œuvre très solide malgré la jeunesse de l'auteur. Très agréable à lire, proposant des situations variées qui donnent envie de savoir ce que l'auteur nous réserve encore. J'ai passé un très bon moment, regrettant seulement le côté "hors-sujet". Mais bon écrire sur la déchéance quand on est jeune, ce serait vraiment triste. Normalement on est encore immunisé aux effets néfastes des affres du monde dans lequel on vit.

Je suis certain que cette histoire ravira tous les jeunes lecteurs d'AVH.
Mais aussi certains plus âgés!
- Ne vous avais-je pas promis un confort incroyable, un moelleux incomparable?
- Si, et vraiment vous n'avez pas menti chère Senyakase... on est si bien installé...
- Tous nos produits sont créés sur-mesure. VolponeSofà, artigiani della qualità!
Répondre
#2
Merci beaucoup pour ce feedback tholdur Wink
Pour les finitions, je voulais que si le lecteur n'imprime pas le document, que se soit au moins plus agréable à lire et que ça apporte autant de plaisir que lorsqu'on lit un vrai ldvelh.
Citation :C'est presque dommage que tout soit condensé en 50§. Une telle imagination aurait mérité de franchir cette "barrière invisible" pour s'exprimer avec plus de force encore. D'un autre côté ce n'était peut-être pas évident d'arriver à 50§?
J'ai eu du mal a tout faire rentrer en 50 §, car j'avais d'autres idées de chemins, qui auraient rendu l'histoire encore meilleure mais je n'ai dû garder que les meilleures idées. Mais peut-être ferais-je une autre avh avec les mêmes règles, le même titre qui ne concourerait pas au mini-yaz pour faire plus de 50 §. Je vais voir... Tongue
Citation :En point faible je trouve que cette histoire ne colle pas au thème du concours. Il n'y a pas de déchéance dans cette rêverie sympathique. Seul les pfa peuvent s'y rattacher mais c'est normal puisque ce sont des "mauvaises fins".
Et puis pour la cohérence on peut toujours se demander pourquoi les personnes prisonnières de la "malédiction" qui connaissent les syllabes ne décident pas de se réunir pour briser l'enchantement qui les retient captifs?

Pour ce côté hors-sujet, j'ai commencé la trame générale et le début de la rédaction de l'aventure avant de savoir le thème. J'ai donc essayé de me raccrocher en insistant sur le côté "sagesse" des différents habitants de la forêt qui critiquent les humains mais je savais que ça n'allait pas bien fonctionné et que c'était là le défaut principal Pale.
Pour la cohérence, le paragraphe 21 explique un peu la raison mais je n'ai pas trop réussi à garder une histoire cohérente au début NoGreen.

Encore merci tholdur pour ce sujet de feedbacks et le feedback lui-même ! Cool
Ecrivain en herbe (rassurez-vous, ce n'est pas de la mauvaise herbe Wink)
Répondre
#3
A mon tour de faire le feed.

Au début j'étais enthousiaste, l'idée de base me paraissait intéressante.
On ressent bien l'ambiance angoissante ainsi que le stress de devoir réussir pour le joueur.
Les péripéties sont également intéressantes. Et pour l’énigme, c'est un sacré casse tête (a vrai dire, je n'ai absolument pas compris le lien entre les trois phrases et la valeur de la carte, ca me paraissait indépendant).
Le sauvetage de Linda est une idée intéressante mais je trouve dommage qu'elle ne dise pas où se trouve le village dans ses révélations. Il est d'ailleurs conseillé de dresser un plan pour savoir ce qu'il y a sur chaque endroit pour connaitre les endroits à eviter et les autres à faire.
L'idée de paragraphes cliquables sur le pdf est moins barbant que de devoir rechercher par soi-même.

Il y a quelques points que je trouve dommage:
-L'excuse trouvée par le magicien du roi n'est absolument pas crédible et on voit bien qu'il ment comme il respire (ceux qui ont lu un certain LDVH de jackson sauront d'où je tire cette phrase Mrgreen). Justement, je pense que tu aurais pu dévoiler dés le début le "test", cela n'aurait je pense pas posé problème.
-Il y a un travail correctif a faire sur des endroits où on doit repasser et relire le même paragraphe et refaire les mêmes actions (je pense par exemple qu'il n'est pas nécessaire de payer à chaque fois le géant à chaque fois que l'on emprunte son chemin ni même rencontrer plusieurs fois les orques ou l'autre géant). Tu as tenu compte du repassage sur certains paragraphes mais pas pour d'autres.

Les points les plus noirs:
-Le thème de la déchéance n'est qu'à moitié traitée. Si on tombe sur le paragraphe 38, c'est le cas mais sur la "bonne fin",ça ne passe pas. Tu avais juste à rajouter que malgré les terres acquises, tu finis par les perdre à cause des guerres, des pillages et que tu finis par devenir pauvre.
-Cette avh aurait gagnée à être beaucoup plus longue et donc plus adaptée pour un yaz qu'un mini yaz.

Malgré ca, j'ai quand même bien apprécié cette avh.
Répondre
#4
Merci pour ce feed titipolo ! Il m'a permis de mieux remarquer certains points négatifs que je n'avais pas vu moi-même (comme pour le repassage sur certains endroits : je ne m'étais pas rendu compte que j'en avais oublié).

- Pour l'excuse du magicien, je voulais laisser du suspense jusqu'à la fin mais j'avais oublié l'excuse bidon au début. Je voulais juste faire de l'humour...

- Pour la déchéance, je savais que je n'étais pas entièrement rentré dans le thème et je trouve moi-même que c'est là le défaut principal de mon avh... Après, à chaque lecteur son ressentiment.

- Pour la longueur de l'avh, je vais peut-être la rallonger (comme je l'ai expliqué dans ma réponse à tholdur), mais je ne sais pas si je peux faire participer au Yaz une avh qui a déjà participé au mini-Yaz Gne.

Après, c'est ma première avh et une de mes premières grandes écritures, et je pense qu'il est donc normal qu'il y ait autant de défauts, surtout pour mon âge.
Ecrivain en herbe (rassurez-vous, ce n'est pas de la mauvaise herbe Wink)
Répondre
#5
Yop, je me lance dans le feedback de Interlude, AVH de Sallazar, en prenant en compte l'engagement fourni par l'auteur.

(19/07/2015, 12:04)Sallazar a écrit : - Pour la déchéance, je savais que je n'étais pas entièrement rentré dans le thème et je trouve moi-même que c'est là le défaut principal de mon avh... Après, à chaque lecteur son ressentiment.

Oui, c'est l'impression que ça m'a fait après la lecture. Il aurait fallu une circonstance dramatique, ou un événement qui fait qu'on ne puisse plus jamais sortir de cette forêt ; peut-être qu'en tant que Noble, les habitants nous détestaient et nous auraient fourni un mot de pouvoir qui nous tue, ou que sais-je encore Big Grin ? ça manquait un peu de sens tragique pour entrer dans le sujet. Sinon, l'oeuvre en tant que telle est très agréable à lire, quelques défauts mais j'y reviendrai.

(19/07/2015, 12:04)Sallazar a écrit : Après, c'est ma première avh et une de mes premières grandes écritures, et je pense qu'il est donc normal qu'il y ait autant de défauts, surtout pour mon âge.

Pour une première aventure "officielle", c'est quand même très bien! C'est un boulot que je ne peux que féliciter Tongue

Donc pour ma part, j'ai fini l'AVH au deuxième coup, mais dans des circonstances spéciales. J'avais dessiné un plan, puis j'ai constaté que la forêt n'était pas un labyrinthe et qu'on pouvait systématiquement revenir sur nos pas. Une fois que j'ai constaté qu'on revenait souvent sur certains paragraphes (comme le 22 ou le 30) qui nous faisaient perdre des points de Constitution, j'ai fini par "mourir", du coup j'ai pensé que c'était une erreur de rédaction et que je pouvais traverser les zones de passage sans avoir à subir de nouveau certains événements. S'il y avait un premier point à corriger, ce serait celui-ci. De plus, plusieurs paragraphes précisent la marche à suivre si c'est la première fois qu'on y vient ou non.

Deuxième boulette, le paragraphe "26" qui fait une référence à Tarzan. J'ai rigolé, mais malheureusement ce court passage est hors-sujet. A moins que Tarzan soit un personnage existant dans l'univers de cette aventure, personne ne devrait pouvoir y faire allusion Wink

Et pour finir, le paragraphe final. Si on met de côté le thème du concours, et si on se penche sur l'oeuvre uniquement, je trouve la fin trop brève et un peu exagérée (Attention, spoil du paragraphe de fin: Enfin, vous reprenez la route et vous atteignez le château du roi qui, appréciant les remarques de son magicien concernant votre réussite du test, vous accorde sans hésitation les terres que vous lui demandiez et même plus !) Si j'étais à la place du héros, connaissant les motivations qui ont conduit à ce sortilège, je partirai en exil pour un autre royaume ! Parce que le roi est un sacré malade mental ! Mrgreen

En conclusion, je me suis bien marré et je crois que c'est le principal. L'aventure devient plus agréable à jouer (ou rejouer) si l'on dresse un plan dès le départ, ce qui n'est pas exprimé dans l'AVH mais que je vous conseille. Et pour ainsi dire, ce retour au besoin de prendre des notes sur un vieux cahier m'ont rappelé quelques bons souvenirs de jeunesse... ça et le style de l'auteur qui promet pleins de bonnes choses pour l'avenir.
~ Par la barbe de mes aïeux !! ~
~ La Dèche: incarnez un sdf dans cette mini-aventure ~
Répondre
#6
Par son titre et son contenu, cette AVH rappelle la déjà ancienne Interlude Sylvain d'Outremer. Aurait-elle été une source d'inspiration?
Evidemment, les quatre mots à chercher font penser à la Cité des Pièges.

Dans le cadre du mini-Yaz, le concept de la déchéance n'est pas vraiment mis en avant. Je comprends bien que le fait de passer de noble puissant à perdu dans la forêt constitue une sorte de déchéance, tout comme le vieillissement magique autour de nous, mais c'est assez éloigné du thème. Enfin bon c'est pas bien grave.

Si le style est perfectible (je sens une main jeune derrière tout ça, je me trompe?), j'ai apprécié qu'il n'y ait que peu de fautes d'orthographe. La langue française n'est pas malmenée, ça ne grouille pas d'oublis ou de coquilles, c'est un très bon point.

J'ai bien aimé les diverses citations semi-philosophiques qui parsèment de temps à autres le récit. Moins quand l'auteur s'adresse directement au lecteur dans un paragraphe (ce procédé marche mieux quand il est pleinement assumé dès le départ, comme dans les Quête du Graal).

Par contre, le scénario est assez invraisemblable. L'explication finale, certaines répliques lors des dialogues, le côté patchwork des rencontres digne de la Forêt de la Malédiction ou d'autres vieux DF (une auberge dans la forêt? Un vieux sage encore en vie malgré le vieillissement et la mort des autres croulants? Un noble acrobate??...) ne rendent pas l'histoire très crédible et l'atmosphère s'en voit donc amoindrie, je n'étais pas à fond dans la peau du personnage.

L'aspect ludique est sympathique et suffit à lui seul à rendre plaisante la lecture de cette mini-AVH, facile car il ne m'a fallu que deux tentatives pour la terminer (la première fois, j'ai été tué par les orcs).
Vu la taille de l'aventure et de la forêt, on ne s'y perd pas vraiment et dès la seconde tentative je savais à peu près où me rendre. Donc, si le temps est un facteur stressant quand même, je ne pense pas qu'on perde souvent à cause de ça.

De plus, on a plusieurs fois l'occasion de regagner des points ou même celle d'obtenir une aide magique (le lutin).
Bien que sans dé, l'aventure n'est pas dépourvue de scènes d'action et la sollicitation régulière des compétences tout comme la bonne liberté de choix tactiques malgré la taille réduite de l'aventure rendent le jeu intéressant. Pour ma part, j'ai trouvé la Robustesse très utile car on risque facilement de tomber à 0 en Constitution (le poison entre autres).

L'aventure est facile que si l'on ferme les yeux sur l'énigme dans l'auberge. Je ne l'ai pas réussie à mon premier essai. Pas non plus à mon deuxième où j'ai triché en cherchant la solution au hasard car je sentais bien que c'était indispensable pour gagner l'AVH. C'est dommage de rendre la résolution d'une énigme obligatoire, d'autant plus si elle est difficile.

La structure est plutôt maligne car le fait de revenir souvent sur les mêmes lieux permet de ne pas perdre trop de paragraphes à enchaîner les déplacements et d'en avoir plus pour décrire chaque rencontre.

Dernière remarque : les pertes ou gains de points, ou d'objet, ne sont pas du tout mises en valeur dans le texte. Dans le cadre des relectures où l'on a tendance à lire en diagonale les paragraphes déjà parcourus, ça me semble nécessaire que ces mentions strictement ludiques soient en gras ou encore en italique.

C'est donc dommage que l'aventure et le scénario manquent de cohérence, et aussi d'originalité car elle a un gros parfum de Défis Fantastiques old school mais en huit fois moins long car, pour le reste, il s'agit d'une AVH bien construite et plutôt soignée.

EDIT : 13 ans seulement! Bravo, tu écris vraiment très bien! Et comme tu maîtrises déjà la technique particulière d'écriture d'AVH avec la recherche d'une bonne balance de jeu, tu n'as plus qu'à continuer. Smile
Répondre
#7
Merci pour vos deux feedbacks ! Je vous répondrai plus en détail plus tard car je suis toujours en vacances !
Ecrivain en herbe (rassurez-vous, ce n'est pas de la mauvaise herbe Wink)
Répondre
#8
Première participation à un Yaz et résultat très prometteur surtout au vu de l'âge de l'auteur.

L'AVH est très bien présentée, le soucis de présenter un travail soigné est appréciable, c'est toujours plus agréable à lire qu'un bloc de mots sans présentation.

La déchéance est surtout présente dans le sort de vieillissement que subit la forêt et ses habitants, certaines rencontres sont plutôt cocasses avec des monstres vieillissants.

L'énigme était bien ardue et cette AVH qu'on pouvait penser simple au prime abord nous donne quand même du fil à retordre.

La bonne fin aurait par contre gagné à être plus sombre pour coller un peu plus au thème mais comme l'a dit Tholdur plus haut ce serait dommage de n'avoir que des idées noires à cet âge!

J'ai donc mis cette AVH sur mon podium pour la bonne surprise et le bon moment qu'elle m'a fait passer.
Répondre
#9
Merci beaucoup Bruenor pour ce feed !
Ecrivain en herbe (rassurez-vous, ce n'est pas de la mauvaise herbe Wink)
Répondre




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)