Dungeon-Maker
#1
Bonjour à tous,

Beaucoup sont un peu au courant de ce projet, je "l'officialise" un peu en ce moment, mais il partira certainement début janvier (je vous rappelle que vous avez encore un mois pour le yaz au fait) quand toutes les AVH seront terminées.

L'objectif est de faire un "Dungeon-maker", c'est-à-dire, en bon français, un "façonneur de donjon". Explication : c'est très embêtant de créer une AVH. Cet outil, permet de créer rapidement au moins le squelette et la chair d'un donjon, d'une taille d'environ 50 à 100 paragraphes.



C'est un projet sérieux ?
Oui, en ce sens qu'il est parodique (rien de plus bête que de faire un PMT) mais qu'on en fait un "outil" utile. Cependant, le contenu est très sérieux. Ca commencera sûrement par ça "Vous n'avez pas le temps de créer des AVH... Laissez Dungeon-Maker le faire à votre place ! Dungeon-maker est un outil gratuit et libre d'utilisation, qui vous laissera la vie facile en créant votre propre donjon sans que vous ne dépensiez une once d'énergie..." Bon c'est un peu mensonge.

N'est-il pas parodique ?
Si vous voyez avec Meneldur et Skarn, ils voudront certainement ajouter des éléments parodiques. C'est leurs droits de proposer (après tout c'est un projet commun) mais à mon goût si on fait quelque chose de trop parodique ça va beaucoup en pâtir parce que :
1) La difficulté de rédaction va être grandement accrue
2) Les choses parodiques sont souvent lourdes (voir par exemple les films "y a-t-il un flic..." ou "mars attacks", qui ne me font pas rire plus que ça, alors que quand on regarde un nanar on ne peut plus basique souvent c'est ridicule tellement c'est banal).

Mon souhait, c'est de proposer un outil qui paraît suffisamment sérieux pour être ridicule, et une fois qu'il fonctionne bien, faire des "adds-on" ou des règles supplémentaires (voire se servir de l'outil pour en faire un deuxième plus complet niveau parodique).

Comment il fonctionne ?
Voilà ce que j'imaginais. Je voulais d'abord en faire un programme mais je n'aurai pas le temps pour le moment, et d'abord je voulais faire une mouture écrite. Comment fonctionne-t-il ?

1. L'architecte créée d'abord un tableau 10 x 10 (ou 6 x 6 pour faciliter).
2. Il tire aléatoirement les cases qui contiendra des salles (en lançant deux dés, à dix ou six faces).
3. Il tire une carte pré-imprimée ou sur un tableau pour connaître le nom des salles (cryptes, fontaine de pouvoir, cuisines, vestiaires, chambre des gardes, autel...). Chaque salle contiendra des règles complémentaires (une crypte contiendra à coup sûr un mort-vivant).
4. Il crée ensuite les liens et connexions (escaliers, couloirs, coudes, intersections...). Le donjon est presque terminé.

Ensuite il tire sur les événements (par exemple une porte fermée. Il doit donc s'assurer de trouver la clé correspondante dans une salle antérieure), les pièges, etc. Il peut remplir de lui-même les monstres mais en cas de manque d'inspiration, dans chaque salle il peut tirer sur un tableau pour connaître le nombre de monstres, leur difficulté, leur nature, etc.

Une fois le squelette du donjon terminé, il peut ouvrir un deuxième document qui contient un petit archétype de chaque pièce. Par exemple une description sommaire d'une crypte :

Exemple

"Vous entrez dans une pièce froide. Les murs sont tapissés de toiles d'araignées, ce qui prouve que personne n'y met les pieds depuis des années. Un tombeau massif repose au milieu, et le sarcophage représente un guerrier allongé en armure, portant une épée. Une lumière est émise de ce tombeau."

Voilà, il faudrait quelques descriptions de cryptes (au mieux, six !). Si sur son plan il était indiqué qu'il y avait un mort-vivant, il tire sur le tableau et tombe par exemple sur un zombie géant :

"Une immonde créature se tient devant vous. Elle semble faite de chair putréfiée, et mesure presque deux mètres cinquante. Elle tient une immense hache et porte un casque doré. Dès que vous pénétrez la pièce, la créature, qui semblait endormie, se jette sur vous, avec la ferme attention de protéger l'accès de cette salle !

ZOMBIE GEANT HABILETE : 9 ENDURANCE : 10

Si vous survivez à ce combat, la créature tombe dans une masse informe et molle, et son arme et son armure deviennent inutilisable".


Ensuite, il ne faut pas oublier toutes les actions possibles dans la crypte. Outre les paragraphes de sortie, l'aventurier voudra certainement ouvrir le sarcophage, qui pourra être piégé, contenir une malédiction, un objet magique, un autre zombie géant, et pourquoi tout ça en même temps...

Un Projet commun ?

Un fois le marais au scorpion 2 terminé, ce projet peut être commun et surtout sans grande obligation de la part des participants. Tout ce qu'on demande c'est des descriptions (sérieuses, je le répète pour le moment) de certaines salles qui seront crées, histoire d'en avoir 6 de chaque. Pourquoi six ? Un dé, ça a combien de faces ??

Voilà. Donc j'aimerai pouvoir ouvrir d'autres sections pour ce dungeon-maker, mais pour l'instant si vous avez des commentaires à faire.

Plusieurs débats sont à prévoir : le faire parodique dès le début ? Changer le nom "dungeon-maker" parce que c'est pas beau ? Des choses à rajouter outre porte, monstre, trésor, salle ?
Il ne faut pas attendre d'être heureux pour sourire... il faut sourire pour être heureux.
#2
Si je comprends bien, ça marche un peu comme une carte de Diablo2, on peut recommencer le jeu autant de fois qu'on veut, la disposition change mais on retrouve presque à chaque fois les mêmes éléments, créatures, trésors, etc...?

Je suis plutôt pour une rédaction d'abord "sérieuse", la parodie fonctionnant mieux si il n'y a que deux-trois auteurs qui travaillent ensemble à la cohérence du style et de l'humour... bon, et puis c'est vrai, le projet sérieux est déjà une parodie du ldvelh de base...

Cela dit ça me fait penser un peu au Cluedo...humhum!
"Je chercherai à retrouver un rêve..."
#3
Je conçois difficilement la chose. Créer un programme ne pouvant donner que des avh formatés n'est guère passionnant. Dudur et moi avons certes commencé à rédiger des tableaux permettant de définir aisément les critères de base d'un lvh "porte-monstre-trésor" (avec son scénario de deux lignes, ses objets obligatoires et tout), mais pas dans le but de faire réellement quelque chose avec ça (enfin, je ne parle qu'en mon propre nom).
La raison pour laquelle le projet ne m'emballe pas plus que ça est peut-être mon non-amour pour le porte-monstre-trésor également. Enfin, si quelque chose d'intéressant se profile, j'y apporterai peut-être ma pierre.
PS : moi, je veux faire une avh Sailor Moon. Qui est avec moi ?
#4
Skarn a écrit :Dudur et moi avons certes commencé à rédiger des tableaux permettant de définir aisément les critères de base d'un lvh "porte-monstre-trésor" (avec son scénario de deux lignes, ses objets obligatoires et tout), mais pas dans le but de faire réellement quelque chose avec ça (enfin, je ne parle qu'en mon propre nom).
Nan, moi je veux faire quelque chose de ce délire : ruiner la réputation de Livingstone en démontrant que ses livres ont tous été écrits par des robots. Mrgreen

Pour l'idée de Gluti, je pense que ça peut être amusant, surtout s'il y a moyen de la détourner ensuite pour arriver à quelque chose de vraiment original ^^ Et ça n'a pas l'air trop contraignant, en plus.
"Hey it's me, I'm dynamite and I don't know why"
#5
Rien ne vous empêche de faire un projet similaire à côté !!
Il ne faut pas attendre d'être heureux pour sourire... il faut sourire pour être heureux.
#6
En gros, c'est un générateur de Porte-Monstre-Trésor. Ca existe pas déjà en jeux vidéo ça? (On cite Diablo, mais des jeux comme Angband, Hack ou Moria... étaient en eux-même des générateurs de PMT... (voir PMT ou Hack sur Wikipédia!!)

C'est vrai que d'un autre côté, j'ai une féroce envie de démystifier Livingstone. J'étais en train de lire la Cité des Voleurs au toilette tout à l'heure, et je me disais que si les descriptions et le concept était marrant, (en gros, une ville en tant que palais) les rencontre m'agaçaient prodigieusement, on est sur la boite de chocolat sur laquelle on ne sait pas sur quoi on va tomber et on est constamment en train de se planter, tout ça parce qu'on parle à un type normal et qu'il vous attaque sans raison.
Si Livingstone avait été meneur sur un jeu de rôle, ça aurait fait longtemps que les joueur l'aurait pendu!

Là, je rêvais bizarrement à une parodie de Livingstone nommée "le supermarché du chaos maudit" où chargé de remplir une liste de course, le personnage doit aller jusqu'à la caisse, sans jamais savoir par quel rayon il va.

Je soutiens toute tentative de décrédibilisation de Ian Livingstone. Tout ceux qui ont aidé un homme blessé et se sont fait poignarder dans le dos par celui-ci parce que "ha bah, en fait, c'était un piège, ha ha ha" me comprennent!
#7
Alors que vous vous baladez tranquillement, vous remarquez un homme blessé, à terre. Si vous voulez l'aider, rendez-vous au 1. Sinon, allez au 2.

1
Lancez un dé. Si vous obtenez :
1 L'homme est en réalité un démon des mille enfers qui traînait dans le coin par hasard. Dès que vous le touchez, il vous emporte en enfer où vous subirez mille tourments.
2 L'homme est en réalité un habile voleur, qui vous fauche votre bourse, vos potions et votre sac à dos pendant que vous l'aidez à se relever, avant de détaler comme un lapin. Effacez l'intégralité du contenu de votre feuille d'aventure.
3 L'homme croit que vous êtes son assaillant revenu pour l'achever, et il vous attaque avec toutes les forces qu'il lui reste. Vous découvrez alors avec stupeur qu'il est un bretteur surentraîné !
Homme Blessé Habileté : 13 Endurance : 4
4 L'homme n'est qu'un vil pillard qui vous plante un couteau dans le ventre tandis que vous l'aidez à se relever. Combattez-le avec les forces qu'il vous reste, votre blessure est de toute façon trop grave pour espérer y survivre.
5 Alors que vous lui touchez l'épaule, l'homme s'effondre, mort de ses blessures et son sang vous éclabousse tandis que la patrouille du guet fait son apparition à l'horizon. Il vous arrête aussitôt pour meurtre, et vous êtes pendu en place publique deux jours plus tard.
6 L'homme a besoin de soins urgents où il va mourir. Si vous êtes prêt à utliser sur lui votre baume de soins majeurs, votre élixir de jouvence, les 9 pierres sacrées d'asclépios et à lui offir votre protection divine, il survit et vous remercie chaleuresement avant de rentrer chez lui. Si vous ne voulez pas ou ne pouvez pas l'aider, il meurt dans vos bras. Votre total de chance tombe alors à 0, et vous perdez définitivement 3 points d'habileté à cause des remords qui vous font trembler.

2
Lancez un dé. Si vous obtenez
1 L'homme possédait une information vitale pour vous. Vous mourrez stupidement devant la porte de l'enfer car il vous manque un morceau de la phrase à prononcer pour qu'elle s'ouvre.
2 L'homme possédait un objet indispensable pour vous. Vous mourrez stupidement devant la porte de l'enfer car il vous manque la clef pour la déverrouiller (après avoir prononcé la phrase)
3 L'homme est en fait l'un des chefs de la ville, qui s'est fait attaquer après avoir tenté de savoir ce que la population pensait de lui, incognito. Ses gardes ne tardent pas à débarquer, et après l'avoir sauvé, ils vous massacrent sauvagemment pour non-assistance à personne en danger.
4 L'homme est un prêtre de votre déesse protectrice, qui vous retire la dite-protection puisque vous avez laissé mourir un de ses plus fidèles adeptes. Les forces du mal n'ont alors plus aucune difficulté à vous éliminier.
5 L'homme est le chef d'une bande de voleurs qui simule la faiblesse pour vous tendre un piège. Voyant que vous l'ignorez, il sort une arbalète et vous abat dans le dos.
6 L'homme est un dieu qui s'est incarné pour tester votre compassion. Voyant le mépris avec lequel vous le traitez, il vous foudroie avec sa puissance divine.
#8
C'est malheureux à dire, mais ce type de chose représente assez bien la "logique" des Défis Fantastiques.
#9
Alors pourquoi continuer à acheter les livres de Livingstone, s'ils sont si nul que ça ?
[Image: style7,WhiteRaven.png]
#10
C'est justement le but de cet AVH-Maker (parodique ou pas parodique), faire un nombre quasi-illimité de DF à la livingstone...
Il ne faut pas attendre d'être heureux pour sourire... il faut sourire pour être heureux.
#11
Skarn a écrit :PS : moi, je veux faire une avh Sailor Moon. Qui est avec moi ?

J'avais sérieusement eu l'idée d'écrire une AVH dans le genre "magical girl", mais je ne suis pas sûr que ce soit un genre qui passe très bien à l'écrit.
#12
Moi je suis fan de Livingstone. Je relisais L'Epreuve des Champions récemment et c'était toujours une certaine délectation. J'attends avec impatience Le Supermarché du Chaos Maudit, ça peut vraiment valoir le coup. A la fin du bouquin, la caissière n'est en fait pas le boss final. C'est le directeur du magasin qui avait en fait tout manigancé !



PS : Skarn, comme mon avatar le représente bien, je ris peu. Mais j'ai failli pleurer de rire en lisant ton post. Excellent.




Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)